Nous vivons dans un monde où le cannabis n’est plus aussi mal vu par la société. Plusieurs pays sont allés jusqu’à légaliser l’usage médical et récréatif.

Mais ce n’est pas parce que le monde en général a une position plus souple sur l’herbe que cela est vrai au sein de votre foyer. Certains membres de votre famille peuvent ne pas être aussi tolérants, vos parents en particulier.

À moins que vous ne risquiez de mettre votre sécurité en danger, vous devez absolument parler à vos parents de votre consommation de cannabis. Inversement, les parents devraient avoir une conversation appropriée avec leurs enfants fumeurs d’herbe afin de leur donner les conseils nécessaires.

C’est là que réside le défi, pour certains. Ainsi, que vous soyez un parent confronté à un enfant amateur de cannabis ou un enfant désireux de se confesser, cet article est fait pour vous. Il existe une manière correcte et efficace de procéder, que nous souhaitons partager.

Comment parler de cannabis à vos parents

Surtout si vos parents ont des opinions opposées sur le cannabis, cela pourrait être une bataille difficile. Mais comme nous l’avons dit, il y a une bonne façon d’aborder cette conversation.

Se préparer à discuter de cannabis

Lorsque vous vous préparez à vous lancer, vous devez tenir compte de quelques éléments. C’est une étape cruciale dans votre tentative de briser ces barrières.

  • Comprendre pourquoi vous consommez de l’herbe

La toute première étape implique un moment d’honnêteté et d’auto réflexion. Commencez par vous poser deux questions très importantes : « Pourquoi est-ce que je consomme de l’herbe ? », et « En quoi cela me profite-t-il ? ».

Si cela vous aide, notez les avantages sur une feuille de papier ou sur votre téléphone. Peut-être que cela vous permet de mieux gérer les soucis quotidiens, ou que c’est efficace pour vous aider à mieux dormir la nuit. Peut-être s’agit-il d’un moyen fiable de soulager vos muscles après vos séances d’entraînement.

L’aspect récréatif seul n’est peut-être pas un des meilleurs arguments. Cependant, si vous pouvez montrer comment la consommation de cannabis apporte une valeur ajoutée à votre vie, il sera beaucoup plus facile de convertir vos parents.

Comprendre pourquoi vous consommez de l’herbe
  • Mesurez l’opinion de vos parents sur l’herbe

C’est probablement là que se situent les principaux défis de la conversation. Votre approche devra certainement être plus logique si vos parents sont totalement contre. À la fin du dialogue, vous devriez pouvoir, au moins, leur faire comprendre votre point de vue.

Une question importante à poser est de savoir s’ils ont eu leur propre expérience du cannabis. Si oui, comment ont-ils trouvé ça ? Cela a-t-il influencé leur opinion sur la consommation de cannabis ?

En sachant ce que vos parents pensent et ressentent à propos de l’herbe, vous saurez à quoi vous en tenir. Cela devrait également vous permettre de savoir si cette conversation vaut la peine d’être poursuivie ou non.

  • Faites vos recherches

Ce n’est jamais une bonne idée d’entrer dans une bataille sans un arsenal d’armes et de munitions. De même, ce sera une perte de temps de parler à vos parents d’herbe sans faire de recherches au préalable.

De toute évidence, il serait préférable de se concentrer davantage sur le côté positif du cannabis. Une recherche rapide sur Google vous mènera à une longue liste d’études qui le prouvent.

Toutefois, n’oubliez pas que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour tirer des conclusions scientifiques définitives sur les bienfaits du cannabis. Veillez donc à ne pas vous surestimer. Et surtout, restez fidèle aux faits.

  • Trouvez la loi concernant l’herbe dans votre région

Si vous vivez au Canada, dans un État américain où c’est légal, ou même dans l’un des pays d’Europe où la consommation de cannabis est dépénalisée, vous aurez sans doute plus de facilité à convertir vos parents.

Il existe toutefois encore des régions du globe, comme des pays comme Singapour et les Philippines, où la simple possession de quelques grammes peut vous attirer de graves ennuis. Dans ce cas, il n’est pas question de plaider en votre faveur.

Familiarisez-vous avec les lois sur le cannabis dans votre région. Si vous n’enfreignez pas la loi avec votre petit plaisir, la conversation devrait être beaucoup plus facile.

  • Fixez une heure, une date et un ordre du jour pour la discussion

Il n’est pas nécessaire que la discussion soit aussi formelle que le titre l’indique, mais le moment est important. Ce serait une mauvaise idée de parler à vos parents lorsqu’ils sont stressés ou préoccupés par d’autres choses importantes. Idéalement, vous devriez avoir ce dialogue lorsque vous avez toute leur attention.

Une fois que vous l’avez, vous ne devez pas leur faire perdre de temps. Assurez-vous donc d’avoir préparé tous vos arguments. Vous pouvez soit les écrire, soit les organiser dans votre tête. Ce qui vous convient le mieux.

Fixez une heure, une date et un ordre du jour pour la discussion

Pendant la discussion

Vous avez fini de préparer cette conversation importante avec vos parents. Au moment de vous lancer, gardez à l’esprit une chose essentielle : faites preuve de tact dans votre approche.

  • Allez droit au but

Comme nous l’avons mentionné précédemment, vous devez exposer vos arguments de manière claire et concise. Ne tournez pas autour du pot et ne faites pas perdre de temps à tout le monde. Comme le disait feu le grand Tom Petty, « Ne nous ennuyez pas, allez direct au refrain ». C’est un conseil judicieux que vous pouvez également appliquer dans la vie.

Dès le départ, dites à vos parents que vous êtes là pour parler de votre consommation de cannabis. Et si vous avez fumé dans la maison, il y a de fortes chances pour qu’ils le sachent déjà, de toute façon.

  • Mettez en avant les aspects positifs

La clé ici est de faire savoir à vos parents que votre consommation de cannabis ne sera en aucun cas gênante. C’est ici que vous mettez vos recherches à profit.

Soulignez tous les aspects positifs du cannabis. Montrez-leur les études, ainsi que quelques anecdotes provenant de personnes en ligne et de connaissances personnelles. Mais encore une fois, essayez de ne pas en faire trop.

RA

  • Laissez vos parents poser des questions

Durant les conférences du lundi matin, les membres du conseil d’administration posent leurs questions. De même, vos parents auront leur liste de questions à vous poser.

Vous risquez d’être sous les critiques, surtout si vos parents ont des opinions conservatrices sur la question. Pour votre part, soyez aussi honnête et ouvert que possible, même si cela ne joue pas en votre faveur. N’essayez pas non plus de mentir ou de dissimuler quoi que ce soit, car ils s’en apercevront.

  • Ne cherchez pas d’excuses

Ce point fait un peu écho au point précédent. Vous avez exposé vos arguments, qui devraient idéalement être étayés par des faits. Certains d’entre eux seront bien accueillis, mais d’autres ne le seront peut-être pas.

Et si vous êtes dans une situation difficile, n’essayez pas de sauver la face en vous excusant. C’est un signe d’immaturité qui ne fera qu’empirer les choses.

Ne cherchez pas d’excuses

Après la discussion

À ce stade, la façon dont vos parents prennent vos propos est indépendante de votre volonté. Vous devriez espérer le meilleur résultat, mais il serait prudent de s’attendre au pire.

  • Préparez-vous à d’autres discussions

Essayez de convaincre vos parents qu’il n’y a rien de mal à fumer de l’herbe peut s’avérer difficile. Il est probable qu’ils aient besoin d’un jour ou deux pour digérer l’information que vous venez de leur donner.

Il y a trois scénarios possibles : ils donnent une réponse positive, une réponse négative ou ils souhaitent en parler davantage. Le scénario numéro trois vous place en plein milieu de du consentement et du désaccord, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Mais vous devrez vous préparer à plus de dialogue.

  • Montrez-leur que vous pouvez consommer de l’herbe de manière responsable

Au final, ce sont vos parents, et ils ne veulent que ce qu’il y a de mieux pour vous. Et cela leur briserait le cœur de vous voir en difficulté.

Si vous avez l’intention de continuer à consommer du cannabis, n’en faites pas un énorme problème pour vos parents. Montrez-leur que vous pouvez en consommer de manière responsable. Et si vous pouvez leur apporter cette tranquillité d’esprit, il y a de bonnes chances qu’ils acceptent.

  • Soyez respectueux de leur position sur le cannabis

Vous vivez chez eux, vous devez suivre leurs règles. S’ils décident de s’y opposer, respectez-les. Qui sait ? Cette preuve de maturité de votre part pourrait bien les faire changer d’avis.

Maintenant, si vos parents sont d’accord, pourquoi ne pas les laisser participer à quelques sessions ? Ce serait une expérience unique et enviable de rapprochement familial, c’est le moins qu’on puisse dire.

Lorsque vous discutez d’herbe, considérez les deux côtés

Malgré les efforts de légalisation dans de nombreuses régions du monde, le cannabis est toujours stigmatisé. Cela dit, ce sera toujours un sujet de conversation complexe pour de nombreuses familles dans le monde. De temps en temps, il se peut que vous entriez dans un débat avec quelqu’un qui est totalement contre, malgré toutes les informations disponibles.

Alors, que vous parliez à vos parents ou à une connaissance au hasard, essayez d’être aussi objectif que possible. Prenez toujours en compte les deux côtés, car lorsqu’il s’agit de consommer du cannabis, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.