USA DAYS — Jusqu’à -50 % sur les variétés USA Réduction ici

By Luke Sumpter


L’acné ne fait pas qu’irriter la peau. Cette affection dermatologique insupportable peut également avoir un impact sur l’estime de soi et le désir de rencontrer d’autres personnes. Il n’existe pas de remède à l’acné, mais toute une série de crèmes, lotions et gels aide à réduire les peaux grasses et sensibles. Certains produits topiques contre l’acné contiennent des antiseptiques et des stéroïdes synthétiques, tandis que d’autres contiennent des composants du cannabis. De nombreuses personnes se tournent vers ces derniers dans l’espoir d’un soulagement symptomatique. Mais la weed aide-t-elle vraiment à lutter contre l’acné ?

Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est une affection cutanée courante qui provoque une peau rouge, grasse et irritée. Elle est particulièrement fréquente chez les adolescents, mais touche environ 95 % des personnes âgées de 11–30 ans à un moment ou à un autre. L’acné touche principalement le visage, le dos, les épaules et la poitrine et se manifeste par les symptômes suivants :

  • Des taches, y compris des points noirs, des points blancs et des kystes
  • Nodules sous la peau
  • Peau grasse, rouge et enflammée
  • Démangeaisons
  • Cicatrices éventuelles
  • Problèmes de santé mentale ultérieurs tels que l’anxiété et la dépression

Comment se forme l’acné ?

L’acné se forme lorsque les pores de la peau se bouchent. Ces petites ouvertures permettent aux substances de quitter le corps et d’atteindre la surface de la peau. Il en existe deux types principaux : les pores sudoripares et les pores sébacés. Ces derniers fonctionnent avec les glandes sébacées situées sous la peau pour libérer une substance huileuse appelée sébum. Dans des conditions normales, le sébum contribue à protéger la peau contre les frottements et à repousser l’humidité[1].

Toutefois, cette substance protectrice pose des problèmes en cas d’acné. Cette affection cutanée commence lorsque le sébum s’accumule dans les pores. Chez certaines personnes, c’est la production excessive de sébum elle-même qui est en la cause. Dans d’autres cas, des obstructions telles que des cellules mortes et des bactéries bloquent les pores sébacés et provoquent un engorgement. Quelle que soit la cause, les boutons et les taches commencent à se former lorsque les bactéries présentes dans les pores obstrués ne peuvent pas s’échapper, ce qui déclenche une inflammation et des éruptions.

Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer de l’acné, de la génétique à l’alimentation. Les principales raisons sont les suivantes :

  • Les changements hormonaux pendant la puberté et la grossesse
  • Les médicaments comme les pilules contraceptives
  • Les aliments riches en sucres raffinés
  • Génétique des parents qui ont eux-mêmes souffert d’acné
Comment se forme l’acné ?

Le cannabis et l’acné

Certaines personnes sont très soulagées par les produits topiques conventionnels, mais d’autres souffrent d’effets secondaires qui les poussent à chercher des alternatives. Alors, le cannabis peut-il aider à lutter contre l’acné ? Cette question peut sembler étrange au premier abord, mais elle va de soi. En effet, des études scientifiques cherchent à trouver la réponse à cette question.

Mais qu’est-ce qui fait du cannabis un candidat viable pour la recherche sur l’acné ? Parmi les centaines de composants intéressants, les cannabinoïdes contenus dans la plante sont connus pour leur interaction avec un système qui régit de nombreux aspects de la physiologie humaine, y compris des processus importants dans la peau.

  • Le système endocannabinoïde et la peau

Oui, nous parlons bien du système endocannabinoïde (SEC). Ce vaste réseau de récepteurs, de molécules de signalisation et d’enzymes est présent un peu partout. Les chercheurs l’ont trouvé dans la peau, les os, le cerveau et l’appareil reproducteur, où il travaille sans relâche pour s’assurer que ces systèmes restent dans un état d’équilibre.

Les principaux composants de ce système sont les récepteurs primaires CB1 et CB2, les endocannabinoïdes anandamide et 2-AG et les enzymes qui construisent et décomposent ces endocannabinoïdes. Ces éléments du SEC sont présents dans plusieurs types de cellules de la peau. Les kératinocytes, le type de cellule le plus dominant de l’épiderme, possèdent des récepteurs SEC[2]. De plus, les endocannabinoïdes sous-tendent la pigmentation de la peau humaine via le récepteur CB1[3].

Globalement, le SEC joue un rôle essentiel dans le fonctionnement normal de la peau. Il contribue à la prolifération, à la croissance, à la différenciation et à l’apoptose (autodestruction contrôlée) des cellules cutanées. Ce faisant, il maintient un équilibre sain dans notre deuxième organe le plus grand[4]. Comme il régule la peau, une perturbation de sa fonction pourrait théoriquement entraîner une maladie.

Le système endocannabinoïde et la peau

Des chercheurs comme le Dr Ethan Russo ont exploré la relation entre les dysfonctionnements du SEC et la maladie. L’hypothèse de déficience endocannabinoïde clinique stipule qu’une réduction du tonus endocannabinoïde, ou des endocannabinoïdes circulants, pourrait être à l’origine des symptômes de troubles tels que la fibromyalgie et le syndrome du côlon irritable[5].

Les composants du SEC sont également présents dans les sébocytes, les cellules épithéliales hautement spécialisées qui constituent les glandes sébacées. Ces glandes sont responsables de la libération du sébum à la surface de la peau. Le tonus endocannabinoïde maintient un équilibre dans la prédiction du sébum et une augmentation des endocannabinoïdes entraîne une production accrue de sébum[6].

En entendant cela, on pourrait rapidement supposer que les cannabinoïdes du cannabis pourraient également provoquer une augmentation du sébum et donc contribuer aux symptômes de l’acné. Cependant, les cannabinoïdes fonctionnent de manière nuancée.

Par exemple, l’endocannabinoïde anandamide semble agir de manière dose-dépendante. Alors qu’il stimule la production de sébum à des concentrations plus faibles, il provoque l’apoptose des sébocytes à des doses plus élevées[7]. Le THC et le CBD vont respectivement imiter l’anandamide et empêcher sa recapture. Ces mécanismes d’action uniques pourraient être utilisés pour déterminer leur efficacité en tant que futurs traitements de l’acné.

  • THC vs CBD pour le traitement de l’acné

Le THC et le CBD sont les deux cannabinoïdes les plus importants dans la plupart des cultivars. Le premier stimule directement les récepteurs du SEC et est à l’origine des effets euphoriques et enivrants du cannabis. Le CBD, quant à lui, a une faible affinité avec les récepteurs primaires du SEC et ne produit pas de high.

En gardant cela à l’esprit, examinons de plus près le potentiel des deux cannabinoïdes dans le domaine de l’acné.

THC

Ce cannabinoïde controversé active les récepteurs CB1 et CB2, imitant l’action de nos endocannabinoïdes. Les chercheurs ont constaté que des niveaux plus élevés d’anandamide pourraient contribuer à réduire la production de sébum. À partir de là, les études cherchent maintenant à déterminer si le THC pourrait obtenir le même effet, ou un effet plus important, en stimulant les mêmes récepteurs.

De plus, les personnes souffrant d’acné souffrent souvent de douleurs et d’inflammations. Dans cette optique, les scientifiques du cannabis explorent actuellement le potentiel du THC pour contrer ces symptômes dans des modèles animaux et humains[8].

CBD

Le CBD parvient à influencer le SEC de manières différentes. En inhibant l’enzyme amide hydrolase des acides gras (FAAH), le CBD a le potentiel d’augmenter les niveaux d’anandamide. On ne sait pas encore si cela signifie que le CBD est capable d’induire indirectement l’apoptose des sébocytes.

RLes chercheurs explorent également dans quelle mesure le CBD parvient à freiner la production de sébum après que les cellules ont été exposées à des substances qui l’augmentent, comme l’anandamide et la testostérone[9].

Le microbiome de la peau influence également la survenue de l’acné. Des études en cours explorent si les effets antimicrobiens du CBD pourraient bénéficier à la peau affectée par l’acné de manière holistique.

  • Le cannabis et les autres affections cutanées

La présence du SEC dans la peau et la capacité du cannabis à l’influencer a conduit à l’étude du potentiel du cannabis pour d’autres problèmes de peau. Des études en cours explorent l’effet du cannabis sur :

Comment utiliser le cannabis ou le CBD pour l’acné

Fumer de la weed aide-t-il à soulager l’acné ? Ce n’est pas clair. Fumer et vaporiser introduisent des cannabinoïdes dans la circulation systémique, mais nous manquons actuellement d’essais humains sur leur efficacité. Ainsi, l’application de formules topiques directement sur les zones affectées offrira probablement de meilleurs résultats.

  • Crèmes au cannabis et au CBD

Il existe pléthore de topiques aux cannabinoïdes sur le marché, notamment des baumes, des lotions, des huiles et des crèmes. Certains ne contiennent que du CBD et une huile de support, tandis que d’autres proposent une multitude de plantes qui améliorent la santé de la peau. Alors que les personnes vivant en Europe auront du mal à trouver des produits topiques au THC, celles vivant dans des régions où le marché du cannabis est légal auront beaucoup plus de facilité.

La plupart des topiques agissent localement. Cela signifie qu’au lieu d’accéder à la circulation sanguine, les cannabinoïdes interagissent avec les récepteurs des cellules de la peau. Il suffit de suivre les instructions d’un produit donné pour obtenir les meilleurs résultats.

L’acné disparaîtra-t-elle ?

Oui, dans la plupart des cas, les symptômes s’améliorent avec le temps. Bien que les personnes puissent connaître des poussées pendant plusieurs années, l’acné disparaît généralement vers le milieu de la vingtaine. Si vous souffrez de cette maladie, rappelez-vous que vous n’êtes pas obligé de la supporter sans vous défendre contre. Vous trouverez peut-être un soulagement dans les options conventionnelles, mais si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas influencer votre SEC à l’aide de topiques au cannabis ?

Sources Externes
  1. An update on the role of the sebaceous gland in the pathogenesis of acne - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  2. The endocannabinoid system in human keratinocytes. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Endocannabinoids stimulate human melanogenesis via type-1 cannabinoid receptor - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  4. The endocannabinoid system of the skin in health and disease: novel perspectives and therapeutic opportunities - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  5. Clinical Endocannabinoid Deficiency Reconsidered: Current Research Supports the Theory in Migraine, Fibromyalgia, Irritable Bowel, and Other Treatment-Resistant Syndromes - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  6. Endocannabinoid Tone Regulates Human Sebocyte Biology - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  7. Therapeutic Potential of Cannabidiol (CBD) for Skin Health and Disorders - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  8. Cannabinoids for the treatment of chronic pruritus: A review - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  9. Cannabidiol exerts sebostatic and antiinflammatory effects on human sebocytes - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.