L'Uruguay a défini les contours d'un nouveau marché avec ses efforts pour légaliser un commerce régulé du cannabis. C'est le premier exemple de ce type dans le monde moderne. Les États Américains opèrent toujours techniquement sous couvert de la prohibition fédérale. D'autres pays comme l'Espagne ou la Hollande utilisent des zones d'ombres dans les lois Européennes pour réguler la consommation personnelle de cannabis. L'Uruguay a tracé une nouvelle voie, avec le gouvernement étant activement engagé dans la vente de cannabis.

Avant de réserver votre avion pour y aller, vous devriez simplement savoir que ce marché est tout de même étroitement contrôlé.

LE GARDER LOCAL

Désolé les touristes; seuls les Uruguayens peuvent avoir accès à ce nouveau marché du cannabis. Il n'y a pas de risques légaux à en fumer, mais seuls les citoyens Uruguayens sont autorisés à en acheter. Les juridictions ayant ouvert leurs portes au cannabis, comme Amsterdam, sont confrontés au problème des drogues achetées légalement qui alimentent ensuite les trafics d'autres pays. Dans cet esprit, l'Uruguay ne veut pas que leurs produits se retrouvent sur les étales des marchés noirs de ses voisins, à savoir le Brésil et l'Argentine.

LE GARDER SURVEILLÉ

Les citoyens Uruguayens de plus de 18 ans doivent être enregistrés dans la base de données des consommateurs de cannabis avant qu'ils puissent en acheter. Ils auront leurs empreintes digitales scannées à chaque achat. Cela évite qu'ils puissent acheter plus de 40 grammes de cannabis par mois. Cela a été vivement controversé parmi les Uruguayens qui ont par le passé vécu sous un régime dictatorial. Le gouvernement a insisté sur le fait que les données ne seront pas partagées avec un tiers en dehors du secteur cannabique, pas même la police. Plus de 4.600 citoyens se sont enregistrés dans cette base. Ils ont trois options pour acquérir du cannabis.

Uruguay legalisation cannabis

OPTION #1: CULTURE PERSONNELLE

Près de 7.000 citoyens se sont enregistrés auprès du gouvernement afin de pouvoir cultiver du cannabis dans le cadre d'une consommation personnelle. Chacun peut posséder jusqu'à 6 plants de cannabis en floraison à son domicile. Les rendements annuels ne doivent pas dépasser les 480 g. Mais si c'est trop de travail pour vous...

OPTION #2: CANNABIS CLUBS

Des groupes d'entre 15 et 45 citoyens peuvent former des cannabis clubs, où les ressources et la main d'œuvre sont mis en commun afin de cultiver des plants. Les prérequis pour en être membre sont plus draconiens que dans d'autres juridictions. Ces clubs sont également soumis a une limite de 99 plants. Mais, c'est une façon de pouvoir s'organiser efficacement afin de cultiver du cannabis de haute qualité avec des personnes aux visions similaires. Mais, si c'est toujours trop de travail pour vous...

OPTION #3: PHARMACIES

Allez simplement dans une des pharmacies enregistrées pour vendre du cannabis. Ces échoppes ont été choisies comme dispensaires au vu de leur expérience dans la gestion de substances contrôlées. Bon nombre des pharmacies de ce pays ont opté pour proposer ce service. Le prix a été initialement fixé par le gouvernement a 1,30$ par gramme, avec des sachets de 5 grammes vendus pour 6,50$. Ce cannabis est produit par un des deux cultivateurs mandatés par le gouvernement.

Les inquiétudes, notamment sur l'impact de ces mesures sur la santé publique, ont du coup forgé un marché étroitement régulé. Savoir s'il est trop restrictif ou non va encore mener à de nombreux débats. Mais plus il y a d'endroits où le cannabis est légalisé, plus nous aurons acquis d'expérience afin de trouver la meilleure régulation possible pour cette plante aux nombreuses vertus.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander