Vireo Health à New York a fait le premier pas pour un futur plus canna-friendly. Cette entreprise du secteur de la santé est l'une des cinq a avoir la licence nécessaire à la distribution de marijuana médicale dans cet état. Elle a lancé une campagne publicitaire dont elle espère de grandes retombées.

Commencer par pousser les patients à participer

La campagne "Demandez À Votre Médecin Des Renseignements Sur Le Cannabis" est désormais lancée dans 100 stations de métro tout autour de New York. L'entreprise l'organisant est l'un des cinq producteurs de cannabis licenciés de tout l'état. Mais pourquoi? Les patients New Yorkais qui ont besoin d'être traités avec de la marijuana médicale n'ont certainement pas besoin d'aide. Apparemment, Vireo pense bien que si.

Ils ne sont pas les seuls.

Des millions de New Yorkais traversent chaque jour la ville en métro. Et c'est donc l'un des meilleurs moyens pour atteindre les résidents de cette ville. Mais le fait que les producteurs de cannabis soient autorisés à s'y promouvoir est cependant un signe du changement des mentalités. Le programme pour la marijuana médicale a seulement 2 ans à New York. Encore plus étonnant? En 2014 le service Weedmaps, cartographiant les dispensaires s'est vu interdire de faire de la publicité sur Times Square.

Cette nouvelle campagne s'apparente également comme un nouveau pallier et un très grand tournant dans la problématique de la publicité autour du cannabis en général. Dans la plupart des cas, même dans les états où la marijuana est légalisée, la publicité est interdite dans la majorité des journaux et complètement proscrite par voie postale. Même pour une utilisation médicale. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les services listant les dispensaires sur internet ont tant décollé aux États-Unis.

Campagne cannabis métro New York

POURQUOI MAINTENANT?

L'État de New York a légalisé la marijuana médicale le 11 septembre 2014. Depuis, le déploiement du programme a été sous le feu de vives critiques. Seulement cinq vendeurs ont été choisis comme fournisseurs initiaux. Le seul type de cannabis médical disponible serait non-fumable. New York fait partie des deux premiers états américains à proscrire la cigarette et la marijuana sous forme fumée. Les patients s'inquiètent du coût ainsi que du respect de leur vie privée. Les législateurs New Yorkais, à commencer par le gouverneur, se sont par le passé vantés que leur programme était un des plus "conservateurs" du pays. Même si près de 90% des citoyens de New York supportent la réforme du cannabis, ce n'est pas le cas des législateurs. C'est vrai même dans un état comme celui de New York. La bataille politique autour de la légalisation a tendance à se concentrer sur ceux qui seront prêt à payer pour y avoir accès. L'expérimentation. La politique de l'emploi. Aucune de ces problématiques ne sont simples à régler.

Cependant, la faible participation des patients est embarrassante.

Il y a plusieurs raisons qui ont poussé à élaborer cette nouvelle campagne, qui marque clairement un tournant dans la politique de l'état. La plupart d'entre elles ont à voir avec la façon dont l'état de New York a jusqu'alors organisé le déploiement de cette campagne médicale. Ce programme est extrêmement lourd a administrer. Il est également difficile d'y participer. Peu de New Yorkais se sont inscrits, et du coup, le nombre de patients reste faible à New York.

Cette nouvelle campagne publicitaire est importante en plusieurs sens. D'abord, bien sûr, elle va encourager les patients à rechercher un traitement à base de cannabinoïdes. Ensuite, l'état est clairement en train d'encourager ces patients à obtenir de la marijuana médicale légalement. De plus, c'est également une façon de montrer que les autorités locales supportent le programme.

Que cela fonctionne ou non, c'est une tout autre histoire.

Cependant, pour la première fois depuis l'ouverture du marché là bas, l'état de New York est le précurseur national.

New york legalization cannabis

EST-CE QUE CELA POURRAIT ARRIVER EN EUROPE?

Pour ceux qui avaient des visions d'une telle campagne en Europe, on en est encore bien loin. Pour les cinq prochaines années, le gouvernement Allemand, par exemple, va essayer de sensibiliser docteurs comme patients en finançant des essais pour les patients malades.

Cela pourrait très bien permettre un certain type de campagne de communications publiques à un moment donné, mais cela ne sera pas fait dans ce sens.

Pourquoi?

Il est interdit de faire la publicité d'une drogue en Europe. Cela, bien sûr, amène des problématiques majeures quand on traite une drogue comme le cannabis. En réalité, la façon dont le gouvernement Allemand va sensibiliser docteurs et patients à propos du cannabis, ainsi que comment en obtenir légalement, est le prochain gros défi de la légalisation.

LA VISION GLOBALE

L'aspect le plus important de cette histoire est ce qu'elle nous montre quant à la banalisation du cannabis. Faire de la publicité pour de la marijuana médicale via un média standard et déjà établi est une avancée majeure sur tous les points. Le fait que ce soit aussi à New York, une des villes les plus visitées au monde, est également essentiel. Cela signifie que le message à propos de l'herbe médicale va également atteindre les visiteurs venus d'autres endroits des États-Unis, si ce n'est du monde, où la réforme est encore un soucis.

Ce n'est rien d'autre qu'une victoire générale. Quel que soit le chemin qu'il reste à parcourir.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander