Il peut apaiser le corps et apporter une certaine paix d’esprit dans des circonstances normales, mais le CBD peut-il être bénéfique durant la grossesse ? Découvrez les défis de la grossesse, comment le cannabinoïde peut aider, et s’il est sûr de consommer du CBD pendant la grossesse.

La grossesse marque l’un des moments les plus excitants de la vie de certaines femmes. Durant une période de neuf mois, deux âmes habitent un seul corps. Les couples se précipitent pour acheter des jouets, décorer les chambres, et attendent l’arrivée d’un nouveau membre de la famille.

Mais ce ne sont là que les aspects positifs de la grossesse. Cet état physiologique s’accompagne également d’une série de difficultés à relever. Les mères doivent endurer une longue liste de symptômes et de difficultés courants liés à la grossesse.


Quels sont les problèmes auxquels les femmes sont confrontées durant la grossesse ?

Si vous avez déjà été enceinte ou si vous avez aidé votre partenaire à traverser ces neuf mois agités, vous savez exactement à quel point les choses peuvent être difficiles. Si certaines mères s’en sortent sans trop de difficultés, d’autres sont submergées par l’anxiété, les nausées et les problèmes de sommeil.

  • Anxiété

La grossesse peut entraîner les mères sur des montagnes russes d’émotions. Une seconde, elles peuvent vivre des moments de joie, de bonheur et d’optimisme face à l’avenir. La seconde suivante, elles peuvent être envahies par la détresse. Si un certain degré d’inquiétude est parfaitement normal pendant la grossesse, certaines femmes développent une anxiété qui interfère avec leur vie quotidienne. Les symptômes comprennent :

Une inquiétude excessive concernant la santé du bébé Un sentiment d’irritabilité et d’agitation
Tension musculaire Perte de concentration



L’anxiété peut provenir de différentes origines pendant la grossesse, tant internes qu’externes. Il s’agit notamment de :

Traumatisme antérieur Un excès de stress au travail ou dans d’autres domaines
Un excès de stress au travail ou dans d’autres domaines Changements hormonaux

  • Nausées et nausées matinales

Les femmes enceintes ont presque toujours des nausées pendant leur grossesse. Elles se manifestent principalement par des nausées matinales. Malgré son nom, ce type de nausées peut survenir à tout moment de la journée. Les symptômes des nausées matinales ont tendance à se manifester vers la 6ᵉ semaine de grossesse et disparaissent généralement entre les 16ᵉ–20ᵉ semaines.

Les nausées et les nausées matinales peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de vie, rendant même les taches de base difficiles pour les mères enceintes. Toutefois, le fait de se sentir nauséeuse au cours du premier trimestre peut être un signe positif. Les femmes qui ont des nausées pendant cette période ont un risque statistiquement plus faible[1] de faire une fausse couche.

Mais pourquoi les femmes se sentent mal durant la grossesse ? Plus qu’un mauvais tour du corps, les nausées signifient un changement important dans les hormones qui facilitent la création d’une nouvelle vie. Les femmes commencent à produire de la gonadotrophine chorionique humaine (HCG) juste après la fixation de l’ovule fécondé sur la paroi de l’utérus. Le taux d’œstrogènes commence également à augmenter. Les niveaux élevés de ces deux hormones sont liés aux sensations de nausée et aux nausées matinales.

Nausées et nausées matinales

  • Le sommeil

Le sommeil est l’un des piliers de notre santé. Un sommeil adéquat nous permet de nous sentir reposés, restaurer et prêts à agir. Toutefois, les choses peuvent empirer lorsque nous manquons ne serait-ce que quelques heures de sommeil nécessaire. À court terme, nous subissons une baisse de l’humeur et des fonctions cognitives. À long terme, nous augmentons notre risque de développer des maladies neurodégénératives.

En plus des sentiments d’anxiété et des nausées, les problèmes de sommeil apparaissent comme une autre difficulté pendant la grossesse. Les premier et troisième trimestre sont généralement les pires à ce sujet. Les femmes se réveillent souvent la nuit, ce qui les oblige à faire des siestes pendant la journée pour combattre la fatigue. Voici quelques-unes des principales raisons des réveils nocturnes pendant la grossesse :

Les crampes Les brûlures d’estomac
Le mal de dos Besoin d’uriner
Mouvements du fœtus



Heureusement, il existe quelques approches naturelles que les femmes peuvent adopter afin d’améliorer leurs chances de dormir pendant la grossesse. En voici quelques-unes :

Faire de l’exercice régulièrement Éviter la caféine
Techniques de relaxation Ne faire que de courtes siestes pendant la journée



Quelles sont les solutions ?

À l’époque moderne, nous avons la chance d’avoir accès à des médicaments et à des modalités pour presque tous les problèmes de santé. Vous trouverez ci-dessous les interventions actuelles pour les troubles évoqués ci-dessus :

Anxiété

Thérapie cognitivo-comportementale, massage, yoga, acupuncture, médicaments contre l’anxiété.

Problèmes de sommeil

Thérapies comportementales, contrôle des stimuli, médicaments pour le sommeil.

Nausées

Repas frugaux mais fréquents, compléments au gingembre, acupression, médicaments contre la nausée.

Certaines futures mères sont très soulagées par ces traitements, tandis que d’autres cherchent des solutions ailleurs.

De nombreuses femmes se tournent maintenant vers le CBD pour réduire l’inconfort gastrique, détendre l’esprit et favoriser le sommeil. Mais comment le CBD se comporte-t-il face à ces difficultés ?

Tout d’abord, nous allons voir comment le CBD peut aider dans des circonstances normales. Ensuite, nous verrons comment la grossesse rend l’utilisation du CBD un peu plus compliquée.

Huile de CBD 10% (1000mg)
THC: 0.2%
CBD: 10%
CBD par goute: 5 Mg
Porteuse: Olive Oil

Acheter Huile de CBD 10% (1000mg)

 

Comment le CBD pourrait lutter contre les symptômes dans des circonstances normales

De nombreuses études en cours examinent les effets du CBD sur des problèmes de santé courants.

  • CBD et anxiété

Des essais en cours sur l’homme scrutent les effets du CBD sur l’anxiété, et nous pouvons nous tourner vers des recherches plus anciennes pour trouver des indices. Par exemple, une étude de 2011 publiée dans la revue Neuropsychopharmacology a testé le CBD sur des patients souffrant d’anxiété[2] lors d’une simulation de prise de parole en public, examinant comment le cannabinoïde avait un impact sur les mesures de résultats comme la nervosité, les troubles cognitifs et l’inconfort pendant le discours.

Une étude publiée en 2010 dans le Journal of Psychopharmacology a décidé d’examiner ce qui se passe dans le cerveau d’une personne prenant du CBD. Ils ont recruté des patients souffrant de troubles anxieux[3] généralisés et ont suivi leur cerveau en utilisant la neuro-imagerie fonctionnelle. Les scientifiques ont constaté des modifications du flux sanguin dans les zones limbiques et para limbiques, des régions impliquées dans les émotions et le comportement.

Une étude publiée en 2015 dans la revue Neurotherapeutics s’est également penchée sur les données disponibles concernant le CBD et l’anxiété[4]. Les auteurs ont analysé à la fois les études précliniques et les essais sur l’homme, et ont signalé l’importance des recherches futures pour confirmer ces résultats et établir des lignes directrices pour la posologie.

  • CBD et sommeil

Que peut faire le CBD pour le sommeil dans des conditions normales ? Les chercheurs espèrent le découvrir bientôt.

Une importante série de cas publiée en 2019 a examiné les effets du CBD à la fois sur l’anxiété et le sommeil. Soixante-douze patients adultes ont reçu 25 mg de CBD, et leurs symptômes ont été documentés chaque mois afin de déterminer si le cannabinoïde aidait à améliorer le sommeil[5].

  • CBD et nausées matinales

Nous ne pouvons pas dire avec certitude si le CBD aide ou non à soulager les nausées matinales. Les chercheurs n’ont tout simplement pas effectué ce genre d’essais. Toutefois, des scientifiques mènent actuellement des recherches pour explorer le potentiel du CBD à gérer les nausées. Ces études consistent à appliquer le cannabinoïde à des modèles de souris pour voir s’il pourrait aider à supprimer[6] les nausées et les vomissements associés aux traitements actuels du cancer.

Les autorités sanitaires disent non au CBD et à la grossesse — mais pourquoi ?

Les recherches en cours semblent assez prometteuses pour les principales difficultés durant la grossesse — mais seulement si l’on retire la grossesse du cadre. Des études ont évalué les effets du CBD sur l’anxiété, les problèmes de sommeil et les nausées, mais sans les nombreuses variables qu’apporte la grossesse.

Non seulement la grossesse apporte de grands changements biochimiques, mais elle apporte également la vie à naître dans l’équation. Jusqu’à présent, le manque de recherche a conduit la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis à déconseiller fortement l’utilisation du CBD pendant[7] la grossesse ou l’allaitement.

La FDA a fondé sa déclaration sur le manque de recherches sur les effets du CBD sur les fœtus en développement et les femmes enceintes. Elle cite également des recherches sur les animaux qui indiquent que de fortes doses de CBD causent des problèmes dans le système reproducteur des fœtus mâles en développement.

De plus, les produits au CBD ne sont pas tous testés en laboratoire et réglementés. Bien que des entreprises réputées offrent des produits de haute qualité et dignes de confiance, certaines huiles et certains extraits de CBD contiennent des quantités excessives de THC, de pesticides ou de métaux lourds. Il est clair que ces produits ne sont pas sûrs pour les femmes enceintes.

Le CBD a aussi ses propres effets secondaires. Bien que l’Organisation mondiale de la santé affirme que ce cannabinoïde présente un bon profil de sécurité[8], certaines personnes ne supportent pas très bien le CBD. Les principaux effets secondaires sont les suivants :

Bouche sèche Vomissements
Appétit diminué Perte de poids
Somnolence Diarrhée



Obstacles à la recherche et considérations éthiques

Évidemment, de nombreux scientifiques sont impatients de découvrir l’impact du CBD sur les femmes enceintes. Non seulement cette recherche permettra d’identifier tout facteur de risque, mais elle pourrait ouvrir la voie à des traitements efficaces. Mais plusieurs obstacles empêchent les scientifiques aux yeux brillants d’innover dans ce domaine.

Tout d’abord, il existe des considérations éthiques majeures. La plupart des essais cliniques exposent les participants à un élément de risque. Pendant la grossesse, les risques pour la mère et le fœtus sont profondément liés. De nombreuses substances peuvent traverser le placenta et avoir un impact négatif sur la vie dans l’utérus de la mère.

Puis, il y a les complexités physiologiques. Les essais cliniques de qualité doivent contrôler autant de variables que possible afin de produire les résultats les plus précis et les plus fiables. Une fois que les chercheurs se sont frayés un chemin dans le labyrinthe de l’éthique, ils doivent recruter un échantillon important de femmes enceintes consentantes, idéalement dans un état de santé similaire et à un stade similaire de la grossesse.

La façon dont le corps traite les médicaments (liaison, absorption, métabolisme, excrétion, etc.) change durant la grossesse. Les difficultés et les symptômes de la grossesse varient également d’un trimestre à l’autre. Ces facteurs font qu’il est important pour les chercheurs de recruter des femmes qui présentent les mêmes symptômes au même stade de la grossesse, idéalement dans une tranche d’âge similaire — une tâche compliquée.

Le recrutement de femmes pour des essais cliniques fait également l’objet d’une certaine stigmatisation, mais certains scientifiques veulent changer cela. Certains chercheurs pensent que le jargon alimente ce phénomène et ils veulent faire évoluer la vision des femmes enceintes, qui sont considérées comme une « population vulnérable », vers une « population scientifiquement complexe ».

Pour l’instant, les scientifiques se limitent essentiellement à obtenir des données à partir d’études de population. Ce type de recherche repose sur l’utilisation auto déclarée du cannabis et du CBD par les mères enceintes. Bien qu’elles offrent un aperçu des effets et des résultats possibles, ces études n’ont pas le contrôle rigoureux de la recherche clinique et tous les résultats sont à prendre avec des pincettes.

Peut-on consommer du CBD durant la grossesse ?

Peut-on fumer du CBD pendant la grossesse ? Qu’en est-il de la consommation de bonbons gélifiés au CBD ? La crème au CBD est-elle sûre durant la grossesse ? Les femmes enceintes se posent souvent beaucoup de questions sur le CBD. Malheureusement, il est beaucoup trop tôt pour donner des réponses claires et nettes. Il est clair que fumer quoi que ce soit pendant la grossesse expose la mère et le bébé à des risques pour la santé. Mais qu’en est-il des crèmes et des comestibles ? Bien que les recherches en cours soulignent leur utilité, nous devons attendre d’autres études afin de confirmer leur innocuité.

En fin de compte, toute future mère intéressée par l’utilisation du CBD devrait en parler à son médecin, qui lui donnera les conseils les plus avisés tout en préservant la santé de la mère et de l’enfant.

Sources Externes
  1. Nausea during pregnancy: A good thing? - Mayo Clinic https://www.mayoclinic.org
  2. Cannabidiol reduces the anxiety induced by simulated public speaking in treatment-naïve social phobia patients - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. SAGE Journals: Your gateway to world-class journal research https://journals.sagepub.com
  4. Cannabidiol as a potential treatment for anxiety disorders https://www.thereliefdisc.com
  5. Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  6. Regulation of nausea and vomiting by cannabinoids - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  7. What You Should Know About Using Cannabis, Including CBD, When Pregnant or Breastfeeding | FDA https://www.fda.gov
  8. CANNABIDIOL (CBD) https://www.who.int
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.