The RQS Blog

.



By Max Sargent


Les vaporisateurs, mieux connus sous le nom de « vapos », existent sous toutes les formes et dans toutes les tailles, et peuvent être utilisés pour différentes utilisations. Que vous soyez un consommateur de cannabis soucieux de sa santé et désireux de réduire la quantité de composés toxiques qu’il inhale, ou un connaisseur qui souhaite découvrir toute la gamme des terpènes sans combustion, il existe de nombreuses raisons de préférer la vapeur à la fumée.

L’essor récent des vaporisateurs, qu’il s’agisse de vaporisateurs potables pour herbe sèche ou d’E-cigarettes jetables pour la nicotine, peut donner l’impression que ces appareils sont apparus récemment. Or, bien que les vaporisateurs sous leurs formes modernes soient des inventions relativement récentes, l’acte d’inhaler de la vapeur remonte à des millénaires. Dans cet article, nous nous pencherons sur cette histoire.

History of Vaporizers

Vaporisateurs et vaporisateurs stylos

Avant de plonger dans l’histoire, il est essentiel de clarifier la différence entre les vaporisateurs et les vaporisateurs stylos. Bien que ces termes soient souvent utilisés de manière interchangeable, ils ont pour beaucoup une signification distincte.

Les vaporisateurs sont des appareils qui chauffent des substances à une température à laquelle elles libèrent de la vapeur sans combustion. Les vaporisateurs à herbe sèche, ou tout vapo dont la chambre est remplie d’une substance entrent donc dans cette catégorie.

D’un autre côté, les vaporisateurs stylo sont un sous-ensemble de vaporisateurs généralement conçus pour la facilité d’usage et la portabilité, et utilisent principalement du E-liquide. Ils sont préremplis et sont généralement jetables, destinés à un usage unique.

Vaporizer vs Vape Pen

Comment fonctionnent les vaporisateurs

Le principe des vaporisateurs est simple : ils vaporisent ! Ils chauffent les substances à une température spécifique à laquelle elles libèrent leurs composés actifs sous forme de vapeur. Ce qui est essentiel, c’est qu’ils le font sans brûler la substance. Par conséquent, tout en libérant des terpènes et des cannabinoïdes, de nombreux autres composés restent dans la matière végétale, ce qui signifie que l’utilisateur a une expérience plus propre et inhale moins de toxines.

Il existe deux méthodes de chauffe principales : la conduction et la convection, et certains vaporisateurs utilisent ces deux méthodes simultanément. Le chauffage par conduction implique un contact direct entre la source de chaleur et la substance, tandis que le chauffage par convection utilise de l’air chaud pour vaporiser uniformément la substance.

Conduction vs convection

Origines anciennes de la vaporisation

Pour autant que nous le sachions, nos ancêtres n’inspiraient pas de la vapeur aromatisée à la framboise à partir de petits appareils en plastique. Néanmoins, des preuves suggèrent que certaines cultures vaporisaient délibérément certaines substances, probablement pour libérer leurs terpènes et profiter des nombreux avantages des parfums naturels.

Égypte ancienne
Les hiéroglyphes suggèrent que les anciens Égyptiens utilisaient des herbes aromatiques et des résines lors de cérémonies et de rituels de guérison. L’inhalation de vapeurs parfumées était censée relier les individus au divin et favoriser le bien-être, pour autant que nous le sachions. Bien qu’il existe une multitude de preuves concernant la société égyptienne ancienne, il est notoirement difficile d’en comprendre certaines, et les affirmations de ce type relèvent toujours, dans une certaine mesure, de conjecture.

Un parfum connu, le mendésien, aurait eu une odeur épicée et musquée et aurait même été porté par Cléopâtre elle-même. On pense également que certaines herbes et préparations vaporisées ont pu être utilisées pour conjurer des maladies telles que la peste, bien que leur efficacité soit incertaine.
Médecine chinoise
Dans la médecine traditionnelle chinoise, les pratiques de fumigation consistaient à placer des herbes chauffées dans un récipient fermé afin de libérer des composés thérapeutiques sous forme de vapeur. Cette méthode était utilisée pour traiter diverses affections et pour purifier l’air. La recherche moderne sur les terpènes démontre que ces composés ne se contentent pas de sentir bon, mais qu’ils pourraient bien avoir des propriétés thérapeutiques.
Tradition ayurvédique
Dans l’Ayurveda, un ancien système médical indien, l’inhalation de vapeur d’eau à base de plantes, connue sous le nom de dhumapana, était utilisé pour traiter les affections respiratoires, dégager les sinus et promouvoir une meilleure santé respiratoire. Les herbes aromatiques et médicinales étaient chauffées sur des charbons ardents ou dans de l’eau bouillante afin de libérer leurs terpènes sous forme de vapeur.
Tradition amérindienne
Les nations amérindiennes, telles que les Lakota et les Cherokee, utilisaient des huttes à sudation et des bains de vapeur à base de plantes comme rituels de purification. Une hutte à sudation est une structure temporaire ou permanente, essentielle à certaines cultures amérindiennes, qui était fréquemment utilisée lors de cérémonies spirituelles. Il s’agissait souvent de structures basses en forme de dôme, au centre desquelles se trouvaient des pierres chauffées qui produisaient de la vapeur lorsque de l’eau était versée dessus. Comme dans un hammam contemporain, la température s’élève et la vapeur d’eau augmente, ce qui provoque une forte sudation et facilite la purification physique et spirituelle.
Cultures grecque et romaine
Les Grecs et les Romains utilisaient également leurs propres techniques de vaporisation. Ils vaporisaient des herbes sur des pierres chaudes et inhalaient la vapeur à des fins thérapeutiques et de relaxation. L’Empire romain, en particulier, a adopté les bains de vapeur infusés d’herbes comme moyen de relaxation et pour la santé. En fait, les Romains auraient même inhalé du cannabis vaporisé ou brûlé sur des pierres ou des charbons chauds, à l’aide de fines pailles. Si cela est vrai, il s’agit peut-être du premier exemple de recherches d’effets du cannabis par la vapeur.

Le premier vaporisateur électronique

L’évolution des vaporisateurs a fait un énorme bond en avant au XXᵉ siècle, avec l’invention du premier vaporisateur électronique. Dans les années 1960, Herbert A. Gilbert a breveté la première cigarette électronique, précurseur des vaporisateurs modernes. Mais il faudra attendre un demi-siècle avant qu’ils ne soient mis à la disposition des consommateurs. Ce n’est qu’en 2003 que la première e-cigarette commerciale a été mise au point par le pharmacien chinois Hon Lik. Cette invention a marqué le début de l’industrie contemporaine de la vape, et quel chemin parcouru en si peu de temps !

Types de vaporisateurs

De nos jours, il existe un grand nombre de vaporisateurs disponible, en fonction de vos préférences et de vos besoins. Bien que nous ayons un article détaillé sur le sujet, voici un bref aperçu pour contextualiser.

  • Vaporisateurs de bureau : Ce sont des appareils de grande taille conçus pour un usage domestique qui offre un contrôle précis de la température et une excellente qualité de vapeur. Le Volcano de Storz & Bickel en est un bon exemple.

Volcano Hybrid
56_1 Heat Convection
57_2 Size 26 x 26 x 26 cm
58_3 Weight 1.600 gr
59_4 Temperature 40ºC - 230ºC / 104ºF - 219ºF
60_5 Heat Up Time 3 - 5 min
61_6 Chamber Size 6,5 CM³
62_7 Control type Digital
63_8 Used With Herbes sèches & concentrés

Acheter Volcano Hybrid

  • Vaporisateurs portables : Compacts et pratiques, ces vaporisateurs sont parfaits pour une utilisation en déplacement. La série PAX est un choix populaire parmi les utilisateurs et est considérée comme « l’Apple » du monde de la vape.

Vaporisateur PAX Plus
56_1 Heat Conduction
57_2 Size 3.1 × 2.2 × 9.8 cm
58_3 Weight 91 gr
59_4 Temperature 182 - 215ºC / 360 - 420ºF
60_5 Heat Up Time 20 - 30 sec
61_6 Chamber Size 0,5 gr
62_7 Control type Digital & manual
63_8 Used With Herbes sèches & concentrés

Acheter Vaporisateur PAX Plus

  • Vaporisateurs stylo : Élégants et discrets, les vaporisateurs stylo sont parfaits pour les e-liquides et les concentrés. DynaVap propose une gamme de vaporisateurs stylo de qualité, à la fois élégants et efficaces.

DynaVap - Le B
56_1 Heat Conduction & Convection
57_2 Size 8.9 × 1,4 × 1,4 cm
58_3 Weight 13 g
59_4 Temperature 150°C - 230°C / 300°F - 450°F
60_5 Heat Up Time 10 s
61_6 Chamber Size 0,1 gr
62_7 Control type Manuel
63_8 Used With Herbes Sèches

Acheter DynaVap - Le B

Avancées technologiques

Depuis le début des années 2000, les vaporisateurs ont connu des avancées significatives en termes de conception, de fonctionnalité et de technologie, à tel point qu’ils pourraient bientôt supplanter, voire remplacer, la cigarette comme méthode de choix pour l’inhalation de substances. Les vaporisateurs modernes offrent toute une série de caractéristiques qui améliorent l’expérience de l’utilisateur.

Conception et fonctionnalité

Les vaporisateurs d’aujourd’hui sont conçus dans un souci de confort et de commodité pour l’utilisateur. Les modèles élégants et portables permettent une utilisation discrète, tandis que leurs caractéristiques ergonomiques garantissent une prise en main confortable. Selon la conception, les fonctionnalités peuvent être simples et rationalisées ou personnalisables à l’infini. Ce n’est ni mieux ni moins bien, cela dépend simplement de vos préférences personnelles.

Contrôle de la température

Le contrôle précis de la température est une avancée essentielle dans la technologie des vaporisateurs. Des appareils comme les séries Firefly et PAX permettent aux utilisateurs d’ajuster la température à leurs préférences, garantissant ainsi une vaporisation optimale des différentes substances. En fait, aucun vaporisateur à herbe sèche ne peut réellement avoir du succès sur le marché actuel s’il ne dispose pas d’un certain degré de contrôle de la température, car cela est essentiel pour isoler certains terpènes et cannabinoïdes.

Certains modèles permettent un degré incroyable de personnalisation, les utilisateurs peuvent modifier la température par incréments d’un seul degré. D’autres, comme les modèles PAX, proposent quatre préréglages, tandis que d’autres encore permettent de régler la température de 10 ou 20 degrés à la fois.

Chauffage par convection

Le chauffage par convection a révolutionné l’expérience de la vaporisation en utilisant de l’air chaud pour vaporiser les produits, plutôt que des surfaces chaudes. Cela permet de réduire encore davantage la combustion et de créer une expérience optimale, douce et propre. Les appareils comme le Firefly permettent une extraction plus homogène et plus efficace des composés actifs par rapport aux vaporisateurs à conduction.

Connectivité Bluetooth

Certains vapos sont désormais dotés d’une connectivité Bluetooth afin que vous puissiez les faire fonctionner via une application sur votre téléphone, plutôt que via l’appareil lui-même. Fonctionnalité ou mode ? À vous de décider.

Modern Vaporizer Design

Tendances futures des vaporisateurs

Les vaporisateurs ont encore de beaux jours devant eux et nous pouvons nous attendre à ce qu’ils évoluent dans les années à venir. Bientôt, ils pourront peut-être dialoguer et devenir nos amis…

Intégration intelligente

Les futurs vaporisateurs devraient s’intégrer encore plus aux technologies dites intelligentes. Les applications ne se contenteront pas de contrôler l’appareil, mais offriront des expériences personnalisées en fonction des préférences de l’utilisateur et de ses habitudes d’utilisation. Cela impliquerait probablement l’introduction de l’apprentissage automatique dans les applications, de sorte qu’au fil du temps, les vaporisateurs puissent s’optimiser en fonction de votre style de vaporisation unique.

Dosage de précision

Les progrès en matière de capteurs et d’algorithmes permettront aux vaporisateurs de délivrer des doses spécifiques de composés actifs adaptées aux besoins individuels, garantissant ainsi des expériences cohérentes et contrôlées. Cela aura un impact sur tous les utilisateurs, mais pourrait être particulièrement pertinent pour ceux qui se considèrent comme des consommateurs de cannabis thérapeutiques, car cela leur permettra d’ajuster leur consommation à leurs besoins spécifiques.

Mesures de sécurité renforcées

Les futurs vaporisateurs seront probablement dotés de mesures de sécurité avancées pour éviter la surchauffe et la combustion, minimisant ainsi le risque de libération de composés nocifs. Cela permettrait de réduire encore davantage les effets négatifs sur la santé associée à l’inhalation de substances, tout en améliorant la qualité globale de l’expérience et la longévité de l’appareil lui-même.

Vaporisateurs : Passé, présent, futur

Des rituels anciens aux merveilles technologiques modernes, l’histoire de la vaporisation peut être retracée étonnamment loin, et dans toutes sortes de cultures différentes. Au fur et à mesure que la technologie progresse, les vaporisateurs deviendront sans aucun doute encore plus sophistiqués, offrant aux utilisateurs des expériences plus sûres, plus personnalisées et plus respectueuses de la santé, ce qui augmentera encore la précision avec laquelle nous pourrons nous faire plaisir !

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.