En 2018, le Canada donnait l’impression d’être en passe de devenir La Mecque du cannabis. Mais un an après la légalisation, le Grand nord blanc est loin d’avoir perfectionné son approche du cannabis légal. Continuez la lecture pour découvrir notre critique complète de la weed légale au Canada.

CANADA ET CANNABIS : UN AN PLUS TARD

Le 17 octobre 2018, le Canada est devenu le deuxième pays du monde et le premier du G8 et du G20 à complètement légaliser et réguler le cannabis. Et même si le Canada peut donner envie aux consommateurs de cannabis du monde entier, le chemin vers la légalisation ne fut pas si simple.

Après avoir été élu en 2015, le Premier ministre Justin Trudeau a créé Groupe de travail sur la légalisation et la réglementation du cannabis pour débuter le processus d’analyse et de discussion autour d’une manière de créer un marché légal et régulé pour le cannabis. Les principales raisons de Trudeau pour la légalisation du cannabis au Canada était le combat des « éléments criminels » impliqués dans le trafic illégal du cannabis et une protection accrue des mineurs à l’encontre de « l’actuelle facilité d’accès au cannabis ».

Après avoir annoncé ses plans de légalisation du cannabis en 2016, un certain nombre de dispensaires illégaux ont vu le jour dans l’ensemble du pays. En réponse, Trudeau a encouragé la police à appliquer la loi et à poursuivre les entreprises ou individus cultivant et produisant du cannabis au préalable de la légalisation, donnant ainsi lieu à de nombreuses poursuites et perquisitions.

Enfin, le cannabis est devenu légal au Canada en le 17 octobre 2018 en vertu de la Loi sur le cannabis. La loi a détaillé des réglementations strictes concernant qui peut acheter et vendre du cannabis et a donné un certain nombre de libertés aux provinces et aux gouvernements des Premières nations concernant la gouvernance de la distribution du cannabis.

COMMENT LA LÉGALISATION DU CANNABIS A CHANGÉ LES ATTITUDES ET LES COMPORTEMENTS ?

Afin de suivre les effets de la légalisation, le gouvernement canadien a sorti sa première Enquête nationale sur le cannabis en 2019.

L’étude met en avant un certain nombre de changements depuis la légalisation, y compris une hausse du nombre de consommateurs de cannabis. Statistics Canada suggère que certains des nouveaux consommateurs étaient des primo-consommateurs, alors d’autres étaient d’anciens consommateurs ayant retesté le cannabis à la suite de sa légalisation. La plupart de ces nouveaux consommateurs étaient plus âgés, la moitié étant âgée de plus de 45 ans.

L’étude a aussi montré que la légalisation n’augmentait pas le nombre de consommateurs de cannabis mineurs, ni le nombre de personnes conduisant sous l’influence du cannabis (deux des principales inquiétudes chez les prohibitionnistes opposés à la légalisation). En effet, l’Enquête nationale sur le cannabis a montré que, dans bien des aspects, la consommation de cannabis est restée inchangée à la suite de sa légalisation.

QUELS IMPACTS POSITIFS A EU LE CANNABIS LÉGAL SUR LE CANADA ?

En général, les effets de la légalisation de la weed au Canada ont été extrêmement positifs. Premièrement et principalement, le mouvement vers la légalisation a mis au monde une industrie extrêmement profitable. Dans les deux premières semaines ayant suivi la légalisation, les ventes de cannabis canadien atteignaient déjà les 43 millions de dollars.

Au cours des 10 mois ayant suivi la légalisation, le secteur du cannabis légal au sein du pays a connu une croissance de 185 %. Aux trimestres 1 et 2 de 2019, le secteur a contribué à plus de 8 milliards de dollars du PIB du pays et les économistes experts ont estimé que ce nouveau secteur pourrait peser jusqu’à 20 milliards. Le Canada accueille aussi certaines des plus grandes entreprises du cannabis au monde, y compris Canopy Growth Corp (capitalisation boursière de 12,4 milliards de dollars) Aurora Cannabis (10,61 milliards de dollars) et Aphria Inc. (3,64 milliards de dollars).

QUELS IMPACTS POSITIFS A EU LE CANNABIS LÉGAL SUR LE CANADA ?

Indéniablement, le principal profit de la légalisation du cannabis est son effet sur le crime organisé. En régulant fermement le marché du cannabis, le gouvernement canadien a stoppé les poursuites à l’encontre des citoyens possédant ou consommant du cannabis (une drogue posant moins de risques de santé sérieux que l’alcool et le tabac) tout en ôtant des millions de dollars des mains des organisations criminelles.

QUE DOIT ÊTRE FAIT POUR AMÉLIORER LE SECTEUR DU CANNABIS LÉGAL AU CANADA ?

Alors que le Canada semble clairement à des années-lumière des autres nations occidentales en raison de sa position concernant le cannabis, son approche de la légalisation est loin d’être parfaite.

Une chose qui freine le Canada, est par exemple sa position sur certains dérivés du cannabis. Pour la totalité de la première année de légalisation, les Canadiens n’ont eu accès ni à des produits comestibles ni à des produits topiques à base de cannabis. Ces produits ne furent légalisés que le 17 octobre 2019, mais ils n’ont toujours pas atteint les rayons de certains endroits. Au moment où cet article est écrit, l’Ontario Cannabis Stode ne possède qu’un seul produit cannabique comestible en stock.

Un autre souci majeur du système canadien concerne l’accessibilité : Ontario est la province la plus peuplée du Canada, pourtant, elle est complètement dépourvue de magasin de vente au détail de cannabis. À la place, les Ontariens doivent commander leur cannabis en ligne, sur l’Ontario Cannabis Store, qui est célèbre pour avoir la mauvaise réputation d’avoir des prix trop élevés, des livraisons tardives et des fleurs bien trop sèches. Avec le seul revendeur de cette province offrant ce genre de service, le marché noir du cannabis n’est pas près de disparaître.

LE MARCHÉ DU CANNABIS LÉGAL AU CANADA : 2020 ET APRÈS

La décision du Canada de légaliser le cannabis fut l’une des premières de ce genre. Cependant, son approche est encore loin d’être parfaite. Dans certaines provinces, les Canadiens attendent encore avec impatience la disponibilité des produits comestibles et topiques et l’intégralité de la province d’Ontario est encore forcée d’acheter son cannabis auprès d’un service en ligne vraiment peu recommandable.

Néanmoins, il faut tout de même faire l’éloge du Canada pour avoir pris la décision de légaliser le cannabis au niveau fédéral, chose qu’aucun autre pays occidental n’a fait. Et grâce à ces efforts, la consommation du cannabis est enfin déstigmatisée au sein de l’une des plus grandes nations du monde.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.