JOYEUX NOËL POUR LE CANNABIS MÉDICAL

Ho, ho, ho, qu’est ce que les consommateurs de cannabis médical irlandais ont reçu pour noël ? La surprise de 2016, c’est que l’Irlande va légaliser le cannabis pour une consommation médicale.

Le 1er décembre 2016, le Dail (Parlement Irlandais) a adopté le projet de loi « Cannabis for Medicinal Use Regulation Bill 2016 » sans aucune opposition, sans même avoir à voter.

Bien entendu, tout type de légalisation est un pas dans la bonne direction, mais quand les politiciens ne s’y opposent même pas, notre instinct nous dit qu’il y a un problème.

Est-ce le premier effet boule de neige à travers l’Atlantique dans cette avalanche de légalisation de la weed aux États-Unis ? Ou est-ce que l’élection de Trump a tellement terrorisé les politiciens irlandais qu’ils n’osent même plus s’opposer aux électeurs irlandais à noël ?

legalisation cannabis loi irlandeUne enquête d’opinion récente Irish Times/IPSOS montre clairement le soutien massif de l’opinion publique irlandaise pour le cannabis médical, avec 81% des personnes interrogées en faveur de la légalisation de la weed médicale. Avec une élection générale juste à l’horizion en 2017, la classe politique en Irlande est agitée.

Les politiciens de tous bords préfèrent suivre les vainqueurs, et la « Guerre contre les Drogues » semblent être le vrai perdant de nos jours. Alors regardons de plus près quel type de légalisation du cannabis médical est à l’horizon pour les Irlandais et quel est le potentiel d’une extension pour arriver à la consommation récréative légale en Irlande.

RETROUVER LA VERDURE EN IRLANDE

L’Irlande a toujours été gouvernée par des partis de droite depuis son indépendance des Britanniques. Que ce soit le Fine Gael ou le Finna Fail, les deux partis de droite dominants ont été au pouvoir sans interruption depuis presque un siècle.

Bien entendu, les gouvernements irlandais successifs ont été des coalitions, car il faut toujours un parti minoritaire afin d’obtenir le nombre de députés nécessaire pour avoir la majorité au parlement.

Mais une fois au pouvoir, toute tendance de gauche et/ou idée radicale sont rapidement abandonnées en faveur des projets des deux grands partis de droite avec qui les partis de gauche minoritaires ont choisi de faire alliance.

C’est très rare que des lois soient rapidement adoptées et ratifiées par les politiciens en Irlande, à moins qu’il ne s’agisse de sauver une banque. Ça n’a jamais vraiment bien marché pour l’Irlande, mais bon vous comprenez, ce n’est la faute de personne. Ce sont des « échecs systémiques » et ce genre de choses, vous savez.

La vérité est que le programme spatial Apollo coûte en fait moins cher que le sauvetage des banques irlandaises, alors toute décision politique doit être analysée très prudemment dans ce contexte.

De plus, le gouvernement irlandais actuel est sous la pression des révélations sur les taxes d’Apple, tout en se préparant au retour de flamme du Brexit. Les Irlandais ne se laisseront tout simplement pas « tromper une fois de plus ».

MONTÉE DU POPULISME ET IGNORANCE DE HAUT EN BAS

Les politiques populistes sont la tendance actuelle et l’Irlande n’y fait pas exception. Les souffrances de trop de nourrissons irlandais ont provoqué beaucoup de mauvaise presse pour le Ministre de la Santé irlandais Simon Harris et avec la cause désespérée qu’est son ministère, il avait besoin d’une victoire rapide.

Le projet de loi « Cannabis for Medicinal Use Regulation Bill 2016 » est issu des parlementaires indépendants (membres du parlement mais membres d’aucun parti) Gino Kenny et Brid Smith.

Ils comptent parmi les rares représentants publics irlandais qui ne doivent rendre des comptes qu’au peuple, ce n’est donc pas surprenant qu’il trouvent des idées qui se concentrent sur l’intérêt du public.

Dans son état actuel, le projet de loi est un bon cadre pour l’établissement d’un secteur du cannabis médical 100% domestique en Irlande. Oui, il n’est pas parfait, mais c’est une bonne base.

Le Projet de loi spécifie la création d’un institut du cannabis irlandais multi-objectifs pour mener des recherches scientifiques, et d’une autorité de contrôle pour surveiller le secteur.

Les deux institutions sont de bons véhicules pour garantir que la législation apporte du cannabis médical de haute qualité aux malades et une ordonnance permet d’avoir un accès contrôlé par les professions médicales. Même les commentateurs irlandais les plus conservateurs ont eu du mal à trouver des défauts au projet de loi.

Mais le Ministre de la Santé Simon Harris et le Taoiseach (Premier Ministre et ancien professeur d’école primaire) Enda Kenny ont clairement indiqué qu’ils ne soutenaient pas la légalisation du cannabis récréatif et qu’ils s’inquiétaient du fait que ce projet de loi allait ouvrir la voie à la normalisation de la consommation de cannabis sur l’île.

Mais s’agiter ne leur sert à rien, car les Irlandais considèrent déjà la consommation récréative de cannabis comme normale. En fait, une des meilleures weed d’Europe est cultivée dans des chambres d’amis et cagibis de Cork au sud à Donegal au nord.

En plus, des produits au cannabis médical sont déjà largemetn disponibles en ligne et dans les grandes avenues, chez la Hemp Company dans la rue Capel au centre de Dublin.

Même si le gouvernement irlandais peut faire des amendements et amputera probablement le projet de loi pour limiter un maximum l’accès, ils ne peuvent pas l’éliminer.

Le peuple irlandais punira certainement dans les urnes tous les politiciens qui s’opposeraient au fait que les malades irlandais puissent être traités avec le meilleur remède existant.

UNE RÉVOLUTION VERTE

L’opinion publique irlandaise est réveillée ! Et elle nourrit une colère accumulée contre le système. Le gouvernement actuel mené par le Fine Gael est sur les genoux et si la « Crise du Logement » qui empire (le fossé entre les revenus et le coût d’une maison en Irlande est énorme ! Vraiment énorme) ne le fait pas tomber, tout problème imminent le fera. Un changement est donc inévitable en 2017.

irlande légalise cannabis médicalPeut-être que le meilleur amendement au projet de loi serait des provisions permettant aux malades traités au cannabis médical d’être auto-suffisants en remède et de cultiver leur propre weed médicale.

Le modèle irlandais doit être au service des malades irlandais soignés au cannabis médical et, vu son état actuel, il est probablement préférable de ne pas y mêler le ministère de la santé chancelant.

S’assurer qu’un monopole d'une « Grosse Pharma » ne soit pas créé ne peut être atteint qu’en favorisant un marché compétitif avec un ticket d’entrée faible. Les autorisations de culture ne doivent pas devenir l’exclusivité des gros joueurs, sinon le cannabis médical produit par GP sera tout aussi cher que ce qui existe déjà.

La frontière entre médicament et matière première est floue de nos jours, permettre et même enseigner la culture à domicile est le modèle le plus efficace pour les coûts.

L’Irlande a ouvert la porte au cannabis légal et, quelles que soient les motivations des marchands de propagande, à savoir les politiciens, c’est la plus grande opportunité jamais eue pour le mouvement pour la légalisation du cannabis en Irlande.

Le cannabis médical légal sera un succès en Irlande, et l’institut irlandais du cannabis découvrira sans aucun doute que la consommation de cannabis récréatif est merveilleuse et ne devrait pas être illégale.

Les jeunes pousses vertes qui émergeront dans le futur de l’Irlande seront celles de plants de cannabis légal, ce n’est plus une question de savoir si ça arrivera, mais quand.

2016 a été une super année pour la légalisation de la weed dans le monde entier et c’est beau de voir que l’île émeraude a franchi la ligne juste à temps pour figurer dans la liste pour cette année.

 

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander