LE CANNABIS N’A PAS DE « DATE LIMITE »

Même le plus diligent des stoners a déjà perdu un petit sachet de weed acheté quelques mois auparavant. Et comme le fils prodigue de retour dans son royaume, la découverte de ce sachet de weed vous a fait l’effet de dizaines de Noël en une seule fois. Le problème, c’est que cette ganja auparavant adorée a pris une allure peu ragoûtante. Ces têtes qui furent d’un vert éclatant semblent désormais marron et en piteux état. Naturellement, votre cerveau se pose la question la plus évidente : pouvez-vous fumer une weed ayant plusieurs mois ?

Le cannabis est différent de la nourriture, et il ne vous rendra pas malade si vous le consommez des mois après sa récolte. C’est du moins le cas à partir du moment où votre weed n’a pas développé de bactéries ni de moisissures. Fumer un cannabis contaminé peut provoquer un tas de problèmes et il vaut mieux en rester éloigné. Conserver votre weed de la bonne manière, et vous pourrez le consommer pendant des mois, si ce n’est des années après sa récolte. Ce qu’il faut savoir, c’est même si son apparence est presque la même, la composition chimique de votre cannabis aura drastiquement changé selon la manière dont il aura été stocké.

QU’EST-CE QU’IL SE PASSE LORSQUE VOUS LAISSEZ VOTRE WEED PAR ELLE-MÊME ?

Sous la capuche de chaque tête sélectionnée avec soin se cachent une collection sophistiquée de composants appelés cannabinoïdes. Parmi les douzaines de cannabinoïdes que nous connaissons, le THC le CBD et le CBN sont les plus abondants. Cependant, cette composition chimique n’est pas gravée dans la roche, car chaque variété de cannabis aura un profil différent en termes de niveaux. Le changement chimique qui a lieu lorsque le cannabis se développe continue lorsque les têtes sont récoltées, conservées et lorsqu’on les oublie dans le fond d’un tiroir.

Voyez-vous, les cannabinoïdes sont naturellement volatiles, ils réagissent à la présence de lumière, d’oxygène, et de chaleur. Si vous prenez le THC en exemple, il commence sa vie sous la forme de THCA, un composant non-psychoactif qui doit être décarboxylé afin de faire planer ceux qui le consomment. En soumettant le THCA à la chaleur, vous lui retirez un groupe de carboxyle, et le nouveau composant qui se développe, le THC, interagit ensuite avec le corps d’une manière totalement différente à celle du THCA.

Exposez soit le THCA soit le THC à l’atmosphère ou aux lumières UV pendant une période de temps assez longue, et de nouveaux changements surgiront. Cette fois-ci, les deux composés deviendront respectivement du CBNA et du CBN. Plus longtemps vous laissez votre weed de côté, et plus la concentration des nouveaux composants se verra augmenter. Cependant, le CBN n’est pas mauvais pour votre santé, il est simplement différent, et les gens ne sont pas toujours amateurs de différences.

CBN, THC, CBNA et THCA

CONSIDÉRER UN CANNABIS ANCIEN AVEC PRUDENCE

Le CBN, ou cannabinol ne vous fera pas pour ainsi dire planer, alors si vous vous attendez à toucher les nuages grâce à une weed passée de date, oubliez. Là où le CBN est bon, c’est dans son rôle de puissant sédatif, de relaxant musculaire et pour aider à dormir. Alors une vieille weed ne vous fera pas planer, mais elle pourra au moins vous aider à passer une bonne nuit de sommeil.

Selon la durée pendant laquelle le cannabis a été mis de côté, les têtes pourraient avoir tellement séché qu’elles seraient devenues désagréables à fumer. Cela peut être à la fois désagréable et déplaisant, et dans la plupart des cas, c’est cela qui repousse les gens. La vaporisation d’une herbe trop âgée pourrait aider à mitiger cette dureté, mais soyez conscients qu’elle brûlera plus vite, alors vous n’obtiendrez pas autant de vapeur qu’avec un herbe fraîche.

LES CONCENTRÉS CONNAISSENT LES MÊMES CHANGEMENTS

Tout comme, les fleurs de cannabis, les concentrés connaissent les mêmes changements chimiques lorsqu’ils sont exposés aux éléments. En plus des cannabis qui se décomposent avec le temps, les terpènes se dégraderont eux aussi, alors attendez-vous à ce que les concentrés soient à la fois plus forts en CBD et moins savoureux.

Il est possible de conserver la majorité de l’intégrité d’un concentré s’il est conservé correctement. La vitesse exacte de dégradation n’a pas encore été testée scientifiquement, mais peut être ralentie en se débarrassant de deux facteurs qui provoquent initialement les changements chimiques : les rayons UV et l’oxygène.

Cannabis Comestible

SI VOUS SOUHAITEZ PRÉSERVER UN PRODUIT DE QUALITÉ, IL FAUT LE STOCKER CORRECTEMENT

Si vous voulez éviter le cannabis désagréable, sec et provoquant l’envie de dormir sans effets psychoactifs, investissez dans le moyen de stockage adéquat. En choisissant des récipients spécialement destinés à limiter l’exposition de votre cannabis à l’oxygène, aux UV, et à la chaleur, vous pourrez ralentir drastiquement la transformation du THC en CBN. Votre marijuana restera fraîche plus longtemps, et vous n’aurez pas de soucis à vous faire ni ne devrez finir votre réserve le plus vite possible.

Il est important de noter que la durée pendant laquelle le cannabis maintient son intégrité est encore à découvrir, alors inspectez toujours votre weed, surtout si vous l’avez stocké pendant une longue période. Pour obtenir des conseils avisés en matière de stockage de fleurs de cannabis, cliquez ici. Notre blog est complet et couvre tout ce qu’il faut savoir en matière de conservation du cannabis sur le long terme. Si vous avez décidé de vous lancer dans les concentrés ou les comestibles, nous avons également des guides de conservation.

Conservez votre cannabis comme il se doit, et continuer à planer nuit après nuit.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.