Quel est l'impact du cannabis sur l'épilepsie ? Même si les mécanismes exacts sont encore en cours d'exploration, il existe des preuves toujours plus nombreuses que le cannabis, ou certains cannabinoïdes, pourraient avoir un impact significatif dans le domaine du traitement de l'épilepsie. En effet, le CBD pour l'épilepsie a fait l'objet de nombreuses attentions ces dernières années.

Que ce soit le cannabis à lui seul ou de complexes interactions entre des substances qu'il faut remercier pour les avancées potentielles dans le traitement de l'épilepsie, le cannabis et l'épilepsie semblent bien partager un lien. Ou plutôt, le cannabis semble impacter positivement la vie de ceux qui souffrent d'épilepsie.

Nous allons ici nous pencher sur les nuances de l'épilepsie elle-même, les traitements traditionnels, pour ensuite commencer à examiner le potentiel du cannabis (et du CBD) pour le traitement de l'épilepsie.

Qu'est-ce que l'épilepsie ?

L'épilepsie est un trouble mystérieux. En fait, l'épilepsie pourrait être décrite comme les épilepsies, car il peut y avoir de nombreux troubles du cerveau qui entraînent des symptômes similaires : les crises d'épilepsie.

Même si la maladie est bien observée et relativement courante, les causes de l'épilepsie restent inconnues. Comme 1 épileptique sur 3 a un proche parent atteint lui aussi de la maladie, cela pourrait suggérer une origine génétique. Néanmoins, identifier le gène responsable s'avère difficile. L'épilepsie peut également être provoquée par des lésions au cerveau, comme celles dues à un traumatisme, une privation d'oxygène ou un accident vasculaire cérébral.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 50 millions de personnes dans le monde souffrent d'épilepsie, ce qui en fait la quatrième maladie neurologique la plus courante après les migraines, les AVC et la maladie d'Alzheimer. Généralement, elle est diagnostiquée chez des sujets jeunes, ou de plus de 60 ans.

Pour faire simple, l'épilepsie semble être provoquée par ce qui l'on peut décrire comme des « orages électriques » incontrôlés dans le cerveau, qui déclenchent une activité neuronale massive et aléatoire. Ces épisodes peuvent aller de légers et rares à énormes et extrêmement fréquents. Pour certains, l'épilepsie est un petit aspect de leur vie, alors que pour d'autres la maladie domine tous les aspects de leur existence, ce qui entraîne une grave inhibition.

Les symptômes de l'épilepsie

L'épilepsie ne provoque pas uniquement des « crises convulsives », mais elle s'accompagne d'un éventail de symptômes. En fait, les crises d'épilepsie sont classées en 9 catégories selon leur gravité et leurs symptômes :

Crise focale partielle simple, ou « auras »
Sensation étrange générale, sensations physiques, sursauts
Crise focale partielle complexe
Perte de conscience, mouvements incontrôlés, émission de bruits étranges
Crise tonique-clonique (auparavant connue comme « grand mal »)
La représentation classique d'une crise épileptique pour la plupart des gens — la partie tonique provoque une perte de conscience, des raideurs et un effondrement alors que la partie clonique est responsable de la crise physique
Absences
Perte de conscience, le regard fixe dans le vide, petits sursauts ; plus courant chez les enfants et dure jusqu'à 15 secondes
Crises myocoliniques
Convulsions généralisées sur tout le corps, souvent dès le réveil ; dure très peu de temps et peut se produire en succession rapide
Clonique
Tous les muscles se contractent et s'agitent sans crise au début ; perte de conscience
Tonique
Tous les muscles sont concernés par les convulsions
Atonique
Tous les muscles se relaxent complètement ; récupération immédiate
Status epilepticus
Toute crise durant un long moment, ou une série de crises entre lesquelles la personne ne reprend pas conscience

Pourquoi l'épilepsie survient-elle ?

Les causes de l'épilepsie sont inconnues. Cependant, comme nous l'avons mentionné, la cause la plus courante semble être génétique.

Ce que l'on sait, c'est que les crises d'épilepsie semblent être le résultat de poussées d'activité électrique dans le cerveau. Normalement, la communication électrique dans le cerveau a lieu en suivant des chemins neuronaux prédéterminés, de manière contrôlée. Cependant, lors d'un épisode épileptique, ce contrôle semble disparaître et la stimulation électrique se répand d'un neurone à l'autre dans une réaction en chaîne, ce qui provoque une vague d'activité incontrôlée.

Traiter l'épilepsie peut être très difficile et peut même impliquer de séparer les deux hémisphères du cerveau. On estime qu'environ 1 personne sur 3 souffrant d'épilepsie ne répondra pas aux traitements médicamenteux traditionnels.

Traitements traditionnels de l'épilepsie

Voici les traitements courants pour l'épilepsie :

  • Médicaments anti-épileptiques (MAE)
  • Neuromodulation : implique de placer des appareils électriques qui modulent l'activité neuronale à l'intérieur du corps
  • Régimes cétogènes
  • Chirurgie du cerveau : il existe de nombreux types d'opérations chirurgicales pour l'épilepsie ; généralement, soit elles identifient la zone du cerveau où démarre l'activité et la retirent, soit elles coupent le Corpus callosum (les neurones qui connectent les deux hémisphères du cerveau) pour éviter que les crises ne se répandant d'une moitié à l'autre

Le cannabis et l'épilepsie

Les affirmations concernant le potentiel clinique du cannabis sont légion et, bien que parfois exagérées, elles sont actuellement testées.

Dans le cas de l'épilepsie, il semblerait que le cannabis et particulièrement le cannabinoïde cannabidiol (CBD) puissent affecter la vie de ceux qui résistent aux médicaments ou aux traitements.

Selon l'Epilepsy Society[1], des essais randomisés indiquent que le THC ne possède pas d'effets anti-convulsifs désirables pour le traitement de l'épilepsie. Le CBD est donc considéré comme le principal cannabinoïde d'intérêt. C'est particulièrement vrai pour les enfants et les jeunes, en raison des potentiels effets négatifs du THC sur le cerveau en développement[2].

Cependant, cela ne signifie pas que des recherches sur les traitements au cannabis à spectre complet ne devraient pas être menées.

Pourquoi l'épilepsie survient-elle ?
  • L'huile au cannabis contre l'épilepsie chez les adultes

À la fois en automédication et sur prescription par des professionnels de santé, des gens dans le monde entier se tournent vers l'huile au cannabis contre l'épilepsie. Pour certains, les huiles au cannabis à spectre complet sont utilisés, alors que pour d'autres il s'agit d'isolats de CBD.

Ceux qui pratiquent l'automédication utilisent probablement soit des huiles au cannabis directement achetées dans le commerce en magasin de régime ou des huiles au cannabis faites maison. Ceux qui ont reçu une prescription utilisent des solutions de qualité médicale, approuvées et produites selon des standards pharmaceutiques, comme Epidiolex. Alors que la pureté de chaque produit peut varier, il existe généralement peu de différences entre les deux types. Cependant, dans certains pays, les huiles au cannabis prescrites médicalement peuvent avoir une teneur en THC significativement plus élevée que les huiles disponibles dans le commerce ou vice versa !

  • L'impact des cannabinoïdes sur les médicaments anti-convulsifs

Dans la plupart des essais cliniques testant le cannabis comme traitement potentiel contre l'épilepsie, il est administré en combinaison avec des médicaments conventionnels contre l'épilepsie. Il reste donc à déterminer si les cannabinoïdes seuls produisent des effets anti-épileptiques, ou s'ils agissent comme auxiliaires ou potentiateurs[3].

D'autres études pour tester le cannabis de manière isolée sont nécessaires avant de pouvoir déterminer ses fonctions exactes dans le traitement de l'épilepsie.

Le CBD et l'épilepsie

Ces dernières années, la popularité du CBD a explosé, notamment comme option potentielle pour les malades souffrant d'épilepsie. Deux raisons principales l'expliquent.

Tout d'abord, il semble présenter un bien plus grand effet anti-convulsif[4] par comparaison au THC. De plus, alors que le THC est hautement psychotrope, capable de provoquer des effets planants puissants et des désinhibitions, ce n'est pas le cas du CBD.

À l'exception de rares cas, le CBD possède peu d'effets secondaires mis à part une somnolence, alors que le THC peut provoquer de l'anxiété, de la paranoïa et même augmenter le risque de psychose chez les jeunes. Étant donné que beaucoup de personnes souffrent d'épilepsie tout au long de leur vie et qu'il leur faut donc un traitement toute la vie, un traitement non-psychotrope sera donc fortement préférable pour beaucoup de malades.

CBD and Epilepsy

Le CBD comme traitement pour les enfants épileptiques

Le CBD pourrait avoir un impact sur les enfants souffrant de certaines formes d'épilepsie résistante aux traitements. Sans les effets secondaires psychotropes du THC, cela ouvre la voie à des médicaments non-invasifs et sans addiction pour les jeunes.

Dans certains pays, les autorités médicales ont écarté l'idée d'utiliser du CBD sur les enfants tant que d'autres études sur ses effets à long terme n'ont pas été menées. Dans d'autres pays, des médicaments au CBD approuvés sont en train de s'imposer.

  • Charlotte Figi : une étude de cas

Le cas de Charlotte Figi a été un moment crucial pour ceux qui espéraient que le cannabis serait efficace dans le traitement de l'épilepsie. Charlotte souffrait d'une forme d'épilepsie connue sous le nom de syndrome de Dravet, une forme s'avérant résistante aux traitements. En fait, avant l'administration de traitements à base de cannabis, elle souffrait d'environ 50 crises par jour.

Avant d'aller plus loin, il faut noter que le produit au cannabis utilisé pour traiter Charlotte contenait à la fois du THC et du CBD et non du CBD isolé.

Avec l'aide d'un groupe centré sur le cannabis médical et basé au Colorado, la mère de Charlotte a commencé à lui administrer du cannabis en complément de ses autres médicaments. De manière incroyable, une chute de la fréquence des crises a été observée : de 50 par jours à 2–3 crises nocturnes par mois. De plus, dans les 20 mois pendant lesquels ces observations ont été menées[5], cette réduction a persisté.

Au final, elle a cessé de prendre ses autres traitements jusqu'à ne plus prendre que des traitements au cannabis, sans réduction dans l'efficacité. Les observations des chercheurs suggèrent qu'une combinaison de THC et de CBD pourrait être plus efficace qu'une des molécules isolées, mais plus de recherches sont nécessaires pour valider ce point.

Même s'il s'agit d'un magnifique exemple du potentiel du cannabis pour l'épilepsie, il ne faut pas utiliser les cas particuliers pour faire des généralisations. Heureusement, de nouvelles recherches sont menées chaque année et nous assisterons probablement à des avancées majeures dans un futur proche.

Huile de CBD 10% (1000mg)
THC: 0.2%
CBD: 10%
CBD par goute: 5 Mg
Porteuse: Olive Oil

Acheter Huile de CBD 10% (1000mg)

  • Le CBD pour le syndrome de Dravet Syndrome et le syndrome de Lennox–Gastaut

Le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox–Gastaut sont deux des formes les plus graves d'épilepsie. Des recherches[6] publiées dans le Journal of Epilepsy Research en 2017 cherchaient à déterminer si le CBD pourrait jouer un rôle dans le traitement de ces formes d'épilepsie, au moins en combinaison avec des traitements traditionnels.

Cette étude s'est penchée sur trois essais de thérapie adjuvante contrôlés par placebo de haute qualité utilisant un isolat de CBD purifié en plus des traitements existants, comme le médicament clobazam. Elle apporte la première preuve de niveau 1 de l'efficacité du CBD en tant qu’adjuvant pour le syndrome de Dravet et de Lennox-Gastaut. Alors que la recherche doit encore découvrir comment cela fonctionne, c'est un énorme pas en avant pour les personnes qui souffrent d'épilepsie et pour la communauté de la recherche sur le cannabis.

Quels sont les risques du cannabis pour l'épilepsie ?

Comme mentionné plus haut, les produits au cannabis ne sont pas exempts d'effets secondaires, en particulier ceux qui contiennent du THC.

Pour déterminer les risques liés à l'utilisation du cannabis dans le traitement de l'épilepsie, il faut prendre en compte la gravité de l'épilepsie chez la personne, sa réaction au cannabis ainsi que l'efficacité des autres traitements.

Pour certains, les traitements au cannabis peuvent présenter peu d'effets secondaires tout en améliorant potentiellement leur qualité de vie. Pour d'autres, les effets secondaires peuvent être graves avec peu ou pas d'avancées positives.

La consommation de formules à base de CBD ne contenant que des traces de THC pourrait probablement atténuer les plus grands risques liés au cannabis. De plus, une prise sous forme d'huile ou de produit comestible présente beaucoup moins de risque que de fumer par exemple.

  • Cannabis médical ou Epidiolex

Epidiolex est, à la base, une huile au CBD autorisée par le gouvernement et produite par une entreprise pharmaceutique. L'avantage lié à sa consommation est que, en raison de la rigueur des processus pharmaceutiques, vous pouvez être pratiquement certain de son contenu, alors que certaines huiles au CBD sans ordonnance sont au mieux d'une pureté discutable. L'inconvénient est que cette huile est très fortement contrôlée et impossible à se procurer dans de nombreux pays.

Alors, afin de décider si Epidiolex ou le cannabis médical est plus adapté à votre cas, la disponibilité est le premier critère. Pouvez-vous vous procurer la première ?

Ensuite, est-ce vraiment l'option la plus efficace ? La recherche sur le cannabis est encore débutante et les traitements disponibles pourraient bien ne pas être les plus efficaces.

Un futur prometteur pour les cannabinoïdes et l'épilepsie

Alors que la recherche sur le cannabis progresse, nous allons isoler et identifier les différentes fonctions de tous les différents cannabinoïdes — 113 ont été identifiés à l'heure actuelle. Alors que la recherche est actuellement en cours sur beaucoup de ces composés — surtout le THC et le CBD — d'autres sont présents à l'état de traces dans le plant de cannabis et donc très difficiles à isoler. Cependant, qui sait ce qu'ils pourraient nous offrir si on arrivait à les utiliser et à libérer leur plein potentiel !

Sources Externes
  1. Cannabis oil for epilepsy | Epilepsy Society https://epilepsysociety.org.uk
  2. Effects of Cannabis on the Adolescent Brain https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Epilepsy and Cannabis: A Literature Review https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Cannabinoids in the Treatment of Epilepsy: Hard Evidence at Last? https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  5. The case for medical marijuana in epilepsy - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  6. Cannabinoids in the Treatment of Epilepsy: Hard Evidence at Last? https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.