Avec plus de 1 000 termes employés pour désigner le cannabis, cette plante a clairement plus de noms qu’aucune autre. Sa longue histoire de consommation, interrompue par des périodes de prohibition qui laisse désormais place à une culture internationale du cannabis florissante a donné lieu à un lexique massif.

Bien sûr, il existe des termes botaniques et taxonomiques pour décrire le cannabis. Cependant, dans cet article, nous nous concentrerons principalement sur l’argot du cannabis : les mots familiers pour décrire la plante, ses fleurs, ses consommateurs, le fait d’en profiter, etc.

Mais tout d’abord nous aborderons l’étymologie de termes clés tels que « cannabis » et ganja pour vous donner un peu plus de recul sur votre herbe favorite.

L’étymologie du cannabis

L’étymologie, ou l’étude de l’origine des mots, nous aide à comprendre comment et d’où certains termes proviennent et comment ils ont évolué avec le temps. Ce sujet d’étude devient particulièrement intéressant avec le cannabis dans le viseur.

De nombreuses cultures antiques se sont munies du cannabis pour ses portées holistiques et industrielles, chacune d’entre elles aura donné un nom différent au cannabis. De ce fait, nous disposons des termes ci-dessous. Certains gagnent en portée et en force tandis que d’autres disparaissent lentement pour ne plus être qu’histoire.

Découvrez l’étymologie des noms du cannabis les plus populaires.

  • Cannabis

Le terme « cannabis » a ses racines dans un mot scythe ou thrace inconnu[1]. Les Scythes, un groupe antique de guerriers nordiques nomades qui dominaient les Steppes Pontiques avait du respect pour le cannabis. L’herbe jouait un rôle rituel chez les Scythes dans le « culte de la mort ». Durant cette cérémonie, les hommes de la tribu se rassemblaient dans des tentes et les remplissaient de fumée de cannabis.

Le terme scythe a ensuite émergé en perse sous la forme de « kanab » puis chez les Grecques sous la forme de « κάνναβις » (kánnavis). L’auteur Hérodote nous offre un exemple de l’observation de la consommation du cannabis chez les Scythes par les Grecques : « »… les Scythes ont pris des graines de ce chanvre, ils se glissent sous les draps et mettent les graines sur les pierres chauffées à blanc… »

Le mot grec qui s’ensuivit devint le terme latin « cannabis ». Le botaniste suédois Carl Linnæus a employé ce terme dans la classification botanique de la plante en 1753[2] en étiquetant l’espèce sous le nome Cannabis sativa L. Mais que veut vraiment dire ce terme ? Tandis que « cannabis » fait référence à la plante en elle-même, « sativa » signifie cultivé et le « L » veut dire « Linnaeus ».

  • Ganja

Le terme « ganja » est fréquent dans la culture cannabis. Vous le trouverez dans les magasines et sur les paquets de graines. Malgré son emploi moderne, ce terme a des origines anciennes. Le cannabis est depuis longtemps consommé en Inde où il tient un rôle cérémonial. Les écritures Védiques de l’hindouisme décrivent l’herbe comme l’une des cinq plantes sacrées qui posséderait un ange gardien au sein de ses feuilles.

Rassemblées entre 1500–500 avant notre ère, les Védiques sont composés dans la langue antique appelée Sanskrit. « Ganja » trouve ses origines dans le terme sanskrit « gañjā », en référence à la préparation faite à partir de cette plante. Ce mot se retrouve aussi en hindi (une langue Indo-Aryenne descendante du Sanskrit) sous la forme « gāñjā ».

Mais pourquoi ce terme semble si fréquent dans le monde du cannabis ? Et pourquoi tant de personnes l’associent à la culture cannabis jamaïcaine ? C’est le résultat d’une fusion culturelle entre les Africains et les Indiens dans la caraïbe. Malheureusement, ce rapprochement culturel eut lieu à cause de l’esclavage. Finalement, c’est celui-ci qui donna lieu à la culture rastafari et qui permit au cannabis de finir par se répandre dans toute la culture occidentale.

L’étymologie du cannabis

  • Marijuana

Marijuana, à l’origine épelée « marihuana » ou « mariguana » vient de l’espagnol mexicain. L’Oxford English Dictionary décare que ce terme pourrait avoir racine dans le mot Nahuatl « malihuan » qui signifie « prisonnier ».

Cependant, ce terme a pris de l’importance entre les mains du célèbre propagandiste anti-cannabis Harry Anslinger qui lors d’un acte raciste associa le cannabis aux minorités ethniques. Les actions d’Ansligner durant l’ère de la prohibition ont mené certains activistes à suggérer que l’on arrête totalement d’employer le terme[3] marijuana.

Tous biais de côté, la véritable étymologie du terme n’a rien à voir avec l’incarcération. Certains linguistes suggèrent qu’une telle association provienne d’une homophonie accidentelle. Dans ce cas, le terme pourrait trouver ses origines dans la phrase chinoise « ma ren hua » qui signifie « fleurs de graines de chanvre ».

Kush, Weed, et Pot

Kush, weed et pot sont essentiellement des termes argotiques, mais ils sont tellement utilisés qu’ils sont devenus parts entières du lexique du cannabis. Tandis que certains termes argotiques de stoner sont plutôt locaux, ces trois termes sont reconnus par les consommateurs du monde entier. Intéressons-nous d’un peu plus près à ces derniers :

  • Kush : Les gens emploient souvent le terme « Kush » pour faire référence à un cannabis de haute qualité, mais il décrit aussi spécifiquement les cultivars provenant des chaines de montagne de l’Hindou Kouche. Les variétés Kush sont souvent employées en tant que fondation pour créer de nouveaux hybrides, elles offrent leurs traits de cultures, leurs effets et leurs saveurs uniques.
  • Pot : Pourquoi certaines personnes appellent le cannabis du « pot » ? Rien à voir avec le contenant dans lequel on le cultive ! En fait, ce terme est devenu populaire aux États-Unis dans les années 1930. Il provient du terme espagnol « potiguaya », qui provient de « potación » : une boisson alcoolisée préparée par l’infusion de fleurs de cannabis dans du vin ou du Cognac.
  • Weed : Même si ce terme anglophone est généralement utilisé pour décrire une plante invasive et indésirable (weed se traduit littéralement par mauvaise herbe), il est devenu une manière incroyablement populaire de faire référence au cannabis. Les consommateurs ont commencé par appeler cette plante « weed » pour dissimuler leur activité et le terme est devenu populaire dans les années 1970 chez les jeunes gens souhaitant que leur amour de l’herbe reste discret. Bien sûr, ce terme n’a de nos jours plus rien de discret !

Dictionnaire de l’argot du cannabis

Maintenant que vous êtes coutumier de certains des termes du cannabis les plus importants et leurs origines, il est temps de se plonger dans une longue liste de l’argot du cannabis ! Ces termes vont du plus archaïque aux plus modernes et des plus farfelus aux plus terre à terre. Nous les avons séparés en différentes sections pour vous permettre d’y revenir et de les retrouver facilement.

Termes argotiques pour les plants de cannabis

Termes argotiques pour les plants de cannabis

Le cannabis a tellement de différents noms ! Tous les lister donnerait lieu à un article terriblement long, nous avons donc décidé de nous en tenir aux plus populaires :

Bhang
Mot hindi utilisé pour décrire la plante en elle-même ainsi qu’une boisson faite de cannabis, de lait et d’épice.
Bud
La partie fumable de la plante, recouverte de résine.
Dagga
Un mot employé pour décrire le cannabis en Afrique du Sud : c’est aussi le nom d’une plante légèrement psychoactive de cette région dont le nom botanique est Leonotis leonorus.
Dope
Terme employé pour décrire tout un tas de drogues, y compris la cocaïne, l’héroïne et le cannabis.
Gazon/Herbe
Nom de code populaire dans les années 60, il décrit l’apparence verte de la plante.
Marie-Jeanne
Un jeu de mots tiré du mot espagnol « marijuana ».
Sinsemilla
Des fleurs de cannabis de haute qualité, non pollinisé et exemptes de graines.
Reefer
Un terme très péjoratif ayant vu le jour dans les années 30, possiblement lié au terme mexicain « grifo » signifiant « fumeur de cannabis ».

Termes argotiques pour les fleurs de cannabis

Termes argotiques pour les fleurs de cannabis

Vous pensiez que la terminologie du cannabis s’arrêtait là ?! Absolument pas ! Il y a une longue liste de mots rien que pour ses fleurs :

Buds / Têtes

Les fleurs du cannabis remplies de trichomes.

Dank

Décrit des têtes de cannabis d’excellente ou de haute qualité.

Fleurs

Eh oui, les « têtes » sont en fait les fleurs (la partie reproductive femelle) du cannabis.

Pépite

La nature compacte des fleurs de cannabis leur donne l’apparence de pépite une fois séchée et affinée.

Top shelf / Haut de gamme

Un terme qui décrit la meilleure qualité de produit disponible.

Termes argotiques pour les consommateurs de cannabis

Termes argotiques pour les consommateurs de cannabis

Les consommateurs de cannabis sont sujets à un tas de surnoms depuis des décennies et la plupart sont dénigrants ou péjoratifs. Voici les plus communs :

Hippy

Une personne appréciant la nature, le mode de vie qui l’accompagne et les hallucinogènes, vous le trouverez souvent avec joint en main.

Fonsdé

Une personne qui consomme des quantités copieuses de cannabis.

Psychonaute

Une personne qui plonge fréquemment dans les substances hallucinogènes et ayant un penchant pour le cannabis.

Fonsdé de la vie

Employé pour décrire quelqu’un qui plane si souvent, qu’il est complètement en dehors de la réalité.

Stoner

Quelqu’un qui est souvent « stone » à cause du cannabis, ce terme est désormais employé méliorativement par les consommateurs de cannabis contemporains.

Termes argotiques pour le fait de fumer du cannabis

Termes argotiques pour le fait de fumer du cannabis

Même le simple fait de fumer est décrit d’un tas de manières différentes. Il y a des chances pour que vous connaissiez déjà certains de ces termes :

Fumer

Inhaler les fumées de combustion d’un cannabis, hasch ou extraits dans le but de planer.

Inhaler

Le fait de prendre une grosse bouffée sur un bang, un joint ou un blunt.

Session

Le rassemblement d’amateurs de cannabis pour fumer de la weed, dévorer des gourmandises et philosopher.

Latte

Tirer sur un joint, un spliff ou une pipe.

Termes argotiques pour le fait de planer

Termes argotiques pour le fait de planer

« Planer » ne résume pas tous les états possibles que la weed peut provoquer. Voici d’autres termes que vous pourriez souhaiter employer :

Fonsdé

Décrit un état de lourdeur, de fatigue et de faim dû à la fumée du cannabis.

Éclaté

Planer tellement haut qu’on se dirige vers la lune.

Chaud

Planer suffisamment haut, yeux rouges et tout et tout.

Arraché

Planer dans un état dévastateur, avec une bonne chance de faire un malaise cannabique.

Stone

La sensation d’être suffisamment atteint, sans que cela soit surmenant. Ce terme est souvent employé pour décrire un effet calme et détendu qui suit le point culminant du high.

Zombie

Un état psychologique provoqué par le cannabis et qui occupe un territoire entre l’éveil et le sommeil.

Termes argotiques pour les produits cannabis

Termes argotiques pour les produits cannabis

Tout comme il existe de milliers de cultivars de cannabis, il existe de nombreux produits différents qui proviennent de cette plante. Lisez la liste ci-dessous pour découvrir combien vous en avez testé :

Charas

Un concentré de cannabis fait en roulant des fleurs fraiches entre ses paumes et ses doigts.

Produits comestibles

Des aliments infusés de cannabis.

Extraits

Préparations riches en composés actifs du cannabis, y compris en cannabinoïde et terpènes.

Hasch/Shit

Masse homogène de trichomes produite à partir de fleurs séchées.

Kief

Trichomes séchés et séparés à consistance poudreuse.

Rosin

Un extrait de cannabis fait à partir d’un mélange de chaleur et de pression, souvent fait à l’aide de papier sulfurisé et d’un fer à lisser.

Shatter

Un extrait friable et semblable à du verre.

Temple ball

Une boule de charas.

Wax

Semblable au shatter, mais avec une texture plus cireuse provenant de divers processus de chauffe et de refroidissement.

Termes argotiques pour les outils et accessoires du fumeur

Termes argotiques pour les outils et accessoires du fumeur

Comment les fumeurs de cannabis préparent-ils leurs différentes préparations ? Ils ont tout simplement un tas d’accessoires et d’outils à leur disposition :

Blunt

Essentiellement une feuille de cigare ou de tabac, des feuilles de cannabis séchées, ou des feuilles blunt préroulées.

Bang

Une pipe à eau populaire utilisée pour fumer du cannabis, généralement faite de verre ou d’acrylique.

Douille

La partie du bang ou de la pipe dans laquelle on place la weed avant l’allumage.

Bulleur/Bubbler

Un bang miniature destiné à refroidir la fumée pour des inhalations plus fraiches.

Trou d’air

Intégré aux côtés des bangs et des pipes, enlever son doigt du trou d’air permet à l’air frais de rentrer.

Chillum

Une pipe droite traditionnellement faite d’argile.

Dabber

Aussi appelé dab tool, cet équipement permet de déposer son dab sur un clou brulant.

Plongeur

Un tube qui connecte la douille au fond du bang, sous le niveau de l’eau.

Clou

Un accessoire qui, une fois chauffé à blanc, transforme un dab en vapeur.

Pipe

Un simple instrument pour fumer qui comprend une douille, un tube et un embout buccal.

Joint

Un cône roulé contenant du cannabis et parfois agrémenté de concentrés.

Rig

Encore un mot pour décrire un bang, souvent, celui-ci est plus utilisé pour le dab.

Carbu

Un autre mot utilisé pour décrire le trou d’air.

Spliff

Un joint contenant un mélange de cannabis et de tabac.

Vapo

Un appareil qui emploie des températures modérées pour libérer les composés actifs du cannabis en une vapeur prête à être inhalée.

Termes argotiques dans la culture cannabis

Termes argotiques dans la culture cannabis

Vous découvrirez une myriade de termes pour la culture cannabis alors que vous y plongerez de plus en plus profondément :

420

Ce nombre provient d’une histoire d’étudiants californiens qui se rassemblaient à 4:20 pm (16h20) pour partir en quête d’une culture de cannabis mystérieuse… De nos jours, il fait référence au 20 avril, jour où tous les fumeurs du monde fument à l’unisson.

710
Le 10 juillet, date célébrant les concentrés de cannabis (710 donne OIL à l’envers).
S’endormir

Fait de garder un joint trop longtemps sans le faire tourner.

Réserve privée 

Fait référence aux fleurs de cannabis de la plus haute qualité disponibles dans un dispensaire.

Session révision

Nom de code pour une session fumette.

Frappe

Résine de cannabis de haute qualité.

Découvrez le monde de l’argot du cannabis sous un autre jour

Et voilà. Vous avez désormais sous le coude tout un lexique du cannabis, utilisable dès que vous le souhaitez. Mais n’oubliez pas, la culture cannabis a évolué en sous-marin durant des décennies. Alors qu’elle continue à faire surface, de nouveaux mots et termes l’accompagneront. Après tout le langage est constamment en mouvement. Voyons ce que le futur nous réserve !

Sources Externes
  1. cannabis (n.) https://www.etymonline.com
  2. Science commentary: Cannabis confusions https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Marijuana: is it time to stop using a word with racist roots? | Cannabis | The Guardian https://www.theguardian.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.