La croissance de l’industrie du cannabis dans le monde est énorme et elle ne fait que s’accélérer. Qu’il s’agisse de weed à usage récréatif, de marijuana médicale ou de chanvre industriel, les gens injectent des tonnes d’argent dans l’industrie de la marijuana.

N’en étant qu’à ses débuts, la bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses possibilités d’investir ou de faire carrière dans l’industrie du cannabis. Au fur et à mesure que les revenus augmentent, ce secteur devient de plus en plus attractif.

Le statut juridique complexe du cannabis

Le statut juridique du cannabis est obscur et technique. En général, tous les types de cannabis sont regroupés dans l’espèce Cannabis sativa, quelle que soit la variété ou la variante en question. En tant que tel, lorsque le plant de cannabis n’est pas totalement interdit, il n’est souvent légal que lorsqu’il contient moins d’un certain seuil de THC de 0,3 % selon la loi fédérale américaine et 0,2 % selon celle européenne.

Nous examinons ci-dessous la situation de l’industrie légale du cannabis dans différentes nations d’Europe et d’Amérique.

  • États-Unis

Depuis la Farm Bill de 2018, le chanvre est légal sur l’ensemble du territoire américain. Aux États-Unis, le chanvre est défini comme ayant moins de 0,3 % de THC. Cependant, certains États et comtés ont continué à interdire le plant de cannabis sous toutes ses formes.

De même, certains États, dont la Californie, ont légalisé le cannabis à des fins médicales et récréatives.

Aux États-Unis, le soutien pour la légalisation du cannabis (au niveau fédéral) ne cesse de croître. Un récent sondage Gallup de novembre 2020[1] a révélé que 68 % des participants étaient en faveur de la légalisation du cannabis. En général, le soutien du public pour le cannabis semble être en constante augmentation aux États-Unis et cela démontre en partie le succès de l’industrie là où elle a été légalisée.

  • Canada

Au Canada, le cannabis est légal tant à des fins médicales que récréatives. Les adultes sont autorisés à transporter jusqu’à 30 grammes en public et ils peuvent en partager avec d’autres. Ils peuvent également cultiver jusqu’à quatre plants, mais doivent acheter le cannabis auprès d’un distributeur agréé par l’État.

  • Uruguay

En 2013, l’Uruguay est devenu la première nation au monde à légaliser totalement le cannabis. Depuis lors, d’autres lois ont été introduites pour fournir des orientations claires sur la façon dont le cannabis peut être légalement utilisé. Par exemple en 2014, ils ont mis en place des processus par lesquels les clubs de cultivateurs pouvaient s’enregistrer, leur permettant de cultiver jusqu’à 99 plantes par an – bien plus que le maximum de six plants à domicile.

En 2017, il est devenu légal pour les pharmacies sous licence de commencer à vendre du cannabis.

  • Mexique

Au Mexique, le cannabis médical est légal et le cannabis récréatif est décriminalisé. De plus, les législateurs ont récemment approuvé un projet de loi qui légaliserait le cannabis récréatif, mais il doit encore être adopté par le sénat. On pense que s’il passe, le Mexique deviendra le plus grand marché de cannabis du monde.

  • Europe

Malgré les lois européennes sur le cannabis, chaque pays d’Europe décide en dernier ressort de ses propres lois nationales. Certains ont adopté une approche très libérale, alors que d’autres comme la Hongrie, continuent à interdire complètement le cannabis.

Le statut juridique complexe du cannabis
  • France

La France a toujours des lois très sévères sur les drogues et traite toutes les infractions liées aux drogues de la même manière (légalement, mais pas au niveau pratique). Si des médicaments strictement contrôlés comme le Sativex sont légaux, le cannabis est quant à lui totalement illégal. Dans les cas où les médicaments dérivés du cannabis sont autorisés, ils doivent être prescrits et leur prescription n’est pas si facile à obtenir.

En dépit de ses lois, l’opinion publique française semble se tourner vers un assouplissement de la législation sur le cannabis. Une étude de l’Institut français d’opinion publique (IFOP) a révélé que plus de la moitié des participants seraient favorables à une dépénalisation de l’usage récréatif du cannabis à l’avenir. En 2017, une étude similaire a été menée et seulement 43 % y étaient favorables alors qu’aujourd’hui, ce chiffre est passé à 51 %.

Plus révélateur encore, une récente enquête publique publiée par le gouvernement français a révélé que 85 % des personnes étaient favorables à la légalisation du cannabis à des fins médicales. Ces chiffres suggèrent que l’attitude du public envers le cannabis en France est nettement plus libérale que la loi.

  • Royaume-Uni

Le Royaume-Uni se situe quelque part entre la France et les nations européennes les plus favorables au cannabis. Alors que le cannabis dont la teneur en THC est supérieure à 0,2 % est considéré comme illégal au Royaume-Uni, le chanvre est légal et fait l’objet de peu de restrictions. Par conséquent, les produits au CBD sont très populaires et faciles à se procurer en entrant dans la catégorie des compléments plutôt que des médicaments.

En 2013 déjà, une enquête Ipsos MORI[2] a révélé que 53 % des personnes souhaitaient que le cannabis soit légalisé ou dépénalisé et 67 % souhaitaient une révision de la politique britannique en matière de drogues. Depuis, les lois entourant l’usage médical du cannabis se sont assouplies.

  • Espagne

En Espagne, il y a un manque de législation. L’usage personnel est décriminalisé, mais mal défini. C’est la raison pour laquelle des cannabis social clubs ont vu le jour, le plus souvent en Catalogne. Le gouvernement catalan a déjà tenté de créer une législation plus claire sur ce que les clubs de cannabis peuvent et ne peuvent pas faire, principalement pour les empêcher d’être usurpés par des criminels, mais le gouvernement espagnol a rejeté ces lois comme étant inconstitutionnelles.

  • Portugal

Au Portugal, toutes les drogues sont dépénalisées pour l’usage personnel. Cela signifie que si vous êtes pris en train de consommer du cannabis ou de l’héroïne, vous ne risquez pas de poursuites judiciaires. Néanmoins, la production et la distribution de drogues sont toujours contrôlées.

  • Les Pays-Bas

Les Pays-Bas sont célèbres pour leurs coffeeshops de cannabis. Il peut donc être surprenant que la culture du cannabis soit en fait illégale aux Pays-Bas. Sa vente dans les coffeeshops relève d’une sorte de zone grise décriminalisée. Mais où s’approvisionnent-ils, vous demandez-vous ? Comme il est à la fois illégal de le cultiver et de l’importer, nous ne pouvons que spéculer !

Les Pays-Bas

Qu’est-ce que l’industrie du cannabis en pratique ?

Une industrie est un groupe d’entreprises qui sont classées en fonction de leur principale source de revenus. Par conséquent, les entreprises qui tirent la majeure partie de leurs revenus de la production ou de la vente de cannabis ou de produits dérivés du cannabis appartiennent à l’industrie du cannabis.

Par exemple, les entreprises qui cultivent et vendent du chanvre/cannabis appartiennent à l’industrie du cannabis, tandis que les entreprises qui vendent toute une série de compléments alimentaires, y compris ceux dérivés du cannabis, ne seraient probablement pas considérées comme faisant partie de l’industrie du cannabis à proprement parler. Cependant, il est très possible que les entreprises qui fabriquent ces produits le soient.

Dans certains pays, il existe un chevauchement intéressant entre l’industrie du cannabis et la criminalité. Par exemple, les coffeeshops néerlandais susmentionnés, bien qu’étant des entreprises légitimes, doivent s’approvisionner en cannabis auprès d’entreprises criminelles. Par conséquent, là où les lois sur le cannabis ne sont pas intégralement régies, l’industrie peut en venir à dépendre du crime pour sa survie.

Quelles sont les autres industries liées à celles du cannabis ?

L’industrie du cannabis n’est pas seulement liée au bien-être, à la médecine et à la détente. Le chanvre a un très grand nombre d’utilisations autres que ses cannabinoïdes. Le liber et la chènevotte (les fibres externes et internes, respectivement) sont utilisés pour créer des produits pour les industries du textile, du papier, de la construction et de l’agriculture. En tant que matériau robuste et très polyvalent, le chanvre est capable de produire des matériaux de construction solides, des vêtements respectueux de l’environnement et de régénérer les sols toxiques et de mauvaise qualité.

Avec l’assouplissement des lois sur le chanvre et le cannabis dans le monde occidental, de plus en plus d’industries incorporent des produits à base de cannabis. Par exemple, Ford utilise désormais du plastique de chanvre pour fabriquer les tableaux de bord de ses voitures. Ce n’est qu’un exemple de l’ampleur que prend l’industrie du cannabis.

Croissance du marché mondial du cannabis

En 2020, le marché mondial du cannabis était évalué à 9,1 milliards de dollars US[3]. Ce chiffre devrait augmenter de 26,7 % par an entre 2021 et 2028. Certains spéculent que d’ici 2026, il pourrait valoir la somme stupéfiante de 97,35 milliards de dollars[4].

Mais quels sont les secteurs de l’industrie qui génèrent le plus de revenus ?

Quel secteur de l’industrie de la marijuana est le plus rentable ?

Bien qu’il ne soit pas légal dans un très grand nombre de pays, le cannabis récréatif a tout de même contribué à environ un tiers des revenus mondiaux du cannabis en 2018[5].

Cependant, le cannabis médical (y compris le cannabis vendu à des fins de bien-être) a contribué à près de 50 % du revenu total dans le même temps. Cela est en partie dû au fait que le cannabis médical est légal dans beaucoup plus d’endroits, ce qui ne fait que démontrer la popularité du cannabis en tant que produit de bien-être.

Le chanvre cultivé à des fins industrielles représente le reste, et la plus petite partie des revenus mondiaux du cannabis.

Si les États-Unis possèdent le plus grand marché du cannabis au monde, c’est en Europe que la croissance du marché du cannabis est la plus rapide. Reste à savoir s’il pourra dépasser les États-Unis sans des lois plus homogènes dans l’UE.

Investir dans l’industrie du cannabis

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour investir dans le cannabis. En fait en Europe, c’est la Grande-Bretagne qui attire actuellement le plus de capitaux liés au cannabis. Investir dans l’industrie du cannabis est la même chose qu’investir dans n’importe quelle autre industrie. Si les entreprises sont cotées en bourse, vous pouvez acheter des actions. Ou si vous vous sentez l’âme d’un investisseur en capital-risque, partez à la recherche de sociétés florissantes en quête d’un capital initial.

Investir dans l’industrie du cannabis

Comment trouver du travail dans l’industrie du cannabis

Alors, comment faire pour entrer dans l’industrie du cannabis ? Tout d’abord, cela dépend de l’endroit où vous vous trouvez. Si le cannabis est illégal dans votre région, nous vous déconseillons de vous engager dans des pratiques illégales. Cela ne vous empêche pas de vous rendre dans une région où le cannabis est légal.

Si vous souhaitez travailler dans l’industrie du cannabis, c’est le moment ou jamais. Le secteur étant en plein essor, il a besoin de plus en plus de personnes possédant toutes sortes de compétences. Comme dans presque tous les secteurs, les emplois vont des postes débutants mal payés qui ne demandent que peu ou pas d’expérience, aux postes très bien payés qui exigent des niveaux élevés de connaissances et de formation.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous pouvez chercher dans les mêmes endroits que pour tout autre emploi. C’est toute la beauté de l’industrie légale ! Prenez note des exigences habituelles et faites-vous une idée de ce que les employeurs recherchent réellement. Ensuite, si vous voulez toujours vous lancer, obtenez les connaissances nécessaires et envoyez vos candidatures.

Malgré les stéréotypes qui entourent les consommateurs de cannabis, les employeurs veulent des employés engagés et bien informés, alors gardez cela à l’esprit lorsque vous vous préparez aux entretiens.

Ce que l’avenir réserve à l’industrie du cannabis

Malgré les progrès récents de la réforme du cannabis, le sort du cannabis légal est loin d’être certain. Même dans les pays qui ont fait des progrès en matière de légalisation comme la Grande-Bretagne avec le cannabis médical, la légalisation ou même la dépénalisation du cannabis récréatif semble encore très éloignée. De même, même dans les pays où il a été dépénalisé comme en Espagne, Portugal et Pays-Bas, les chances qu’il soit complètement légalisé ne peuvent être confirmées avec certitude.

Néanmoins, la vague verte semble aller dans le bon sens. Et après tout, l’argent engrangé est un plaidoyer suffisant. Ce n’est qu’une question de temps avant que les gouvernements ne changent d’avis en raison des sommes d’argent qui ne demandent qu’à être versées dans le secteur légal. En attendant, en continuant à lutter contre les stigmates désuets qui entourent le cannabis et en l’utilisant de manière responsable, nous pouvons espérer accélérer ces changements.

Sources Externes
  1. Support for Legal Marijuana Inches Up to New High of 68% https://news.gallup.com
  2. Public attitudes to drugs policy https://www.ipsos.com
  3. Legal Marijuana Market Size | Industry Report, 2021-2028 https://www.grandviewresearch.com
  4. Cannabis Market Size, Research | Marijuana Industry Growth 2026 https://www.fortunebusinessinsights.com
  5. Cannabis Market Size, Research | Marijuana Industry Growth 2026 https://www.fortunebusinessinsights.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.