Depuis de nombreuses années maintenant, le réchauffement et le changement climatique ont posé de sérieuses menaces à la santé de notre planète. C’est dans le but de créer des sources de carburant plus durables que le biocarburant a été créé.

Contrairement au pétrole que nous connaissons tous, le biocarburant est produit à partir d’organismes vivants. Mis à part la matière végétale, d’autres substances telles que des graisses animales et de l’huile végétale sont utilisées. Le tout est généralement mélangé pour mettre au point un produit qui ne sera pas nocif pour l’environnement.

Alors que le monde commence à se tourner vers le biocarburant, les experts s’intéressent aux possibles emplois du chanvre en tant que source primaire. Après tout, il s’agit d’une culture très simple à mettre en place, mais qui se montre très polyvalente.

Alors qu’est-ce qui empêche l’humanité de faire le grand saut ? Quels sont les obstacles ? Y a-t-il le moindre inconvénient ? Cet article devrait répondre à ces questions tout en offrant une meilleure compréhension de ce qu’est le biocarburant.

C’est Quoi Exactement Les Biocarburants ?

Comme nous l’avons mentionné, le biocarburant est un carburant dérivé de la biomasse (les plantes, la matière végétale).

Les biocarburants sont classés en trois types : première, seconde et troisième génération. Les biocarburants sont faits des sucres et de l’amidon. Ils sont transformés par le biais de la distillation et la fermentation (principalement) pour produire de l’éthanol qui s’ajoutera à l’essence.

Les biocarburants de deuxième génération sont produits à partir du bois, des déchets organiques et des biomasses de culture. Ces matériaux subissent un prétraitement et sont ensuite transformés en éthanol.

Les biocarburants de troisième génération sont dérivés d’huiles d’algue. Lors de l’extraction, cette huile est ensuite transformée en biodiesel.

C’est Quoi Exactement Les Biocarburants ?

Les Types De Biocarburant

Les biocarburants sont classés en deux types primaires : l’éthanol et le biodiesel. Les deux sont connus pour être une option viable d’un point de vue environnemental.

  • Éthanol

Si celui-ci vous dit quelque chose, c’est tout simplement parce que l’éthanol est simplement de l’alcool pur. C’est ce même composé qu’on retrouve dans votre boisson pour adulte favorite et qui vous pousse à prendre les pires décisions en soirée.

Principalement issu de la canne à sucre et du maïs, l’éthanol est considéré comme un additif viable à l’essence. Le mélange éthanol-essence le plus connu est l’E10, qui consiste en 90 % d’essence et 10 % d’éthanol. Cependant, certains véhicules sont alimentés par ce que l’on connait sous le nom d’E85, qui contient bien plus d’éthanol, entre 51 et 83 %.

Le plus grand point positif de l’usage de l’éthanol c’est qu’il est renouvelable. Le deuxième, c’est qu’il émet bien moins de gaz à effet de serre (15 % de moins) que l’essence.

L’inconvénient cependant, c’est qu’il pose aussi une menace sur l’environnement. Pour commencer, les cultures destinées à sa production provoquent l’érosion des sols. De plus, la plupart des méthodes de culture impliquent des produits chimiques toxiques qui polluent les sources d’eau.

Éthanol
  • Biodiesel

Comme vous l’aurez peut-être compris de par son nom, le biodiesel est très similaire à son cousin issu du pétrole. La seule différence, c’est qu’il est conçu à partir de graisses animales ou d’huiles végétales. En effet, certaines entreprises emploient des huiles de cuisson[1] des restaurants locaux afin de produire leur biodiesel.

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, les algues peuvent aussi être utilisées pour produire du biocarburant. Mais récemment, les scientifiques se sont aussi intéressés aux options des cultures génétiquement modifiées[2] pour la production de biocarburant.

La forme la plus répandue de biodiesel est le B20. Composé de 80 % de pétrole et 20 % de biodiesel, on dit que ses émissions de gaz à effet de serre sont réduites de 20 %.

Tout comme l’éthanol, ce qui est superbe avec le biodiesel, c’est qu’il est renouvelable. Et puisque vous emploierez des ingrédients recyclés, les entreprises productrices de biodiesel minimisent leurs déchets.

Le mauvais côté cependant, c’est que puisque la production de biodiesel repose sur les récoltes alimentaires, le coût des aliments pourrait augmenter. Il y a aussi l’augmentation potentielle des matières premières pour les algues et les bactéries à prendre en compte.

Même si cette solution respecte relativement l’environnement, elle lui porte tout de même atteinte. Le biodiesel contient 10 % de plus de protoxyde d’azote qui provoque la formation de smog et de pluies acides.

Biodiesel

Comment Utiliser Le Biocarburant ?

La réponse la plus simple serait pour le transport, car il s’agit d’une alternative bien plus durable. À plus petite échelle, le biodiesel peut par exemple être utilisé pour remplacer le diesel à base de pétrole des camions. C’est une bonne manière de réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Production D’Énergie

Mais le biocarburant a d’autres emplois, comme par exemple la création d’énergie. Il est déjà possible de se débarrasser des générateurs au diesel classiques pour les remplacer par des machines alimentées par biodiesel.

Production De Chaleur

La biochaleur est une superbe option pour réchauffer une maison. Au lieu d’employer des énergies fossiles, il est possible d’utiliser des énergies renouvelables telles que le biodiesel.

Remplacement Des Énergies Fossiles

En parlant d’énergies fossiles, il viendra un moment où nous n’en trouverons plus. Les biocarburants sont là pour potentiellement offrir une méthode plus stable et plus économique pour la production et l’apport d’énergie.

Les Avantages Économiques Du Biocarburant

Premièrement, intéressons-nous à l’économie du biocarburant, comme elle a été expliquée par l’**Agence de protection de l’environnement (EPA) des USA[3]. Puisque les biocarburants sont produits à partir de matériaux renouvelables, l’EPA y voit un grand potentiel à la réduction des « aspects indésirables des énergies fossiles ».

Le point positif le plus évident du passage au biocarburant, c’est son impact environnemental. Puisqu’il est produit à partir de matériaux organiques, il assimile du dioxyde de carbone. Lors de sa combustion dans un moteur, ce dioxyde de carbone est simplement libéré dans l’atmosphère. Ce modèle de recyclage ne provoque pas d’accumulation du CO₂ et sa contribution au réchauffement climatique s’amoindrit alors.

Un autre avantage du biocarburant c’est l’augmentation des revenus fermiers. Puisque la production est en très forte demande, les agriculteurs peuvent mieux gagner leur vie.

Puisque le biodiesel peut être produit localement, cela signifiera moins de disruption de la chaine d’approvisionnement des carburants. La demande en carburant viendrait elle aussi chuter, ce qui donnerait lieu à une diminution du prix pour le consommateur.

La Polémique Du Biocarburant

Cependant, le biocarburant n’est pas exempt de polémique. Une étude de 2016[4] a suggéré que le biocarburant pourrait potentiellement provoquer une augmentation des émissions de dioxyde de carbone au lieu de la diminution annoncée. Cette étude a aussi découvert des émissions de gaz à effets de serre lors de la transformation à la fois de la matière première et du biocarburant en lui-même.

Ce n’est pas tout. Selon d’autres découvertes, les biocarburants émettraient plus ou moins la même quantité de dioxyde de carbone que le pétrole. Il est aussi dit que la culture du maïs et du soja destinés à la production de biocarburant viendrait potentiellement provoquer le déplacement d’autres cultures.

Les biocarburants ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais où le chanvre trouve-t-il sa place dans tout cela ?

Le Chanvre Est-Il La Source De Biocarburant La Plus Viable ?

Puisque nous sommes sur le sujet de la durabilité et des énergies renouvelables, pourquoi ne pas aller encore plus loin ? C’est là que le chanvre et que le potentiel qui semble énorme de son biocarburant rentrent en jeu.

L’industrie automobile connait bien le chanvre. De grandes marques telles que BMW, Ford, Mercedes ou Volkswagen ont commencé à utiliser cette culture pour leur revêtement intérieur de composants tels que les tableaux de bord et les portes.

Pour ce qui est de l’alimentation du véhicule en lui-même, le biocarburant de chanvre est considéré comme une option viable. Mais s’agit-il de l’option la plus viable ? Intéressons-nous à sa portée sous la forme des deux biocarburants les plus répandus.

Éthanol De Chanvre

Utiliser le chanvre pour la production d’éthanol contourne le souci de l’emploi de cultures alimentaires telles que le maïs et le blé. La production alimentaire devient alors plus efficace et les perturbations sont minimisées.

De plus, le chanvre est bien plus simple à cultiver en comparaison à d’autres cultures alimentaires. On croirait de mauvaises herbes qui s’épanouissent dans les conditions les plus difficiles.

Biodiesel De Chanvre

Le biodiesel de chanvre a plusieurs avantages sur ses semblables. Comme le suggère une étude de 2015[5], il est « bien plus propre » comparé aux biocarburants de soja ou de pépins de raisin.

Le biodiesel de chanvre a aussi un point d’inflammabilité plus élevé (température à laquelle il prend feu). Pour cette raison, il est globalement plus simple à transporter, stocker et manipuler.

Les Avantages Du Biocarburant De Chanvre

Mis à part ce que nous avons mentionné, le biocarburant de chanvre a bien d’autres avantages. Le plus important, c’est sa capacité à être cultivé sur ce que l’on nomme les « terres marginales ». Il s’agit là des terres aux sols sous-optimaux, probablement pollués par des projets industriels précédents.

Pour faire simple, le chanvre demande très peu d’entretien et s’épanouit généralement dans des conditions sous-optimales.

Mais il y a aussi d’autres points positifs au choix du chanvre pour le biocarburant.

  • Fertilisation Nécessaire Minimum

La plupart des cultures nécessitent une bonne quantité de fertilisation pour s’épanouir. Le problème, c’est que la plupart des engrais contiennent des polluants qui finissent dans les eaux. Finalement, ces polluants sont redistribués dans les écosystèmes marins et viennent tuer les poissons et contaminer les ressources en eau.

Le chanvre cependant, n’a pas besoin d’une grande fertilité du sol, ce qui signifie qu’il se passe très bien de ces produits chimiques. Avec seulement une petite quantité de nutriments, il est possible de s’attendre à des récoltes abondantes.

  • Les Nutriments Sont Redistribués Au Sol

Non seulement le chanvre demande une quantité d’engrais minimum, mais il redistribue aussi les nutriments à la terre. En effet, c’est près de 70 % des nutriments qui y sont redistribués à la fois pendant et après le cycle de culture.

  • Faible Demandes en Eau

De la même manière, vous n’aurez pas besoin de beaucoup d’eau pour la culture des plants de chanvre. Tout ce qu’il vous faut, c’est entre 30 et 40 cm (12 à 15 pouces)[6] de précipitation pour voir de bons rendements.

Les plants de maïs quant à eux, en nécessitent 56 cm (22 pouces)[7] pour se développer : c’est presque deux fois plus.

Les Avantages Du Biocarburant De Chanvre

  • Tout Est Bon Dans Le Chanvre

C’est surement l’un des principaux avantages de l’emploi de chanvre pour le biocarburant. Chaque partie de la plante peut potentiellement s’utiliser.

Une fois toutes les huiles extraites des graines, il est possible d’employer les coques et les restes pour nourrir les animaux. Les fibres pourront quant à elles être employées pour la production de papier et de matériaux pour la construction.

  • Source De Carburant Solide Efficace

De plus amples recherches montrent que le chanvre est un carburant solide bien plus efficace comparé à ses semblables. Comme le suggère une étude de 2011[8], le rendement énergétique de la biomasse ajusté du chanvre était 120 % plus élevé que celui de la paille de blé.

  • Une Culture Plus Rapide Et Plus Abondante

Non seulement les plants de chanvre s’épanouissent dans tous les sols, mais ils se développent aussi bien plus vite. Tout ce qu’il vous faut, c’est au maximum 6 mois avant la récolte. Ils peuvent atteindre les 4,5 m de haut (15 pieds) et offrir des rendements de 320 kg (700 livres) de grain par acre.

Les Inconvénients Du Biocarburant

Même s’il y a des avantages à l’emploi du biocarburant, il faut aussi prendre en compte ses inconvénients.

  • Désavantages Économiques

Un des inconvénients du biocarburant de chanvre, c’est son coût. Puisque sa production nécessite l’étape supplémentaire du préchauffage, elle devient alors plus coûteuse comparée à celle du maïs et de la canne à sucre.

  • Potentielles Difficultés De Culture Et De Distribution

Un énorme avantage du chanvre, c’est sa capacité à se développer sur des sols non fertiles, laissant la place aux cultures alimentaires. L’inconvénient, c’est que les zones non fertiles sont difficiles à travailler. La transformation de la masse sera donc plus difficile. Les coûts pourraient alors augmenter ainsi que les émissions de dioxyde de carbone.

Les Inconvénients Du Biocarburant

  • Possible Déforestation

La production massive de biocarburant de chanvre signifierait une augmentation des plants de chanvre. Cette forte demande pourrait mener à une déforestation sans strictes réglementations.

  • Moins Efficace Que Le Pétrole

Le biodiesel, peu importe sa composition, est moins efficace que le pétrole. Selon une étude de la Penn State University[9], le biodiesel est à 117 000 BTUs comparé aux 131 000 BTUs du pétrole. Un BTUs plus faible signifie moins de puissance et potentiellement moins d’économies de carburant.

  • Un Débat Ente Les Aliments Et Le Carburant

Même si le chanvre peut se cultiver sur des terres marginales, il sera toujours mieux à s’épanouir dans un sol fertile. Cela pourrait enclencher une longue conversation dans le but de savoir s’il vaut mieux prioriser les aliments ou le chanvre, cela pourrait se montrer problématique.

En Tant Que Société, A-T-On Besoin De Biocarburant ?

Après des années d’émissions de carbone, Mère Nature a pris des coups. La promesse du biocarburant en tant qu’option viable comme source d’énergie durable est une chose qui pourrait être utile à notre société.

Mais vu les points négatifs, une bonne réglementation et législation devra être implémentée avant que cela prenne effet à l’échelle mondiale.

Sources Externes
  1. Biodiesel Production from Locally Sourced Restaurant Waste Cooking Oil and Grease https://pubs.acs.org
  2. Genetically engineered crops for biofuel production: regulatory perspectives - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Economics of Biofuels https://www.epa.gov
  4. Carbon balance effects of U.S. biofuel production and use | SpringerLink https://link.springer.com
  5. Advantages and Challenges of Hemp Biodiesel Production https://www.diva-portal.org
  6. Industrial Hemp https://www.votehemp.com
  7. Forage and Food Crops http://extension.psu.edu
  8. Biomass and energy yield of industrial hemp grown for biogas and solid fuel - ScienceDirect http://www.sciencedirect.com
  9. Background for Economic Evaluation of Biofuel Use | EGEE 439: Alternative Fuels from Biomass Sources https://www.e-education.psu.edu
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.