Au cours de la dernière décennie, beaucoup se sont tournés vers le cannabis médical comment moyen de traiter leurs troubles physiques et mentaux. Des personnes souffrant de douleurs chroniques, d’inflammation, de glaucome et même de cancer ont trouvé un soulagement à l’aide du cannabis.

La liste des maladies qu’il pourrait être capable de traiter s’allonge de jour en jour et le syndrome de la Tourette pourrait bien être la prochaine sur la liste. Il est encore trop tôt pour en être sûr, mais les choses semblent prometteuses.

QU’EST-CE QUE LE SYNDROME DE LA TOURETTE ?

Même si le nom est bien connu, il existe quelques idées fausses autour de ce qu’est réellement le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT). A la base, c’est un trouble du neuro-développement qui provoque des sensations musculaires indésirables, entraînant alors des tics moteurs et verbaux (nous y reviendrons par la suite).

Les chercheurs n’ont pas encore déterminé de cause exacte, mais il semble que des facteurs génétiques et environnementaux entrent en jeu. Ceci étant dit, il a été montré qu’une large majorité de cas sont héréditaires. Le gène exact qui transmet la maladie reste encore à être découvert.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DU SYNDROME DE LA TOURETTE ?

Quand on parle de la maladie de Gilles de la Tourette, beaucoup d’entre vous pourraient penser aux cas présentés à la télévision, qui souffrent d’explosions verbales aléatoires. Cependant, même si le fait d’hurler des insanités est lié à la maladie, la grande majorité des personnes souffrant de SGT n’affiche pas ce comportement.

Au contraire, la majorité des personnes souffrant de SGT présente un mélange de tics moteurs et sonores[1]. Ils sont d’une subtilité variable, mais beaucoup peuvent être régulièrement exprimés sans que personne ne le remarque. Les tics moteurs comme le clignement des yeux, le haussement des épaules ou le fait de lever les yeux au ciel peuvent passer pour un comportement standard. Même certains tics sonores, comme le fait de se racler la gorge, de tousser ou de claquer la langue peuvent être réalisés sans trop perturber les personnes autour.

Mais ceux qui souffrent d’autres tics n’ont pas autant de chance. Certains peuvent ressentir un besoin irrépressible de sauter ou tourbillonner, ou peut-être d’agiter la tête et les membres. D’autres même peuvent être poussés à toucher certains objets ou certaines personnes aux alentours. Certains tics sonores peuvent être aussi gênants, en particulier le besoin de siffler, de répéter des phrases, de prononcer des phrases aléatoires, de faire des bruits d’animaux et, bien entendu, de jurer. Cette dernière forme, on vous le rappelle, ne touche qu’une personne atteinte de SGT sur dix, mais les autres sont bien plus courantes.

 

TOURETTE SYNDRME SYMPTOMS
Attention deficit Dysfunction in sensory integration
Executive disfunction Visual perception motor disabilities
Learning disabilities Mood disorders
Social skills deficits Obsessive-compulsive disorder
Memory deficits Panic disorder

 

COMMENT EST TRAITE LE SYNDROME DE LA TOURETTE ?

Il existe une variété de traitements[2] disponibles de nos jours, efficaces à des degrés divers. Les traitements les plus courants, cependant, sont les thérapies comportementales et la méthode la plus étudiée est connue en anglais sous le nom d’habit reversal training (HRT). Cette méthode joue sur le fait qu’il existe un besoin irrépressible qui précède le tic.

Quand la personne ressent ce besoin, un thérapeute comportemental l’entraîne à avoir une réponse qui supprime le tic. Cette stratégie spécifique est appelée intervention comportementale complète pour les tics (CBIT) et il a été montré que c’est le traitement le plus efficace qui existe.

C’est cependant une thérapie de première ligne et ceux qui souffrent de symptômes plus graves ont d’autres traitements sous la main. Même s’il n’existe pas de médicament spécialement conçus pour les tics, certains sont prescrits pour gérer les symptômes.

Des antipsychotiques comme le pimozide, par exemple, ont été approuvés par la FDA pour traiter le symptôme. La molécule, ainsi que l’halopéridol, un autre antipsychotique, s’est avérée être le médicament anti-tics le plus efficace. Cependant, ils agissent en bloquant les récepteurs à dopamine et les effets secondaires pourraient entraîner tout un ensemble d’autres problèmes. Mais jusqu’à l’arrivée de médicaments spécifiquement anti-tics, c’est la meilleure option médicale.

QUEL RÔLE JOUE LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE DANS LE SYNDROME DE LA TOURETTE ?

Vous pourriez avoir deviné que ce sont des problèmes dans le fonctionnement du cerveau qui sont derrière le SGT, mais saviez-vous que le système endocannabinoïde[3] pourrait lui aussi être impliqué ? On vous explique comment. Avec le SGT, il existe des problèmes avec les ganglions de la base, ainsi que le thalamus et le cortex frontal. Comme il y a une présence dense de récepteurs à cannabinoïdes de type 1 (CB1) dans les ganglions de la base, il est compris que le système endocannabinoïde (SEC) est fortement impliqué dans leur fonctionnement. Comme il module ce système, parmi bien d’autres, on soupçonne qu’un dysfonctionnement du SEC est en partie responsable du SGT.

LE CANNABIS MÉDICAL PEUT-IL TRAITER LE SYNDROME DE LA TOURETTE ?

Ceux qui connaissent déjà les aspects scientifiques du cannabis pourraient deviner où nous voulons en venir. Reprenons fil des choses : si un dysfonctionnement du SEC est responsable, serait-il possible de traiter le SGT avec du cannabis ? De plus en plus fréquemment, la science dit oui – ou du moins un « peut-être » solide. Pour aller droit au but, disons que des chercheurs soupçonnent depuis des décennies que le cannabis pourrait aider les malades souffrant de SGT.

En 1998, une équipe de chercheurs allemands a découvert que sur 17 malades ayant rapporté fumer du cannabis dans une étude de 64 personnes concernant le SGT, 14 ont rapporté un soulagement partiel ou total[4] de leurs tics. Des études de suivi menées par la même équipe ont obtenu des résultats cohérents avec cette tendance.

Medical Marijuana Treating Tourette

Mais le cannabis ne fait pas que stopper les tics. Ce que les personnes neurotypiques (ordinaires) ignorent peut-être, c’est que beaucoup de malades du SGT souffrent aussi de problèmes de sommeil. Mais comme beaucoup d’entre nous le savent, le cannabis peut faire des merveilles pour aider à trouver le sommeil. Alors que le SGT provoque une latence de l’endormissement, le cannabis la réduit[5]. Face à l’augmentation de la fréquence des tics pendant le sommeil paradoxal, le cannabis élimine tout simplement cette phase. Ensuite, quand les malades ont du mal à rester endormis, le cannabis les aide à dormir pendant toute la nuit. Il lutte aussi contre les symptômes des TOCs[6], qui sont souvent comorbides. Il réduit aussi l’anxiété et l’agression[7] que de nombreux malades du SGT gèrent au quotidien.

LE SGT ET LE CANNABIS : QUE NOUS RESERVE LE FUTUR ?

Même avec toutes les recherches déjà menées, seul le futur saura nous dire si le cannabis est un véritable allié pour les malades souffrant de SGT. Des essais cliniques sont toujours en cours, un essai officiel mené par le gouvernement américain devrait finir en 2020[8]. Nous avons des raisons d’être optimistes au vu de tous les éléments présentés plus haut, mais n’allons pas trop vite. Les chercheurs vont devoir s’assurer que le THC ne provoque aucun effet à plus long terme et que la réduction des tics dans les autres études n’était pas un hasard. Au final, on peut juste espérer que les personnes souffrant du SGT puissent avoir vite accès à un traitement véritablement efficace.

Sources Externes
  1. Tourette's syndrome - NHS https://www.nhs.uk
  2. Management of Tourette syndrome https://en.wikipedia.org
  3. Possible Role of the Endocannabinoid System in Tourette Syndrome https://www.intechopen.com
  4. Cannabinoids: possible role in patho-physiology and therapy of Gilles de la Tourette syndrome. - PubMed - NCBI https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Decreased sleep quality and increased sleep related movements in patients with Tourette’s syndrome https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  6. Delta 9-tetrahydrocannabinol (THC) is effective in the treatment of tics in Tourette syndrome: a 6-week randomized trial. - PubMed - NCBI https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  7. Psychiatry Online https://neuro.psychiatryonline.org
  8. Safety and Efficacy of Cannabis in Tourette Syndrome - Full Text View - ClinicalTrials.gov https://clinicaltrials.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.