By Miguel Ordoñez


Le système cardiovasculaire joue un rôle vital dans l’organisme. Composé du cœur, des poumons et des vaisseaux sanguins, ce système est responsable de la tâche critique consistant à transporter les nutriments, les hormones et l’oxygène vers les cellules via la circulation sanguine. Il élimine également les déchets par les mêmes mécanismes, comme le dioxyde de carbone et les déchets azotés.

Compte tenu de l’importance du système cardiovasculaire, il n’est pas surprenant que tout dysfonctionnement ou trouble puisse avoir des conséquences catastrophiques. Malheureusement, c’est la réalité à laquelle sont confrontés des millions de personnes dans le monde.

Suivez-nous dans notre exploration entourant les maladies cardiovasculaires, et découvrez si le CBD présente des pistes pour résoudre ce problème de santé mondial.

Qu’est-ce qu’une maladie cardiovasculaire (MCV) ?

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès dans le monde. Les pathologies appartenant à cette catégorie comprennent :

Cardiopathies rhumatismales chroniques Hypertension
Maladies coronariennes Accident vasculaire cérébral
Maladies des artères, des artérioles et des capillaires

Les causes des maladies cardiovasculaires sont nombreuses, mais le mode de vie en est un facteur majeur. C’est à la fois une bénédiction et une malédiction. D’une part, des changements dans le régime alimentaire, l’exercice physique et la consommation de tabac peuvent améliorer considérablement la qualité de vie. Toutefois, la mise en garde est que sur les 17,9 millions de personnes touchées par les MCV en 2019[1], de nombreux cas étaient évitables.

  • Les maladies cardiovasculaires et les maladies cardiaques sont-elles les mêmes ?

C’est une question courante, mais qui mérite d’être clarifiée. Lorsque l’on parle de maladie cardiovasculaire, on fait référence à plusieurs pathologies touchant le cœur (cardio) et les vaisseaux sanguins (vasculaires). Les maladies cardio-vasculaires concernent plus particulièrement les pathologies cardiaques comme les maladies coronariennes, l’arythmie cardiaque et les cardiopathies congénitales.

Bien entendu, étant donné que ces systèmes sont étroitement liés, il est fréquent de constater des superpositions, avec des pathologies qui relèvent techniquement des deux catégories. L’explication la plus simple est que toutes les maladies cardiaques relèvent de la catégorie des maladies cardiovasculaires, tandis que toutes les maladies cardiovasculaires n’affectent pas le cœur.

Les maladies cardiovasculaires et les maladies cardiaques sont-elles les mêmes ?

Types de maladies cardiovasculaires

Nous avons brièvement évoqué plusieurs des pathologies relevant des maladies cardiovasculaires, mais compte tenu de la prévalence et de la gravité de ces maladies, il convient d’y regarder de plus près. La mise en évidence des maladies graves et de leurs symptômes nous aidera également à mieux comprendre le rôle du système endocannabinoïde et les raisons pour lesquelles les chercheurs étudient l’impact de composés comme le CBD.

Les troubles cardiovasculaires les plus courants sont les suivants :

La thrombose veineuse profonde Affectant les veines du bas de la jambe, de la cuisse et du bassin, la thrombose veineuse profonde (TVP) est un caillot de sang qui peut être très dangereux s’il n’est pas traité. Les symptômes se manifestent généralement par un gonflement, des palpitations et une peau rouge ou foncée (dans la zone affectée).
Fièvre rhumatismale Heureusement, le rhumatisme articulaire aigu est rare, ne se développant que suite à des complications de pathologies bactériennes de la gorge. Les symptômes comprennent une accélération du rythme cardiaque, un essoufflement et un gonflement des articulations.
Maladie coronarienne Principalement due à des choix de mode de vie, la maladie coronarienne (MC) survient lorsque des dépôts graisseux bloquent ou limitent la circulation sanguine dans les artères principales du cœur. Les symptômes commencent par des douleurs thoraciques (angine de poitrine), un essoufflement et des nausées, mais ils peuvent rapidement s’aggraver.
Maladie artérielle périphérique Semblable à la MC, la maladie artérielle périphérique se produit en raison de l’obstruction des artères, cette fois dans les muscles des jambes, plutôt que dans le cœur. Les symptômes se concentrent dans et autour des jambes, et comprennent la perte de cheveux, la fonte des muscles et une insensibilité.
Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral Si l’on n’y fait pas attention, bon nombre des pathologies décrites ci-dessus finiront par provoquer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. La première est due à un manque de sang dans le cœur, tandis que la seconde survient lorsque le sang ne peut atteindre le cerveau. Les accidents vasculaires cérébraux sont également causés par l’éclatement de vaisseaux sanguins.

Traitement traditionnel des maladies cardiovasculaires

Cela dépend de la gravité de la pathologie, mais le traitement des MCV est en grande partie axé sur l’adaptation du mode de vie. Il s’agit non seulement d’un excellent moyen de prévenir la maladie, mais également d’aider à la réadaptation des patients.

  • Modifications du mode de vie : La pratique régulière d’exercices physiques, la modification du régime alimentaire et une approche équilibrée de l’alcool peuvent modifier de manière significative la gravité des MCV. En fait, on pense que la plupart des cas de maladies cardiovasculaires pourraient être évités en agissant sur ce que l’Organisation mondiale de la santé appelle les « facteurs de risque comportementaux ».
  • Intervention médicale : Pour les cas plus graves de MCV, les médecins prescrivent généralement des médicaments et une intervention chirurgicale. Ces deux interventions visent à améliorer la circulation sanguine, à rétablir un rythme cardiaque régulier et à réparer les valves ou les artères endommagées.

Comprendre le rôle du SEC dans les maladies cardiovasculaires

Il est maintenant temps de se plonger dans le rôle du système endocannabinoïde dans la santé cardiaque[2]. Les recherches se poursuivent, mais d’après ce que l’on sait jusqu’à présent, le SEC joue un rôle de soutien dans la santé cardiaque, en intervenant lorsqu’il détecte un état de stress ou de déséquilibre. Pour ce faire, il utilise une combinaison de récepteurs CB, d’endocannabinoïdes (composés produits en interne similaires aux cannabinoïdes présents dans le cannabis) et de récepteurs non CB.

  • Récepteurs cannabinoïdes

En commençant par les récepteurs cannabinoïdes, il en existe deux types principaux, CB1 et CB2. Les deux existent partout dans le corps, mais pour le cœur, nous nous intéressons principalement aux récepteurs CB2. Des études animales[3] suggèrent que l’activation des récepteurs CB2 pourrait influencer les cas d’athérosclérose et d’ischémie.

  • Endocannabinoïdes

Ensuite, il y a le rôle des endocannabinoïdes, plus particulièrement de l’anandamide (AEA). Les choses deviennent un peu plus complexes ici, car les scientifiques ne savent toujours pas avec certitude sur quel(s) récepteur(s) l’anandamide agit. Ce qu’ils ont découvert, cependant, c’est que l’anandamide pourrait jouer un rôle dans la relaxation des artères et d’autres aspects des maladies cardiovasculaires, selon une étude de 2001 de l’Université de Cambridge[4].

Si l’anandamide peut s’avérer utile pour la santé cardiaque, il y a un hic — l’endocannabinoïde ne reste pas longtemps. Malheureusement, une enzyme naturelle appelée FAAH inhibe la production d’AEA, le décomposant en deux métabolites plus petits.

CBD et santé cardiovasculaire

La quête pour surmonter l’interaction entre l’anandamide et la FAAH a conduit les chercheurs vers le CBD. Il semble que le cannabidiol puisse inhiber la FAAH[5], augmentant ainsi les taux d’anandamide dans l’organisme. Étant donné la compréhension actuelle de l’anandamide dans la santé cardiaque, cela pourrait s’avérer une interaction utile. Toutefois, comme nous l’avons souligné, il existe plusieurs mécanismes d’action « potentiels » », et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour vérifier les résultats.

Ensuite, il y a l’influence équilibrante du CBD sur le système endocannabinoïde dans son ensemble. Vous voyez, le cannabidiol diffère des composés comme le THC ou le CBN, dans le sens qu’il n’a pas beaucoup d’affinité avec les récepteurs CB. À la place, le CBD semble jouer un rôle en coulisses, en soutenant le fonctionnement régulier du SEC.

En gardant cela à l’esprit, il est facile de comprendre pourquoi les scientifiques sont désireux d’explorer l’influence du CBD[6]. Un système endocannabinoïde fonctionnant correctement pourrait s’avérer essentiel pour faire progresser notre compréhension des traitements alternatifs des maladies cardiovasculaires.

CBD et santé cardiovasculaire
  • Quels sont les risques du CBD ?

Certaines recherches ont été menées sur l’impact du CBD sur des pathologies comme l’hypertension[7] et l’arythmie cardiaque[8]. Mais nous préconisons ici de la prudence sur le sujet. Une étude pertinente a utilisé un échantillon de taille minuscule, tandis qu’une autre s'intéressait à un modèle animal.

Comme il est trop tôt pour parler d’application pratique, il est également prématuré de dire qu’il n’y a aucun risque. En toute honnêteté, la réponse c’est que nous n’en savons rien. Nous avons précédemment exploré les perspectives du cannabis, du CBD et du THC sur l’hypertension, mais il est important de se rappeler que la diminution du rythme cardiaque est une arme à double tranchant. Une baisse de la fréquence cardiaque chez les individus en bonne santé est généralement une bonne chose, mais si votre fréquence cardiaque est déjà basse, le potentiel de palpitations cardiaques ou d’arythmie devient plus important.

Le dernier point à surveiller avec le CBD est son interaction potentielle avec certains médicaments. Plus tôt, nous avons souligné que les médicaments sur ordonnance sont souvent utilisés pour traiter les cas de MCV. Pour que les traitements alternatifs soient efficaces, il faudrait qu’ils fonctionnent parallèlement aux thérapies existantes, et il y a encore beaucoup de variables à explorer à cet égard.

Le système cardiovasculaire est-il une cible pour le CBD ?

Il y a beaucoup de choses à éclaircir sur le CBD et le système cardiovasculaire, il est donc utile de récapituler les points que nous avons abordés. Les maladies cardiovasculaires sont un problème répandu qui affecte des millions de personnes dans le monde entier — le besoin de traitements efficaces est une priorité absolue. La difficulté, bien sûr, c’est que le système cardiovasculaire comprend plusieurs parties différentes du corps, ce qui rend difficile la compréhension de toutes les interactions possibles.

Le système cardiovasculaire repose sur le système endocannabinoïde, un réseau de régulation qui contribue à équilibrer les besoins de l’organisme. Les chercheurs pensent que le système endocannabinoïde pourrait jouer un rôle crucial dans la santé cardiaque, et il est donc essentiel d’explorer tout son potentiel. Cela nous amène au CBD, un composé présent dans le cannabis et le chanvre qui pourrait améliorer la fonctionnalité du SEC. Il y a encore beaucoup de points à éclaircir, mais la bonne nouvelle c’est que les chercheurs gardent espoir quant à la relation entre le CBD et les maladies cardiovasculaires.

Sources Externes
  1. Cardiovascular diseases (CVDs) https://www.who.int
  2. Endocannabinoids and the Heart https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  3. The Endocannabinoid System and Heart Disease: The Role of Cannabinoid Receptor Type 2 https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  4. Mechanisms of anandamide-induced vasorelaxation in rat isolated coronary arteries https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Cannabidiol enhances anandamide signaling and alleviates psychotic symptoms of schizophrenia | Translational Psychiatry https://www.nature.com
  6. Is the cardiovascular system a therapeutic target for cannabidiol? https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  7. A single dose of cannabidiol reduces blood pressure in healthy volunteers in a randomized crossover study https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  8. Acute administration of cannabidiol in vivo suppresses ischaemia-induced cardiac arrhythmias and reduces infarct size when given at reperfusion https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.