Qu’est-Ce Que Le Système Endocannabinoïde Et Comment Fonctionne-t-il ?

Endocannabinoid SystemEndocannabinoid SystemEndocannabinoid System
 

Les scientifiques ont découvert le système endocannabinoïde en essayant de comprendre les effets du cannabis sur les humains. Alors que beaucoup de choses restent inconnues sur ce système, ce qui nous savons bien, c’est que notre corps est rempli de récepteurs cannabinoïdes et produit des molécules correspondantes qui provoquent les effets physiques et psychologiques du cannabis sur notre organisme. Vous vous êtes déjà demandé ce qui rendait le cannabis si efficace sur votre corps ? Eh bien, c’est précisément ce système !

Depuis sa découverte, le système endocannabinoïde est devenu une cible principale de la recherche médicale, en raison de ses vastes effets et de son potentiel thérapeutique sur le corps humain.

QU’EST-CE QUE LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE ?

Le terme « endo » est une abréviation d’endogène, qui signifie originaire ou produit dans un organisme, un tissu ou une cellule. Cannabinoïde fait référence au groupe de composés qui activent ce système particulier.

Imaginez les récepteurs cellulaires du corps sont un ensemble de serrures, chacune avec un ensemble de clés correspondantes : des molécules chimiques appelées « agonistes ». Chaque fois qu’un agoniste se lie à un récepteur cellulaire, il transmet un message, en donnant une instruction à la cellule.

Le Système Endocannabinoïde (SEC) est composé de deux récepteurs cellulaires principaux. CB1 et CB2. Les agonistes ou clés pour ces récepteurs sont les cannabinoïdes produits par le corps, ainsi que les cannabinoïdes venus de l’extérieur du corps, comme du cannabis.

CANNABINOÏDES

Les cannabinoïdes sont les messagers chimiques naturels de l’organisme. Alors qu’il en existe beaucoup, ils se classent tous en deux catégories. « Endogènes » et « Exogènes ».

Endogène : « endo » signifie originaire de l’intérieur du corps. Les cannabinoïdes endogènes sont produits naturellement par le corps et interagissent avec les récepteurs cannabinoïdes pour réguler des fonctions basiques comme l’humeur, l’appétit, la douleur, le sommeil et d’autres.

Exogène : ce sont les cannabinoïdes qui viennent de l’extérieur du corps. Couramment présents dans le cannabis, comme le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Quand ils sont consommés, ils interagissent avec le SEC pour produire des effets physiques et psychologiques à l’intérieur du corps.

RÉCEPTEURS CANNABINOÏDES

Le système endocannabinoïde est le nom d’une série de récepteurs cellulaires qui correspondent à certains types d’agonistes. Deux récepteurs cellulaires principaux composent le SEC : le Récepteur Cannabinoïde 1 (CB1) et le Récepteur Cannabinoïde 2 (CB2). Les clés pour ces récepteurs sont appelés endocannabinoïdes ou cannabinoïdes. Les récepteurs cannabinoïdes répondent à différents cannabinoïdes et produisent alors des effets distincts à l’intérieur du corps.

CB1

Des récepteurs qui se retrouvent dans tout le corps humain, mais qui existent principalement dans le cerveau et la moelle épinière. Ils sont concentrés dans des zones associés aux comportements qu’ils affectent, comme dans l’hypothalamus, qui est impliqué dans la régulation de l’appétit, et l’amygdale, qui joue un rôle dans la mémoire et le traitement des émotions. Ils sont également présents dans les terminaisons nerveuses, où ils peuvent agir pour réduire la sensation de douleur.

CB2

Typiquement concentrés dans les cellules immunitaires et dans le système nerveux périphérique. Quand ils sont activés, ils agissent pour réduire l’Inflammation comme réponse immunitaire, qui est largement considérée comme jouant un rôle dans la réponse immunitaire de l’organisme face aux maladies et à certains troubles de santé.

ENDOCANNABINOÏDES

Les cannabinoïdes naturellement produits par le corps humain sont appelés endocannabinoïdes. Ils sont créés dans les acides gras du corps tels que l’oméga-3. Les deux principaux que nous comprenons bien actuellement sont :

Anandamide : c’est le premier endocannabinoïde découvert par les scientifiques. Son nom vient du mot sanskrit « ananda » qui signifie l’extase. Il est présent dans des concentrations plus élevées dans des zones du corps éloignées du cerveau.

2-AG (2-aéachidonoyl glycérol) : les concentrations les plus élevées sont présentes dans le cerveau.

Ces endocannabinoïdes sont appelés neurotransmetteurs « sur-demande », ce qui signifie qu’ils ne sont synthétisés que lorsque le corps signale qu’ils sont nécessaires. Ils sont rapidement décomposés par des enzymes comme la FAAH (hydrolase des amides d’acides gras) et la MAGL (monoacylglycérol lipase) après leur libération. Il existe bien d’autres endocannabinoïdes, comme l’éther noladine, la virodhamine et la N-arachidonoyl dopamine (NADA). Cependant, leur rôle sur le corps n’a pas encore été totalement découvert.

There are many more endocannabinoids such as noladin ether, virodhamine, and N-arachidonoyl dopamine (NADA). However their role in the body has not yet been fully discovered.

Votre corps produit des endocannabinoïdes afin de déclencher des fonctions et schémas essentiels de l’organisme. Ethan Russo, conseiller principal chez GW Pharmaceuticals pense que « des niveaux carencés en cannabinoïdes pourraient être la cause sous-jacente de nombreux troubles ». Cela pourrait possiblement provoquer plusieurs troubles de santé graves en lien avec le système endocannabinoïde, comme la douleur chronique ou la fibromyalgie.

CANNABINOÏDES EXOGÈNES

Par contraste avec les endocannabinoïdes, les cannabinoïdes exogènes comme ceux que vous consommez avec le cannabis pénètrent dans dans le corps et y restent pendant des périodes de temps bien plus longues.

Ceci a pour effet d’activer le système endocannabinoïde (SEC) dans une bien plus grande mesure, ce qui lui permet d’agir à un rythme bien plus fort et productif qu’il ne le ferait normalement.

THC

La recherche montre que le cannabinoïde THC se lie aux deux récepteurs (CB1 et CB2) et a pour effet de les activer de la même manière que le ferait un endocannabinoïde.

Les effets du THC sont communément considérés comme étant psychologiques, mais le composé fait bien plus que vous faire planer. Il a été prouvé qu’il aidait pour la douleur chronique, la nausée, l’appétit, l’asthme et le glaucome. De plus, le THC est prouvé comme agissant contre le cancer et, de manière intéressante, il a même un effet sur le corps symbiotique quand il est consommé avec du CBD.

CBD

Le CBD ne se lie en réalité pas avec les récepteurs. Il agit plutôt en inhibant l’enzyme FAAH, ce qui évite et ralentit la décomposition de l’anandamide – peut-être un des endocannabinoïdes les plus importants dans le corps. Le résultat est une accumulation d’anandamide dans le cerveau.

Alors que nous savons bien que le THC a un évident effet psychologique sur l’esprit, le CBD semble agir à un niveau physiologique et ses bienfaits médicinaux commencent tout juste à être découverts. Mais il est bien connu pour aider à traiter certains graves troubles de santé, comme en inhibant la croissance des tumeurs, en réduisant ou prévenant l’Inflammation et la nausée, le diabète, le TSPT, la schizophrénie, l’arthrite rhumatoïde, l’épilepsie, les maladies cardiovasculaires, avec des effets antipsychotiques, anti-anxiété et même comme anti-douleur contre les spasmes musculaires ou la douleur neuropathique.

FONCTIONS DU SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

Alors comment tout ceci fonctionne pour nous ? Eh bien, le système endocannabinoïde régule essentiellement toutes les fonctions et schémas de base que notre organisme doit traiter, dont les suivants :

  • Humeur
  • Sommeil
  • Appétit
  • Métabolisme
  • Douleur
  • Mémoire
  • Fonction Immunitaire
  • Inflammation
  • Neuroprotection et déeloppement
  • Digestion
  • Reproduction
 

Les récepteurs cannabinoïdes se retrouvent dans tout le corps. Une abondance de récepteurs CB1 est présente dans le système nerveux central, alors que les récepteurs CB2 sont plus couramment retrouvés dans les cellules immunitaires, dans le tube tractus gastro-intestinal et dans le système nerveux périphérique. Ceci devrait vous donner une idée de la vaste diversité des fonctions que le système endocannabinoïde nous apporte.

Des études ont montré des niveaux d’endocannabinoïdes plus élevés chez des patients atteints de maladies comme celle de Parkinson, l’arthrite et la douleur chronique. De même, de hauts niveaux de récepteurs cannabinoïdes sont retrouvés chez les cellules cancéreuses. Ceci a donné naissance à une théorie qui explique que le système endocannabinoïde est la façon naturelle de réguler l’homéostasie : la capacité à maintenir un équilibre interne stable en ajustant les processus physiologiques.
See full article

LES CANNABINOÏDES COMME REMÈDE

Le système endocannabinoïde est rapidement en train d’être un sujet de grand intérêt pour les scientifiques, les professionnels de santé et chercheurs. C’est un système complexe qui joue de nombreux rôles vitaux dans le corps humain.

Mais la consommation de cannabis médicinal reste la manière la plus courante de cibler le système endocannabinoïde de manière médicinale. Les cannabinoïdes exogènes, THC et CBD, sont connus pour produire une large variété d’effets thérapeutiques en interagissant avec le système endocannabinoïde. Ils sont en train de devenir un remède très couramment prescrit dans le monde.

Responsabilité Médicale Les informations listées, référencées ou liées à ce site internet le sont uniquement dans un but informatif et ne fournissent pas de conseils professionnels, médicaux ou légaux.

Royal Queen Seeds n’approuve pas, ne prônent pas et ne fait pas la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues. Royal Queen Seeds ne peut être tenu pour responsable de matériel provenant des références présentes sur nos pages ou sur des pages vers lesquels nous fournissons des liens et qui approuveraient, prôneraient ou feraient la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues ou d’activités illégales. Merci de consulter votre médecin avant d’utiliser tout produit/ toute méthode listé, référencé ou lié à ce site internet.