Au fur et à mesure que le cannabis gagne en popularité, beaucoup se tournent vers la recherche pour avoir une idée de la façon dont la drogue affectera leur corps. Toutefois, la recherche comporte quelques lacunes : la plupart des études sur les effets du cannabis ont été menées sur des hommes. C’est parce que les scientifiques ont longtemps considéré les rats mâles comme de meilleurs sujets de recherche que les femelles, car leurs hormones fluctuent moins.

Ainsi, nous sommes maintenant dans une situation où notre compréhension de la façon dont le cannabis affecte le corps est biaisée en faveur des hommes. Ce n’est pas l’idéal, particulièrement, car la recherche montre que le cannabis interagit directement avec les voies œstrogéniques de l’organisme féminin. Étant donné que l’intérêt des femmes pour le cannabis croît beaucoup plus rapidement que celui des hommes, nous avons besoin de meilleures informations sur la façon dont les différences de sexe influencent les effets du cannabis. Ici, nous explorerons la danse chimique entre les cannabinoïdes et les œstrogènes, et ce que cela signifie pour les femmes consommatrices.

MÉCANISME D’ACTION

Les œstrogènes et les cannabinoïdes interagissent avec plusieurs des mêmes voies dans le cerveau et le corps humain. Une étude a montré que les hommes et les femmes ont des densités différentes de récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1) dans différentes parties du cerveau. Ils ont isolé l’œstrogène comme facteur probablement responsable de cette différence. Les femmes ont une densité CB1 plus élevée dans l’amygdale, qui est impliquée dans les émotions, et une densité plus faible dans l’hypothalamus, qui est impliqué dans la faim. La différence entre les récepteurs de l’hippocampe - impliqués dans la mémoire - semble également être influencée, mais l’interaction est complexe. 

Ce paysage neuronal modifié produit un état dans lequel le cannabis affecte le cerveau féminin ou traité aux œstrogènes, différemment du cerveau masculin. À bien des égards, il rend le cerveau des femmes plus sensible aux effets du cannabis.

L'influence de l'œstrogène et du cannabis

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR ET TOLÉRANCE

Une récente étude de l’université de Washington a montré que les œstrogènes rendent les rats femelles 30 % plus sensibles aux effets analgésiques du cannabis, et qu’elles développent aussi une tolérance beaucoup plus rapidement. Les rongeurs femelles sont beaucoup plus susceptibles de s’auto-administrer du THC de façon compulsive que les mâles, ce qui suggère un seuil de dépendance plus bas.

Qu’est-ce que cela signifie pour nous humains ? Il pourrait s’agir d’une bonne nouvelle pour les femmes qui souffrent de douleur et qui cherchent à trouver un soulagement avec le cannabis - il est probable qu’elles en bénéficieront avec beaucoup moins que la dose standard. Cela dit, les fumeuses doivent garder un œil sur leur tolérance - elles devront peut-être augmenter leur dose beaucoup plus rapidement que leurs homologues masculins pour maintenir les mêmes effets. Les chercheurs ont averti que cela pourrait signifier que les femmes sont plus vulnérables aux effets négatifs du cannabis, y compris l’anxiété, la paranoïa, et même la dépendance.

La même étude a révélé que la sensibilité des rats femelles au THC fluctue en fonction de leur cycle menstruel. Les rats étaient plus sensibles autour de l’ovulation lorsque le niveau d’œstrogène augmentait.

ÉMOTION ET MÉMOIRE

La concentration plus élevée de récepteurs CB1 dans l’amygdale des femmes peut être responsable des effets émotionnels différents que les hommes et les femmes éprouvent avec le cannabis. L’amygdale est associée à la peur et aux émotions négatives, et les femmes qui fument du cannabis riche en THC sont plus susceptibles de devenir anxieuses que les hommes. Cependant, un plus grand nombre de femmes recherchent des variétés riches en CBD, qui ont l’effet contraire sur les récepteurs CB1 et peuvent agir pour réduire l’anxiété. De plus, des études ont montré que les femmes qui fument du cannabis de façon chronique à l’adolescence présentent une amygdale plus importante et sont plus sensibles à l’anxiété et aux émotions négatives.

Le cannabis interagit également avec le système hormonal féminin où il agit comme un aphrodisiaque - de nombreuses femmes déclarent se sentir plus sexuelles et facilement excitées lorsqu’elles planent. C’est le contraire des hommes, pour qui le cannabis cause parfois des dysfonctionnements sexuels. Cependant, des niveaux très élevés de cannabis peuvent inonder le système œstrogénique et inhiber le fonctionnement sexuel chez les femmes.

Enfin, les femmes semblent plus sensibles aux effets négatifs du cannabis sur la mémoire. Ceci est probablement lié aux effets des œstrogènes dans la densité CB1 modulée de l’hippocampe.

Cannabis And Female Hormonal System

UNE EXCEPTION

Vous vous rappelez de l’hypothalamus ? Il s’avère que c’est l’un des rares domaines où les femmes sont moins sensibles que les hommes aux effets du cannabis. L’hypothalamus régule la faim, et les hommes éprouvent de plu grosses fringales que les femmes. Une étude sur les cobayes a montré que les hommes mangeaient 62 % de plus que d’habitude, tandis que les femmes ne mangeaient que 23 % de plus.

Pourquoi en est-il ainsi ? Le cannabis active les récepteurs CB1 dans l’hypothalamus, ce qui provoque la libération d’hormones favorisant la faim. Les œstrogènes bloquent partiellement l’activation du CB1 dans cette partie du cerveau, réduisant ainsi les fringales. Les foncedalles seront à leur plus bas pendant l’ovulation lorsque le niveau d’œstrogène est à son maximum.

Les hommes sont également plus susceptibles d’avoir des frissons à cause du cannabis - des études ont montré que la température corporelle des femmes baisse moins que celle des hommes. Cela peut aussi être dû aux œstrogènes et à l’hypothalamus.

EFFETS DU CANNABIS SUR L’UTÉRUS

Nous avons vu comment les œstrogènes pouvaient influencer les effets du cannabis, mais la causalité pourrait-elle aller dans l’autre sens ? Le cannabis pourrait-il avoir un effet sur le système reproducteur féminin ?

La recherche a montré que la fumée de cannabis condensée semble influencer le comportement et l’apparence des cellules utérines et autres cellules reproductrices chez les femmes, principalement en rivalisant avec les œstrogènes pour les sites de fixation dans l’utérus. Il est intéressant de noter que le THC pur n’a pas démontré cet effet, pas plus que la plupart des cannabinoïdes. Seuls le CBD et certains flavonoïdes ont démontré ce comportement isolément.

Quelle que soit la signification de cette interaction, elle peut être bénéfique. De nombreuses femmes déclarent utiliser des variétés de cannabis riches en CBD pour traiter le SPM, les crampes et d’autres problèmes menstruels douloureux.

Le cannabis peut-il perturber le cycle menstruel féminin ? La recherche est mitigée. Des études animales ont montré que le cannabis peut influencer les niveaux d’hormones d’une façon qui provoque une augmentation des taux d’ovulation, mais la recherche chez l’homme est moins claire. La consommation chronique semble normaliser la perturbation du cycle reproductif, mais pas nécessairement au niveau d’avant sa consommation. De plus, le choix du moment peut s’avérer essentiel ; une prise pendant la phase lutéale peut avoir un effet massif, alors qu’une prise pendant la phase folliculaire peut ne pas en avoir.

L'œstrogène influence les effets du cannabis

VARIATION DES PRÉFÉRENCES DE VARIÉTÉS

Étant donné tout ce que nous avons vu sur la façon dont le cannabis interagit avec la biologie féminine, il n’est pas surprenant que les femmes aient des préférences différentes en matière de variétés. Les études de Leafly ont montré que les trois variétés les plus recherchées par les femmes sont la Blue Dream, la Girl Scout Cookies, et la Sour Diesel. Les femmes semblent préférer les sativas et les variétés hybrides motivantes à la famille des indica « plus cassante ». Il semble que les femmes préfèrent également les variétés riches en CBD ; ceci pourrait être lié aux effets anxiolytiques du CBD - étant donné que les femmes sont presque deux fois plus susceptibles que les hommes d’éprouver un trouble anxieux - ou peut-être en raison de la capacité du CBD à soulager certains symptômes menstruels. Dans l’ensemble, les femmes semblent préférer les variétés fruitées qui sont également riches en CBD.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander