Alors que 2020 vient de démarrer, une équipe de scientifiques italiens ont annoncé la découverte de deux nouveaux cannabinoïdes, octroyant ainsi une nouvelle poussée de motivation dans la recherche sur les composés actifs du cannabis.

Dans une tentative de définir le profil de cannabinoïde de la variété médicale de cannabis « autarcique » produit par la Military Chemical Pharmaceutical Institute de Florence, un nouveau cannabinoïde avec une structure chimique légèrement différente au THC fut découvert et suivi de près par un autre cannabinoïde similaire au CBD.

Au vu du potentiel médical du THC et du CBD, ce résultat scientifique pourrait être significatif.

QUE SONT LE THCP ET LE CBDP

Près de 150 phytocannabinoïdes ont été détectés dans le plant de cannabis, mais la plupart n’ont pas encore été isolés. Les scientifiques du monde entier n’ont que récemment commencé à comprendre la façon dont le plant exerce des effets médicaux et psychoactifs.

Cette nouvelle recherche a prouvé que les fleurs de cannabis pouvaient contenir de petites quantités de cannabinoïdes encore inconnus. Ces nouveaux candidats furent nommés THCP et CBDP[1] (tétrahydrocannabiphorol et cannabidiphorol).

Ces composés semblent être assez similaires au THC et CBD que nous connaissons bien et de ce fait, pourraient jouer un rôle dans le mélange des cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes qui déterminent l’effet entourage d’une variété spécifique de cannabis.

THCP : LE THC PLUS « LONG »

Le THCP a la même structure chimique que le Δ⁹-THC, mais avec une chaîne latérale alkyle à sept termes. Cette chaîne crée une liaison plus forte avec les récepteurs CB1 des mammifères. En fait, des tests pharmacologiques sur des animaux ont révélé que le THCP était 30 fois plus puissant dans son affinité de liaison.

Cela peut, ou non, entraîner un effet psychoactif et médical beaucoup plus puissant.

Dans un test de laboratoire effectué par les scientifiques, le THCP s’est révélé induire de l’hypomotilité, une analgésie, une catalepsie et une diminution de la température rectale, ce qui suggère qu’il a un effet similaire au THC testé sur les rats.

Cependant, on ne sait toujours pas ce que cela signifie pour les humains, car on ne sait pas si différentes variétés contiennent différentes quantités de THCP.

CBDP : LE CBD « MYSTÉRIEUX »

Tout comme le THCP, le CBDP nouvellement découvert a une « queue » plus longue que son homologue.

Cependant, puisque le CBD ordinaire a une faible affinité de liaison avec les récepteurs CB, la longue queue/chaîne du CBDP ne semble pas augmenter cette affinité.

Par conséquent, les chercheurs n’ont pas encore effectué de tests biologiques sur le CBDP, laissant aux recherches futures l’occasion de découvrir si la chaîne latérale plus longue du CBDP pourrait améliorer l’affinité de liaison aux autres récepteurs, ou jouer un rôle significatif dans l’effet d’entourage.

Pour l’instant, il semble peu logique de spéculer à propos de la valeur thérapeutique du CBDP.

THCP CBDP

IMPLICATIONS MÉDICALES

La recherche a montré que la longueur de la chaîne latérale joue un rôle crucial dans l’affinité de liaison entre les cannabinoïdes et le système endocannabinoïde. Il va de soi que les cannabinoïdes comme le THCP pourraient être thérapeutiquement viables, potentiellement à un degré encore plus élevé que d’autres cannabinoïdes plus populaires.

Le THCP et le CBDP sont considérés comme particulièrement intéressants, car ce sont les premiers cannabinoïdes découverts avec des « queues » de plus de cinq termes. À l’avenir, cela pourrait par exemple signifier des variétés avec des niveaux élevés de THCP ou des concentrés riches en THCP.

D’autres recherches pourraient également révéler que le THCP et le CBDP jouent un rôle dans la réponse subjective au cannabis.

Les résultats de cette nouvelle recherche soulignent à quel point il est important d’effectuer un profilage chimique complet des variétés de cannabis médical, couplé à des enquêtes sur l’activité pharmacologique de tous les cannabinoïdes mineurs.

UN PAS DE PLUS DANS LA RECHERCHE SUR LES CANNABINOÏDES

La découverte du THCP et CBDP ont précédé la découverte de deux autres cannabinoïdes Δ9-THCB (Δ9-tetrahydrocannabutol) et CBDB (cannabidibutol). Chacun possède une chaîne latérale comprise de 4 atomes de carbone (appelé butyle) au lieu de 5 comme c’est le cas dans leurs cousins le CBD et le THC.

Tout comme le THCP, le THCB semble montrer une activité similaire, mais pas identique, à celle du principal cannabinoïde, le THC. Il agit en tant qu’agoniste partial de récepteur cannabinoïde. Lors d’un test inaugural sur des modèles aigues de douleur inflammatoire, il fut démontré que le THCB produisait des effets bienfaisants.

Pour le moment, les mêmes méthodes d’analyse ne peuvent être appliquées au CBDB, car ses cibles moléculaires ne sont pas connues précisément.

Ces résultats encouragent aujourd’hui les scientifiques dans leurs recherches pour d’autres cannabinoïdes à « longue queue », avec pour objectif de caractériser l’intégralité d’un profil de cannabinoïde d’un seul cultivar.

Ces dernières années, la recherche génétique et la sélection ont rendu possible de bien plus fortes concentrations de cannabinoïdes mineurs. Alors que nous attendons de voir ce que de plus amples recherches révéleront au sujet de ces cannabinoïdes récemment découverts, les visions de futures gammes de produits deviennent une perspective passionnante.

Sources Externes
  1. A novel phytocannabinoid isolated from Cannabis sativa L. with an in vivo cannabimimetic activity higher than Δ 9 -tetrahydrocannabinol: Δ 9 -Tetrahydrocannabiphorol | Scientific Reports https://www.nature.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.