Le yoga a ses bienfaits, mais sa pratique peut-elle être améliorée en fumant de l’herbe ? Cela dépend de nombreux facteurs dont le dosage, la variété et, plus important, la perception individuelle des effets.

Le yoga nous apprend à nous libérer de la routine du quotidien qui modèle nos pensées. Nous avons tendance à nous définir par des aspects externes de la vie comme le travail, les relations, le contexte familial ou même des valeurs matérielles – sans réaliser que nous provoquons une douleur émotionnelle en le faisant. Le yoga a d’innombrables buts ; un d’entre eux est de nous de nous faire réaliser le cycle sans fin de la mémoire, des désirs et de l’action qui occupe perpétuellement notre esprit, nous empêchant de voir les autres possibilités de vie. Pratiquer le yoga signifie abattre ces barrières mentales que nous érigeons inconsciemment – le cannabis aide-t-il dans ce processus ?

SUR LES YOGIS ET CONNAISSEURS DU CANNABIS

Pourquoi penser à s’interroger sur le mélange entre herbe et yoga ? Eh bien, il existe des similarités entre les passionnés du cannabis et ceux qui pratiquent le yoga. Les deux mondes semblent bénéficier d’une sympathie l’un pour l’autre, ce qui rend probable l’exploration de l’autre côté par quelqu’un venant d’en face – les yogis ne sont en général pas opposés à l’herbe et les consommateurs de cannabis sont souvent curieux des effets calmants du yoga. L’amour de la nature et un état contemplatif sont courants chez les deux, avec la sensation de chercher ce qui se cache sous la surface de la conscience.

BIENFAITS ET LIMITES DE LA PAIRE CANNABIS ET YOGA

La plupart du temps, les personnes faisant du yoga sont ouvertes d’esprit et ne jugent pas. Mais récemment, comme le yoga est devenu un phénomène plus répandu, on a pu remarquer un nombre croissant de yogis incluant une certaine compétitivité dans leur pratique, et encore plus étrange, essayant de dire aux autres ce qui est « bien » ou « mal » - une attitude de jugement sans but. Vous seul pouvez décider si fumer du cannabis durant votre session de yoga est bénéfique ou contre-productif – personne d’autre sur terre ne devrait décider pour vous, et certainement pas la police du yoga – vous avez de la chance, elle n’est pas en poste aujourd’hui.

CANNABIS ET YOGA

1. RESTER CONCENTRÉ

Rester concentré est essentiel dans la pratique du yoga. Si votre esprit se met à vagabonder après avoir fumé de l’herbe, vous aurez probablement des difficultés à atteindre un état méditatif, qui idéalement est libre de toute pensée. Cependant, beaucoup de consommateurs de cannabis ressentent une concentration plus élevée en planant, ce qui leur facilite l’élimination des fluctuations de l’esprit.

Conseil : les effets des cannabinoïdes sont nuancés et diffèrent d’une personne à l’autre. Apprenez comment votre cerveau réagit au cannabis avant d’essayer d’améliorer votre pratique du yoga. Si vous n’arrivez pas à concentrer vos pensée en planant, essayez de fumer un peu moins fois suivante.

2. CONSERVER L’ÉQUILIBRE

Souvent, la cannabis distord notre perception de la gravité, soit en donnant une sensation d’incroyable légèreté, comme si nous marchions sur les nuages, soit en nous clouant au sol, selon les quantités et variétés consommées. Avant de vous lancer dans un cours de yoga à plusieurs, vous pourriez vouloir expérimenter les effets du cannabis sur votre équilibre à la maison. Le fait que le cannabis peut relaxer les muscles peut aider à dépasser les barrières physiques dans la pratique du yoga, ce qui est un argument en faveur du roulage d’un petit joint avant de dérouler votre tapis.

Conseil : évitez la tentation d’entrer en compétition avec les autres et trouvez votre rythme intérieur. Des mouvements rapides et changements de position de haute intensité n’encouragent pas forcément le nouveau niveau de relaxation que les gens recherchent en combinant yoga et herbe.

3. RESPIRER CORRECTEMENT

Fumer du cannabis, surtout en combinaison avec du tabac, a un impact négatif sur nos poumons et affecte notre capacité à respirer correctement, ce qui est essentiel dans la pratique du yoga. Si vous avez le souffle court, différentes techniques de respiration pourraient sembler plus difficiles qu’elles ne sont réellement. Quand vous ajouter en plus la bouche sèche, alors respirer correctement est encore plus difficile.

Conseil : passez à la vaporisation de votre herbe pour réduire les effets négatifs sur la santé de la combustion et buvez beaucoup d’eau. Ne consommez de produits comestibles au cannabis que si vous connaissez les dosages correspondant à vos besoins et pensez au délai de la montée.

IMPACT DU DOSAGE ET DE LA VARIÉTÉ

Premièrement, vous n’avez pas forcément besoin de fumer autant que possible avant de faire du yoga. La sensation d’être complètement défoncé est bonne, mais elle entraîne une distraction et un manque de concertation, ce qui empêche le yoga de développer ses nombreux effets. Si vous n’avez jamais essayé le micro-dosage, vous pourriez aussi bien l’essayer et augmenter progressivement les doses à chaque session. Le dosage dépend de votre préférence, mais en général, il est préférable de se sentir calme et en confiance.

Pour ce qui est des variétés, de nombreux yogis amateurs d’herbe s’en tiennent à des hybrides à dominante indica pour garantir une relaxation physique, combinée avec un effet cérébral Sativa pour améliorer l’aspect spirituel. D’autres préfèrent la sensation calmante des variétés riches en CBD et trouvent l’effet psychoactif du THC plus déconcentrant qu’utile. Au final, tout dépend totalement de vous. Si vous ne voulez pas acheter d’herbe auprès de votre revendeur local, cultivez simplement la vôtre – vous trouverez une gamme étendue des meilleures variétés de cannabis juste ici chez Royal Queen Seeds.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander