Les cultivateurs de cannabis sont constamment à la recherche de nouvelles techniques de culture. Le bokashi pourrait-il aider à atteindre des récoltes meilleures que jamais ? Lisez pour tout savoir sur cet amendement de la terre japonais.

QU’EST-CE QUE LE BOKASHI ?

Bokashi est un mot japonais qui signifie « matière organique fermentée ». C’est une technique de compostage dérivée d’anciennes méthodes de fertilisation basée sur des processus de fermentation anaérobiques catalysés par des mélanges de microbes spécifiques.

Le bokashi emploi les principes de la fermentation inoculée, à la manière de la bière. Du grain fermenté par une bactérie nommée micro-organisme efficace (ME) est normalement employé pour lancer le processus de transformation des déchets organiques.

Le bokashi est de nos jours apprécié par les cultivateurs biologiques en tant qu’amendement durable de la terre qui favorise de superbes résultats, augmentant la santé de la plante et ses rendements sans l’emploi de pesticides ni d’engrais chimiques. Beaucoup de cultivateurs de cannabis ont également commencé à préparer leur propre bokashi, l’utilisant seul ou dans un mélange de compost avant de valoriser leurs déchets ménagers ou de jardin en un potentiel fertilisant.

LE BOKASHI EST-IL MEILLEUR QUE LE COMPOSTAGE ?

Le bokashi peut être considéré comme meilleur que le compost classique, car il contient plus d’azote, l’un des nutriments les plus importants lors de la croissance du cannabis et le plus susceptible de manquer dans une terre classique.

Cependant, l’avantage le plus évident et le plus immédiat du bokashi est sa vélocité. Le compostage traditionnel des aliments et des déchets de jardin prend au moins 3 mois à se préparer et beaucoup du potentiel fertilisant de la matière brute est dispersé dans l’environnement.

Avec le bokashi, tout est une question de semaines pour mettre au point un fertilisant concentré pour vos plantes, sans oxydation, méthane ou dioxyde de carbone dissipant la matière organique. De plus, ce matériau fermenté est un excellent ajout à votre lombricompost.

Le compostage bokashi requiert moins d’espace que le compost classique, simplement, car il ne demande pas d’air dans le récipient du compost. L’emploi d’un récipient hermétique à bokashi permet aussi un compostage d’intérieur facilité, sans odeurs, ni insectes indésirables.

Le bokashi nécessite un seau hermétique spécifique avec des trous en son fond afin que les liquides produits durant la fermentation puissent s’écouler. Ce sous-produit est en lui-même un excellent fertilisant, utilisable directement pour l’arrosage de vos plantes et il peut même être dilué pour un emploi en spray foliaire.

Le bokashi peut transformer vos déchets de cuisine en nutrition pour vos plants de cannabis

PRÉSENTE-T-IL DES POINTS NÉGATIFS ?

Oui. Puisque le compost classique a subi une décomposition significative, plus de nutriments sont immédiatement disponibles pour les racines. D’un autre côté, le ferment bokashi n’a pas encore commencé son processus de décomposition, de ce fait, la plupart de ces nutriments sont toujours liés à de plus grosses molécules et les racines ne pourront pas les absorber aussi vite.

C’est pourquoi le bokashi ne peut être appliqué directement sur la surface du sol. Il doit soit être enterré ou ajouté à un compost traditionnel. Alors que le processus de fermentation est rapide, la décomposition finale dans la terre ne l’est pas, de ce fait, le moment ou les nutriments du bokashi sont disponibles auprès des racines n’est pas clair.

Aucun fertilisant maison (compost ou bokashi inclus) ne peut être présupposés exempts de pathogènes. Les deux techniques peuvent en fait transférer des pathogènes à votre jardin, même si ce n’est probablement pas la cause la plus répandue d’infestation des cultures de cannabis.

Il faut aussi prendre en compte le fait que le bokashi ne fonctionnent pas bien avec les matières richement carbonées trouvées dans les jardins. Le compostage est plus adapté pour se débarrasser de ce type de déchets généré par la plupart des jardins, de ce fait, le bokashi ne peut se substituer au compostage dans la plupart des jardins biologiques.

Enfin, il nous faut nous rappeler qu’à part une petite perte de contenu liquide, le bokashi pèse le même poids avant et après le processus de fermentation, alors que le compostage réduit significativement en termes de poids. Le résultat pratique est qu’une plus grande quantité de ferments est nécessaire pour offrir la même quantité de nutriments que du compost.

FAIRE UN BOKASHI À LA MAISON

Le processus du bokashi permet aux cultivateurs de nourrir leurs plantes uniquement de déchets ménagers et de déchets de jardin, y compris de viande et de produits laitiers, ces derniers n’étant pas adaptés aux autres formes de compostage.

Vous pouvez acheter des kits pour vous aider à lancer un bokashi ou faire le vôtre en suivant l’une des recettes de bokashi de son de blé trouvables en ligne. On peut aussi trouver des procédures complètes, les ingrédients et quelques astuces d’experts.

Certains jardiniers cultivent leur propre ME, mais le contenu microbien exact d’une bactérie d’inoculation maison est difficile à estimer. Acheter ses microbes auprès d’un revendeur qualifié vous assure d’obtenir es trois types fondamentaux de bactéries lactiques, de levures et de bactéries photosynthétiques nécessaires à un processus complet de bokashi.

Pour commencer votre ferment, placez vos déchets ménagers de cuisine dans la poubelle à bokashi et couvrez-les de fourrage inoculé de ME tels que du son de blé ou de la sciure. Alors que vous déposez plus de déchets dans la poubelle, ajoutez plus de son. Soyez simplement précautionneux de ce que vous jetez dans votre bokashi, évitez : les aliments pourris, les gros os, les coquilles et coquillages, les tissus synthétiques, le lait et autres liquides.

Vous devrez aussi sécher les déchets alimentaires trop humides, mais attention : comme nous l’avons mentionné plus tôt, vous aurez à faire à du drainage de liquide par le dessous de votre poubelle. Conservez-le comme il se doit ou utilisez-le simplement dans votre prochain mélange de nutriments.

Une fois le seau de bokashi rempli, gardez le fermé et laissez-le fermenté à température ambiante pendant 2–3 semaines. Après cette période de fermentation, le bokashi sera prêt à terminer sa biodégradation contrôlée en terre.

Une fois le seau de bokashi rempli, gardez le fermé et laissez-le fermenté à température ambiante pendant 2–3 semaines

BOKASHI ET CANNABIS

Le bokashi active la synergie microbienne dans la terre, donnant ainsi lieu à une disponibilité accrue des glucides, enzymes, acides aminées et acides organiques pour les racines de votre plante. C’est exactement ce que beaucoup de produits spécialisés dans la nutrition et la stimulation des racines font. Cependant, exactement comme pour beaucoup de solutions nutritives ou d’additifs pour le cannabis, ne vous attendez pas à un tour de magie.

Les études sur le bokashi sont quasiment inexistantes. Certains pensent que le bokashi pourrait révolutionner la culture du cannabis et peut-être l’agriculture en général, il y a pourtant peu de preuves scientifiques indiquant qu’il bénéficie aux rendements, mis à part dans certaines situations individuelles. Cependant, le recyclage de vos déchets de cuisine et la production de nutriments plus durables sera clairement bénéfique pour la planète.

COMMENT UTILISER LE BOKASHI

Après avoir amendé votre terre avec du bokashi, rempoter simplement vos jeunes plants de cannabis et arrosez-les. Ce compost fermenté est une puissante source de nutriments à libération lente et il attirera des vers, des champignons, des bactéries et autres organismes bénéfiques. Pour un fertilisant plus puissant, vous pourrez ajouter d’autres amendements organiques afin d’augmenter les niveaux naturels de nutriments de votre bokashi en fonction des besoins en NPK de votre plante.

Comme nous l’avons dit, lorsque le bokashi est introduit à votre jardin, il développe un réseau de microbes au sein de la terre. C’est pour cela qu’un film blanc peut être vu sur la surface. C’est la croissance de filaments bactériens appelés Actinomycetales, qui sont bénéfiques à la terre comme à vos plantes ! Ces microorganismes donnent son odeur à la terre et sont des microbes communs dans les composts sains. Lorsque ce type de vie microbienne est élevé, il vous faut moins de composés chimiques pour satisfaire vos plantes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.