The RQS Blog

.



By Luke Sumpter


Cultiver de l’herbe dans l’espace pourrait sembler être une idée directement sortie d’un film de science-fiction pour fumeur de joints, mais tandis que l’exploration spatiale continue à se développer, cela pourrait bien devenir une réalité. Alors que les esprits des plus grands ingénieurs de l’aérospatiale travaillent actuellement sur des projets plus pressants, comme étendre la présence de l’espèce humaine sur la lune, mars et au-delà, des efforts menés à la NASA se concentrent également sur la culture de plantes dans l’espace. Alors que la recherche se concentre actuellement sur des plantes utilisées pour l’alimentation, il est probable qu’avec l’avancée de l’exploration spatiale, le cannabis finisse par rejoindre les légumes à feuille dans leur voyage parmi les étoiles. Lisez donc ce qui suit pour tout découvrir sur la culture cosmique du cannabis.

Growing cannabis space

Est-ce possible de cultiver du cannabis dans l’espace ?

Il y a deux facteurs à prendre en compte au sujet de la culture du cannabis dans l’espace : l’environnement physique et les lois humaines. Le cannabis a subi des périodes de prohibition au cours de l’histoire humaine sur Terre, une prohibition qui continue de nos jours dans de nombreux pays. Cependant, la loi fonctionne différemment dans l’espace. Le Traité sur l’espace[1] des Nations-Unies, adopté en 1966, pose les bases du cadre international dans l’espace. Même si le document permet l’exploration de l’espace par tous les pays, il affirme que la lune et que tous les corps célestes doivent être uniquement utilisés à des fins pacifiques et interdit le déploiement d’armes nucléaires dans l’espace et sur d’autres planètes, il ne parle pas du cannabis.

De plus, il est interdit pour les astronautes de fumer à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) et ceux qui participaient aux missions Apollo devaient également respecter cette règle. De nombreux passionnés du cannabis ont eu l’impression que l’ISS autorisait la consommation de cannabis à la suite de la publication en 2018 d’une photo de l’astronaute Chris Hadfield qui tenait ce qui semblait être un gros pochon de têtes. Cependant, cette photo s’est avérée être un faux : l’originale montrait Hadfield tenant plutôt un sac d’œufs de Pâques. Avec le développement de l’exploration spatiale, les différents pays vont probablement mettre en place des lois qui condamneront ou légaliseront la culture du cannabis lors des voyages dans l’espace lointain.

Qu’en est-il de l’environnement ? La vie ne peut pas exister dans le vide spatial lui-même. Cependant, les vaisseaux spatiaux humains ont créé un environnement artificiel dans lequel la vie humaine et végétale peut survivre. Le Vegetable Production System, aussi connu sous le nom de Veggie, est un petit jardin spatial actuellement en fonctionnement à bord de l’ISS. Alors que les astronautes actuellement à bord de la station reçoivent des livraisons d’aliments lyophilisés, les nutriments de ces produits se dégradent au fil du temps, ce qui les rend inadaptés pour l’exploration de l’espace lointain. Pour lutter contre le scorbut et les autres problèmes qui surviennent avec le manque de fruits et de légumes dans l’alimentation, la NASA espère que Veggie ouvrira la voie à de futurs jardins spatiaux.

Jusqu’ici, Veggie a réussi à cultiver de la laitue, du chou, de la moutarde, du chou kale et des fleurs de zinnia dans l’espace. Comme ces plantes ont besoin des mêmes intrants de base que le cannabis pour survivre et s’épanouir, il est certainement possible de faire pousser des plants en pot à bord d’un vaisseau spatial.

Comment la gravité zéro affecterait la croissance des plants de cannabis ?

À proprement parler, en raison de sa taille et du fait qu’elle est en rotation et qu’elle reste dans une orbite basse autour de la Terre, l’ISS est un environnement en microgravité et non un environnement en gravité zéro. C’est la même chose pour les vaisseaux dans l’espace lointain, car il existe toujours des forces gravitationnelles, mais elles ont simplement un effet bien moins prononcé sur les organismes que sur Terre ou sur d’autres corps célestes. En sachant ceci, les plantes sont des formes de vie sensibles au gravitropisme et la force de la gravité sur Terre joue un rôle important dans la façon dont elles se développent.

Les racines des plantes présentent un gravitropisme positif, ce qui signifie qu’elles poussent vers le bas en ressentant la gravité. En revanche, les pousses des plantes présentent un gravitropisme négatif et poussent donc vers le haut en présence de la gravité de la Terre. Alors que le manque de gravité à bord de l’ISS et des autres vaisseaux spatiaux pourrait rendre plus difficile la culture du cannabis, la réussite de Veggie montre que c’est certainement possible. Alors que les cultures actuellement menées par le programme font moins de branches que le cannabis, le palissage des parties aériennes des plantes et la manipulation de la croissance des racines sont des options viables.

Cannabis in space gravity problem

Quels sont les autres défis de la culture du cannabis dans un environnement spatial ?

En gardant en tête le gravitropisme végétal, quels autres grands problèmes pourraient rencontrer les astronautes botaniques pour faire pousser de l’herbe ailleurs que sur Terre ?

Les installations pour cultiver du cannabis dans l’espace

Les plants ont besoin d’être gérés bien différemment lorsqu’ils sont cultivés dans l’espace. Avec une gravité faible, des plants cultivés dans des pots ordinaires verraient leur Terre flotter partout autour. Pour contrer ce phénomène, le programme Veggie fait pousser des plants dans des structures fermées semblables à des oreillers et remplies d’un milieu de culture à base d’argile. Une solution qui hydrate et nourrit les plants circule à travers ce système en maintenant le tout en place et en évitant les débordements. Ce système distribue également l’eau de manière à éviter que les racines ne soient inondées par l’air et empêche l’eau de former des bulles dans cet environnement de microgravité.

Le problème du gravitropisme pour les plantes dans l’espace

Le problème du gravitropisme empêchera également les installations typiques sur Terre de fonctionner dans l’espace. Cependant, le système d’oreiller de Veggie résout aussi ce problème en enveloppant les racines des plants. Peu importe la direction dans laquelle elles poussent, elles sont contenues par l’oreiller lui-même. Tandis que les plants mûrissent, ils s’étendent dans l’ensemble du milieu de culture, mais de manière plus désordonnée que lorsqu’ils sont soumis à la gravité terrestre.

La lumière pour les plants poussant hors de la Terre

Sans exposition à la lumière directe du soleil, les plants d’herbe dans les vaisseaux spatiaux du futur auront besoin d’un éclairage artificiel. Les panneaux solaires sont actuellement le principal moyen d’alimentation des vaisseaux spatiaux modernes. Depuis le lancement du satellite Vanguard 1 par les États-Unis en 1958, l’efficacité des panneaux solaires a doublé en partant de 9 % et les coûts de production se sont effondrés. Avec des institutions comme l’Agence spatiale européenne qui envisagent désormais l’utilisation de satellites équipés de panneaux solaires pour récolter l’énergie du soleil et la rediriger vers la Terre, des innovateurs cherchent à renforcer l’efficacité avec de nouvelles technologies. Un appareil prototype développé en Australie qui capte les rayons infrarouges plutôt que la lumière du soleil s’est avéré 10 000 fois plus puissant[2] que les systèmes solaires conventionnels. En prenant en compte ces avancées, les vaisseaux spatiaux du futur n’auront aucun problème à faire tourner des lampes LED – un des types de lampes les plus efficaces pour la culture des plantes – dans leurs jardins embarqués.

L’eau et les nutriments pour les plants cultivés dans l’espace

L’ISS présente un système d’eau régénératif, système qui pourrait aussi être viable pour les jardins spatiaux du futur. Ce système recycle l’urine, la sueur et la condensation pour produire de l’eau. Dans le cadre d’un jardin spatial, l’eau perdue via la transpiration des plants serait réinjectée dans le milieu de culture. L’apport en nutriments serait probablement un défi plus important et les scientifiques devront trouver une méthode agricole spatiale en boucle fermée pour résoudre ce problème.

Growing cannabis in space

La culture du cannabis dans l’espace présente-t-elle des avantages potentiels ?

Avant de cultiver de l’herbe dans l’espace, il y a bien des défis à régler. Mais y a-t-il des avantages à cultiver du cannabis parmi les étoiles ?

Teneur accrue en substances phytochimiques

Le cannabis contient un large éventail de composés phytochimiques désirables. Parmi ceux-ci, les cannabinoïdes et les terpènes sont les plus importants d’un point de vue économique. Sur Terre, les plants de cannabis augmentent souvent la production de ces composés en réponse au stress comme l’exposition aux rayons UV. Certains chercheurs émettent l’hypothèse que la combinaison d’une exposition accrue aux radiations dans l’espace et d’un environnement en microgravité pourrait stresser suffisamment les plants pour produire plus de ces molécules, avec pour résultat potentiel du cannabis plus fort et plus parfumé.

Les avancées de l’agriculture spatiale

Alors que Veggie n’a produit qu’une poignée de cultures, le programme cherche à incorporer des plantes comme les tomates, les haricots, les poivrons et les fruits des bois. Dans le futur, il est probable que des protéines cultivées et des aliments imprimés en 3D apparaîtront également dans les vaisseaux envoyés dans l’espace profond. Des aliments denses en nutriments semblent certainement prioritaires dans l’avancement de l’agriculture spatiale. Alors que le cannabis pourrait être mis sur le côté pendant un bon moment, les innovations réalisées dans d’autres domaines de la culture spatiale permettront très probablement de cultiver du cannabis dans l’espace bien plus facilement et efficacement, si cette culture est considérée comme utile.

Des opportunités économiques

Le développement et la réussite de programmes spatiaux pour le cannabis donneraient lieu à de nouvelles opportunités économiques passionnantes. Cette possibilité pourrait attirer des investisseurs qui auraient un impact indirect sur le développement des voyages spatiaux dans leur globalité. La nouveauté du cannabis cultivé dans l’espace, bien que probablement extrêmement cher, pourrait également attirer des acheteurs sur Terre. Les premières têtes cultivées dans l’espace entreraient certainement dans les livres d’histoire du cannabis.

Cultiver avec audace là où personne n’a jamais encore cultivé

Au premier abord, la culture du cannabis dans l’espace semble être le genre de discussions que peuvent avoir des fumeurs de joints un peu naïfs. Cependant, le cannabis spatial pourrait devenir une réalité à un moment dans le futur. Alors que l’agriculture spatiale se concentrera inévitablement sur des cultures alimentaires dans le futur, les avancées des jardins cosmiques pourraient ouvrir la voie à la production de cannabis à bord des futurs vaisseaux spatiaux. On ne sait jamais, les fans de cannabis du futur pourraient bien développer un goût pour l’herbe cultivée dans l’espace !

Sources Externes
  1. The Outer Space Treaty https://www.unoosa.org
  2. Beam me down: can solar power from space help solve our energy needs? | Science | The Guardian https://www.theguardian.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

Avez-vous plus de 18 ans ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.