By Luke Sumpter

Que vous recherchiez volontairement des moyens plus traditionnels de consommer du cannabis ou que vous soyez lassé de votre rituel actuel, pourquoi ne pas tester le Steam Chalice jamaïcain ? Ces accessoires low-tech sont l’origine des vapos. Au lieu de faire brûler le cannabis (comme les joints et les bangs), ils utilisent du charbon de bois et un « Kutchie » pour libérer les cannabinoïdes et les terpènes par convection naturelle. Une fois que l’on vous aura expliqué comment vous en servir, nous vous montrerons comment fabriquer votre propre Steam Chalice, avant de vous présenter les meilleures variétés à utiliser pour votre session.


Qu’est-ce qu’un Steam Chalice jamaïcain ?

Steam Chalice

Il existe une multitude de façons de consommer du cannabis. En plus des méthodes plus habituelles de consommation comme couler des douilles et manger des comestibles, les vaporisateurs portables et de bureau dominent désormais la cannasphère. Le Steam Chalice jamaïcain fait partie de la catégorie traditionnelle, mais il se distingue des autres méthodes classiques d’inhalation du cannabis. Pourquoi vous demandez-vous ? Parce qu’il ne brûle pas les fleurs, mais va plutôt les « vaporiser ». On pourrait considérer le Steam Chalice comme le premier vaporisateur. Tout comme les vapos modernes, cette méthode d’inhalation de l’herbe libère des cannabinoïdes et des terpènes sans dégager autant de sous-produits potentiellement dangereux que ceux liés à la combustion.

Comme vous pouvez le deviner, le Steam Chalice jamaïcain est issu de la tradition rastafari de Jamaïque. Les adeptes de cette religion mettent l’accent sur un mode de vie plus naturel (« I-tal ») qui implique de ne consommer que des aliments entiers biologiques. Certains rastas renoncent également à la viande et aux produits d’origine animale pour atteindre cet objectif. Ainsi, le Steam Chalice jamaïcain sans fumée s’inscrit parfaitement dans ce mode de vie. Il est intéressant de noter que le Steam Chalice exploite simultanément tous les éléments principaux : le feu, l’eau, l’air et la terre.

Les Steam Chalices comportent quatre éléments principaux :

  • La noix de coco : la partie centrale du Steam Chalice se constitue d’une noix de coco. On peut la comparer à la chambre d’un bang. Elle contient de l’eau qui aide à filtrer la vapeur dégagée par la douille, ce qui permet d’obtenir des inhalations plus douces. La noix de coco sert également de « poignée » pour transporter et inhaler sur un Steam Chalice.
  • Tubes en bambou : deux tubes de bambou dépassent du Steam Chalice et font office respectivement d’embout buccal et de plongeur. Contrairement à la plupart des bangs, le plongeur et la douille se trouvent directement au-dessus de la chambre, tandis que l’embout dépasse du côté de la noix de coco.
  • Kutchie : à base d’argile, le Kutchie est l’équivalent d’une douille de bang de grande taille. Cette partie du Steam Chalice maintient les têtes au-dessus du plongeur et les éloigne des températures trop chaudes du charbon de bois utilisé pour libérer le THC et les autres composés phytochimiques.
  • Gritty : cette simple grille d’argile comporte de nombreux petits trous et se trouve juste au-dessus des têtes. Elle sert de plateforme pour brûler le charbon de bois et empêche le contact direct et la combustion de la matière végétale.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec les Steam Chalices et leurs éléments, il est temps d’apprendre à en utiliser un.

Comment utiliser un Steam Chalice ?

Il faut parfois quelques essais pour maîtriser le Steam Chalice, surtout si vous êtes un fumeur de joints chevronné. Même si vous avez l’habitude d’utiliser de grands appareils en verre sophistiqués, vous risquez de vous sentir encombré avec un Steam Chalice dans les mains. Pour vous aider à vous familiariser avec ce dispositif à l’ancienne, nous avons préparé quelques instructions concises. Suivez-les point par point pour facilement appréhender cette nouvelle façon de consommer du cannabis :

Steam Chalice
  1. Tout d’abord, vous devez remplir la noix de coco avec de l’eau. Pour ce faire, retirez l’embout buccal sur le côté de la noix de coco. Ensuite, versez un peu d’eau sous l’ouverture avant de réinsérer l’embout en bambou. Prenez une inhalation à vide. Si vous entendez un bruit de bouillonnement comme sur un bang, vous êtes sur la bonne voie. Si vous n’entendez pas ce son caractéristique, vous avez trop ou pas assez d’eau à l’intérieur de la noix de coco.
  2. Ensuite, vous devez remplir le Kutchie d’herbe. Minute papillon ! Les Kutchies traditionnels ont des trous assez larges dans le fond qui servent de passerelle avec le plongeur. De ce fait, de nombreux utilisateurs de Steam Chalice insèrent des têtes entières ou partiellement broyées pour éviter qu’elles ne tombent au fond du Steam Chalice. Si vous préférez grinder vos têtes, placez un morceau de grille métallique assez grand sur le trou avant d’y ajouter votre matos.
  3. Une fois rempli, placez le Gritty dans le Kutchie. Selon le modèle que vous utilisez, certains Kutchies sont dotés d’un rebord sur lequel vous pouvez faire coulisser le Gritty pour l’empêcher d’entrer en contact avec l’herbe en dessous.
  4. À ce stade, les choses deviennent encore plus surprenantes : vous avez probablement l’habitude d’appuyer sur un briquet ou le bouton d’un vapo avant d’inhaler. Si vous utilisez un Steam Chalice pour le cannabis, vous devrez plutôt utiliser un sac de charbon de bois. Ajoutez suffisamment de charbon de bois pour remplir le compartiment supérieur du Steam Chalice. Ensuite, utilisez un petit chalumeau jusqu’à ce que les morceaux deviennent rougeoyants. Lorsqu’ils sont tous uniformément allumés, vous pouvez commencer votre session.
  5. Maintenant, c’est le moment de s’amuser. Placez votre doigt sur le trou d’air de la noix de coco et inhalez sur votre dispositif de la même manière que vous le feriez avec une pipe ou un bang. Vers la fin de votre inhalation, enlevez votre doigt du trou pour vider le contenu de la noix de coco. Vous remarquerez un goût frais, riche en terpènes et légèrement végétal : n’oubliez pas que vous êtes en train de vaporiser du cannabis, pas de le brûler.
  6. À la fin du processus, vous devrez nettoyer votre Kutchie. Jetez soigneusement les restes de charbon de bois chaud et videz le cannabis vaporisé. Videz l’eau de la noix de coco et rangez soigneusement votre Steam Chalice pour une utilisation ultérieure. De temps en temps, utilisez des écouvillons pour enlever la saleté tenace de l’intérieur des tubes de bambou.

Comment fabriquer un Steam Chalice jamaïcain ?

Vous n’aurez aucun problème à trouver en ligne un Steam Chalice fabriqué par des experts. Cependant, si vous cherchez un projet de bricolage, vous pouvez fabriquer le vôtre grâce à ce guide étape par étape.

 Matériel 

🥥 Noix de coco

📏 Morceau de 30 cm de tuyau en plastique ou en bambou

🪔 Kutchie et Gritty en argile

🗜️ Plongeur en métal ou en verre

🐝 Cire d’abeille

🧰 Perceuse et mèches

🔨 Tournevis

🍳 Casserole et verre doseur en pyrex

🖌️ Pinceau

 Instructions 

  1. Achetez un plongeur en verre ou en métal dans un magasin spécialisé type headshop. Il faut qu’il s’adapte parfaitement aux trous au fond de votre Kutchie et qu’il soit suffisamment long pour plonger dans l’eau sous tous les trous dans votre noix de coco.
  2. Commencez par percer un trou assez grand pour insérer le plongeur de façon à ce qu’il puisse passer du fond de votre Kutchie à la partie supérieure de la noix de coco. Percez ensuite un second trou suffisamment large pour y insérer votre bout de bambou ou de tuyau. Placez ce trou à mi-chemin entre le trou du haut et le milieu, ou « l’équateur », de la noix de coco. Percez ensuite un trou plus petit sur le côté opposé de la noix de coco, entre le trou supérieur et l’équateur.
  3. Maintenant, il est temps de retrousser vos manches : prenez un tournevis et grattez soigneusement un maximum de la chair de la noix de coco à travers le trou plus large percé pour le bout de bambou ou de tuyau.
  4. Créez un bain-marie en plaçant un récipient type verre doseur en pyrex dans une casserole remplie au ¼ de sa hauteur d’eau. Dès que l’eau est frémissante, faites fondre un bâton de cire d’abeille dans le verre doseur en pyrex.
  5. Ensuite, vous devez insérer le plongeur dans le Kutchie. Nous vous suggérons d’acheter un Kutchie en argile. Cependant, vous pouvez aussi fabriquer le vôtre en creusant un morceau de bois cylindrique et en créant une extrémité conique (ce qui demande beaucoup plus d’efforts).
  6. Faites passer votre morceau de bambou ou de tuyau dans le trou correspondant. Placez-le assez bas pour qu’il tienne bien en place, mais pas trop au point qu’il touche l’eau. Ensuite, utilisez un pinceau pour appliquer la cire d’abeille liquide autour des points d’insertion du tuyau et du Kutchie pour sceller le tout.
  7. Posez votre Kutchie (si possible devant un ventilateur) et attendez que la cire d’abeille prenne et sèche.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.