Hommes et femmes ont des réactions uniques au cannabis en raison de leur biochimie. Le THC interagit avec les récepteurs à œstrogènes et testostérone différemment, regardons donc les effets.

La science commence à nous montrer les vraies différences entre les femmes et les hommes pour ce qui est du cannabis et de ses effets sur nous. Nous réagissons tous différemment au cannabis. Les hommes et les femmes, cependant, semblent avoir des réactions au cannabis distinctement uniques d’une multitude de façons. Par exemple, les femmes sont plus sensibles à l’action de soulagement de la douleur du cannabis, alors que les hommes ont plus de chances d’avoir une fringale. Les aspects chimiques uniques de notre corps impactent la façon dont nous ressentons les effets du cannabis. Le cannabis a un impact spécifique suivant le sexe sur nos niveaux de tolérance, notre libido et même notre mémoire.

POURQUOI ON CONSOMME DU CANNABIS

Même si cela peut sembler être une question évidente, la science a découvert quelques-unes des raison psychologiques pour les hommes et les femmes et leur décision de consommer du cannabis. Si on nous demandait, on répondrait qu’on fume du cannabis parce qu’on aime bien planer, ou parce que cela nous aide à faire face aux douleurs et inconforts. Mais un chercheur scientifique rirait et nous expliquerait que le cannabis est devenu un point central dans de nombreuses structures sociales. Il nous dirait aussi que les hommes, par opposition aux femmes, ont plus de chance de céder aux pressions sociales pour ce qui est du cannabis. Le désir de consommer de l’homme semblerait lié à son désir d’appartenir au groupe d’hommes. Les femmes, de leur côté, ont plus de chances de se tourner vers le cannabis pour le soulagement de la douleur, du stress et de l’anxiété.

EFFETS

En raison de la biochimie unique propre à chaque sexe, ce n’est pas une surprise si les réactions au cannabis diffèrent grandement entre les sexes. Le THC interagit très différemment avec les œstrogènes et la testostérone. Ces différences sont responsables du grand nombre de réactions différentes entre le corps de l’homme et celui de la femme après avoir fumé un joint.

Des chercheurs ont découvert que fumer du cannabis chez la femme qui ovule provoque une augmentation des effets du THC. Ceci devrait soulager les femmes qui ont du mal à planer. Des études montrent que les femmes développent une tolérance au cannabis plus rapidement et de manière plus élevée que les hommes. Autre résultat intéressant de cette étude, il a été découvert que l’interaction entre le THC et les œstrogènes provoque une augmentation du soulagement de la douleur. Le cannabis est tout simplement plus efficace pour soulager la douleur chez les femmes, jusqu’à 30 % plus efficace. Mais les effets féminins du cannabis ne sont cependant pas tous bénéfiques. Il a été montré que les femmes avaient plus de risques de voir leur mémoire affectée que les hommes. La zone du cerveau qui contrôle ce qui est appelé la mémoire visio-spatiale est plus affectée par la consommation de cannabis chez la femme que chez l’homme. Peut-être que ce n’était pas votre faute si vous avez oublié les clés après tout.

réactions femme cannabis homme THC biochimie effets œstrogène de testostéroneLes hommes, aussi choquant que cela puisse paraître, on plus de chance de vouloir commander une pizza à deux heures du matin. Ce n’est plus votre faute si vous pillez le frigo au milieu de la nuit. Vous êtes simplement victime de votre biochimie. Comme si cela ne suffisait pas, les hommes semblent avoir des risques accrus de paranoïa et de psychose. Même si ces symptômes sont plutôt rares et ne concernent pas tout le monde, c’est toujours bon de connaître les risques. Des statistiques montrent que les hommes ont plus de chances de consommer de l’alcool et d’autres drogues avec le cannabis alors que les femmes ont tendance à mélanger cannabis et médicaments.

Alors que pour la plupart d’entre nous, le cannabis est tout rose et joyeux, tout le monde n’a pas cette chance. Parfois le cannabis peut se lier aux récepteurs du cerveau qui sont responsables des sensations d’anxiété et de panique. Ceci se produit chez tous les consommateurs de cannabis, certains sont simplement plus sensibles à l’activité des récepteurs dans ces parties du cerveau. Il a été déterminé que les hommes avaient plus de risques de vivre une psychose due au cannabis que les femmes. Version extrême d’une attaque de panique issue de la paranoïa, c’est un problème rare qui survient en général chez des personnes souffrant déjà de troubles psychologiques pré-existants.

SEXUALITÉ

Des témoignages suggèrent que les femmes qui consomment de petites quantités de cannabis voient leur libido augmenter. Mais si les quantités consommées sont trop importantes, l’effet est assez différent. De grandes quantités de THC semblent interférer avec le désir sexuel. C’est parce que le THC inonde les voies des œstrogènes, en ne permettant l’activation que de quelques récepteurs à œstrogènes. Dans des quantités plus faibles, le THC a peu ou pas d’effets sur les interactions œstrogènes-récepteurs. Il pourrait, en fait, améliorer le désir sexuel. À plus fortes doses, il empêche ces interactions, ce qui lui confère donc un effet mixte à négatif sur tout rendez-vous amoureux ayant été prévu. Pour ce qui est de la stimulation immédiate, l’huile de cannabis en application locale a montré une action qui augmente l’excitation et les réponses sexuelles. Croyez-le ou pas, des scientifiques ont vraiment étudié ce point.

Chez l’homme, les effets peuvent varier. Certains affirment que le cannabis agit comme aphrodisiaque alors que d’autres ressentent l’opposé. Le THC agit comme un suppresseur de la testostérone. Ceci a le potentiel de diminuer le désir sexuel à court terme. À long terme, les hommes qui consomment régulièrement du cannabis ont potentiellement moins de spermatozoïdes et des niveaux de testostérone diminués. Le cannabis est largement rapporté comme étant une substance qui améliore le sexe. Le cannabis rend super-sensible, les couleurs semblent plus brillantes, la musique semble plus riche, la nourriture plus savoureuse et le sexe … plus sexy.

DÉPENDANCE

Des chercheurs ont également trouvé que les femmes étaient plus susceptibles de développer une dépendance au cannabis et qu’elles ressentaient plus sévèrement les symptômes du manque. La dépendance chez la femme survient bien plus rapidement que chez l’homme. Les femmes peuvent se retrouver plus attachées à leur nouvel ami vert dès leurs premières expériences, alors que chez l’homme cela ne semble pas être un grand problème. En examinant les schémas comportementaux, dont les habitudes de sommeil et d’alimentation des femmes ayant arrêté le cannabis, des scientifiques ont trouvé qu’elles étaient plus négativement affectées par les symptômes de sevrage que les hommes.

CONCLUSION

Comme si nous ne le savions pas déjà, les hommes et les femmes sont assez différents. Pour ce qui est du cannabis, la principale cause de ces différences est la façon dont le THC interagit avec les œstrogènes et la testostérone. Les femmes ont plus de risques de devenir dépendantes au cannabis et ont une accoutumance plus élevée alors que les hommes ont plus de chances de vouloir traîner entre potes et commander des pizzas. Alors que les résultats déterminés par la science ne s’appliquent pas toujours à tout le monde, c’est un regard intéressant sur les raisons qui font ce que nous sommes quand nous planons.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander