En plus du sexe et de l’alcool, les parents se doivent d’avoir une conversation avec leurs enfants à propos du cannabis. Et en dépit de l’attitude plus ouverte de la société par rapport à cette substance autrefois diabolisée, elle présente toujours sa part de danger pour la jeunesse.

Vos enfants finiront par découvrir l’herbe magique à travers la musique, les films et de nos jours les réseaux sociaux. C’est à ce moment que vous, en tant que parent, devez entrer en jeu pour apporter une présentation adaptée et corriger toute forme de désinformation.

Maintenant, selon la nature de votre relation, cela pourrait être soit une conversation facile et naturelle, soit une plutôt difficile. Mais à travers cet article, nous sommes là pour vous montrer comment parler à vos enfants du cannabis.

Quand parler à vos enfants du cannabis

Grâce aux technologies numériques, les enfants peuvent de nos jours avoir accès à toutes les informations en cliquant sur un bouton. Vous seriez surpris de la quantité de connaissances qu’ils pourraient avoir sur certains sujets, comme le cannabis par exemple.

Au final, pour savoir quand avoir cette discussion sur l’herbe, c’est à vous de le décider en tant que parent. Mais il y a un moyen efficace de naviguer dans les eaux troubles que sont certains sujets de conversation.

Traitez le cannabis comme l’alcool ou le sexe

Peu importe si c’est sous votre surveillance ou non, vos enfants seront exposés à des sujets « tabous » comme l’alcool et le sexe. C’est plus une question de savoir « quand » que « comment ». Et il y a de fortes chances qu’ils tirent leurs informations d’icônes de la culture populaire qui ne favorisent pas nécessairement une approche responsable.

De nos jours, plus vous avez ces conversations tôt, mieux c’est. Expliquez à vos enfants ce que sont ces formes de décadence et pourquoi elles finissent par attirer les gens.

Plus important, partagez quelques mots de prudence, mais n’utilisez pas la tactique de la terreur. Vous voulez juste qu’ils comprennent quelles sont les potentielles conséquences quand on adopte une attitude imprudente. Mais restez dans le réel dans votre manière de présenter le message. N’édulcorez pas vos propos et n’exagérez pas non plus.

Comment se préparer à parler du cannabis à ses enfants

Tout le monde a été enfant à un moment de sa vie. Pendant cette époque insouciante, tout ce qui nous entourait était une découverte fascinante. Et de nombreuses questions surgissaient : « qu’est-ce que ça fait ? Comment ça marche ? Pourquoi les choses sont comme ça ? ».

En tant que parents, ce n’est qu’une question de temps avant de faire face aux mêmes interrogations de la part de nos propres enfants. Et si vous voulez que votre message soit compris, il vaut mieux répondre avec assurance.

How and When To Talk to Your Children About Cannabis

Faites vos recherches

Même à l’ère de la légalisation, l’éducation à propos du cannabis ne fait toujours pas partie des programmes scolaires. Les risques et les avantages ne sont pas discutés en détail comme il le faudrait. Au pire, les personnes en charge d’en parler choisissent les mêmes leçons dépassées et classent le cannabis comme une « drogue dangereuse » à éviter à tout prix.

En tant que parent, c’est là où vous entrez en jeu. Bien sûr, vous devez faire vos propres recherches. Pas besoin d’être une encyclopédie vivante de la ganja, mais une bonne base générale serait un bon point de départ. Parlez des bons et des mauvais côtés et, autant que possible, essayez de ne pas pencher d’un côté ou de l’autre. Soyez aussi objectif et neutre que possible.

Voici une information vitale à transmettre : la consommation de cannabis est très fortement déconseillée chez les enfants. Les experts pensent qu’une telle substance pourrait être nuisible au développement de leur cerveau.

Si vous consommez du cannabis, comprenez pourquoi

Un aspect d’une consommation de cannabis responsable est de connaître le but de sa consommation. Même si vous ne consommez que pour le plaisir de planer, il y a un meilleur moyen de le présenter — peu importe si vous parlez de ses effets relaxants ou de bienfaits plus holistiques.

En effet, pouvoir exprimer ces éléments à vos enfants est crucial. Pour commencer, ils apprécieront votre honnêteté. Ensuite, ils seront alors capables de discerner les avantages et les inconvénients.

Faites une liste des éléments que vous voulez aborder

Peu importe l’âge de votre enfant, pouvoir assimiler des informations sur une substance récréative pourrait vite s’avérer bouleversant. Alors si vous parlez du sujet pour la première fois, faites une liste des points que vous souhaitez aborder.

Commencez pas les bases de ce qu’est le cannabis et du fait qu’il fait partie de la nature. Vous pouvez ensuite continuer en parlant de la manière dont il affecte le consommateur et des raisons pour lesquelles il était autrefois diabolisé (préjugés, manque de recherche et intérêts des lobbies). Encore plus important, parlez de l’importance d’une consommation avec une discrétion adaptée (selon la région où vous vivez).

Même si vous vous rappellerez peut-être de ces éléments de discussion le moment venu, il est préférable de prendre une feuille et un stylo et d’organiser vos pensées.

Soyez préparé à poursuivre la conversation sur plusieurs sessions

Alors, même si vous organisez tous vos éléments de discours, vous serez probablement interrompu. Pour commencer, les enfants ont une capacité de concentration réduite, en particulier pour des sujets qui ne les intéressent pas. Et comme nous l’avons mentionné précédemment, ils vont vous poser des questions.

En particulier si vous avez un enfant très curieux (ce qui est une bonne chose), préparez-vous pour une ou deux autres sessions. Vous voulez que tout soit bien clarifié et intégré avant de passer à un autre sujet. Autrement, vous allez vous répéter, ce qui ne fera que rallonger la conversation.

Que dire aux enfants à propos du cannabis

Alors, si vous cherchez des stratégies spécifiques en fonction de l’âge pour parler du cannabis avec vos enfants, on a tout prévu.

Vous trouverez plus bas un cadre général à suivre. Les mots utilisés vont varier, ainsi que la profondeur de l’information que vous allez exposer. Vous remarquerez aussi que plus l’enfant est grand, plus la conversation parle de conseils pratiques sur la sécurité.

How and When To Talk to Your Children About Cannabis

Jeunes enfants (moins de 10 ans)

À cet âge, les enfants absorberont tout ce que vous leur donnerez comme information. Il n’y a pas encore de scepticisme. Ils croiront ce que vous leur direz.

Ceci dit, des experts affirment que le sujet du cannabis devrait être approché sous l’angle de la santé. Le message idéal est plus ou moins « il ne faut pas faire entrer dans ton corps quelque chose qui pourrait te faire du mal ».

  • Pour répondre aux questions

Alors, quand ils commencent à poser des questions, ne tournez pas autour du pot. Dites les choses telles qu’elles sont, mais de manière à ce qu’ils puissent comprendre. À un moment, ils finiront par vous demander ce qu’est le cannabis. Selon des experts, la réponse devrait être du genre : « c’est une plante qui fait se sentir différent ».

C’est aussi à cet âge qu’il faudrait insister lourdement sur les précautions. Tout d’abord, donnez-leur une idée visuelle de ce à quoi le cannabis ressemble sous ses formes les plus populaires. Ensuite, apprenez-leur à dire non à ceux qui pourraient leur en proposer. Répétez le point sur la dangerosité pour leur santé.

  • Pour garder des comestibles à la maison

Pour ce qui est des comestibles, gardez-les hors de vue et de portée.

Néanmoins, apprenez à vos enfants à faire attention à ce qu’ils peuvent voir dans le placard ou le réfrigérateur. S’ils voient un morceau de chocolat ou un brownie, ils doivent d’abord demander la permission à un adulte.

Enfants plus âgés (10-13 ans)

Les enfants de cette tranche d’âge savent généralement comment utiliser internet. Il y a même des chances pour qu’ils aient rencontré quelques informations partielles sur l’herbe magique.

Mais à ce stade, il est peu probable qu’ils soient en train de s’éduquer avec des informations durables sur le cannabis. Si vous leur demandez ce que c’est, il y a de fortes chances qu’ils vous regardent avec un air totalement ignorant.

Pour les pré-ados qui viennent tout juste de découvrir l’existence du cannabis, les conversations devraient surtout tourner autour du fait qu’il faut refuser si on leur en propose. Introduisez la notion de pression sociale et comment dire non et répétez que le cannabis est dangereux pour les enfants.

Adolescents (14-19 ans)

Les adolescents connaissent probablement déjà le cannabis, en particulier le sujet de ses dangers potentiels. Ils ont vu des publicités, lu des articles ou en ont parlé avec un ami ou un adulte à l’école. Ils peuvent avoir déjà formé une opinion sur le sujet. Certains d’entre eux peuvent même avoir déjà essayé.

Mais même s’ils y ont déjà goûté, il n’est pas trop tard pour avoir une bonne discussion. À cet âge, certains parents ont toujours une influence assez forte. Votre rôle désormais est d’être présent dans leur vie et de vous assurer qu’ils ne soient pas sur la mauvaise voie. Tissez cette relation forte et favorisez une communication ouverte. Avec des conseils adaptés, vous pouvez éviter qu’une situation potentiellement dangereuse ne dérape et devienne hors de contrôle.

Plutôt que de leur faire un sermon sur leur consommation, offrez des ressources et des conseils pratiques sur la manière dont la consommation de cannabis peut rendre la vie d’un adolescent plus difficile par la suite.

How and When To Talk to Your Children About Cannabis

Autres conseils importants

  • Pratiquez l’écoute active : faites-leur sentir que vous êtes présent dans la conversation et qu’ils ont toute votre attention.
  • Gardez une position neutre : essayez de ne pas diaboliser. En tant qu’adolescents, ils vont tester vos limites. Leur interdire de faire quelque chose les poussera encore plus à le faire.

Jeunes adultes (plus de 20 ans)

À ce stade, votre rôle de parent responsable a déjà été rempli. Vous leur avez apporté les informations nécessaires à absorber et vous avez partagé des mesures de précaution.

De nombreux jeunes adultes choisissent de consommer du cannabis de manière récréative. Certains parents n’y voient pas de problèmes, mais d’autres si. Peu importe où vous vous situez, vos enfants sont à un âge où ils sont assez grands pour prendre leurs propres décisions.

Précautions et rappels importants

Ceci dit, votre conversation devrait principalement concerner la sécurité. Éduquez-les sur les dangers de la conduite sous influence, par exemple.

Plus important, parlez-leur de la consommation responsable de cannabis. Insistez sur l’importance de garder leur consommation récréative modérée et sous contrôle. Abordez la probabilité de la dépendance et ses potentiels dangers. Rappelez-leur les différences entre le cannabis et les drogues plus dures et pourquoi ils ne devraient jamais franchir cette ligne.

N’oubliez pas que l’époque où vous leur disiez ce qu’ils pouvaient faire et penser est révolue. Votre mission maintenant est d’envoyer ces rappels occasionnels tout en ayant confiance en vous et en l’éducation que vous leur avez donnée.

Quand intervenir

En tant que parent, vous aurez toujours le droit d’intervenir si vous sentez que les choses deviennent hors de contrôle.

Évaluez la consommation de cannabis de votre enfant. Est-elle arrivée au point où il a développé une dépendance malsaine ? Leur vie quotidienne commence-t-elle à être affectée ? Interfère-t-elle avec leurs relations personnelles et professionnelles ?

Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, il est temps d’intervenir. Asseyez-vous et discutez sérieusement. Soyez ferme, mais ne soyez pas méprisant sur ce qu’ils sont en train de vivre. Toute forme d’antagonisme pourrait les pousser vers un comportement encore pire alors faites preuve d’empathie.

Ensuite, si le problème est vraiment hors de contrôle, il est temps de chercher l’aide d’un professionnel.

Autres conseils importants

Une communication adaptée est la clé et il faut vraiment insister sur ce point. Voici quelques conseils importants sur la manière de mener ces conversations :

  • Évitez à tout prix de porter des jugements. Rien de bon n’en sort et cela peut entraîner du ressentiment et de la colère.
  • Concentrez-vous sur une conversation à double sens. Les cours magistraux sont à réserver aux jeunes enfants. Parlez-leur comme à des adultes.
  • Si vous ne l’avez pas encore fait, demandez-leur pourquoi ils consomment du cannabis et depuis combien de temps. Comprenez leurs raisons. Si c’est à des fins holistiques, reconnaissez les avantages. Mais en même temps, rappelez les possibles dangers d’une surconsommation et de la dépendance.

Le cannabis devrait être une discussion continue

Pendant ces âges tendres et formateurs de leur vie, il est important d’avoir une discussion suivie sur le cannabis avec vos enfants. Oui, la société est plus tolérante dans son attitude par rapport à la consommation de cannabis de nos jours. Cependant, les attitudes sur la substance évoluent perpétuellement.

Tout particulièrement dans notre ère de désinformation, les parents devraient être un phare pour leurs enfants. Pour ce qui est du cannabis, gardez la conversation ouverte. Assurez-vous qu’ils comprennent qu’ils peuvent venir vous parler s’ils en ont besoin. C’est un des meilleurs moyens de s’assurer qu’ils sont sur la bonne voie.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.