Rapport De Culture De La Royal Haze Automatic

Royal Haze Automatic

Rapport de culture hebdomadaire de la Royal Haze Automatic.


La Royal Haze Automatic combine les meilleures caractéristiques de l’Amnesia Haze et de la Skunk avec l’efficacité et la polyvalence des ruderalis. Elle offre des effets centrés sur la tête, ainsi qu’une palette de terpènes fruités et terreux. Cet hybride rustique offre des rendements intéressants sans prendre beaucoup de place, ce qui la rend idéale pour les cultivateurs discrets et ceux qui ont des limites spatiales. Continuez votre lecture de notre rapport complet sur la culture de la Royal Haze Automatic, avant de vous plonger dans sa génétique et ses effets.

Royal Haze Automatic
Amnesia Haze x Skunk x Ruderalis
300 - 350 gr/m2
65 - 85 cm
8 - 9 Semaines
THC: 15%
Sativa 50% Indica 20% Ruderalis 30%
130 - 180 gr/plant
120 - 150 cm
12 - 13 after sprouting
Clair, Élévateur

Acheter Royal Haze Automatic

Liste Des Équipements

  • Box : Secret Jardin DS120W 120 × 60 × 178
  • Éclairage : MIGRO 200+
  • Ventilateur : Blauberg Turbo — E 100
  • Ventilation : 2 ventilateurs Monkey 20 W oscillant
  • Terreau — mélange rempotage léger
  • AirPot : 12,5 litres
  • Hygromètre

Rapport De Culture De La Royal Haze Automatic : Phase Du Semis (Semaine 1)

Milieu de culture : Pour commencer, nous avons pris notre AirPot de 12,5 litres et avons commencé à préparer un milieu de culture nutritif pour que notre plante puisse suivre le cycle de culture. Nous avons ajouté 12 litres de terreau léger et saupoudré 6 grammes de champignons mycorhiziens avant de mélanger à mains nues. Ce dernier ajout devrait améliorer la santé du système racinaire plus tard.

Germination : Nous avons saturé le milieu de culture avec 1,5 litre d’eau et fait un trou de 3 cm de profondeur directement au centre. Après avoir délicatement placé la graine dans le trou, nous l’avons recouverte de terre. Une pousse a émergé quatre jours plus tard.

Éclairage : En attendant que la jeune pousse émerge, nous avons porté notre attention sur l’éclairage. Nous avons choisi la MIGRO 200+ pour cette tâche. Elle fournit suffisamment d’énergie pour assurer une croissance optimale, dégage très peu de chaleur et coûte très peu au fonctionnement. Nous avons installé l’appareil sur le dessus de la box de culture, en la suspendant à une distance de 40 cm du bord supérieur de l’AirPot. Après avoir appuyé sur le bouton, nous avons opté pour un cycle d’éclairage de 24 heures afin de favoriser une croissance rapide.

Nutriments : Après la levée du semis, nous avons constitué notre réserve de nutriments. Nous avons utilisé la formule suivante par litre d’eau :

  • 2 ml de booster bio pour racines
  • 2 ml d’extrait d’aloe vera
  • 2 ml d’une formule d’acides aminés

Après avoir constitué notre formule, nous avons arrosé notre plante avec 1,5 litre deux jours après l’apparition de la pousse, et avec 0,7 litre deux jours plus tard.

Environnement : Pendant les cinq premiers jours, l’humidité relative a continué à baisser pour atteindre environ 40 %. Nous avons donc placé un grand seau d’eau dans la box de culture et avons réussi à créer une humidité relative constante de 50 %.

État de la plante : Vers la fin de la phase de semis, notre plante était forte, avec une tige épaisse et robuste de 9 cm, et plusieurs séries de vraies feuilles commençaient à émerger.

Semaine 1

Rapport De Culture De La Royal Haze Automatic : Phase Végétative

Le stade végétatif s’est déroulé au cours des deux semaines suivantes. Durant cette période, notre plante s’est rapidement développée, passant d’un petit semis à une plante buissonnante produisant des pré-fleurs remarquables.

Semaine 2

Éclairage : Nous avons repositionné la lumière à 40 cm du sommet de notre jeune plante végétative. Cette distance nous a semblé optimale pour stimuler la photosynthèse et maximiser l’exposition à la lumière.

Nutriments : Nous avons donné à notre plante la même formule que la semaine précédente, ainsi que 2 ml supplémentaires d’extrait de betterave sucrière par litre d’eau pour aider à nourrir les micro-organismes bénéfiques du milieu de culture. Nous avons administré une portion de 1,5 litre au début de la semaine, et 0,7 litre de la solution au milieu de la semaine.

Arrosage : Comme notre plante commençait à prendre du volume, nous avons décidé de l’arroser en dehors de son horaire d’alimentation pour répondre à ses besoins métaboliques. Nous avons saturé le milieu de culture avec 1,5 litre d’eau durant la semaine lorsque la terre est devenue sèche.

Environnement : Le temps sec a fait que l’humidité a continué à baisser. Nous avons fait bouillir une casserole d’eau et l’avons placée dans l’espace de culture pour maintenir une hydrométrie de 45 %.

État de la plante : Notre plante mesure maintenant 19 cm de haut avec plusieurs séries de feuilles nourricières bien formées. Nous avons remarqué que des taches brunes se formaient sur deux des feuilles inférieures ; heureusement, nous avons compris que ces taches étaient dues à des gouttelettes d’eau qui amplifiaient la lumière et provoquaient une légère brûlure, et non à une carence en nutriments.

Semaine 2
Semaine 2

Semaine 3

Éclairage : Pour accueillir notre plante à croissance rapide, nous avons relevé notre lumière LED de manière à ce qu’elle soit à 35 cm au-dessus de la canopée.

Nutriments : Maintenant que notre plante a établi un système racinaire plus important, nous avons supprimé la formule du booster pour racines. Nous avons nourri le spécimen une fois au début de la semaine avec 1,5 litre de solution.

Arrosage : Nous avons arrosé la plante avec 2 litres d’eau vers la fin de la semaine après que la couche supérieure de terre soit complètement sèche.

Environnement : Un temps plus frais a permis de créer un environnement interne plus stable à l’intérieur de la box de culture. Nous avons réussi à maintenir une humidité relative de 45 % sans effort supplémentaire.

État de la plante : La canopée est devenue touffue et dense, nécessitant un léger apprivoisement. À ce stade, la plante mesurait 50 cm et commençait à sentir très fort. De petits pistils blancs ont commencé à se développer au niveau des nœuds, laissant entrevoir les premiers signes de floraison.

Semaine 3
Semaine 3

Rapport De Culture De La Royal Haze Automatic : Phase De Floraison

La phase de floraison s’est déroulée sur sept semaines. Durant cette période, notre plante buissonnante s’est étendue et a développé un large canopée de fleurs matures. Vu la taille du pot, le résultat final nous a vraiment surpris.

Semaines 4 Et 5

Éclairage : Nous avons réduit le cycle de lumière durant la première semaine de la phase de floraison à 20 heures allumé et quatre heures d’obscurité. Les plants de cannabis fleurissent généralement dans des conditions de faible luminosité, et nous voulions donner à la plante une période de repos pendant la journée. La lumière des LED est restée à 35 cm de la canopée.

Nutriments : Nous avons radicalement changé de formule pendant cette période, car les besoins métaboliques de la plante changent pendant la phase de floraison. C’est pourquoi notre formule a mis l’accent sur le potassium et le phosphore afin de favoriser une bonne formation des fleurs. Nous avons utilisé la formule suivante par litre d’eau :

  • 2 ml d’extrait d’aloe vera
  • 2 ml d’une formule d’acides aminés
  • 2 ml d’extrait de betterave sucrière
  • 1 ml d’extrait d’algues
  • 2 ml d’engrais bio de floraison
  • 1 ml d’une formule d’acide humique et fulvique

Nous avons administré 1,5 litre de solution nutritive trois fois par semaine, avec des pauses entre chaque.

Arrosage : Notre plante en floraison avait de plus en plus soif. Nous avons appliqué 1,5 litre d’eau le soir, les jours entre deux alimentations.

Environnement : Avec le retour d’un temps plus chaud, nous avons eu des difficultés pour maintenir l’humidité à un niveau constant. Les plants de cannabis apprécient l’humidité durant les premières étapes de la phase de floraison. Nous avons toutefois enregistré des relevés d’environ 33 % pendant ces deux semaines. Nous avons réussi à la faire remonter à environ 42 %, et notre plante semblait heureuse et en bonne santé.

État de la plante : Notre plante buissonnante a continué à constituer des feuilles nourricières et a eu besoin d’une coupe de cheveux. Nous avons pris le sécateur et avons commencé à défolier. En tout, nous avons enlevé environ 25 % des feuilles nourricières, principalement au bas de la plante. Cela a permis d’améliorer la circulation de l’air et la pénétration de la lumière. À ce stade, des grappes denses de pistils ont commencé à apparaître en masse.

Semaines 4 & 5
Semaines 4 & 5

Semaine 6

Nutriments : Durant la sixième semaine, nous avons décidé d’augmenter les nutriments. Nous avons commencé avec la même formule que celle utilisée les deux semaines précédentes, mais nous avons procédé aux ajustements suivants :

  • 4 ml d’extrait d’aloe vera
  • 4 ml d’une formule d’acides aminés
  • 3 ml d’extrait de betterave sucrière
  • 3 ml d’extrait d’algues
  • 3 ml d’engrais bio de floraison
  • 1 ml d’une formule d’acide humique et fulvique

État de la plante : À la fin de cette semaine, nous avons remarqué des signes inquiétants. Des taches jaune vif ont commencé à apparaître sur certaines des feuilles nourricières, qui sont finalement devenues marron. Il s’est avéré que nous avons eu la main un peu trop lourde sur les nutriments. Nous avons mis en place une stratégie différente pour les prochaines semaines afin de remédier à cette erreur.

Semaine 6
Semaine 6

Semaine 7

Nutriments : Pour résoudre les problèmes rencontrés la semaine précédente, nous avons laissé de côté la formule de nutriments et appliqué des sels d’Epsom pour rééquilibrer le milieu de culture. Nous avons ajouté 3 ml de sels d’Epsom à chaque litre d’eau et administré 1,7 litre d’eau tous les deux jours pour que les plantes restent nourries et hydratées.

Environnement : Nous avons cherché à réduire l’humidité pendant la septième semaine afin de minimiser les risques de formation de moisissures autour des fleurs. Nous étions contents avec une lecture à 35 % et avons voulu maintenir ce taux pendant le reste de la culture.

État de la plante : Notre plante a commencé à être plus belle à la fin de la semaine. Elle mesure désormais 87 cm de haut. Heureusement, elle a cessé de pousser à ce moment-là, juste au moment où elle commençait à dépasser de la box de culture.

Semaine 7

Semaine 8

Nutriments : Pendant la huitième semaine, nous avons commencé à appliquer une formule légère pour réintroduire des nutriments clés sans exposer la plante à un stress supplémentaire. La combinaison comprenait des sels pour rincer tout résidu et des algues pour fournir un large spectre de nutriments. Nous avons utilisé la formule suivante par litre de solution :

  • 2 ml de solution de nettoyage au sel
  • 4 ml d’extrait d’algues

Nous avons appliqué chacun de ces produits séparément, la solution de nettoyage étant appliquée le deuxième jour de la première semaine, puis l’extrait d’algues deux jours plus tard.

Semaine 8

Semaines 9 et 10

Rinçage : Nous avons complètement limité les nutriments au cours des deux dernières semaines pour obtenir un maximum de saveur et de douceur. Nous avons simplement saturé la terre avec 3 litres d’eau deux fois par semaine lorsqu’elle est devenue nettement sèche.

État de la plante : Notre spécimen a continué à dégager de fortes odeurs d’agrumes et de terre, car sa canopée présentait un assortiment dense de longues têtes principales—chacune d’entre elles étant dotée d’une épaisse couche de résine.

Semaines 9 & 10

Récolte (Fin De La Semaine 10)

Nous avons commencé la récolte après notre rinçage de deux semaines, en coupant la plante à la base et en la laissant sécher pendant sept jours au total. Nous avons ensuite coupé les têtes à sec et les avons placées dans des bocaux mason pour les affiner. Nous avons été extrêmement satisfaits des résultats : des pépites denses chargées de trichomes et remplies de délicieux terpènes fruités.

Récolte (Fin De La Semaine 10)

Attributs Génétiques De La Royal Haze Automatic

La Royal Haze Automatic descend des légendaires variétés Amnesia Haze et Skunk. Ces deux plantes très puissantes ont transmis des effets électrisants et des taux moyens de CBD. L’ajout de la génétique ruderalis a assuré un développement rapide et de la résilience. La Royal Haze Automatic a émergé de ce projet de sélection avec un profil génétique composé de 50 % de sativa, 20 % d’indica et 30 % de ruderalis.

Caractéristiques De Culture De La Royal Haze Automatic

La Royal Haze Automatic pousse presque partout sans trop de soucis. Elle s’épanouit sous les serres et les tunnels, mais s’accommode très bien en extérieur dans les régions plus fraîches. Les plants en intérieur atteignent une hauteur d’environ 65—85 cm et produisent un rendement intéressant de 300—350 g/m². Les plants cultivés en extérieur atteignent une hauteur de 120—150 cm et produisent jusqu’à 180 g/plante. La Royal Haze Automatic traverse l’ensemble du cycle de croissance en dix semaines seulement.

Effets Et Saveurs De La Royal Haze Automatic

La Royal Haze Automatic exerce un high énergisant et motivant. Sa génétique sativa et ses terpènes entêtant enflamment le système nerveux central et font place à des pensées créatives et à une concentration ciblée. Utilisez au mieux ces têtes en les savourant le matin avec une tasse de café frais. Un taux de THC de 15 % entraîne des effets euphoriques, mais pas écrasants. Des saveurs d’agrumes, de goût sucré et d’herbes rendent chaque taffe savoureuse et plus intense.