La prévalence du CBD sur le marché des aliments de santé semble devoir faire face à une montée en flèche de sa popularité. Nombreux sont ceux qui affirment que cela les a aidés mentalement et physiquement, mais la demande a fortement augmenté. Déjà appuyée par de nombreux professionnels de la santé, l’appel à une recherche encore plus approfondie se poursuit. On dirait que presque tout le monde veut y participer.

Le désir de CBD pourrait-il être le résultat d’une élimination massive des cannabinoïdes de notre régime alimentaire, nous privant de nutriments que nous recevions autrefois ? Entraînant en retour, une augmentation de notre susceptibilité aux maladies ? De plus en plus, les médecins et les professionnels de la santé croient qu’une carence en nutriments pourrait être une cause directe de ces pathologies. Si vous considérez alors le CBD pour sa valeur nutritive pour notre corps, comment le considérer, comme un médicament pharmaceutique ou un aliment naturel de santé ?

L’HISTOIRE DU CANNABIS

Nous considérons que le cannabis est relativement nouveau dans notre compréhension de ses propriétés. Cependant, des découvertes récentes indiquent que le cannabis est utilisé depuis des milliers d’années comme aide médicinale. En 2016, des archéologues chinois ont découvert un lieu de sépulture vieux de 2 500 ans. Ils n’ont trouvé que du cannabis. Des restes trouvés, ils ont pu déduire que le cannabis avait été récolté localement et que les fleurs avaient été enlevées. En outre, dans un autre site proche, des feuilles en poudre et des graines de cannabis ont été trouvés. De toute évidence, les propriétés médicinales et psychoactives de cette plante désormais stigmatisée étaient librement consommées.

Si nous avançons dans le temps, ce n’est qu’après 1937 que le chanvre a été retiré des aliments pour nourrir notre bétail. Auparavant, les phytocannabinoïdes trouvés dans le chanvre constituaient la majorité de notre approvisionnement alimentaire. L’intégration par le biais du bétail grâce à leur alimentation, y compris les porcs, le poulet et le bétail en général. Le chanvre a été utilisé pour sa haute teneur en protéines et en acides aminés. A partir de là, il est naturellement devenu partie intégrante de notre alimentation. La consommation de viande et de lait d’animaux nous a transmis ces phytocannabinoïdes, les absorbant par notre système digestif et interagissant avec notre système endocannabinoïde.

Graines De Chanvre Du Bétail

LE SYSTÈME ENDOCANNABINOÏDE

Étant donné qu’à un moment donné, notre système endocannabinoïde était complété par notre régime alimentaire, de quoi est-il responsable ? Présent chez tous les mammifères, c’est une collection de récepteurs cannabinoïdes situés dans le cerveau et le système nerveux central. Associée à un certain nombre d’effets physiologiques comme l’appétit, le soulagement de la douleur, l’humeur et la mémoire, la manipulation de ces récepteurs a donné des résultats très bénéfiques dans des recherches préliminaires. Tandis que notre corps produit ses propres endocannabinoïdes, ces récepteurs peuvent être stimulés par la présence de cannabinoïdes dans le cannabis et le chanvre.

NUTRIMENT OU MÉDICAMENT PHARMACEUTIQUE ?

Le débat à ce sujet fait rage, les opinions sont nombreuses, largement motivé par le nombre croissant de recherches menées sur le CBD et les cannabinoïdes autres que le THC. C’est le THC qui donne au cannabis son caractère illégal en le classant dans la catégorie des drogues. Le THC est responsable des propriétés psychoactives que les consommateurs ressentent lorsqu’ils fument du cannabis. Cependant, chauffer le cannabis en le fumant ou en le cuisinant active le THC. Si vous consommez du cannabis brut, ces propriétés doivent être encore activées. Au lieu de cela, vous recevez un tout autre genre de cannabinoïdes. Le chanvre est un moyen facile de recevoir ces cannabinoïdes.

Les nutriments sont une partie vitale d’une cellule fonctionnelle, sans eux, beaucoup de fonctions corporelles ne fonctionneraient tout simplement pas. Si en consommant du chanvre naturel riche en composés manquants, ne devient-il pas alors un aliment santé ? Malgré la psychoactivité associé au cannabis, ce n’est qu’une partie de la génétique complexe de la plante. Une chose est certaine, quel que soit votre point de vue, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre pleinement comment nous pouvons tirer profit du cannabis sous toutes ses formes.

Recette De Graines De Chanvre Oméga 6 Et Oméga 3

COMMENT INTÉGRER LE CHANVRE DANS VOTRE ALIMENTATION ?

Si l’idée d’incorporer du chanvre dans votre régime alimentaire pour bénéficier de sa valeur nutritive vous intéresse, quelles sont les options qui s’offrent à vous ? Heureusement, vous avez de la chance, le chanvre n’a pas une nature illégale. Le chanvre a été sélectionné sur des générations afin de diminuer le taux de THC, ce qui en fait une source légale de cannabinoïdes. Riche en graisses et acides gras sains, les graines de chanvre sont une grande source d’oméga-6 (acide linolénique) et d’oméga-3 (acide alpha-linolénique).

L’ajouter à votre régime alimentaire ne pourrait pas être plus simple. Les graines de chanvre sont une option — elles ont un riche goût de noisette. Ajoutez-en au muesli, aux salades ou mangez-en une poignée crue. Bien qu'en obtenir soit facile, il est important de noter que le graines de chanvre ne contiennent pas de cannabinoïdes (même si elles sont très saines). Si vous voulez inclure une dose riche en cannabinoïdes à votre régime, les meilleures alternatives restent des jus de fleurs de chanvre, ou encore d'utiliser une huile CBD à spectre complet.

VERS OÙ ALLONS-NOUS À PARTIR DE LÀ ?

Il est indéniable que si nous n’avions pas eu notre propre perception du cannabis, nous aurions probablement continué à profiter librement des bienfaits que la myriade de cannabinoïdes avait à offrir pour la santé. L’intervention gouvernementale a sans aucun doute mis un frein à l’obtention de licences de recherche, ce qui est difficile à obtenir. Ceci a un effet domino, limitant notre compréhension de la façon dont le corps interagit via notre propre système endocannabinoïde, et comment cela pourrait être stimulé au mieux.

Il existe un mouvement de plus en plus important qui croit qu’il existe une corrélation directe entre l’élimination des phytocannabinoïdes de notre écosystème et un taux croissant de maladies neurodégénératives et auto-immunitaire. Nous pourrions, par suite de l’interdiction du cannabis, causer des dommages à long terme à la capacité de nos propres cellules de fonctionner correctement. La prochaine étape souhaitée serait de doubler les efforts de recherche, les gouvernements assouplissant la réglementation entourant la consommation du cannabis lors d’expériences contrôlées. C’est la seule façon de vraiment comprendre son impact sur notre corps et, à partir de ce que nous savons jusqu’à présent, d’avoir une vie meilleure et plus saine.

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander