La grossesse est une expérience excitante et remplie d’émotions, mais se sentir régulièrement nauséeuse fait partie de la chose quoi qu’il arrive. On se réveille avec la nausée et elle reste la majeure partie de la journée. Rien que de bouger peut-être douloureux.

En prenant cela en compte, il semble logique de vouloir tendre la main vers votre variété favorite, mettre un peu de THC dans votre système et fumer ou vaporiser jusqu’à ce que vos problèmes disparaissent.

Vous devrez peut-être y penser à deux fois, car fumer du cannabis en étant enceinte peut provoquer le développement de toute une variété de soucis chez le fœtus. Il existe en effet de nombreuses études qui nient ces risques, mais la recherche les confirmant est toujours bonne à prendre en compte.


Quels Sont Les Risques Potentiels Liés Au Fait De Fumer Du Cannabis Tout en Étant Enceinte ?

  • Fumer du cannabis tout en étant enceinte peut mener à une naissance prématurée, un poids faible à la naissance, une petite circonférence crânienne ou au décès néonatal.
  • Des études menées sur des rongeurs ont suggéré la possibilité de problèmes cognitifs chez les enfants issus de mères ayant consommé du cannabis pendant la grossesse.
  • Il faut aussi prendre en compte la possible présence d’autres substances nocives telles que les pesticides, la moisissure et les bactéries qui pourraient venir blesser l’enfant à naître par le biais de la consommation de la mère.

Les Risques Du Cannabis En Lui-Même

Quels sont les risques potentiels[1] de la consommation du cannabis pendant la grossesse ? Eh bien, il y en a quelques-uns, mais les docteurs vous avertiront de la possibilité que votre enfant ait un poids faible à la naissance. Nombreux sont aussi ceux qui établiront un possible lien entre la consommation de THC et les naissances prématurées et qui diront que cela pourrait même provoquer une circonférence crânienne trop petite lors de la naissance.

En plus de cela, comme nous vous l’expliquerons plus en détail dans peu de temps, des études menées sur des rongeurs[2] ont permis la découverte du fait que la consommation de cannabis par des mères enceintes pouvait provoquer des troubles cognitifs chez l’enfant dans son futur. Bien évidemment, il faut bien plus que des études menées sur des animaux pour prouver ces inquiétudes, mais il est clairement impossible de décréter qu’il n’y a aucun risque.

Une idée encore plus inquiétante est le lien potentiel entre une consommation soutenue de cannabis durant la grossesse et la mort néonatale. Cela, comme nous le verrons sous peu, est d’une certaine manière soutenu par la science, mais nous verrons que tout n’est pas vraiment défini à ce propos.

Risques De Substances Étrangères Dans Le Cannabis

Même si la consommation du THC était saine, il faut aussi prendre en compte les composés chimiques qui pourraient se trouver dans certains lots de têtes et autres produits riches en THC. L’industrie est loin d’être parfaitement réglementée et bien évidemment, certains produits pourraient contenir des choses allant des moisissures, aux mauvaises bactéries en passant par les pesticides avec lesquels les plants auraient été traités durant leur culture. L’ingestion de ces substances viendrait non seulement vous porter préjudice, mais à votre bébé également.

Quels Sont Les Risques Potentiels Liés Au Fait De Fumer Du Cannabis Tout en Étant Enceinte ?

Cannabis Et Grossesse : Qu’en Est-Il De L’Huile Au CBD ?

  • Le CBD est généralement considéré comme sans danger, mais des études précoces menées sur des rongeurs ont montré qu’il contribue à des déformations faciales chez les enfants dont la mère en aurait consommé.
  • Des contaminants étrangers similaires à ceux présents dans les têtes de cannabis riches en THC pourraient être passés à l’enfant durant la grossesse (via la consommation de la mère) ou à sa suite (via l’allaitement).

Les Risques De L’Huile Au CBD en Elle-Même

Soyons clairs, jusqu’alors, nous faisions référence à la consommation de variétés riches en THC, car c’est cela qui est populaire de nos jours. L’huile au CBD, cependant, est rapidement devenue plus largement consommée. Cela est bien évidemment dû au fait qu’elle ne fait pas planer, que son potentiel thérapeutique a été observé et qu’elle est vendue partout, des stations-service au supermarché.

De nombreux consommateurs l’emploient pour apaiser leurs esprits et leurs nausées. Elle est perçue comme particulièrement plus saine que le THC. Mais même avec tout ça : est-ce sans danger de la consommer en étant enceinte ?

Comme nous vous le détaillerons plus dans peu de temps, certains chercheurs ont observé que le CBD administré à des mères rongeurs provoquait des malformations faciales[3] chez leurs enfants d’une manière similaire au syndrome de l’alcool fœtal. Les problèmes ne s’arrêtent pas après la grossesse, d’autres études animales ont découvert que l’enfant pouvait ingérer du CBD par le biais du lait maternel. Le CBD pourrait ne pas nécessairement poser problème, mais il n’est pas non plus sans risque.

Risques De Substances Étrangères Dans L’huile Au CDB

Mis à part cela, la composition de certains produits au CBD reste vague de nos jours. Du CBD, ça, il y en a ! Mais certains producteurs sont peu scrupuleux en ce qui concerne les contaminants, ce qui mène à l’apparition de substances telles que des bactéries ou pesticides au sein des lots d’huiles et autres produits. L’ingestion de ces derniers pourrait clairement poser problème, que ce soit au fœtus ou à l’enfant lors de l’allaitement.

Certaines Recherches Confirment Le Risque De La Consommation De Cannabis Durant La Grossesse

  • Une étude menée sur 314 consommatrices de cannabis enceintes et plus de 4 700 non-consommatrices a permis de découvrir que le premier groupe avait des enfants dont le poids à la naissance était bien inférieur au deuxième groupe.
  • Le taux de naissance prématuré était aussi plus élevé chez les consommatrices de cannabis que chez les autres.
  • L’étude est entachée d’un groupe de contrôle largement disproportionné. Une étude avec un groupe de 5 000 consommatrices et 5 000 non-consommatrices aurait par exemple était plus fiable.
  • Une étude sur des rongeurs a administré de l’huile au CBD à des sujets enceintes et a découvert que les enfants démontraient des déformations faciales. Cela ne confirme pas cet effet chez l’humain, mais plus de recherches sont nécessaires.

Poids De Naissance Faible Et Risque De Naissance Prématurée

Même si certains soutiens du cannabis clament qu’il n’y a pas de connexion entre le cannabis et les problèmes lors de la grossesse[4], une étude de 2020 en dit autrement. Des chercheurs du Royaume-Uni ont observé plus de 5 000 femmes enceintes, puis les ont divisés en 5 groupes : celles qui n’avaient jamais consommé de cannabis, celles qui n’en ont consommé qu’avant la grossesse, celles qui ont stoppé leur consommation juste avant, celles qui ont continué jusqu’à la 15ᵉ semaine et celles qui ont continué après la 15ᵉ.

L’observation de ces groupes durant la grossesse et la naissance a permis aux chercheurs de découvrir que les enfants issus des mères ayant fumé après 15 semaines avaient un poids plus faible à la naissance et plus de chances de naître prématurément. Cependant, si les femmes avaient stoppé leur consommation avant le marqueur des 15 premières semaines, les enfants n’étaient pas différents de ceux des mères n’ayant jamais consommé.

La grande taille de l’échantillon est un bon signe de la validité de cette étude, mais il faut noter que les femmes n’étaient pas réparties en groupes égaux. Des plus de 5 000 femmes de cette étude, seules 314 ont déclaré avoir fumé du cannabis. C’est toujours plus que ce que l’on observe dans la plupart des études sur le cannabis, mais un groupe de contrôle de plus de 4 700 personnes est excessif et la taille globale de l’étude pourrait induire en erreur et nous faire croire que cette dernière est plus représentative qu’elle ne l’est vraiment.

Cannabis Et Grossesse : Qu’en Est-Il De L’Huile Au CBD ?

Des Études Précoces Sur Le CBD Pointe Du Doigt De Plus Amples Complications

Une autre étude, sortie fin 2019[5], s’est concentrée sur le CBD et les effets qu’il pourrait avoir sur les rongeurs enceintes et leurs enfants. En comparant les observations sur les nouveau-nés avec le syndrome de l’alcool fœtal, les chercheurs ont découvert que ces rats ainsi que ceux dont les mères avaient reçu du CBD souffraient des mêmes difformités faciales. Ces résultats ne confirment en rien ce qui pourrait survenir chez les humains, mais ils devraient être considérés par les futures mères comme une raison d’être prudent.

Certaines Recherches Nient Les Risques De La Consommation De Cannabis Durant La Grossesse

  • Un examen de 184 études sur le cannabis et la grossesse suggère qu’en fait, peu de connexions ont été établies entre la consommation de cannabis durant la grossesse humaine et la santé de l’enfant.
  • L’étude la plus récente passée en revue date de 2017, celles que nous venons d’aborder ne sont pas donc pas incluses. Mais il faut tout de même noter que les études qui furent examinées ne prenaient pas en compte les facteurs tels que les finances, la santé et l’éducation.
  • Cela ne signifie pas nécessairement une absence de risques, mais plutôt que plus de recherche est nécessaire avant que quoi que ce soit puisse être considéré comme certain.

Un Examen De Recherches Nie La Connexion Entre Le Cannabis Et Les Problèmes Durant La Grossesse

En prenant en compte d’autres études toutes aussi valides et récentes, il est possible de dire que nous faisons face à un nombre de preuves insuffisantes pour déclarer que la consommation de cannabis durant la grossesse est absolument dangereuse. Des chercheurs de l’université Columbia à New York, du New York State Psychiatric Institute, et de l’Australia’s Swinburne University ont examiné 184 études[6] allant jusqu’à décembre 2017, cela représente plus de 1 000 sujets étudiés avec un échantillon d’âge entre 0 et 22 ans.

Les chercheurs ont remarqué que la consommation de cannabis chez la femme enceinte avait peu de connexion avec les problèmes ou caractéristiques positives chez les nouveau-nés. Il fut aussi noté que certaines des études qui montraient en effet des différences n’avaient pas pris en compte la situation économique des parents des enfants, leur accès à l’éducation ou d’autres aspects de leur santé.

Finalement, nous devrions prendre un peu de recul face à ces études qui clament que le cannabis est lui-même la cause des problèmes à la naissance et d’autres problèmes à venir. D’un autre côté, cela signifie aussi que d’autres études avec les mêmes approximations devront elles aussi être reconsidérées.

Plus De Recherches De Meilleure Qualité Sont Nécessaires

Alors, au lieu de démontrer l’absence de risque, cet examen d’études peut être considéré comme un appel pour que les futures recherches prennent en compte ces facteurs avec plus d’attention. Plus spécifiquement, les chercheurs devront s’assurer de ne pas seulement observer un seul groupe socioéconomique par étude. De plus, le groupe de sujets devra être non seulement important, mais aussi pleinement représentatif de la communauté dont ils proviennent.

Envisager D’Arrêter De Consommer Du Cannabis Pour Ne Pas Courir De Risque Durant (et Après) La Grossesse

  • Jusqu’à ce que des études plus conséquentes soient menées et nient les risques, il vaut mieux éviter de consommer du cannabis durant la grossesse.
  • En prenant en compte la manière dont les substances ingérées par la mère peuvent être passées à l’enfant via l’allaitement, il serait judicieux d’éviter de consommer du cannabis durant cette période.
  • Cependant, ne voyez pas là un arrêt définitif ! Voyez plutôt cela comme une pause de tolérance. Une fois que vous n’allaitez plus votre enfant, vous pourrez de nouveau profiter du cannabis aussi responsablement que bon vous semble.

Voir La Chose Comme Une Pause De Tolérance

Bon, on comprend que l’idée d’arrêter vous rebute. Après tout, il est clair que vous avez dû passer de superbes moments avec le cannabis et on comprend aussi qu’il vous apporte un soulagement face aux moments de stress.

Tous les stoners font des pauses de tolérance et plus elles sont longues, plus la weed frappera fort lorsque vous vous y remettrez. En gardant ce fait en tête, dites-vous que vous « n’arrêtez pas », plutôt que vous faites une pause pour en profiter pleinement une fois l’enfant né et l’allaitement terminé.

Par-dessus tout, si vous pensez toujours en avoir besoin lors de la grossesse, surtout si vous êtes une consommatrice médicale, assurez-vous d’en parler à un médecin pour trouver le plan de traitement idéal. Cela vaut aussi pour les consommateurs d’huile au CBD ! Ne consommez que des produits CBD vérifiés et de confiance. De plus, parlez à votre médecin avant toute consommation durant la grossesse.

Sources Externes
  1. Can marijuana use during and after pregnancy harm the baby? | National Institute on Drug Abuse (NIDA) https://www.drugabuse.gov
  2. How Marijuana Use During Pregnancy Could Harm a Developing Baby's Brain - Scientific American https://www.scientificamerican.com
  3. Cannabinoids Exacerbate Alcohol Teratogenesis by a CB1-Hedgehog Interaction | Scientific Reports https://www.nature.com
  4. The deleterious effects of cannabis during pregnancy on neonatal outcomes | The Medical Journal of Australia https://www.mja.com.au
  5. Cannabinoids Exacerbate Alcohol Teratogenesis by a CB1-Hedgehog Interaction | Scientific Reports https://www.nature.com
  6. Frontiers | Totality of the Evidence Suggests Prenatal Cannabis Exposure Does Not Lead to Cognitive Impairments: A Systematic and Critical Review | Psychology https://www.frontiersin.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.