The RQS Blog

.



By Steven Voser


La procrastination pointe souvent le bout de son nez (de flemmarde) lorsque l’on doit s’asseoir et étudier. Bien que les fruits d’une séance de révision rondement menée soient parmi les plus délectables, se mettre dans l’ambiance est souvent difficile. Les distractions du quotidien comme les réseaux sociaux et la télévision, ainsi que la perspective d’aller au bar avec les potes ou de s’occuper de sa culture peuvent facilement nous écarter de la lecture, la rédaction et des révisions.

Bien heureusement, il existe plusieurs stratégies que l’on peut utiliser pour augmenter notre temps d’attention, conserver notre concentration et surmonter l’envie d’abandonner toute entreprise académique. Pour certaines personnes, c’est synonyme de se rouler un joint et l’allumer avant de s’asseoir devant leur bureau. Cependant, le cannabis peut aussi avoir des effets négatifs selon la personne qui le consomme et la manière dont elle s’y adonne. Ci-dessous, vous découvrirez les avantages et inconvénients de la consommation du cannabis pour réviser. Puis, nous vous proposerons quelques-unes des meilleures manières de le faire avant de vous présenter quelques-unes des meilleures variétés pour un coup de pouce cognitif.

La relation entre le travail scolaire et les substances récréatives

Les humains consomment des substances capables d’altérer l’esprit pour tout un tas de raison. Même de nos jours, ces substances sont si profondément ancrées dans nos existences quotidiennes que l’on oublie souvent qu’elles modifient la manière dont nous nous sentons. Peu de gens se penchent sur les propriétés psychoactives du café le matin dans leur cuisine. Les gens consomment des substances avant de s’adonner à un tas d’activités et étudier n’y fait pas exception.

Par exemple, l’Adderall, un mélange de dextroamphétamine et d’amphétamine est une drogue d’étude populaire[1] parmi les étudiants américains, tandis que les surnommées « drogues de l’intelligence » comme la modafinil sont devenues célèbres dans les universités britanniques[2] pour les mêmes raisons. Bien sûr, on trouve aussi de nombreux étudiants qui ne peuvent s’imaginer travailler sans une bonne tasse de café (ou trois).

Mais qu’en est-il du cannabis et des études ? Nombreux sont ceux qui associent le cannabis avec les yeux rouges, la fainéantise et l’absence de motivation. Cependant, la recherche a inversé ce stéréotype[3] et a prouvé que de nombreux consommateurs de cannabis sont motivés et couronnés de succès. Mais le cannabis affecte chacun de manière différente et c’est aussi le cas dans le domaine des révisions.

Peut-on étudier et planer en même temps ?

Le cannabis vous aide-t-il à réviser ? Le cannabis peut-il offrir aux étudiants un miracle herbacé lorsqu’ils essaient de se concentrer sur un devoir à rendre ? Impossible de répondre simplement à ces questions. Mis à part les révisions, certaines personnes ont une relation positive avec le cannabis. Au contraire, d’autres se retrouvent plongés dans un état de panique et de paranoïa à l’approche d’un joint. Ainsi, il est primordial d’établir votre relation avec le cannabis en général, en dehors du domaine universitaire.

Si le cannabis et vous faites un beau couple, pourquoi ne pas voir s’il pourrait vous aider à réviser ? Une chance sur deux, soit vous serez surchargé et ultra-concentré, soit distrait et peu motivé. Soit vous vous déchirez la tête, soit vous déchirez le test. Mais les résultats dépendront beaucoup de la dose assimilée et du type de variété (nous y reviendrons), tout n’est pas toujours blanc ou noir. Découvrez les avantages et inconvénients et la consommation de cannabis lorsque vous étudiez pour voir si cela peut ou non être une bonne idée.

Avantages de la consommation de cannabis pour étudier

Ci-dessous, vous trouverez certaines des manières dont le cannabis pourrait bénéficier à une session de révision.

Concentration et motivation
le THC est le cannabinoïde au cœur des effets psychédéliques de la weed. Il le fait en se liant à un récepteur du système nerveux central appelé CB1. En activant ce site, les cellules du cerveau libèrent une forte dose de dopamine, un neurotransmetteur. Cette substance chimique joue un rôle clé dans le contrôle de la motivation. Si vous avez une bonne relation avec le cannabis et que vous trouvez votre dose idéale, vous pourriez trouver que l’herbe vous donne de la motivation pour étudier.
Créativité
de nombreuses matières exigent une pensée linéaire : le type de pensée systématique et analytique utile dans les domaines des sciences et des mathématiques. Cependant, vous devrez souvent trouver des solutions uniques à des problèmes difficiles lorsque vous étudierez à un niveau supérieur. C’est là que la pensée divergente (les processus de pensée utilisés pour générer des idées créatives) entre en jeu. Des recherches[4] montrent que le cannabis peut améliorer certains aspects de la pensée divergente à faible dose, tout en l’altérant à forte dose.
Structure
étudier avec du cannabis pourrait vous aider à développer une structure dans vos journées de lecture et de révision. Au lieu d’aller boire un café toutes les deux heures, vous pouvez prendre des pauses de 10 minutes pour vous vider l’esprit et recharger votre système endocannabinoïde avant de vous replonger dans vos bouquins.
Flexibilité
les effets du cannabis sont divers et variés. Chaque variété possède un profil différent de substances phytochimiques, à savoir des cannabinoïdes et des terpènes. Expérimentez différentes options pour voir ce qui fonctionne le mieux pour vous. Certains cultivars offrent un effet plus stimulant et énergisant, d’autres sont plus stones et relaxants et d’autres encore ne provoquent aucun high.

Inconvénients de la consommation de cannabis pour étudier

Le cannabis pourrait révolutionner votre manière d’étudier. Cependant, en allumant un joint avant d’ouvrir un bouquin, vous risquez aussi de faire dérailler votre session de révision. Voici comment tout pourrait tourner au vinaigre.

Perte de motivation
le cannabis ne provoque pas chez tous les consommateurs un regain de motivation et de concentration. En fait, il peut produire l’effet inverse, surtout à fortes doses. Même après avoir fumé des variétés censées être énergisantes, certains fumeurs sentent leurs paupières devenir lourdes et leur envie d’étudier diminuer.
Effets secondaires négatifs
le cannabis riche en THC a une liste d’effets secondaires négatifs qui peuvent empêcher même l’étudiant le plus assidu d’étudier jusqu’à ce que les sensations passent. Il s’agit notamment de l’accélération du rythme cardiaque, de la paranoïa, de la panique, de l’anxiété, des troubles de la mémoire et de l’altération de la notion du temps.
Déconcentration
même si vous ne ressentez pas d’effets secondaires négatifs après avoir fumé, vous pourriez être distrait. Même si certaines variétés augmentent la concentration, vous pourriez finir par vous concentrer sur la mauvaise chose, comme des vidéos musicales trippantes ou sur votre flux de réseaux sociaux à la recherche de posts pour rendre votre high encore meilleur.

Astuces pour étudier en planant

Si vous trouvez qu’étudier en planant vous est utile, nous avons quelques astuces bonus pour vous aider à rendre l’expérience encore meilleure. Ces recommandations vous aideront à éviter d’être trop stone et minimiseront les troubles de la mémoire à court terme.

Essayer le microdosage

Le microdosage consiste à prendre petites quantités de cannabis. Une seule inhalation sur un joint ne vous enverra pas sur la lune. En fait, vous ressentirez à peine ses effets. Cependant, même en petites quantités, le THC peut vous aider à rester concentré et à vous sentir motivé pour étudier, sans pour autant compromettre vos facultés mentales ou provoquer une distraction.

Le cannabis pourrait-il vous aider à mieux étudier ?

Choisir une variété remplie de α-pinène

Impossible d’étudier efficacement si vous n’arrêtez pas d’oublier ce que vous venez de lire. Les variétés riches en terpène α-pinène vous aideront à contourner l’inhibition de la mémoire à court terme associée au THC. Des études précoces montrent que ce terpène[5] pourrait inhiber une enzyme appelée l’acétylcholinestérase. Cette protéine décompose acétylcholine, composé chimique ayant un rôle majeur dans la mémoire.

Le cannabis pourrait-il vous aider à mieux étudier ?

Rester hydraté et s’alimenter correctement

Même si votre relation avec le cannabis est bonne la plupart du temps, être déshydraté peut augmenter les risques d’une expérience négative. De plus, même une légère déshydratation peut réduire les performances cérébrales et la mémoire. Manger un bon repas avant de s’en allumer un et d’étudier vous aidera également à éviter les fringales, qui sont peut-être la principale raison pour laquelle vous envisagez de quitter votre bureau lorsque vous êtes défoncé.

Le cannabis pourrait-il vous aider à mieux étudier ?

Choisissez la méthode d’administration optimale

La façon dont vous consommez votre cannabis aura également un impact important sur votre session révision. Les produits comestibles n’ont vraiment pas leur place dans ce scénario : ils vous rendront beaucoup trop stone. Privilégiez plutôt la fumette, la vaporisation ou l’administration sublinguale pour une apparition rapide des effets et un meilleur contrôle du dosage.

Le cannabis pourrait-il vous aider à mieux étudier ?

Envisagez des variétés faible teneur en THC et à forte teneur en CBD

Bien que le THC puisse aider à motiver et à inspirer, une trop grande quantité peut rapidement mettre un frein à votre session révision. En gardant cela à l’esprit, envisagez d’opter pour des variétés à faible teneur en THC ou, mieux encore, à taux élevé de CBD, pour compenser certains des effets secondaires les plus indésirables, comme la paranoïa.

Le cannabis pourrait-il vous aider à mieux étudier ?

Les meilleures variétés de cannabis pour vous aider à étudier et rester concentré

La meilleure variété pour étudier en planant dépendra des préférences de chacun. Certains aiment profiter d’une inhalation sur une variété riche en THC, tandis que d’autres préfèrent choisir un cultivar disposant d’un profil de cannabinoïdes plus varié. Vous trouverez ci-dessous des exemples de variétés qui apportent toutes quelque chose de différent à votre séance de révision.

  • Clarté mentale : la Haze Berry déborde de THC et d’une quantité élevée de α-pinène qui aide à atténuer le point culminant du high et à garder une mémoire affutée. Mais si vous voulez vraiment rester bien concentré tout en profitant d’un joint, envisagez la Stress Killer, qui contient des niveaux modérés de THC et de CBD.
  • Stimulation : La Royal Runtz a une teneur en THC de 27 % et produit un high puissant, euphorique et stimulant. Bien qu’elle ne soit pas idéale pour les débutants, quelques inhalations sur cette variété maintiendront les fumeurs plus expérimentés énergisés et ultra-concentrés sur la tâche à accomplir pendant des heures.
  • Relaxation : la Wedding Crasher produit un high apaisant qui fera ralentir le temps. Si vous vous sentez accablé avant un examen ou sur les nerfs pour une raison quelconque, ce cultivar vous aidera à vous installer dans le moment présent et à remplir vos objectifs un par un.

Quel est le mieux pour étudier : sativa ou indica ?

Malgré les mythes perpétués par la pop culture, les termes « sativa » et « indica » ne désignent pas les effets d’un cultivar particulier. En général, on dit que les variétés sativa offrent des effets énergisants, tandis que les variétés indica provoquent des effets stones. Cependant, ces étiquettes ne font en fait référence qu’à la morphologie (les caractéristiques physiques) d’une variété de cannabis. Les sativa sont généralement plus grandes avec des folioles fines, tandis que les indica sont plus petites et plus touffues avec des folioles plus larges.

En fin de compte, les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD déterminent les effets principaux de chaque cultivar, tandis que les terpènes sont ce qui différencie un effet stone d’un effet énergisant. Si vous recherchez la stimulation, choisissez des variétés plus riches en limonène et en pinène. Si vous voulez vous détendre, optez pour celles qui contiennent beaucoup de myrcène.

Étudier en étant défoncé : est-ce vraiment une bonne idée ?

Étudier en étant défoncé fonctionne bien pour beaucoup de consommateurs de cannabis. Vous ne saurez si cela fonctionne bien pour vous qu’en essayant. Si les choses se gâtent, contentez-vous d’un café la fois suivante. Si vous trouvez que l’herbe et les études vont de pair, essayez d’affiner le processus pour obtenir les meilleurs résultats. Continuez à expérimenter avec la dose et la voie d’administration pour trouver votre point idéal et déterminer quelles variétés offrent les meilleurs composés phytochimiques pour vous mettre d’humeur à travailler.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.