La marijuana médicale peut-elle aider pendant la grossesse?

Publié le :
Catégories : Marijuana médicale

La marijuana médicale peut-elle aider pendant la grossesse?

La grossesse est une période pendant laquelle vous faites fort attention à votre corps car vous portez la vie. La consommation d’alcool, de tabac et même de café est proscrite.


La marijuana médicale est un facteur totalement différent que les chercheurs ont essayé d’étudier pendant de nombreuses années. La marijuana, est simplement une plante cultivée depuis des centaines d’années. Même pour ce qui est des variétés hybrides cultivées tous les jours, la marijuana médicale ne contient pas de drogues ou autres produits chimiques, au contraire des cigarettes nocives et de l’alcool. Devriez-vous utiliser du cannabis pendant la grossesse ? Une stigmatisation négative et des résultats faussés dans des expériences sans rapport effraient souvent les gens sur les bienfaits de la marijuana médicale pendant la grossesse. 

Manger, vaporiser ou fumer le Cannabis
Etant donné que beaucoup de femmes ont des nausées au début de leur grossesse, manger un cookie ou un brownie rempli de cannabis n’est pas une solution. La plupart des femmes enceintes utilisant le cannabis, le fument sous forme de joint ou le vaporise. La molécule de THX atteint le cerveau rapidement à travers la fumée parce qu’elle voyage rapidement dans le flux sanguine utilisant les poumons comme centre de distribution. D’autre part, consommer de la marijuana médicale nécessite une période d’attente pour que la molécule active passe à travers les parois du système digestif pour aller dans le flux sanguin. Nous recommandons fortement de ne pas fumer pendant votre grossesse ! Vaporiser est le moyen le plus sain de consommer la marijuana médicale. 

Les produits alimentaires de Cannabis
La nutrition comme priorité absolue
Pour les nausées du matin qui tourmentent la plupart des femmes enceintes, la marijuana médicale réduit les nausées et les vomissements. Un système digestif calme permet à la mère de manger des aliments nourrissants pour nourrir le fœtus qui se développe. Les femmes qui n’arrêtent pas de vomir privent lentement le fœtus des éléments vitaux et des vitamines nécessaires à un développement sain. Une forme sérieuse de nausées matinales appelée hyperemesis gravidarum, peut mettre en danger la vie du bébé lorsque l’on oblige la mère à obtenir des soins médicaux via une alimentation intraveineuse en milieu hospitalier. En employant simplement de la marijuana médicale, on permet d’améliorer votre appétence et de garder les aliments et de les digérer.

 

marijuana enceinteLe fœtus qui se développe
La marijuana médicale n’est en rien liée aux périodes de gestations plus courtes et aux problèmes de développement in utérin.  Les mères ayant vraiment des problèmes pendant la grossesse sont souvent affectées par les problèmes ambiants comme les mauvais soins de santé dans une région socio-économique défavorisée. Le manque de soins prénataux et de nourriture saine, ainsi que des problèmes médicaux préexistants, contribuent aux problèmes lors du développement du fœtus. La marijuana médicale n’est pas un facteur causal de ces anomalies, ni du syndrome de Down. 

Effets post-nataux
Les enfants nés de patients ayant pris de la marijuana médicale ne présentement aucune différence physique par rapport aux bébés d’autres mères. La taille à la naissance peut être un peu plus courte par rapport aux personnes qui ne consomment pas de marijuana médicale, mais c’est également dû à la génétique et à d’autres facteurs ambiants comme le stress de la mère en train d’accoucher.  Dans une étude, une différence de moins de deux dixièmes de pouce à été observée dans les tailles à la naissance. La circonférence de la tête, le poids et l’agilité physique de tous les nouveau-nés étaient comparables, ce qui remet en question la taille à la naissance quand celle-ci est mise en cause. Après environ 30 jours de vie, tous les bébés montraient un développement normal qu’ils aient été ou non  exposés à la marijuana. 

cannabis bébé
Croissance
Les tests cognitifs et physiques furent réalisés sur les enfants exposés à la marijuana médicale et sur un groupe de contrôle pour voir si la plante stimulante avait des effets négatifs. Les enfants âgés d’un an ne présentaient aucune différence majeure au niveau des aptitudes sur base d’une exposition passée à la marijuana médicale. A cours de la croissance des enfants, on a encore passé des tests pour voir si d’autres effets étaient possibles. Toutefois, les chercheurs sont arrivés à la croisée des chemins à ce niveau car l’intelligence à 3 ou 4 ans est aussi influencée par les personnes responsables et par l’environnement. Les enfants ayant de mauvais résultats aux tests cognitifs provenaient habituellement de régions socio-économiques défavorisées et n’avaient pas la possibilité d’être exposés aux jouets éducatifs et à l’électronique. La marijuana médicale ne peut pas être la seule cause expliquant les mauvaises capacités cognitive car l’environnement joue un rôle essentiel.
fille fume commune
Risque de cancer
La recherche en matière de cancer infantile a de nombreux résultats faussés en raison du discrédit porté à la marijuana. Par exemple, les parents ayant un enfant luttant contre le cancer souhaitent trouver une cause définitive à la maladie. En étudiant les mères, elles peuvent exagérer leur consommation de la marijuana médicale pour trouver un moyen pour expliquer la maladie. Si vous demandez aux mères dont les enfants ne souffrent pas de cancer quelle est leur consommation de marijuana médicale, elles sont enclines à répondre qu’elles n’en consomment pas du tout. Elles ne veulent pas donner l’image de mauvaise mère en répondant honnêtement sur leur consommation. Les causes de cancer sont nombreuses, y compris l’historique pathologique de la famille, l’exposition aux substances chimiques et l’âge de la mère. La marijuana médicale ne peut pas être identifiée comme cause de cancer. 
Cannabis pas coupable 

Les adversaires de la marijuana médicale rendent difficile le développement de la recherche pour les médecins honnêtes qui cherchent des réponses concrètes. Sur base de la recherche depuis plusieurs décennies, la marijuana médicale est sans risque pour les femmes enceintes qui en consomment. Si le discrédit et les obstacles bureaucratiques disparaissent à l’avenir, les médecins pourront implémenter de nouveaux tests pour prouver que le cannabis est une alternative sans risque pour les femmes enceintes. 

Cultivez votre propre marijuana médicale


Responsabilité Médicale

Les informations listées, référencées ou liées à ce site internet le sont uniquement dans un but informatif et ne fournissent pas de conseils professionnels, médicaux ou légaux. Royal Queen Seeds n’approuve pas, ne prônent pas et ne fait pas la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues. Royal Queen Seeds ne peut être tenu pour responsable de matériel provenant des références présentes sur nos pages ou sur des pages vers lesquels nous fournissons des liens et qui approuveraient, prôneraient ou feraient la promotion de l’usage licite ou illicite de drogues ou d’activités illégales. Merci de consulter votre médecin avant d’utiliser tout produit/ toute méthode listé, référencé ou lié à ce site internet.