Selon le European Drug Report 2016 de l’UE, les produits du cannabis représentaient 78 % de toutes les saisies de drogues effectuées par les services répressifs européens. Cependant, la guerre aux drogues perd de sa vigueur politique à la suite des mesures visant à légaliser le cannabis. Dans l’UE elle-même, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et la République tchèque ont tous commencé à autoriser l’usage médical du cannabis. Ces pays ont été cités par le Premier ministre Xavier Bettel lorsqu’il a annoncé que le Luxembourg les rejoindrait bientôt. C’est un signe encourageant pour le mouvement de légalisation du cannabis à travers l’Europe et au-delà. Le Luxembourg a connu une histoire compliquée avec le cannabis, mais même eux voient la lumière quand il s’agit d’applications médicinales.

LOIS SUR LE CANNABIS AU LUXEMBOURG

Le Luxembourg est un Etat membre fondateur de l’Union européenne, niché entre la France, l’Allemagne et la Belgique. Il a sa propre langue et sa propre culture. C’est aussi la seule monarchie constitutionnelle au monde qui reste un Grand-Duché. Bref, ce pays aime sa propre façon de faire, mais il a toujours été sensible aux actions de ses voisins.

En particulier, la légalisation de la vente de cannabis aux Pays-Bas a inondé le marché de rue au Luxembourg. Une grande partie de l’herbe vendue illégalement au Luxembourg est introduite clandestinement depuis Maastricht ou Amsterdam. Alors que la vente et la consommation d’herbe est illégale au Luxembourg, la détention de quantités personnelles de cannabis est dépénalisée, ce qui entraîne au pire une amende. La culture est légale, mais seulement pour les variétés ayant une teneur en THC inférieure à 0,3 %.

Precription Cannabis

CANNABIS THÉRAPEUTIQUE

Le Luxembourg a ses propres patients qui réclament un approvisionnement sûr en cannabis réglementé, d’autant plus que ses applications médicinales sont aujourd’hui mieux comprises. Les patients dont les pathologies sont allégées ou traitées avec du cannabis font beaucoup pour dissiper les vieux stéréotypes qui entourent les consommateurs de cannabis.

Leurs récits sont souvent le déclencheur du premier pas vers une légalisation généralisée. Un mouvement luxembourgeois a monté une pétition pour la légalisation du cannabis thérapeutique et a recueilli des milliers de signatures. Le Premier ministre Xavier Bettel a finalement annoncé que Lydia Mutsch, ministre de la Santé, officialisera l’accès au cannabis thérapeutique au Luxembourg.

RESTRICTIONS

La ministre Mutsch insiste sur le fait que des conditions strictes seront mises en place pour permettre l’accès au cannabis thérapeutique. Les variétés autorisées ou les médicaments à base de cannabinoïdes devront avoir une teneur très faible en THC. Ils ne seront fournis que par l’intermédiaire des pharmacies dans les hôpitaux. Alors que d’autres juridictions ont donné aux médecins le pouvoir discrétionnaire de déterminer si le cannabis est un traitement approprié, au Luxembourg, seules les pathologies graves sont admissibles. On s’attend à ce qu’il soit autorisé pour les patients cancéreux sous chimiothérapie. Les pathologies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer  et la sclérose en plaques seront également admissibles, tout comme les pathologies causant de graves spasmes musculaires, des douleurs, ou de l’épilepsie.

Ce régime est plus restrictif que certains militants ne l’espéraient, mais il pourrait signaler un changement sociétal important au Luxembourg. Avec la normalisation du cannabis en tant que médicament, plus de gens verront dans le cannabis un agent thérapeutique bénéfique plutôt qu’une drogue néfaste. L’accès aux soins médicaux pourrait être élargi à l’avenir, à mesure que se poursuivra l’élan international vers la légalisation du cannabis. Nous souhaitons bonne chance aux patients du Luxembourg !

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander