Avec l’usage croissant du cannabis médical, de plus en plus de preuves anecdotiques semblent pointer du doigt son potentiel pour soulager efficacement l’anxiété et l’hostilité dans certains cas d’autisme.

L’autisme peut parfois sembler être une maladie avec laquelle il est difficile de vivre et à laquelle il est impossible de trouver un traitement fiable. La marijuana pourrait-elle être la réponse?

Avec l’usage croissant du cannabis médical, de plus en plus de preuves anecdotiques semblent pointer du doigt son potentiel pour soulager efficacement l’anxiété et l’hostilité dans certains cas d’autisme.

L’autisme peut être dure à identifier. Cela peut ressembler à un terme général qui englobe une diversité de personnes très différentes, souvent avec des symptômes variés. Les traitements modernes peuvent souvent être inefficace à cause de cette diversité, et les médecins sont toujours à la recherche de nouvelles façons de traiter leurs patients autistes. Alors que le cannabis émerge petit à petit comme option de traitement légitime, pourrait-il être la solution que les médecins recherchent ? Pour y répondre, nous devons d’abord comprendre:

QU’EST-CE QUE L’AUTISME ?

L’autisme est un trouble de l’apprentissage qui affecte 1 enfant sur 100, s’exprimant habituellement vers l’âge de 3 ans. Les TSA (Troubles du Spectre Autistique) affectent le comportement et la capacité à communiquer et à comprendre les interactions sociales. Les troubles de l’apprentissage varient de presque inexistants à sévèrement invalidants.

Dans le cas d’une personne autiste hautement valide, l’autisme se manifeste souvent à travers des retards dans l’apprentissage de la langue très tôt dans le développement, et un manque d’empathie et de compréhension envers les autres personnes. Les patients valides peuvent présenter une obsession pour des choses particulières ou une mauvaise compréhension des situations sociales. Alors que les études ont montré qu’en général ils aient tendance à avoir une intelligence dans la moyenne ou supérieur à la moyenne, pour l’œil non habitué ils peuvent juste paraitre bizarre ou socialement mal à l’aise; malheureusement, cela peut souvent les irriter et les conduire à s’isoler.

Dans la partie invalide du spectre, les individus présentent fréquemment des troubles dans pratiquement toutes les phases de développement. Ils peuvent être sujet à l’auto-mutilation, ont tendances à avoir une faible capacité de mémorisation des noms de personnes et d’endroits et en plus, beaucoup sont épileptiques. Ils peuvent avoir des capacités expressives et réceptives sévèrement limitées, dont certains patients totalement incapables de parler ou de communiquer.

À cause de cette disparité entre les patients, trouver un traitement fiable peut être incroyablement difficile, et les médicaments classiques semblent avoir des effets variés. Bien que les personnes atteintes d’autisme peuvent partager certaines difficultés, cette maladie affecte tout le monde différemment, c’est-à-dire que les traitements doivent être adaptés aux besoins de chaque patients.

Les troubles mentaux sont décelés à l’aide d’un test de QI, qui est le facteur qui permet de différencier les individus valides des non-valides. Il détermine comment les patients sont classés, s’ils sont instruits, et à quel point. Bien qu’il peut naturellement servir d’outils pour les docteurs lors de la catégorisation des patient afin de les aider à trouver le traitement qui conviendra le mieux à leurs modes de vies, cela ne fonctionne pas forcément. La nature de l’autisme s’avère être inexplicablement plus complexe, rendant de simples tests peu adaptés pour déterminer un traitement.

cannabis l’autisme

LE TRAITEMENT À BASE DE CANNABIS

Voilà où le cannabis intervient. On pense que que certaines formes d’autisme sont en fait le résultat d’un manque d’endocannabinoïdes naturels dans le cerveau. Les carences d’endocannabinoïdes sont liés à une multitudes de différentes maladies, et on pense qu’elles jouent un rôle prépondérant dans la création de l’autisme infantile. Des chercheurs à L’université de Stanford ont trouvé que les symptômes de l’autisme sont causés par une mutation génétique qui empêchent la production de cannabinoïdes naturels et altèrent les interactions chimiques avec le cerveau. Les molécules d’endocannabinoïdes naturels, en revanche, ont une structure similaire à celle des molécules des phytocannabinoïdes (comme le THC et le CBD) contenus dans les plantes comme le cannabis.

L’institut de Recherche sur l’Autisme a découvert qu’en utilisant des doses contrôlées et sans danger de cannabis, il y avait une amélioration significative du comportement chez des patients autistes précis. Les comportements hostiles, anxieux et “automutilatoires” semblaient diminuer. Ils remarquent que l’autisme est une maladie que l’on peut facilement traiter, mais juste que les options pharmaceutiques actuelles sont souvent accompagnées d’une liste de lourds effets secondaires.

LE COTÉ ANECDOTIQUE

En 2008, un père californien a été assez courageux pour partager avec le monde entier ses expériences concernant le traitement à base de cannabinoïdes de son enfant. Vivant en Californie, où l’usage de cannabis prescrit médicalement est légal, ce père avait essayé de limiter les sautes d’humeurs violentes et destructrices de son fils à l’aide de différents médicaments avant de finalement décider d’essayer des doses de cannabis. Il lui donna un concentré de cannabinoïdes deux fois par jour (la substance n’était pas décarboxylée, c’est-à-dire que l’enfant n’aurait pas eu d’effets psychoactifs) et constata un immense soulagement concernant son ancien comportement. Alors que certains médicaments sur ordonnance ne faisait qu’empirer sa tendance à être extrêmement violent, la dose de THC-A (la forme brute du THC produite lors de la préparation de jus de cannabis) l’avait rendu plus calme, plus heureux et moins anxieux.

Le père a déclaré que: “C’était comme si toute l’anxiété, la rage, et l’hostilité qui le hantait s’était évaporée. Sam était physiquement plus relaxé et commencer à initier des contacts physiques avec l’intention d’être affectueux au lieu d’agressif. C’était extraordinaire!”cess in this case, it doesn't mean it is a flawless solution. Symptoms of autism vary wildly and finding the right one for an individual is vital in managing this unpredictable learning disability. Without a doubt, in-depth clinical research is required.

Vivre avec l’autisme requière souvent beaucoup de gentillesse, de persévérance et d’une patience exceptionnelle.

Ce sont des histoires inspirantes et couronnées de succès comme celle ci qui nous rapproche d’un monde où le cannabis peut être accessible plus facilement à ceux qui en ont réellement besoin.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander