Le 1er septembre a été un jour majeur pour les malades tasmaniens. L’île, située juste au large des côtes sud de l’Australie a lancé son programme de cannabis médical.

Le programme, appelé Controlled Access Scheme ou CAS, absorbera le coût des médications. Le gouvernement de l’état a alloué 3,75 millions de dollars australien au financement du programme. Les malades se retrouveront à payer environ 40 $ australien par mois.

L’accent est d’abord mis sur les malades épileptiques. Cependant, la Tasmanie n’impose aucune restriction sur le type de personnes pouvant consommer du cannabis médical. On s’attend à ce que le programme s’élargisse rapidement. Les malades souffrant de douleurs chroniques ou de cancers seront aussi vite acceptés.

Le Département Tasmanien de la Santé et des Services Humains a déjà posté des informations concernant la manière de participer.

Malgré ceci, des activistes s’inquiètent déjà de la façon dont le programme sera géré. Les malades doivent d’abord s’inscrire. Ils doivent également recevoir le soutien de leurs médecins. Le gouvernement a indiqué que l’approbation se fera uniquement au cas par cas.

En Australie, l’accent reste toujours mis sur une approche très expérimentale. Ce qui signifie qu’il n’y aura pas de programme formel. Cela signifie aussi que les patients peuvent toujours passer entre les mailles du filet et qu’il n’y a pas encore de processus fluide mis en place.

Dans d’autres pays, c’est précisément l’essentiel des frustrations après la légalisation. Ceux qui ont le plus besoin de la substance ne peuvent pas y avoir accès.

Ceci dit, il semblerait que les patients auront le choix entre une variété assez large de produits au cannabis. Les malades auront accès à des gouttes orales, des pilules, des capsules, des applications locales et des sprays buccaux.

Cependant, il a été très clairement précisé que le cannabis fumé en tant que médicament n’était pas à l’ordre du jour. Du moins, pour le moment.

Tasmania réglementant le cannabis médical. Producteur et exportateur

UN PIPELINE AUSTRALIEN POUR FOURNIR LE MONDE ?

Stratégiquement, le programme de l’état de Tasmanie débute à un moment intéressant. Le programme de cannabis fédéral en Australie est en projet depuis l’automne dernier. Cependant, ce programme d’état en Tasmanie est largement considéré comme très important, et à forte raison. Il pourrait fournir du cannabis médical pour tout le marché fédéral australien.

Pourquoi ?

La Tasmanie est une île située à seulement 240 km au sud de la masse continentale australienne. Elle en est séparée par le Détroit de Bass. Il est relativement peu profond et facile à traverser en bateau.

La région possède aussi un climat idéal pour la culture du cannabis. En fait, l’île fournit environ 40 % des cultures légales d’opioïdes dans le monde. Tasmanian Alkaloids a en réalité annoncé avoir également reçu l’approbation du gouvernement pour se lancer dans le marché cannabique. L’entreprise a conclu un partenariat stratégique avec AusCann plus tôt dans l’année. Autre compagnie qui semble avancer sur ce terrain – Tasmanian Botanics. 25 autres entreprises ont également demandé l’autorisation de cultiver ou transformer le cannabis. Le gouvernement a déjà déclaré que toute approbation supplémentaire serait accordée selon les besoins.

Les cultivateurs fonctionnent déjà sous de strictes mesures de secret et de sécurité. En fait, même le lieu des cultures doit rester un secret lourdement gardé.

L’IMPORT-EXPORT DE CANNABIS EST AU MENU DES DISCUSSIONS

Si en effet la Tasmanie devient la principale source de cannabis médical australien, cela aura plusieurs conséquences effectives.

La première est que cela créera une situation de goulot d’étranglement dans l’approvisionnement en Australie. C’est clairement un élément du plan du gouvernement à l’heure actuelle. Si tout ou même la plupart du cannabis arrive sur le continent à partir d’une île, c’est un moyen de contrôler l’approvisionnement. Ceci signifie également que les producteurs en métropole seront déjà désavantagés par leur localisation.

Politiquement, cela pourrait créer des luttes domestiques. D’autres producteurs vont vouloir avoir l’opportunité de se tailler une part du gâteau.

cannabis médical Tasmania Australie légalisation

ET POUR LE CANNABIS RÉCRÉATIF ?

Le cannabis est en fait différent de l’héroïne. À commencer par le fait qu’il n’est pas addictif et que les overdoses mortelles sont impossibles. Et pourtant, il est peu probable que l’Australie avance en direction de la weed récréative dans les années à venir. Cependant, les restrictions sur la culture pourraient diriger les discussions politiques sur le terrain du cannabis récréatif. Comme c’est le cas partout ailleurs.

À court terme, cette décision indique également autre chose. Elle signifie que le cannabis médical en Australie sera bien plus coûteux. Le cannabis « importé » ou même transporté sur de longues distances est comme toute autre culture. C’est moins cher quand c’est cultivé et consommé de manière relativement locale.

Donc, une plantation de cannabis insulaire sécurisée pourrait être une bonne chose pour l’économie de la Tasmanie. Mais pour les autres ? Un véritable cauchemar logistique, voilà ce qui semble se profiler.

De plus, le cannabis est une culture très rentable. Et les cartels internationaux de la drogue ne sont pas un problème du passé. Tout comme les pirates. Surtout en pleine mer. Il y a peu de raisons de croire qu’un tel commerce serait immunisé face aux efforts ou à l’attention des criminels.

Et il y a aussi bien sûr ce problème. Les « exports » de cannabis restent toujours hautement controversés. En fait, Israël vient juste de décider d’exporter du cannabis médical. Les entreprises canadiennes sont, avec cette nouvelle exception, les seules compagnies à réussir à contourner les restrictions de l’ONU sur la substance.

La Tasmanie n’est clairement pas à l’abri des restrictions sur le commerce des drogues. Les entreprises de Tasmanie pourront-elle plonger dans le marché pour fournir des patients internationaux ?

L’année prochaine, tout particulièrement, on s’attend à voir une pénurie mondiale de cannabis médical. Le cannabis médical de Tasmanie pourrait-il venir à la rescousse ? Tout ceci semble également faire partie du plan du gouvernement. Mais que se passera-t-il pour les malades locaux si cela arrive ?

LE PRODUIT STAR À L’EXPORT DU XXIe SIÈCLE

En fait, cette décision « domestique » positionne à présent l’Australie directement au cœur d’une nouvelle forme de commerce mondial. Et c’est précisément ce qui inquiète les activistes locaux.

Si l’accent est mis sur la fourniture des marchés étrangers, les patients en Tasmanie et en Australie en souffriront-ils ?

C’est une très bonne question.

Au cours des prochaines années, la façon dont les pays mettront en place leurs programmes médicaux sera intéressante à surveiller.

Avec ce nouveau développement, l’Australie va clairement au-delà d’une simple ouverture d’un programme de recherche médicale pour les Australiens atteints de pathologies chroniques. Il lance également le pays dans un marché mondial des médicaments qui vient juste de s’ouvrir.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander