The RQS Blog

.



By Max Sargent


MedMen a été, pendant un bref moment, une marque importante et respectée dans l’industrie légale du cannabis aux États-Unis. Elle a même été temporairement surnommée « l’Apple store de l’herbe » avant de se voir affublée d’un surnom moins flatteur « DeadMen » ou les hommes morts. Cette suggestion d’un état de mort proche s’est avérée être un signe avant-coureur de sa fin et l’entreprise n’existe hélas désormais plus.

La comparaison avec Apple n’était pas dénuée de sens, en reflétant la vision audacieuse de MedMen tournée vers le client. Ses boutiques offraient une expérience d’achat haut de gamme qui fixait un nouveau standard dans la vente du cannabis et offrait un aperçu de ce que le futur pourrait nous réserver. Cependant, en dépit de sa réussite initiale, l’histoire de MedMen a connu un tournant radical et dévastateur en prenant la direction de l’instabilité financière, de problèmes administratifs et de la faillite, transformant ainsi une entreprise considérée comme un leader du secteur en un avertissement édifiant.

Nous allons maintenant nous pencher sur l’histoire mouvementée de MedMen, explorer ce qui s’est réellement passé et nous poser la question de savoir ce que cela pourrait nous révéler sur le futur de l’industrie du cannabis légal.

What is MadMen

Qui était MedMen ?

Fondée en 2010 par Adam Bierman et Andrew Modlin, Medmen s’est distinguée au sein du marché du cannabis légal en plein essor grâce à son image de marque élégante et à ses dispensaires haut de gamme. Dans le même temps, elle s’est distancée des stéréotypes courants sur le cannabis et les consommateurs de cannabis. Bierman et Modlin ont cherché à manifester leur vision audacieuse de l’industrie du cannabis qui s’est avérée pour un temps très populaire, au point où la valorisation de l’entreprise a atteint 3 milliards de dollars.

L’approche moderne de l’entreprise pour la vente du cannabis cherchait à normaliser la substance, à rendre son achat banal et à la présenter sous un jour nouveau comme une plante acceptable et désirable possédant une multitude de bienfaits dans le monde moderne. Situés dans des endroits bien choisis et favorables au cannabis comme Venice Beach en Californie, sur la Cinquième Avenue à New York et près du Strip à Las Vegas, les dispensaires de MedMen présentaient un éventail de produits au cannabis comportant différentes variétés, comestibles et concentrés dans un cadre moderne et grand public.

Tout ceci servait l’objectif de changer les perceptions autour du cannabis, d’attirer une base de clients plus large et de gagner au final de l’argent. Au départ, les choses semblaient très prometteuses. En regardant aujourd’hui, on voit bien que ça n’a jamais été le cas.

Pourquoi MedMen s’est effondré ?

Le glissement à partir d’une expansion rapide vers la catastrophe financière a débuté subtilement, mais s’est accéléré au fil du temps avant de dégénérer et de devenir hors de contrôle. MedMen s’est lancé sur les marchés en 2018, huit ans après sa création, avec un prix d’action légèrement supérieure à 3 dollars et les investisseurs ont rapidement doublé sa valeur. Pendant un bref moment, le futur semblait radieux.

Cependant, l’expansion était coûteuse et elle a fini par s’avérer intenable. L’entreprise a contracté des dettes considérables, s’élevant à des centaines de millions de dollars. Elle a même tenté une énorme fusion à 682 millions de dollars avec PharmaCann, qui a fini par échouer en raison d’une enquête anti-monopole menée par le Département de la Justice américain. C’est un coup dur dont l’entreprise n’a jamais pu se remettre.

Le 23 avril 2024, les déboires financiers de MedMen ont atteint leur apogée avec pour résultat la mise sous séquestre de l’entreprise. Cette évolution était le résultat d’un problème prolongé de trésorerie exacerbé par des coûts opérationnels élevés, des pressions concurrentielles imposées par les vendeurs non affiliés et un environnement de marché impitoyable qui s’est intensifié avec les inquiétudes réglementaires au sujet du vapotage.

MedMen collapse

Une tempête de problèmes parfaite

La chute de MedMen peut être attribuée à une combinaison de mauvaises décisions et de défis externes qui ne peuvent pas tous leur être attribués.

Adam Bierman, un des deux cofondateurs, a été poussé vers la sortie en raison de controverses, dont des accusations de racisme et de mauvaise gestion financière, qui ont nui à la réputation de l’entreprise en faisant fuir les investisseurs et les clients. De plus, le marché du cannabis légal dans son ensemble a fait face à des problèmes réglementaires inattendus et au scepticisme des investisseurs en raison de l’évolution de la situation en matière de santé publique. Par exemple, des problèmes avec des cartouches de vapo dangereuses ont émergé, ce qui a entraîné plus de surveillance et de pression réglementaire tout en nuisant à une grande partie du marketing centré sur le bien-être sur lequel l’industrie s’appuie dans son ensemble.

Malgré un dynamisme de courte durée pendant la pandémie de COVID-19, l’entreprise n’a pas pu surmonter ses charges financières fondamentales. Avant même la pandémie, en 2019, l’action de MedMen s’était plus ou moins effondrée en perdant 92 % de sa valeur – un déclin dont elle ne s’est jamais remise. À la fin, l’entreprise a révélé plus de 400 millions de dettes dans sa déclaration de faillite, un aveu brutal de sa position désespérée.

La disparition de MedMen affecte-t-elle l’industrie de l’herbe dans son ensemble ?

L’ascension et la chute spectaculaires de MedMen soulèvent des questions importantes sur la durabilité d’une expansion rapide dans l’industrie du cannabis légal encore en pleine évolution. Le destin de l’entreprise est un avertissement sur les dangers d’un effet de levier trop important et sur l’importance d’une solide gestion financière et opérationnelle.

Même si le secteur est très certainement en croissance, le fait d’opérer dans un secteur qui change rapidement et dont la réglementation n’est pas uniforme pose de sérieux risques. En fait, ce que l’on peut en tirer, c’est que les entreprises en lien avec le cannabis doivent faire preuve d’une extrême prudence face au risque, car il peut être difficile de savoir ce que le futur réserve et des évolutions soudaines dans une industrie si volatile et stigmatisée peuvent être un arrêt de mort.

Cependant, l’histoire de MedMen est aussi celle d’une ambition démesurée et elle pourrait être appliquée à toutes les entreprises, en lien ou non avec le cannabis. Chercher à dominer le marché rapidement pourrait s’avérer être une manœuvre gagnante pour une poignée d’entreprises chanceuses, mais cela peut aussi donner lieu à une implosion spectaculaire.

Adieu MedMen

Quels enseignements peut-on tirer de la disparition de MedMen ? Il est dangereux de tirer trop de conclusions de la faillite d’une seule entreprise, mais cette histoire malheureuse nous révèle tout de même deux choses : premièrement, que l’industrie du cannabis est volatile et risquée et deuxièmement, qu’une croissance rapide n’est pas toujours une bonne chose.

Malgré la triste notoriété de cette entreprise et de sa trajectoire, il existe de nombreuses entreprises liées au cannabis en plein essor, même à une époque où l’économie mondiale présente des perspectives assez sombres. Ainsi, même si l’industrie a encore bien du chemin à faire, si vous faites preuve de prudence, il est encore possible de réussir dans les affaires.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.