Royal Cookies Automatic : Rapport De Culture En Intérieur

Vous êtes à la recherche d'une variété autofloraison nouvelle génération qui peut produire de des têtes délicieuses et puissantes ? Si c'est le cas, ce rapport de culture est fait pour vous ! Top Shelf Grower partage son impression à chaud de sa culture de Royal Cookies Automatic de la graine au pétard, qu'il a faite dans une armoire sur un total de 75 jours.

Royal Cookies Automatic Royal Queen Seeds by Top Shelf Grower

INSTALLATION & OUTILS : CONVERTIR L'ARMOIRE EN UNE USINE À COOKIES

Mon espace de culture en intérieur se limitait à une simple armoire dans une chambre. Juste assez pour y implémenter deux plants touffus de cannabis. Heureusement, c'était un printemps relativement froid en Gérone, avec de nombreux jours de pluie. Humide, mais ça m'a permis de conserver des conditions optimales dans ma culture en armoire.

J'ai ajusté mon ballast sur la température minimale possible de 250 W, accroché ma lampe HPS et le réflecteur avec une paire de cliquets de corde, réglé mon minuteur sur un cycle 20-4 et lancé la culture. Contre les odeurs de cannabis, je n’avais pas le choix : j’ai dû maintenir une circulation de l'air avec un ventilateur à oscillation bon marché de 20 W, en ouvrant la fenêtre pour faire rentrer de l'air, et utiliser des assainisseurs d'air de supermarché, des bougies, et prier pour que tout se passe bien. Des tiges de bois de 30 cm pour le LST (palissage), des accroches flexibles pour plantes, des déshumidificateurs et plusieurs petites choses dont j'ai déjà oublié l'existence provenaient tous exclusivement du petit magasin chinois au bout de ma rue.

C'est une micro-culture sans fioritures ; une culture d'intérieur faite avec un minimum de moyens pour obtenir un maximum de marijuana en une période la plus courte possible, et ce, en investissant le moins d'argent possible dans la culture et l'entretien. Mon objectif était de cultiver une excellente ganja en plus ou moins 80 jours. Voici donc le récit de voyage de la Royal Cookies Automatic, de la graine à la récolte en seulement 75 jours.

GERMINATION : LA MÉTHODE DU SOPALIN

Placez quelques graines sur une serviette humide et placez le tout dans une boîte en plastique. Couvrez vos graines avec une autre feuille de papier : vaporisez un peu d'eau dessus pour l'humidifier. Maintenant, vos graines sont enroulées dans une chouette couverture mouillée. Enfin, mettez la boîte dans un endroit sombre et de façon à ce qu'elle soit droite et tienne verticalement sur la tranche. Comme toujours avec la méthode du sopalin, mes graines se sont ouvertes au bout de 48 h et la même chose arrivera avec les vôtres. La gravité a fait apparaître deux petites racines pivotantes des coquilles entrouvertes.

Avec délicatesse, j'ai semé les deux graines, la racine en premier, à 5 cm de profondeur dans des containers de 11 L rempli d'un mélange léger de terre appelé BioBizz. J'aime pré-humidifier la terre avec 1 L d'eau pure par pot. Après 2 jours consécutifs dans l'armoire sous un cycle de lumière en 20-4, deux pousses sont sorties de la terre.

Jeune Royal Cookies Automatic

PLANTULES : JOUR 1-11

La Royal Cookies Automatic a commencé lentement, mais sûrement. On ne peut vraiment pas dire que c’était un départ en fanfare. Mais les deux plantules étaient saines et toujours assez fortes pour se tenir droites sans assistance. Ma lampe de culture, déployant avec ses lumières HPS de 250 W une couleur jaune/orange, était suspendue à 50 cm au-dessus des plantules. Les températures étaient stables avec un bon 24 °C. Cependant, l'humidité relative était un peu basse et vacillait autour des 40 %, mais pas assez proche des 60 % comme je les aime à ce stade de la culture.

Ce n'est pas avant le 11e jour que les vraies premières paires de feuilles se sont développées sur mes minuscules plants hauts de 10 cm. Une brumisation quotidienne avec mon fidèle brumisateur et un arrosage de 1 L supplémentaire dans chaque pot contenant 1 mL/L de Sensizym (fait à la main) était le seul engraissage nécessaire pour les plants.

CROISSANCE VÉGÉTATIVE : JOUR 12-32

Ajouter quelques bols d'eau dans la culture a permis d'augmenter l'humidité relative à 50 % et l'a conservé à ce stade pendant les 3 semaines suivantes de la croissance végétative. Les nutriments étaient appliqués avec parcimonie : un simple planning d'engraissage-arrosage-engraissage-arrosage. À aucun moment les deux plants n'ont reçu de doses supérieures à 1 mL/L du produit composé en trois parties vendu par Advanced Nutrients et composé de Grow, Micro et Bloom pH-Perfect. Du Sensizym pour promouvoir la croissance racinaire et de la silice liquide Rhino Skin, le 4e nutriment essentiel, ont été les seuls suppléments ajoutés au cours de la phase végétative, également dosés en 1 mL/L. L’arrosage était systématiquement d’un litre tous les 2-3 jours. De ce fait, un cycle efficace de sec-humide a été mis en place et maintenu.

FIM Et Topping Appliqué à Royal Cookies Automatic

TAILLE ET PALISSAGE : ÉTÊTAGE ET FIMMING

Au 18e jour, j'ai dégainé mes ciseaux de taille, j'ai étêté le plant qui ressemblait le plus à un type indica et fait du fimming sur le phénotype avec une plus grande tendance sativa. Le timing est crucial si vous souhaitez faire de la taille et du palissage avec vos plants autofloraison. Faites-le tôt et faites-le bien. Vous avez encore du temps devant vous à ce stade, tant que vous êtes prêt à vous y mettre quotidiennement de la semaine 3 à 6. J'ai décidé de repousser les limites et de faire autant de techniques de taille et de palissage que possible, en attachant mes plantes à des piquets dès lors qu'elles ont atteint une hauteur de 15 cm.

PALISSAGE NON-STOP, SUPERCROPPING ET DÉFOLIATION

Le phéno 1 m'a rappelé l'OG Kush ; elle avait tous les traits d'un hybride de haut calibre, tandis que le phéno 2 avait l'air plus particulier avec son apparence sativa. Elle me semblait être intéressante à continuer. Après l'étêtage, le phéno 1 a commencé à s'épanouir et à entrer dans une période de croissance vigoureuse.

De la même façon, le phéno 2 a bien répondu au fimming, et en quelques jours, des nœuds de nouvelles pousses ont su prouver que le FIM avait fonctionné. J'ai surélevé le réflecteur après chaque poussée de croissance, ainsi, la distance optimale de 30 cm entre la canopée et la lampe était préservée.

J'ai commencé à manipuler les branches une fois que je les ai attachées sur des fins bâtons de bois de 30 cm avec des fils de jardinage, tordant et accrochant les plantes presque quotidiennement pendant les semaines 3 et 4. Lorsqu'est arrivé le 23e jour, les feuilles nourricières ont dû être retirées et c'est alors qu'une défoliation stratégique a commencé, une pratique devenue presque hebdomadaire. Au 32e jour, j'avais une jolie canopée toute plate, haute de 30 cm avec deux plants femelles et touffus qui présentaient leurs premiers pistils.

Super Cropping Cannabis Technique Plier Branches

FLORAISON : JOUR 33-75

Le phéno 1 est devenu un chouette monstre Cookies bien imposant, et ce plus rapidement que ce que j'avais prévu. Malheureusement, le phéno 2 a pris la première sortie direction ruderalis, et malgré mes meilleurs efforts, était une imitation du phéno 1. Avec du recul, j'aurais vraiment dû l'évincer de la culture. Mais bon, au moins maintenant, on sait différencier la bonne weed d'une pâle copie. Si vous observez la couleur sombre typique des Kush sur des feuilles larges, et des tiges digne d’un tronc d'arbre, c'est que vous êtes sur la bonne voie et qu'elle a du gros potentiel. Faites-moi confiance, c'est le phéno 1 qu'il faut garder ici.

La floraison était rapide et furieuse. Un peu plus de palissage et un peu d'expérimentation avec le supercropping a transformé les deux plants en des buissons compacts remplis de branches de têtes. Un peu de scotch m'a permis de soutenir et de sauver une branche du phéno 1 que j'avais malencontreusement brisé par accident. Elle s'en est remise une semaine après.

Au 45e jour, les deux plants avaient une hauteur de 45 cm, remplissant l'espace latéral avec une canopée de têtes. C'est seulement à ce moment-là, lorsque la production de résine s'est accélérée avec le phéno 1, que les premiers arômes délicats ont su trouver leur chemin jusqu'à mes narines. Une subtile odeur de citron vert et de melon émanait de mon armoire et émoussait mes sens...Le phéno 1 était le responsable de ce délice. Juste quand je m'étais fait à l'idée que j'avais perdu un bon pourcentage de mon odorat, l'odeur de la culture maison venait de nouveau me ravir.

NUTRIMENTS AVANCÉS ET EAU EN BOUTEILLE JUSQU'AU BOUT

L'engraissage a toujours été fait avec des doses légères d'engrais suivies d'eau pure, augmentant d'un volume de 1 L jusqu'à un maximum de 2 L par pot lorsque les Cookies mûrissaient. Big Bud et Bud Candy ont été ajoutés au mélange de supplément lors de la phase de floraison. Les nutriments de base sont restés à 1 mL/L. Les suppléments ont atteint leur pic à 2 mL/L. À 10 centimes le litre, l'eau en bouteille était une option abordable durant tout le cycle de vie de la plante.

Royal Cookies Automatic Day 56 After GerminationRoyal Cookies Automatic Jour 56 Après La Germination

PHÉNOTYPES DIVERGENTS

Au 60e jour, la canopée avait atteint son summum d'approximativement 60 cm. La différence entre les deux plantes était remarquable. Le phéno 1 était une rockstar incrustée de THC, émanant un parfum des plus délicieux. Contrairement au phéno 2, qui n'a cessé d'avoir besoin de sauvetages tout au long de la culture.

L’été arrivait à grand pas et les températures grimpaient dans l'armoire. Les blocs déshumidificateurs fondaient chaque semaine avec la haute humidité. Bien que les températures n'ont jamais excédé les 28 °C, j'ai décidé d'adopter un planning en 18-6 dès le 65e jour et de doubler les déshumidificateurs juste au cas où.

LA DOUCE ODEUR DE LA RÉUSSITE : JOUR 75, JOUR DE RÉCOLTE

Après 10 jours de rinçage avec de l'eau pure en bouteille, le phéno 1 était un spécimen parfait. Alors que j'inspectais l'écoulement jusqu'à ce qu'il soit transparent, puis en zoomant sur les trichomes afin d'être sûr, les têtes givrées couvertes de résine m'ont confirmé qu'il était temps de récolter. L'arôme complet qu'il est possible d'atteindre s'était parfaitement développé et était enfin prêt pour la suite. Une odeur de chocolat noir et bien riche dominait désormais le cocktail fruité de citron vert et melon qui émanait de mon armoire. Mes Cookies étaient prêts à sortir du four.

Royal Cookies Automatic Royal Queen Seeds Pheno 1 Top Shelf Grower

LE MOT DE LA FIN SUR UNE CULTURE DE LA GRAINE À LA RÉCOLTE EN 75 JOURS

La Royal Cookies Automatic peut excéder toutes les attentes de n'importe quelle connaisseur : elle convient parfaitement aux petits espaces de culture, elle s'adapte royalement au SOG, et peut facilement être domptée par un débutant. Bien que le phéno 2 ait été décevant, je n'avais fait germer que 2 graines après tout. Des couacs peuvent arriver lorsque vous cultivez du cannabis à partir d'une graine.

Le phéno 1 était, sans aucun doute, la meilleure représentation possible de cette variété, et probablement, la meilleure auto que j'ai jamais eu l'occasion de cultiver. Afin d'être sûr d'avoir quelques championnes comme elle, faites germer tout le pack de 5 graines et sélectionnez pour obtenir des Cookies monstrueux.

À l'heure où j'écris ces mots, ma ganja manucurée est en train de sécher. Dès lors que mes têtes de Royal Cookies Automatic seront sèches et curées comme il faut, je reviendrais faire un rapport détaillé post-récolte de cette merveille collante et verte comme un sapin de Noël. En attendant, allez voir mon épisode YouTube Cookies In A Hurry.

Par Top Shelf Grower