Des études ont par le passé montré que les couples mariés qui abusent de l’alcool ou d’autres substances ont de plus grands risques de divorces – une des raison principales est que l’abus de substance entraîne des violences conjugales. Les violences conjugales sont définies comme étant des actes d’agression physique comme des gifles, le fait d’étrangler, les coups, etc. Mais une étude récente publiée dans le journal Psychology And Addictive Behaviour indique que les couples qui consomment du cannabis sont en fait à l’opposé, en étant moins susceptibles de se livrer à des violences conjugales.

L’ÉTUDE

Cette étude a été menée par des chercheurs des Université de Yale, Rutgers et de Buffalo. Ils ont recruté 634 couples volontaires sur une période de trois ans, de 1996 à 1999, quand ils menaient les procédures de mariage civil dans l’état de New York. Les couples devaient participer à un entretien initial et ils ont été ensuite suivis sur neuf ans en utilisant des enquêtes par courrier. Les enquêtes par courrier étaient des questionnaires mesurant la fréquence de consommation de cannabis ou d’autres substances dans la couple et la fréquence des violences au sein du couple au cours de l’année précédente.

L’étude a conclu que si un des partenaires consomme du cannabis plus fréquemment, les actes de violence conjugale de la part des deux époux sont moins fréquents. Les risques les plus faibles de violence conjugale ont été trouvés chez les couples dont les deux partenaires consommaient fréquemment du cannabis. Le chercheur en chef Kenneth Leonard ajoute que les découvertes de cette étude s’appliquent à une année entière, ce qui signifie que l’étude n’examine pas les effets du cannabis sur la violence conjugale au jour près.

LES IMPLICATIONS

Pour le consommateur de cannabis moyen, ces découvertes ne sont probablement pas une surprise, car le cannabis est surtout utilisé comme moyen de se détendre et de se relaxer. Mais on sait que l’alcool et d’autres substances provoquent des violences conjugales et c’est pourquoi les chercheurs avaient émis l’hypothèse que le cannabis aurait le même effet. Cette dernière étude démontre que leur hypothèse était fausse.

Mr Leonard suggère que les époux qui consomment tous deux du cannabis ont des valeurs similaires et le même entourage amical, ce qui réduit les risques de conflit. Les auteurs avancent qu’une autre raison pourrait être que la consommation chronique de cannabis émousse les réactions émotionnelles, ce qui diminue les comportements agressifs. Au-delà de ces résultats, en 2013, l’Institut Américain sur la Toxicomanie a financé à hauteur de 2 millions de dollars une étude sur quatre ans pour déterminer si la consommation de cannabis entraîne ou non un comportement d’agression sur le partenaire. Cette étude et d’autres recherches devraient pouvoir approfondir notre compréhension des effets du cannabis sur notre vie quotidienne et notre psychologie.

Il faut noter que les auteurs de l’étude devraient être salués pour avoir présenté leurs résultats à une époque où beaucoup de chercheurs n’en auraient pas pris la peine à cause de la législation alors en cours sur le cannabis. Nous vivons dans une époque formidable où la science nous aide vraiment.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander