PROMO D’ÉTÉ bientôt finie ! -25 % sur ces produits

By Luke Sholl


Grâce à l’évolution des perceptions et de la législation, notre compréhension du cannabis progresse énormément. Il semble qu’il ne se passe pas un jour sans qu’une découverte liée au cannabis ne fasse la une des journaux nationaux ou internationaux.

L’un des derniers sujets à faire parler de lui est l’hexahydrocannabinol, ou HHC. Mais qu’est-ce donc que ce cannabinoïde, comment est-il conçu et quels sont ses effets sur le corps ? Continuez à lire pour apprendre tout cela et bien plus encore.

Qu’est-ce que le HHC (Hexahydrocannabinol) ?

L’hexahydrocannabinol, ou HHC, est un cannabinoïde que l’on trouve en très faible concentration dans les graines et le pollen de chanvre. Cependant, le HHC qui fait les gros titres dans le monde entier ne dérive pas de l’une de ces sources. En fait, il est fabriqué en laboratoire à partir de cannabinoïdes naturels ou d’extraits de cannabis.

C’est la raison pour laquelle le HHC est souvent décrit comme un cannabinoïde semi-synthétique : même s’il n’est pas fabriqué uniquement à partir d’agents synthétiques (comme le K2 ou le Spice), le HHC vendu dans certaines régions des États-Unis et ailleurs dans le monde subit un traitement humain important et n’est pas présent naturellement dans les plants de cannabis.

Même si ça fait seulement peu de temps que le HHC attire l’attention des médias, il est loin d’être une découverte récente. Le HHC a été synthétisé pour la première fois aux États-Unis en 1944 par Roger Adams qui a créé le composé en ajoutant des molécules d’hydrogène au delta-9-THC – un processus connu sous le nom d’hydrogénation. Depuis lors, le HHC n’a pas fait l’objet d’une grande attention, mais ça, c’était jusqu’à récemment lorsque les fabricants ont commencé à le commercialiser comme une alternative au THC.

Comment le HHC est-il conçu ?

Il y a beaucoup d’informations erronées sur la façon dont le HHC est fabriqué et de nombreux fabricants sont très inquiets de révéler leurs processus de production de ce cannabinoïde. Cependant, le principe de base que tous les fabricants utilisent pour créer le HHC est l’hydrogénation mentionnée ci-dessus.

Le processus consiste à mélanger un extrait de cannabis riche en cannabinoïdes et autres composés avec de l’hydrogène gazeux dans un récipient pressurisé. L’hydrogène rompt alors naturellement les doubles liaisons carbone des cannabinoïdes, créant ainsi une huile riche et dorée connue sous le nom de HCO (huile de cannabis hydrogénée).

Afin d’accélérer le processus d’hydrogénation, les fabricants utilisent généralement des catalyseurs pour accélérer la réaction chimique entre l’hydrogène gazeux et les cannabinoïdes naturels. Les catalyseurs couramment utilisés à cette fin sont le nickel, le platine, le palladium et l’iridium.

Selon si l’extrait de cannabis utilisé au début du processus a été décarboxylé ou non, les fabricants de HCO se retrouvent avec une substance riche en acide hexahydrocannabinolique (HHCA) ou HHC. Cette huile peut ensuite être raffinée davantage selon les critères du fabricant.

Il est également important de noter que le HCO contient deux types d’HHC : l’HHC 9R, qui se lie naturellement aux récepteurs cannabinoïdes, et l’HHC 9S qui, en raison de sa structure chimique étrange, n’a pas une grande affinité pour les récepteurs CB1 ou CB2. Concrètement, le ratio entre le HHC 9R et 9S dans les produits vendus au détail, tels que les bonbons gélifiés ou les cartouches de vapotage, peut donc affecter considérablement la puissance et les effets d’un produit. Vous trouverez plus d’informations sur la puissance ci-dessous.

Comment le HHC est-il conçu ?

Quelles sont les similitudes entre le HHC et le THC ?

En termes de structure chimique, le THC et le HHC sont très similaires. La seule différence notable entre les deux est que le HHC a des carbones hydrogénés, une liaison carbone supplémentaire et un atome d’ester.

Selon Boston Hemp Inc[1], un détaillant du Massachusetts qui vend des produits au CBD, delta-8-THC et HHC, ces différences moléculaires mineures font du HHC un composé beaucoup plus stable que le THC. Ils affirment que les produits HHC sont moins sensibles à la dégradation par la chaleur et la lumière, ce qui pourrait augmenter leur durée de conservation.

La similarité structurelle du HHC avec le THC est probablement ce qui permet au composé de se lier à la fois aux récepteurs CB1 et CB2 (rappelez-vous que les cannabinoïdes et les récepteurs cannabinoïdes fonctionnent comme un cadenas et sa clé) et peut également expliquer pourquoi il produit des effets similaires à ceux du THC.

Quels sont les effets supposés du HHC ?

Le HHC est tellement nouveau sur le marché que la plupart des informations disponibles sur ses effets potentiels sont purement anecdotiques. Par conséquent, vous devez prendre la plupart de ce que vous lisez sur le HHC avec d’imposantes pincettes.

Les fabricants et les vendeurs affirment que le HHC a une très grande affinité pour les récepteurs CB1 et CB2 et qu’en se liant à ces récepteurs, le composé produit un grand nombre des mêmes effets que le THC, dont les suivants :

Euphorie Modification de l’humeur
Rire Appétit
Modification de la perception de la réalité Augmentation du plaisir sensoriel
Fatigue Enivrement



Quelle est la puissance du HHC ?

La façon dont le HHC fonctionne dans le corps n’est pas si simple. Bien qu’il affecte probablement les récepteurs cannabinoïdes, il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur la puissance du cannabinoïde, sur la façon de le doser correctement, sur sa sécurité par rapport aux autres composés du cannabis et plus encore. De plus, différentes sources fournissent des informations contradictoires sur ses propriétés et sa puissance.

Par exemple, certaines sources affirment que le HHC a environ 70–80 % de la puissance du delta-9-THC, ce qui le rendrait environ 20–30 % plus puissant que le delta-8 ou le delta-10. D’autres, cependant, affirment que le HHC est moins puissant que le delta-8 et que des doses élevées sont nécessaires pour que le HHC produise des résultats similaires aux autres types de THC.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’une des raisons potentielles de ces contradictions est que les différents produits HHC contiennent différents ratios de HHC 9R et 9S, le premier se liant correctement aux récepteurs cannabinoïdes à l’inverse du second. Par conséquent, les produits ayant des concentrations plus élevées de HHC 9R sont susceptibles d’être perçus comme plus puissants que ceux ayant des concentrations plus élevées de HHC 9S.

Les fabricants vantent souvent le HHC comme une alternative légale au THC étant donné qu’il peut être dérivé du delta-8-THC qui se trouve généralement à des concentrations élevées dans les fleurs de chanvre. Les vendeurs et les fabricants de HHC affirment également qu’il est légal, car il est naturellement présent dans le pollen de cannabis et les graines de chanvre, ce qui le qualifie donc d’extraction naturelle dérivée du chanvre.

La réalité est toutefois beaucoup plus compliquée. La manière dont le cannabis est légiféré varie considérablement dans le monde et est soumise à de nombreuses subtilités. Par exemple, aux États-Unis, certains peuvent affirmer que le HHC est un analogue au THC et qu’il doit de ce fait être soumis à la loi fédérale sur les analogues. Si tel était le cas, le HHC serait, comme le THC, considéré comme une drogue de l’annexe 1 en vertu de la loi fédérale américaine.

En dehors des États-Unis, les lois régissant le HHC et les alternatives cannabinoïdes similaires peuvent varier. Dans l’UE, il n’existe pas de loi générale régissant le contrôle du cannabis dans l’ensemble de l’Union européenne et de nombreux pays européens prévoient des exemptions pour les variétés de cannabis contenant de faibles concentrations de THC (comme le chanvre). Dans ces pays, le HHC pourrait être techniquement légal en raison de lacunes dans le système législatif.

Le HHC a-t-il des bienfaits ?

Étant donné sa nouveauté (bien qu’il ait été découvert il y a plusieurs décennies), il est tout simplement trop tôt pour tirer des conclusions sur les effets du HHC. Les quelques vendeurs de chanvre et de cannabis qui en vendent affirment que leurs produits HHC peuvent avoir des propriétés similaires à celles des produits riches en THC, mais il n’y a pas d’essais cliniques ou d’études pour étayer ces affirmations.

Le HHC est-il sans danger ?

Les vendeurs et les fabricants de HHC annoncent évidemment que leurs produits sont sûrs et fiables. Et jusqu’à présent, il n’y a eu aucun rapport sur la toxicité ou les effets négatifs du HHC. En vérité, il faut savoir qu’en raison du manque d’études sur le HHC et sa toxicologie, nous ne pouvons faire aucune déclaration concernant sa sécurité.

HHC — le mot de la fin

Le HHC est un cannabinoïde semi-synthétique très récent. Bien qu’il fasse l’objet d’un grand battage médiatique et qu’il puisse s’avérer être une façon unique et excitante de profiter du cannabis, nous en savons très peu sur ce composé et sur ses effets sur le corps.

Nous vous recommandons d’être prudent lorsque vous expérimentez le HHC ou toute autre substance qui n’a pas été étudiée en profondeur jusqu’à ce que plus d’informations soient disponibles sur son profil de sécurité et ses effets.

Sources Externes
  1. Boston Hemp Explains HHC And Its Effects https://www.prnewswire.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.