Les effets de la musique sont profonds sur l’esprit humain. Certaines chansons peuvent mettre les larmes aux yeux alors que d’autres vous pousseront à éclater votre record perso à la salle. Mais les ondes sonores que génère la musique ne se contentent pas d’affecter uniquement les humains.

La musique (et le son en général) semble créer de profonds changements chez certaines espèces végétales, allant de l’augmentation des rendements au renforcement de l’immunité. Cela signifie-t-il que vous devriez balancer du Mozart en plein dans votre jardin cannabique ? Ou que votre herbe préférera les vibes apaisantes d’un bon vieux Bob Marley ?

Continuez à la lire pour voir si (et comment) la musique peut augmenter la productivité et la santé de votre cannabis.

LES PLANTES PEUVENT-ELLES ENTENDRE ?

Vous avez probablement remarqué que les plantes ne possédaient pas d’oreilles. Cependant, cette simple observation ne bannit pas le fait que le son peut avoir une influence sur ces dernières au niveau biologique. Les humains détectent le son grâce à des cellules spécialisées se trouvant dans leurs oreilles, les mécanorécepteurs.

Pour faire simple, le son est la vibration des molécules par le biais d’un certain médium, qu’il soit solide, liquide ou gazeux. Ces vibrations voyagent au travers d’un médium en compressant les molécules de l’air. Lorsque ces ondes atteignent l’oreille humaine, les mécanorécepteurs répondent au changement de pression et envoient un signal au cerveau.

La manière dont les plantes « entendent » la musique reste inconnue. Cependant, une théorie suggère que les mécanorécepteurs de la plante ressentent les changements de pression alors que les ondes du son s’y écrasent et les traversent.

LES PLANTES PEUVENT-ELLES ENTENDRE ?

POURQUOI LES PLANTES ONT-ELLES BESOIN D’ENTENDRE ?

Cette capacité à détecter le son permet aux plantes de ressentir le monde qui les entoure et d’agir en fonction lorsque les problèmes surviennent. Loin d’être des masses vertes inertes qui se font souffler par vent, les plantes sont incroyablement conscientes de l’environnement qui les entoure.

Le son d’une chenille dévorant les feuilles d’une plante provoque une augmentation de la production de composés chimiques de défense destiné à repousser les attaquants. De plus, les plantes peuvent différencier les énergies acoustiques synonymes de menace des sources non-menaçantes.

Une étude publiée dans la revue Plant-microbe-animal Interactions a démontré la manière dont les plantes boostent leur production de glucosinolate et d’anthocyanine[1] après avoir été exposées aux vibrations d’une chenille en plein repas.

Les ondes sonores n’influencent pas seulement les plantes pour les pousser à booster leurs défenses, l’énergie acoustique affecte également le développement et la germination des plantes. Des expériences ont montré une différence massive sur des tomates en réponse à des morceaux en particulier : ceux exposés ont atteint deux fois la taille[2] du groupe de contrôle. Les chercheurs ont découvert que certains morceaux inhibaient les virus chez les plants de tomate.

BRUIT VS MUSIQUE

Le bruit et la musique sont deux phénomènes complètement différents. Les deux sont formés de son, mais leur nature est pourtant différente. Le bruit n’a ni rythme ni structure, on parle ici du bruit du trafic, du bruit du vent, de celui des pas d’une foule.

Par contraste, la musique comprend des tons harmonieux, du rythme et des mélodies. Les notes musicales possèdent leur propre fréquence et appartiennent à une gamme spécifique. Chaque gamme comprend des notes simples qui jouaient ensemble, produisent un son agréable. Lorsqu’une séquence spécifique est jouée, des notes simples d’une même gamme forment une mélodie.

Les morceaux comprennent aussi des rythmes, tons et instruments uniques. Lorsque deux instruments atteignent la même fréquence, ils créent une onde sonore renforcée appelée onde stationnaire.

La recherche a montré que le bruit comme la musique peuvent altérer la croissance d’une plante. Une étude publiée dans la revue Journal of Integrative Agriculture a documenté le fait que des ondes sonores entre 0,1 et 1 kHz augmentaient les rendements[3] de poivrons de 30 %, les récoltes de concombre de 37 % et la production de tomate de 13 %. Le même article a déclaré que les ondes sonores diminuaient la présence d’acariens, d’aphide, de moisissures grises et de mildiou de la pomme de terre.

LES EFFETS DE LA MUSIQUE SUR LES PLANTES

D’autres scientifiques ont exploré les effets de la musique sur les plantes, ils ont découvert que la musique booste la croissance[4] et augmente la présence de métabolites tels que la chlorophylle et l’amidon. Après comparaison de l’influence de la musique classique indienne et du rock sur les roses chinoises, il fut découvert que ce dernier venait stopper la croissance. Des recherches complémentaires ont découvert une augmentation des niveaux d’acides acétique indoles[5] (une hormone de croissance clé) chez six variétés de légumes après l’exposition à des fréquences de musique acoustique.

D’autres études ont découvert que le rock et la musique classique exerce un effet positif sur la germination des graines, la taille des plantes et le nombre de feuilles. Par contraste, les bruits de trafics arythmiques provoquent un effet négatif. Par contraste à cette découverte, d’autres expériences ont découvert que le moindre bruit (opposé au silence) promouvait la croissance des haricots.

LA MUSIQUE AIDERA-T-ELLE À LA CROISSANCE DE VOTRE PLANTE ?

Les cultivateurs soulèvent des montagnes pour augmenter les rendements de leur cannabis, des options de fertilisant testés et approuvés aux lampes extrêmement puissantes en passant par une automatisation du contrôle du climat. Mais une bonne playlist et une enceinte ont-elles leur place dans votre chambre de culture ?

Bien que quelques études aient expérimenté les effets positifs de la musique sur les plantes, le cannabis n’a pas encore été testé. Cependant, il partage les mécanismes biologiques de croissance de beaucoup d’autres plantes.

Il semble sensé que la musique puisse offrir un coup de pouce aux rendements. Mais nous ignorons tout du genre, de la distance avec les enceintes et du volume auxquels faire profiter vos plantes.

Si vous souhaitez faire des tests, laissez place au tâtonnement. Explorez les genres, les volumes, les durées et les tempos. En faisant cela, vous viendrez ajouter de sérieuses données aux sciences citoyennes pour votre prochaine culture et bien sûr, vous arroserez, taillerez et vous occuperez de votre plante en remuant de la tête, ce sera déjà ça !

Sources Externes
  1. Plants respond to leaf vibrations caused by insect herbivore chewing | SpringerLink https://link.springer.com
  2. (PDF) Effect of Music on Plants – An Overview https://www.researchgate.net
  3. Advances in Effects of Sound Waves on Plants - ScienceDirect https://www.sciencedirect.com
  4. (PDF) Effect of Music on Plants – An Overview https://www.researchgate.net
  5. Effects of music acoustic frequency on indoleacetic acid in plants https://agris.fao.org
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.