À travers l’histoire, l’humanité a utilisé des substances altérant l’esprit pour se guider dans sa quête de but, de sens et d’illumination. Aux côtés des cactus sacrés, des champignons magiques et des boissons hallucinogènes, le cannabis est toujours utilisé par des cultures du monde entier dans lesquelles il joue un rôle intégrant dans certaines croyances et religions.

LE CANNABIS DANS LE TAOÏSME

Un des plus anciens exemples de consommation de cannabis dans une religion se trouve dans le Taoïsme, l’antique système de croyances chinois remontant au IVe siècle avant notre ère. La philosophie fondamentale du Taoïsme est l’harmonie et l’équilibre de toutes les choses de l’univers, symbolisés par le symbole du yin et du yang. Les anciens textes taoïstes mentionnent l’utilisation de cannabis dans des brûleurs d’encens rituels, dans lesquels il était utilisé pour éliminer les désirs égoïstes et atteindre un état de naturalité. Le cannabis était également considéré comme aidant à la divination. Les prêtres et chamans taoïstes consommaient l’herbe pour communiquer avec les bons et les mauvais esprits.

L'hindouisme et le cannabis. Charas, hachis, feuilles et bourgeons

LE CANNABIS DANS L’HINDOUISME

L’Atharvaveda est un des antiques textes védiques de l’Hindouisme et il remonte à au moins 3000 ans en arrière. Selon les Védas, le cannabis est une des cinq plantes sacrées et il est censé contenir un ange gardien dans ses feuilles. Les Védas font référence à l’herbe comme une source de bonheur, qui apporte la joie, et une plante libératrice donnée avec compassion à l’humanité pour régaler les sens et éliminer la peur.

Selon une description, Shiva lui-même a créé le cannabis à partir de son propre corps afin de purifier l’élixir de vie, ce qui a donné l’épithète angaja ou « né du corps ». Il semblerait que le mot « ganja » soit issu de ce terme.

Trois types de formulations cannabiques sont utilisées pour les pratiques spirituelles hindouistes : le bhang, qui est une boisson laitière préparée à partir de feuilles et têtes de cannabis ; le charas, qui est un type de hasch préparé à partir de la résine ; la ganja, qui représente bien sûr les têtes fumées. Consommer du lait au cannabis bhang pour purifier et nettoyer le corps durant les festivals religieux est considéré comme un acte sacré.

LE CANNABIS DANS LE BOUDDHISME

Tout comme leurs voisins hindouistes au sud de l’Himalaya, les pratiquants bouddhistes au Tibet ont une longue tradition de consommation de la plante à des fins religieuses. Gautama Bouddha, le sage ayant établi le Bouddhisme au Ve siècle avant notre ère, est censé n’avoir vécu qu’en se nourrissant d’une graine de chanvre par jour pendant sa quête d’illumination. Le Bouddha est parfois représenté comme tenant des feuilles de cannabis. Consommer la plante était aussi considéré comme augmentant l’éveil durant les cérémonies et les prières, tout en servant d’aide durant la méditation.

LE CANNABIS DANS L’ANCIEN TESTAMENT

Alors que la consommation de cannabis dans les antiques religions orientales était courante et répandue, peu d’éléments ont été compilés sur la consommation de cannabis du début du christianisme jusqu’au XXe siècle. En 1936, l’étymologiste polonais Sula Benet a publié une nouvelle interprétation d’antiques textes de l’Ancien Testament. Elle affirme qu’il y a eu une erreur de traduction dans la version originale grecque du texte, ce qui donnerait à de nombreux textes religieux un tout nouveau sens. Selon sa théorie, le mot hébreu pour cannabis « kanesh bosm » a été compris à tort comme étant Calamus, une plante utilisée pour produire des parfums. Si sa théorie est correcte, des livres de l’Ancien Testament tels que l’Exode, le Cantique des Cantiques, Isaiah, Jeremiah et Ézéchiel font référence au cannabis à de nombreuses reprises.

Culture grecque et encens de cannabis

LE CANNABIS DANS LA RELIGION GRECQUE ANTIQUE

L’historien grec Hérodote (env. 484-425 avant notre ère) nous informe sur la consommation de cannabis durant des cérémonies religieuses de la Grèce antique. Il décrit comment les Scythes brûlaient de l’encens au chanvre en utilisant des récipients ou des trépieds improvisés sur une flamme. Les participants se rassemblaient dans des tentes et inhalaient la fumée à des fins rituelles. Les anciens Assyriens semblent également avoir utilisé de l’encens au cannabis durant les cérémonies funéraires et pour repousser les mauvais esprits.

LE CANNABIS DANS LE PAGANISME

Selon la mythologie nordique, le plant de cannabis contenait l’énergie féminine de Freyja, la déesse de l’amour, de la beauté et de la fertilité. Consommer la plante permettait à son essence d’entrer dans le corps du consommateur. Il existe des preuves de l’utilisation du chanvre et du cannabis durant de nombreuses étapes de la vie dans le paganisme germanique primitif. La plante était utilisée durant des rituels spirituels et de fertilité et elle était si bien considérée que des vêtements et graines de chanvres étaient offerts en cadeau aux défunts. Même la récolte du cannabis était une occasion de célébration.

LE CANNABIS DANS LA RELIGION RASTAFARIENNE

Développée en Jamaïque durant les années 1930, la religion Rastafari implique la consommation spirituelle de cannabis dans différentes cérémonies. Selon les croyances rastafari, qui rejettent le matérialisme et l’oppression, le cannabis élève la conscience, augmente les plaisirs de la vie, relaxe et libère des énergies négatives. Les rastafariens pensent que la plante rapproche l’homme de son créateur, Jah.

À la fin du XXe siècle, la consommation de cannabis des rastafariens faisait l’objet d’une surveillance. Ce n’est qu’après de longues procédures légales, qui ont culminé par le Religious Freedom and Restoration Act de 1993, qu’il a été établi que la consommation de cannabis à des fins religieuses et spirituelles était légale selon la loi des États-Unis.

Rastafari religion et cannabis spirituel et religieux

LE CANNABIS DANS D’AUTRES MOUVEMENTS RELIGIEUX

Même si la consommation de cannabis à des fins spirituelles et religieuses remonte à des milliers d’années, de nombreux mouvements modernes et groupes « new age » utilisant le cannabis comme sacrement ont éclos au cours du siècle passé.

Parmi ces mouvements modernes, on peut citer THC Ministries, Temple 420, Green Faith Ministries, Cantheism, The Cannabis Assembly, The Church of the Universe, The Free Marijuana Church of Honolulu et The First Church of Cannabis. L’organisation religieuse à but non-lucratif Elevation Ministries a ouvert son siège à Denver, connu sous le nom d’International Church of Cannabis, le 20 avril 2017.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander