5 graines offertes pour les 100 premiers avec le code WW22 lors du paiement

By Luke Sumpter

Qu’est-ce que vous pensez des orties ? On est à peu près certains de connaître votre opinion sur cette plante souvent incomprise. Cependant, vous êtes sur le point de changer à tout jamais votre avis sur les orties : elles vont passer de gêneuses botaniques à plantes compagnes efficaces et importantes sources de nutriments végétaux.

C’est quoi les orties?

Si vous cultivez du cannabis dans un climat qui reçoit de bonnes pluies, vous connaissez déjà les orties. Cette plante vivace herbacée a le pouvoir d’interrompre votre promenade dans le jardin avec une sensation de brûlure en quelques secondes. Bien qu’étant originaires d’Europe, de régions d’Asie et de la partie occidentale de l’Afrique du Nord, les orties se retrouvent désormais dans le monde entier, de l’Amérique du Nord à la Nouvelle-Zélande. Cette plante résistante a tendance à suivre l’activité humaine et se met souvent à pousser dans des zones dérangées comme les fossés le long des routes et les sites de construction.

Son nom latin Urtica dioica décrit les caractéristiques principales de cette plante qui inspire la peur. « Urtica » vient du mot latin qui signifie « piquer » alors que « dioica » vient du grec et peut se traduire par « de deux maisons ». Ce dernier terme signale la nature dioïque de l’ortie. Tout comme le cannabis, ces plantes sont soit mâles, soit femelles, par opposition aux plants monoïques qui possèdent des organes reproducteurs à la fois mâles et femelles. Les orties femelles présentent des fleurs qui pendent vers le bas alors que les orties mâles présentent des fleurs dont l’extrémité pointe vers le haut.

La plupart des jardiniers connaissent bien la brûlure de l’ortie. Tout comme le cannabis, l’ortie possède aussi des trichomes qu’elle utilise pour se défendre contre les prédateurs. Au contact, ces poils pointus percent la peau et libèrent un cocktail d’acide formique, d’acétylcholine, de sérotonine et d’histamine. Cet assaut de molécules provoque rapidement des gonflements, des boutons et une sensation de brûlure. Mais les orties ne sont pas si terribles que ça. Historiquement, les Romains sont connus pour avoir consommé des orties[1] et elles regorgent de terpénoïdes, caroténoïdes, acides gras et minéraux.

STINGING NETTLE IS A GREAT COMPANION PLANT

Maintenant que vous êtes familiarisé avec les orties, découvrons ensemble comment vous pouvez l’utiliser à votre avantage dans la culture du cannabis.

Les bienfaits des orties pour le cannabis

Si vous cultivez régulièrement du cannabis en extérieur, vous avez probablement déjà passé beaucoup de temps à essayer d’éliminer toutes les orties visibles. Pas d’inquiétude, on vous comprend complètement ! Personne n’a envie de passer toutes ses sessions jardinages à éviter des trichomes pointus. Cependant, les orties ont toute leur place dans un jardin de cannabis. Pour commencer, elles jouent un rôle important en tant que source alimentaire pour les papillons. Les orties sont également un hôte pour les pucerons, ce qui signifie qu’elles peuvent détourner ces créatures affamées de vos plants de cannabis. Vous trouverez également des coccinelles en patrouille parmi les plants d’orties, ce qui signifie que ces pucerons ne resteront pas longtemps un problème.

Nous recommandons fortement de donner leur chance aux orties. Les utiliser ne signifie pas les laisser s’étendre en toute liberté dans votre espace de culture. Cependant, si vous utilisez intelligemment les orties, vous verrez la santé de votre jardin et le statut de vos plants s’améliorer. Ce qui suit est une présentation des bienfaits des orties pour votre jardin de cannabis.

📈 Augmentation de la production de terpènes

Certains cultivateurs vétérans suggèrent que la culture d’orties à proximité de plants de cannabis a pour résultat des niveaux de terpènes plus élevés. Il s’agit des molécules aromatiques à l’origine de l’odeur et du goût de chaque variété. Cette théorie vient d’allégations de cultivateurs de fruits et légumes qui affirment que le pollen des orties environnantes donne meilleur goût à leurs récoltes et ce pourrait aussi être le cas pour l’herbe. On attend encore des études de haute qualité sur ce sujet pour en confirmer la validité, mais on pense que ça vaut le coup d’essayer !

🤐 Camouflage

Faire pousser du cannabis en extérieur présente tout un tas de défis, comme cacher vos plants à l’abri des voisins indiscrets et des voleurs éventuels. Même s’il existe de nombreux moyens de dissimuler vos plants, les orties comptent parmi les plus efficaces (si vous vivez dans le bon climat). Cette herbe dite mauvaise se rencontre souvent dans les jardins de toute l’Europe et attire rarement l’attention. Point important, elle dépasse un mètre en taille pendant le milieu et la fin de la saison, ce qui leur donne la hauteur parfaite pour cacher des plants à autofloraison discrets. Vous pouvez utiliser les orties pour dissimuler vos plants d’herbe en créant un périmètre autour d’eux, avec assez d’espace au centre pour permettre une pénétration lumineuse adéquate. La piqûre désagréable de la barrière d’orties sera une mesure supplémentaire pour décourager les visiteurs curieux.

🐛 Contrôle des nuisibles

Les orties aident également à repousser les nuisibles de plusieurs manières. La première méthode plus passive implique d’utiliser l’ortie comme plante réservoir ou piège. Cette herbe modeste peut servir à détourner les nuisibles de vos cultures de grand prix. Les pucerons ont tendance à vouloir dévorer le cannabis et peuvent infliger des dégâts conséquents si on les laisse faire. Cependant, ces insectes suceurs de sève aiment également les orties. Laisser ces plantes occuper certaines parties de votre jardin signifie que vous offrez aux nuisibles un banquet végétal plus étendu et plus diversifié, ce qui réduit les risques de les voir cibler uniquement vos spécimens d’herbe. Ensuite, les orties constituent un insecticide et fongicide naturel efficace contre des nuisibles et maladies courantes, comme les araignées rouges, l’oïdium et les pucerons.

🍃 Engrais naturel

Les orties contiennent tout un éventail de nutriments végétaux essentiels, car il s’agit aussi de plantes après tout. Tous ces nutriments sont renfermés dans leurs tissus quand les orties sont vivantes. Cependant, il suffit de quelques étapes simples pour transformer des orties vivantes en engrais riche en nutriments pouvant être bénéfique à la santé et au rendement de vos plants de cannabis. Les orties contiennent de hauts niveaux d’azote, de fer et de potassium. Les cultivateurs peuvent administrer ces éléments essentiels sous forme de purin d’ortie pour entretenir des niveaux de nutriments adéquats et contrer les carences lorsqu’elles surviennent.

Stinging Nettle

Comment utiliser les orties dans votre jardin de cannabis

On a réussi à vous faire changer d’avis sur les orties ? Bien sûr, vous allez toujours faire attention à ne pas vous faire piquer, mais vous réalisez maintenant que vous avez une ressource importante, gratuite et efficace qui pousse dans votre propre jardin. Pour approfondir votre appréciation de cette herbe qui ne manque pas de piquant, nous allons vous montrer deux façons d’utiliser les orties au profit de votre culture de cannabis.

1. Compagnonnage végétal

Le compagnonnage végétal, comme son nom l’indique, implique de cultiver des espèces de plantes bénéfiques à proximité d’autres cultures afin d’en tirer un certain profit. Les fleurs d’orties produisent du nectar que certains insectes bénéfiques trouvent irrésistible. Cette herbe attirera des pollinisateurs dans votre jardin pour que les autres plantes puissent s’épanouir. De plus, les orties détourneront les pucerons de vos plants de cannabis et les coccinelles arriveront bien vite pour neutraliser ce nuisible bien pénible.

Comme les orties poussent de manière très dense, vous pouvez aussi les utiliser comme brise-vent et pour faire de l’ombre. Si votre région connaît des vagues de chaleur fréquentes en été, positionnez un mur d’orties de manière à filtrer le soleil de l’après-midi. De même, vous pouvez planter des orties comme barrière contre les vents forts qui soufflent au printemps et à l’automne.

Avant d’aller trop loin, sachez qu’on appelle les orties mauvaises herbes pour une raison. Ces plantes se répandent sous la terre via leurs rhizomes et peuvent rapidement envahir toute une zone de culture. Si vous n’avez pas le temps de canaliser cette plante proliférante, envisagez de la cultiver dans des pots pour la contenir.

2. Purin d’ortie

De toutes les différentes applications des orties, le purin occupe la première place. Au lieu de considérer un buisson d’orties comme étant un problème, voyez-le comme de l’engrais gratuit qui peut réduire votre dépendance aux produits du commerce. Avant de les couper et de les jeter au compost, découvrez notre recette de purin d’ortie pour nourrir vos plants et repousser les nuisibles.

Il vous faudra

Pour préparer du purin d’ortie, il vous faudra :

• Des orties (suffisamment pour remplir sans trop tasser un seau de 20 l)

• Des gants épais

• Un sécateur

• De l’eau sans chlore (de préférence de pluie)

• Un seau de 20 l avec couvercle

• Un bâton pour mélanger

• Un sac d’égouttage ou similaire

instructions

1. Utilisez vos gants et votre sécateur pour récolter soigneusement des orties. Coupez chaque ortie en morceaux d’environ 10–15 cm de long.

2. Remplissez sans tasser le seau avec des orties coupées et ajoutez de l’eau jusqu’à environ 5 cm sous le rebord.

3. Placez le couvercle sur le seau sans fermer hermétiquement pour permettre à l’air de circuler.

4. Remuez le contenu du seau tous les jours pendant deux semaines.

5. Après deux semaines, la fermentation anaérobie aura décomposé les orties et libéré les nutriments de valeur dans la solution.

6. Filtrez la solution à travers un sac et dans un seau propre.

7. Mélangez 1 part de purin d’ortie à 20 parts d’eau avant d’appliquer sous forme de spray foliaire ou bien 1 part de purin pour 10 parts d’eau pour un arrosage au sol. Stockez le seau dans un lieu frais et obscur. Il se conservera pendant les 6 prochains mois.

Stinging Nettle Tea

Les orties : une bonne plante compagne pour le plant de cannabis

Vous avez toujours vu les orties comme un ennemi botanique. Elles n’ont fait que piquer vos tibias et vos avant-bras alors que vous vous occupiez innocemment de votre jardin. Mais l’ère de cette guerre est bien terminée. Vous connaissez désormais les bienfaits des orties dans votre jardin. Alors tant que vous vous efforcez de les contrôler, elles serviront de plantes compagnes efficaces et d’engrais gratuit pour les années à venir.

Sources Externes
  1. Urtica spp.: Ordinary Plants with Extraordinary Properties - PMC https://www.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.