Le CBD est en train de devenir rapidement un élément vital du traitement pour plusieurs pathologies, avec une forte augmentation à la fois de l’intérêt scientifique et de sa consommation. Malheureusement, la zone grise qui entoure son statut juridique a empêché la recherche clinique à grande échelle, qui est absolument nécessaire pour affirmer en toute confiance son efficacité dans certains traitements et dans la prévention de maladies.

Une étude récente menée par l’Organisation mondiale de la santé a révélé que le CBD ne présente quasiment aucun risque pour la santé. Il n’existe pas de potentiel abus ou de réaction physiologique négative avec le CBD, et il n’a pas d’effets négatifs sur notre mémoire. C’est une bonne nouvelle, si l’on considère que son cousin le THC a la réputation d’endommager la mémoire à court terme et les fonctions cognitives des utilisateurs réguliers. Avec une future carrière prometteuse en médecine, on peut se demander si le CBD ne pourrait pas avoir des effets positifs sur notre mémoire. Cette question est bien plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord.

LE CBD POUR ATTÉNUER LES TRAUMATISMES, LA DÉPENDANCE, LE DÉCLIN COGNITIF

Une étude sur les effets du cannabis sur la mémoire a confirmé que la consommation à long terme de THC pourrait avoir un impact sur la mémoire, mais que la consommation de niveaux plus élevés de CBD pourrait prévenir les troubles de la mémoire et protéger certains aspects du fonctionnement de la mémoire. D’autre part, une étude indique que même avec un ratio de 2:1 CBD:THC, le CBD n’atténue pas les effets psychotiques et problématiques du THC sur la mémoire chez les gros consommateurs de cannabis.

Des recherches récentes montrent que le CBD exerce une influence directe sur la capacité des mammifères à se souvenir et à élaborer. Une étude sur des rats, réalisée par la Society for the Study of Addiction a révélé que le CBD peut atténuer les effets sur le circuit de la récompense des drogues chez les animaux en affaiblissant la mémoire contextuelle et, par conséquent, en réduisant l’envie de drogues psychoactives.

Avec les humains, c’est un peu plus compliqué. Une étude intitulée « Les effets du cannabidiol sur l’impulsivité et la mémoire durant l’abstinence des fumeurs dépendants à la cigarette » a révélé que le CBD ne semble pas être capable d’inverser les troubles cognitifs associés à l’abstinence de nicotine chez les gros fumeurs de cigarettes. Quelques études, d’autre part, ont trouvé que le CBD pouvait d’une certaine façon aider à diminuer la dépendance aux opioïdes, à la cocaïne et autres stimulants, au tabac, et même au cannabis riche en THC. La dépendance est quelque chose qui est intrinsèquement liée aux souvenirs, notamment des souvenirs agréables.

Mais le CBD est aussi capable d’affecter les souvenirs désagréables. Plusieurs rapports cliniques et précliniques ont largement confirmé que le CBD pouvait réduire l’anxiété et les symptômes associés au stress émotionnel et aux troubles de la mémoire, tels que le SSPT, facilitant également la disparition des souvenirs de peur ou traumatiques.

Et pour le déclin cognitif, qui est principalement une perte de mémoire ? C’est l’une des principales menaces mentales pour les personnes âgées. Il existe un petit nombre de preuves scientifiques, mais de plus en plus nombreuses, qui prouvent que le CBD peut aider le cerveau et améliorer la mémoire. On a constaté que le CBD favorisait la neurogenèse, réduisant ainsi les dégâts aux fonctions cognitives causés par l’âge, la maladie, et les traumatismes. Cet effet pourrait aider les personnes atteintes de troubles dégénératifs de la mémoire et du coup, les propriétés thérapeutiques potentielles du CBD pour la maladie d’Alzheimer font actuellement l’objet d’intenses analyses.

Types De Mémoire

LE CBD AMÉLIORE-T-IL LA MÉMOIRE ?

Les recherches actuelles ont clairement montré qu’il n’est pas facile d’étudier les effets du CBD sur la mémoire. Encore une fois, nous en sommes aux premiers stades de la recherche et des expérimentations personnelles. Bien que certaines études et de nombreux utilisateurs aient suggéré que le CBD pourrait même améliorer la cognition globale, il n’y a que très peu de preuves qu’il puisse améliorer la mémoire sur un cerveau sain (en supposant qu’un « cerveau sain » existe réellement).

Ceci dit, il est tout de même important que nous commencions à reconnaître que le cannabis n’est pas simplement la drogue qui nuit à la mémoire comme il a été étiqueté par le passé. Inversement, la plante contient des composés qui présentent un potentiel médical important pour les maladies liées au cerveau.

Comme le THC et le CBD sont de plus en plus jumelés dans différentes formules, une meilleure compréhension de leurs interactions finira par se révéler. À l’heure actuelle, il n’est pas clair si, à des concentrations spécifiques, le CBD pourrait contrebalancer les effets du THC sur la mémoire et la cognition.

Malheureusement, les déficiences sévères provoquées par le THC sur la mémoire verbale et la mémoire de travail sont prouvées (ou heureusement, parce que ces « déficiences » sont en fait un élément secondaire dans le mélange qui donne cet effet souhaité par l’utilisateur récréatif), mais il est difficile de savoir si la déficience persiste sur le long terme. La consommation régulière et excessive de THC peut affecter la mémoire d’une manière ou d’une autre, mais les récentes techniques avancées de neuro-imagerie ont commencé à montrer qu’une forte consommation de cannabis « reconfigure » les connexions neurales, au lieu de les perturber simplement. Est-ce une bonne chose ? Est-ce un effet du CBD ou de la combinaison de divers cannabinoïdes ? La science le dira un jour.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.