Trouvez votre variété idéale avec notre Seedfinder

By Luke Sumpter


Le bhang est considéré comme l’une des formes traditionnelles les plus anciennes de comestible au cannabis. C’est une façon de consommer le cannabis dans le nord de l’Inde, et c’est un élément essentiel de la culture hindoue.

Qu’est-ce que le Bhang ?

Le Bhang est une pâte faite à partir des fleurs et des feuilles de la plante de cannabis femelle. La pâte est obtenue en trempant et en effritant la plante. Traditionnellement, la pâte est roulée en boules lisses, vertes ou brunes et brillantes, appelées bhang goli.

L’utilisation la plus courante du bhang est dans une boisson appelée bhang thandai. Le bhang thandai contient du lait chaud, des fruits à coques et un mélange d’épices. Cette boisson est généralement consommée lors de festivals religieux comme Holi. Le bhang est un élément important de la culture hindoue en raison de son lien avec Shiva, le dieu de la destruction. La destruction n’est pas perçue négativement dans l’hindouisme, car c’est par la destruction qu’une nouvelle vie est créée.

Il existe de nombreuses histoires sur Shiva dans la religion hindoue. L’une d’elles raconte qu’il est descendu de la chaîne de montagnes de l’Hindu Kush, apportant le bhang en cadeau à l’humanité. Les histoires parlent de Shiva qui utilise le bhang quotidiennement pour accroître ses pouvoirs. Shiva est parfois aussi appelé le « Seigneur du bhang ».

L’utilisation du bhang est une pratique socialement acceptable et plutôt banale en Inde. Son usage est si répandu qu’après la colonisation de l’Inde au XIXᵉ siècle, les Britanniques ont décidé de ne pas l’interdire par crainte de troubles civils. La consommation de bhang continu aujourd’hui, et il est toujours possible d’en acheter dans des magasins agréés par le gouvernement.

  • Utilisations traditionnelles du bhang

Le cannabis est l’une des cinq plantes sacrées mentionnées dans l’Atharva Veda. Il s’agit d’un ancien texte hindou datant de 2 000 à 1 400 avant notre ère. Le bhang occupe également une place importante dans la médecine ayurvédique depuis des milliers d’années. Les fidèles de l’hindouisme pensent que le bhang peut soulager de nombreux maux.

En outre, les saints hommes hindous, appelés sadhus, utilisent le bhang pour faciliter la méditation et les pratiques yogiques. Les soldats anxieux étaient également connus pour utiliser le bhang afin de calmer leurs nerfs avant la bataille. La légende raconte que le bhang a donné à un soldat nerveux suffisamment de courage pour se glisser sous un éléphant armé et le tuer au cours d’un combat victorieux. Le bhang était également considéré comme un puissant aphrodisiaque, souvent utilisé par les jeunes mariés lors de leur première nuit de mariage.

Utilisations traditionnelles du bhang

Bhang et charas : quelle est la différence ?

Le charas est un autre type d’extrait de cannabis traditionnel indien, qui vient du mot hindoustani « hasch ». Le charas est populaire au Pakistan, en Afghanistan et au Népal, mais il est le plus souvent associé à l’Inde. Comme le bhang, le charas est utilisé à des fins religieuses et holistiques depuis des milliers d’années. Alors, quelle est la différence entre le bhang et le charas ?

Le charas est traditionnellement fabriqué à partir des feuilles supérieures et des fleurs de la jeune plante de cannabis femelle non fécondée. On le recueille en frottant les têtes et les feuilles entre les mains jusqu’à ce que la résine s’accumule. La résine est ensuite raclée et recueillie. Le charas peut également être confondu avec le haschich. Toutefois, comme le bhang, le charas est fabriqué à partir d’un plant de cannabis vivant. Le hasch est fabriqué à partir de matériel végétal de cannabis mort et séché.

La production de charas est désormais illégale en Inde. Elle est toutefois toujours considérée comme une culture de rente essentielle dans la région himalayenne du nord de l’Inde. Le charas, contrairement au bhang, n’est pas comestible. Le fumer est la manière recommandée pour le déguster. Les puissants cannabinoïdes THC sont activés pendant le processus de combustion/vaporisation.

Bhang et charas : quelle est la différence ?

Les avantages et les risques du bhang

Le bhang est connu pour ses effets psychoactifs. Le THC et les autres cannabinoïdes contenus dans la préparation se lient aux récepteurs cannabinoïdes de votre corps, ce qui a un impact sur une multitude de fonctions et produit un effet agréable, souvent euphorique. Comme le bhang est un « comestible », une grande partie du THC consommé est transformé en 11-hydroxy-THC lorsqu’il est exposé au métabolisme de premier passage (c’est-à-dire lorsqu’il est soumis au système digestif et au foie avant d’entrer dans la circulation sanguine).

Comme le 11-hydroxy-THC est beaucoup plus psychoactif que le delta-9-THC, il en résulte un high souvent beaucoup plus puissant et long. Alors que les effets de la combustion durent quelques heures, ceux du bhang peuvent durer jusqu’à huit heures ou plus, selon la puissance et la quantité consommée.

Bien que le bhang occupe depuis longtemps une place dans le système de vie ayurvédique, il n’existe pas de données scientifiques suffisantes pour étayer les affirmations sur ses potentiels avantages pour la santé.

Bien qu’il puisse présenter certains avantages, le bhang peut également avoir des effets secondaires. Pourtant, son impact n’est pas très différent de celui d’autres comestibles au cannabis. En d’autres termes, vous pouvez expérimenter une panique[1] ou de la peur suite à l’ingestion de bhang, et il est probable qu’il réduise la mémoire à court terme, la coordination et le jugement pendant que vous êtes intoxiqué.

La consommation de bhang durant la grossesse ou l’allaitement peut augmenter le risque de naissance prématurée[2], d’un faible poids à la naissance et d’un mauvais développement cérébral. Par conséquent, sa consommation est fortement déconseillée pendant ces périodes. De plus, les enfants et les adolescents doivent éviter de consommer du bhang, car il peut modifier négativement le développement du cerveau.

Recette du bhang thandai traditionnel (pour 2 personnes)

Si vous souhaitez faire du bhang thandai à la maison, c’est un processus simple qui ne nécessite que quelques équipements essentiels. Il s’agit d’une manière savoureuse, rafraîchissante et alternative d’apprécier votre herbe.

Équipement

  • Grande casserole et couvercle
  • Pilon et mortier
  • Étamine ou filtre à mailles fines

Ingrédients

  • 14–28 grammes de têtes et de feuilles de cannabis fraîches
  • 500 ml d’eau fraîche
  • 500 ml de lait entier
  • 250 ml de miel
  • 2 cuillères à soupe d’amandes moulues
  • ¼ cuillère à café de gingembre moulu
  • ¼ cuillère à café de graines de fenouil moulues
  • ¼ cuillère à café de garam masala
  • ¼ cuillère à café de poivre noir moulu
  • ½ cuillère à café de cardamome
  • ½ – 1 cuillère à café d’eau de rose
  • Petite poignée de pistaches hachées – facultatif
Recette du bhang thandai traditionnel (pour 2 personnes)

Instructions

  1. Portez l’eau à ébullition sur votre cuisinière.
  2. Hachez finement votre matériel végétal, ajoutez-le à l’eau bouillante et retirez la casserole du feu.
  3. Couvrez la casserole et laissez tremper le mélange pendant environ 10 minutes.
  4. Utilisez l’étamine pour filtrer le mélange. Mettez le cannabis et l’eau de côté.
  5. Faites chauffer le lait dans la casserole sur la cuisinière.
  6. Mettez le cannabis dans votre mortier avec plusieurs cuillères à café de lait chaud et commencez à le broyer pour obtenir une pâte.
  7. Ajoutez du lait, quelques cuillères à café à la fois, en broyant au fur et à mesure. Continuez ce processus jusqu’à ce que vous ayez utilisé la moitié du lait.
  8. Filtrez le reste de la plante dans le lait et mettez le liquide de côté.
  9. Maintenant, mélangez l’eau et le lait, et remuez bien.
  10. Ajoutez le reste du lait et les autres ingrédients, en remuant bien entre chaque application.
  11. Laissez refroidir pendant 30 minutes au réfrigérateur et remuez bien avant de servir. Garnissez de pistaches hachées si vous le souhaitez.
Recette du bhang thandai traditionnel (pour 2 personnes)

Conseils pour avoir un meilleur Bhang

Le Bhang a été créé pour être consommé frais. Nous ne recommandons donc pas de le conserver plus d’une journée, réfrigéré ou non. L’idéal est de le préparer au moment voulu afin de profiter de tous ses bienfaits avant que les ingrédients ne se dégradent.

Une bonne recette de bhang nécessite des feuilles et des têtes de cannabis fraîches. C’est un moyen idéal d’utiliser vos feuilles nourricières et vos restes non désirées si vous cultivez vos propres plants. Vous pouvez utiliser du cannabis séché et affiné, mais obtenir la bonne consistance de la pâte sera plus difficile. L’utilisation de têtes séchées peut également rendre votre bhang thandai plus puissant. Donc si vous utilisez du matériel séché, n’oubliez pas d’ajuster la quantité en conséquence.

Les cannabinoïdes sont liposolubles. Cela signifie qu’une plus grande quantité de THC et de CBD sera absorbée dans votre boisson si vous utilisez un liquide à forte teneur en graisse. C’est pourquoi il est essentiel de préparer votre bhang thandai avec du lait entier de vache ou de chèvre. Ajoutez une cuillerée de crème, de beurre ou de yaourt à votre mélange final pour augmenter encore la teneur en matières grasses.

Les végétaliens peuvent utiliser du lait végétal, mais les résultats risquent de ne pas être aussi puissants. Un lait dont la teneur en graisse est supérieure à la moyenne, comme le lait de coco, vous donnera de meilleurs résultats. Ajoutez de l’huile de noix de coco à la fin du processus pour augmenter la teneur en graisses et le potentiel d’absorption.

Le Bhang est-il fait pour moi ?

Si vous avez déjà essayé des comestibles au cannabis, vous comprendrez que consommer du THC de cette manière a des effets puissants. Le Bhang peut mettre jusqu’à deux heures pour faire effet. Lorsqu’il fait effet, les effets qui en résultent sont plus intenses et plus longs que ceux que vous pouvez obtenir en fumant ou en vaporisant.

Il est donc sage de faire preuve de prudence lorsque vous buvez du bhang. Commencez par une petite quantité. Une fois que vous connaîtrez la puissance et les effets, vous pourrez modifier la dose en conséquence. N’oubliez pas que toutes les formes d’ingestion ne conviennent pas à tout le monde. La clé pour tirer le meilleur parti de votre expérience est de trouver la méthode d’administration qui vous convient.

Sources Externes
  1. Marijuana Toxicity https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Prenatal exposure to cannabis and maternal and child health outcomes: a systematic review and meta-analysis https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.