Le cannabidiol, souvent abrégé en CBD, est probablement le composant chimique du cannabis autre que le THC le plus célèbre. Alors que le THC est psychoactif et qu’il provoque des effets psychotropes, le CBD n’en provoque aucun. Cependant, le CBD booste et régule les effets du THC ainsi que d’autres cannabinoïdes. La relation dynamique entre les différents cannabinoïdes nous pousse à les combiner. Mais à part cela, le CBD possède tout de même un impact significatif, même sans la présence de THC. Étant donné que le CBD n’est pas psychoactif, ses effets ne sont pas aussi manifestes que ceux du THC. Afin de comprendre comment ce cannabinoïde a le moindre impact, nous devons comprendre comment le cerveau le traite.

LE CBD ET LE CERVEAU HUMAIN

Dire que la science du cerveau humain est compliquée est clairement un euphémisme. La communauté scientifique en connaît plus à propos de l’astrophysique la plus incroyable et la plus compliquée qu’elle n’en connaît au sujet du fonctionnement du cerveau humain. Il existe un corps de recherche grandissant au sujet de l’interaction entre les cannabinoïdes et le cerveau humain. Des découvertes majeures ont été faites dans les années 1960 par une équipe de scientifiques israéliens, menée par le Dr. Raphael Mechoulam. Ils furent capables d’identifier la structure chimique du CBD et du THC. Depuis lors, le système endocannabinoïde a été découvert au sein du corps humain ; c’est le système avec lequel le corps interagit avec les cannabinoïdes. Il y a une sérendipité remarquable dans la manière dont les humains (et autres animaux) ont développé un système directement répondant au cannabis en évoluant.

Neurones Et CBD

Le système endocannabinoïde a des récepteurs de cannabinoïdes au sein du corps tout entier. Ils sont liés au système nerveux, lui-même relié au cerveau. Sans partir trop loin dans la neuroscience, on peut dire que certains composants chimiques provoquent différentes réactions en fonction des différents récepteurs. Dans le cas du CB1 et du CB2, le CBD semble diminuer la réponse. D’autres récepteurs se lieront bien avec le CBD et provoqueront une connexion neuronale au travers des synapses du cerveau. L’impact du CBD sur d’autres composés chimiques du cerveau en dit beaucoup sur son potentiel d’applications thérapeutiques.

LE CBD ET D’AUTRES COMPOSÉS CHIMIQUES

Le récepteur 5-HT1A est impliqué dans la neurotransmission de la sérotonine. La sérotonine régule l’humeur et ce récepteur en particulier semble être lié à la médiation de l’anxiété et de la dépression. On pense que le CBD possède des propriétés anxiolytiques. Il pourrait même exister un effet d’entourage : le CBD booste les cannabinoïdes naturellement produits par le corps humain, appelés endocannabinoïdes.

Comment Cbd Interagit Avec Les Récepteurs De Neurones

Certains produits chimiques non-cannabinoïdes sont également impactés par le CBD. On suspecte le CBD de perturber les récepteurs d’opioïdes. Cela ferait du cannabis un traitement prometteur contre l’addiction aux opiacés en altérant le système de récompense dans le cerveau. La dopamine, composé chimique responsable de la sensation de récompense, interagit elle aussi avec le CBD. L’anandamide est un autre composé chimique découvert par Raphael Mechoulam. Il l’a nommé ainsi d’après le mot Sanskrit pour plénitude, après avoir observé son impact sur la joie chez l’humain. Le CBD semble cependant inhiber la recapture et la décomposition de l’anandamide, augmentant ainsi les niveaux d’endocannabinoïdes. On pense également que le CBD stimule la croissance des neurones au sein de l’hippocampe. En élargissant l’hippocampe, la mémoire et la gestion de l’anxiété sont améliorées.

LE CBD ET SES BIENFAITS THÉRAPEUTIQUES

Avec toutes ces relations et interactions chimiques compliquées suivant leurs cours, pourquoi le CBD est un complément thérapeutique au succès croissant ? Il y a une bonne raison derrière cela : si le CBD peut effectivement provoquer la neurogenèse, alors il peut avoir une grande gamme d’applications dans la protection du cerveau contre la dégénérescence.

Lorsque le CBD se lie aux récepteurs TRPV-1, il joue un rôle positif dans la régulation de température corporelle, des inflammations, et dans la gestion de la douleur. Le potentiel du CBD dans le traitement des douleurs chroniques est un domaine de recherche particulièrement intéressant. Il en est de même pour les cas ou des troubles tels que l’épilepsie et les troubles spasmodiques tels que la sclérose en plaque, qui se sont vus améliorés par une introduction de CBD au sein du système. Il en est aussi de même pour les propriétés anti-épileptiques, anti-inflammatoires et bien sûr anti-anxiété du CBD. Les effets du CBD contre l’anxiété ont été testés avec brio contre des placebos lors d’une étude de 2011. Ses effets apaisants sont même accompagnés de propriétés anti-oxydantes.

Le CBD a un fort potentiel, mais il reste beaucoup e choses à apprendre à son sujet. S’il vous intéresse en tant que complément, assurez-vous de jeter un œil à notre section d’information sur le CBD ainsi que sur notre gamme de produits CBD.

buy CBD oil online

RQS CBD Oil est disponible dans des bouteilles de 10 ml, 30 et 50 ml dans 3 concentrations différentes: 2,5%, 4% et 10%.

Acheter CBD Oil
 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander