CULTIVER DU CANNABIS EN AMÉRIQUE LATINE

L'Amérique Latine est un vaste territoire qui présente un éventail diversifié d'environnements de culture pour le passionné de culture du cannabis. Des montagnes et des vallées, des hauts-plateaux secs, des régions côtières et des îles tropicales, voici quelques exemples des climats dans lesquels le cannabis pourrait s'épanouir.

Traversé par l'équateur, on retrouve l'Équateur ou la « République de l'Équateur », le seul pays nommé d'après une caractéristique géographique mathématique. L'Amérique Latine partage deux hémisphères de culture et, à l'exception de l'Uruguay, du sud du Pérou et des trois quarts de l'Argentine, elle est bornée par les tropiques. La distance du Cap Horn, tout en bas à la pointe glaciale de la Patagonie, à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, est d'environ 11 000 kilomètres. Ainsi, sur tout son territoire, l'Amérique Latine possède tous les types de climats disponibles pour le cultivateur de cannabis en herbe.

Le cannabis profite de différentes formes de tolérance légale dans pratiquement toute l'Amérique Latine. Les lois peuvent varier d'un pays à l'autre, mais en général, vous n'aurez pas trop de problèmes si vous fumez discrètement vos réserves personnelles. C'est là même chose si vous faites pousser des plants pour une consommation personnelle. Cependant, de grosses cultures pour une revente sur le marché noir ou à l'exportation restent pénalisées.

LA DIVERSITÉ ENVIRONMENTALE IMPLIQUE UNE COMPLEXITÉ

La diversité géographique de l'Amérique du Sud rend la tache difficile pour présenter des moyennes de températures. Par exemple, les différences entre les températures côtières et de montagne à la même latitude peuvent varier considérablement avec juste quelques dizaines de kilomètres, tout comme le peuvent les climats affectés par le Courant Humboldt en comparaison des climats sous les mêmes latitudes à l'est des Andes.

De même, la durée moyenne du jour varie remarquablement quand toute la région s'étend sur plus de 85 latitudes. La connaissance du climat local et un calendrier solaire et lunaire sont des composantes inestimables pour toute bonne culture du cannabis. Pour le Tropique du Cancer, nous avons utilisé les moyennes de Guatemala City ; pour le Tropique du Capricorne, celles de Lima. Pour les régions plus au sud au-delà des tropiques, les moyennes de Santiago ont été utilisées.

HIVER

HIVER

TROPIQUE DU CANCER
Durée du jour MOY. : Déc. : 11 h 16 m, Jan. : 11 h 21 m, Fév. : 11 h 40 m
Temp. MOY. : Déc. : 23 °C, Jan. : 23 °C, Fév. : 25 °C

TROPIQUE DU CAPRICORNE
Durée du jour MOY. : Juin : 11 h 25 m, Juillet : 11 h 28 m, Août : 11 h 42 m
Temp. MOY. : Juin : 20 °C, Juillet : 19 °C, Août : 19 °C

RÉGIONS DU SUD
Durée du jour MOY. : Juin : 9 h 56 m, Juillet : 10 h 08 m, Août : 10 h 52 m
Temp. MOY. : Juin : 16 °C, Juillet : 15 °C, Août : 18 °C

Que ce soit la saison sèche dans les tropiques, ou la saison froide et vraiment très froide plus au sud, les cultivateurs couronnés de succès profitent des têtes de leur récolte précédente et prévoient les cultures de l'année suivante. La performance et la puissance de la variété, les échecs et réussites de la culture font l'objet d'un examen personnalisé pour faire pousser mieux et plus gros l'année suivante.

Les cultivateurs à l'équateur qui préfèrent les variétés à autofloraison s'occupent de leur quatrième récolte de l'année. Même si la durée du jour n'est pas optimale pour faire pousser de l'herbe, les variétés à autofloraison produiront toujours des fleurs de qualité, simplement avec des plants légèrement sous-développés. La culture de variétés à autofloraison sous les tropiques évite de dépendre d'une grosse culture à photopériode, en permettant quatre récoltes plus petites sur toute l'année. L'avantage est que le travail au quotidien est plus réduit, tout en donnant les mêmes résultats. 

HIVER

Cultiver principalement en extérieur implique de cultiver dans un type de terre, que ce soit dans des pots, ou sans contraintes dans des parterres d'un type ou d'un autre. Cultiver de l'herbe de classe mondiale, c'est faire pousser une herbe bio. Après la culture de l'année précédente, les sols doivent être amendés et recouverts d'un paillis pour préparer les besoins nutritionnels des jeunes plants lors de la saison suivante.

Plus on consacre d'effort à la terre, plus elle s'améliorera avec le temps et plus la qualité de l'herbe s'améliorera année après année. Cela concerne aussi les pots ; il n'y a pas besoin de remplacer continuellement le terreau : amendez juste la terre usagée et vous assisterez au développement d'une micro-écologie diversifiée. Même des vers viendront vivre dans un pot.

PRINTEMPS

Parmi les amendements suggérés pour le printemps qui arrive, on retrouve les farines de toutes sortes, comme la luzerne, le trèfle, le sang, le poisson, le varech, l'os et le margousier. Des farines de coquilles, des poussières de roches, divers fumiers, des composts et lombricomposts permettront tous au cannabis de s'épanouir.

PRINTEMPS

TROPIQUE DU CANCER
Durée du jour MOY. : Mars : 12 h 03 m, Avril : 12 h 28 m, Mai : 12 h 48 m
Temp. MOY. : Mars : 26 °C, Avril : 27 °C, Mai : 26 °C

TROPIQUE DU CAPRICORNE
Durée du jour MOY. : Sep. : 12 h 01 m, Oct. : 12 h 20 m, Nov. : 12 h 40 m
Temp. MOY. : Sep. : 19 °C, Oct. : 20 °C, Nov. : 22 °C

RÉGIONS DU SUD
Durée du jour MOY. : Sep. : 11 h 52 m, Oct. : 12 h 54 m, Nov. : 13 h 51 m
Temp. MOY. : Sep. : 19 °C, Oct. : 20 °C, Nov. : 21 °C

Le premier mois du printemps accueille l'équinoxe de printemps, ce moment si important où la pleine lune annonce que tous les jours qui vont suivre, jusqu'à l'équinoxe d'automne, dureront plus de 12 heures. Plus de 12 heures de soleil est une exigence vitale pour une végétation saine du cannabis.

Dans les tropiques, on peut sans danger faire germer le cannabis maintenant. Les jeunes plants vont émerger et s'épanouir dans la chaleur des tropiques et passeront rapidement en végétation. La sélection des espèces est importante quand on cultive sous les tropiques. Une résistance aux champignons et bactéries est très bénéfique, dans ces environnements souvent mouillés et toujours humides.

Les variétés sativa et à dominante sativa s'épanouiront et fleuriront sans aucun problème. Les variétés indica s'épanouiront pendant la végétation, mais elles pourraient avoir du mal à passer en floraison, car la durée de la nuit ne s'allonge pas assez rapidement pour déclencher la phase de floraison. Une privation de lumière pourrait être nécessaire pour garantir la floraison chez les variétés plus photo-dépendantes.

En dehors des tropiques, même si les jours rallongent rapidement, le soleil met plus longtemps à monter dans le ciel pour donner au cannabis toute l'exposition dont il a besoin. Faire germer pendant le deuxième mois du printemps garantit une végétation adaptée et de meilleurs résultats finaux. Une germination trop précoce peut perturber les plants à photopériode et réduire le rendement et la qualité à la fin du cycle de floraison.

Dans ce type de conditions, la durée du jour indique aux jeunes plants qu'ils sont en mode floraison. Puis, quelques semaines plus tard, ils sont forcés de repasser de nouveau en végétation complète, puis de reprendre à nouveau la floraison à l'arrivée de l'automne. Les plants en végétations restent impressionnants, mais les fleurs finales sont inférieures à la moyenne et les rendements sont faibles.

Si vous cultivez naturellement, attendez qu'il y ait beaucoup de soleil, autrement, utilisez une source lumineuse complémentaire. Faire germer les plants plus tôt qu'à l'arrivée du vrai printemps puis leur donner du temps sous des lampes artificielles pour augmenter la durée de la période de végétation est une technique permettant d'obtenir de plus gros plants dans les régions où la saison de végétation est plus courte. Les plants qui sont déjà bien installés peuvent être placés en extérieur quand les journées sont plus longues que 12 heures. Une fois endurcis dans un coin à l'ombre pendant deux semaines, ils passeront le turbo une fois en plein soleil.

PRINTEMPS

Ajoutez des mycorhizes à la motte des racines quand vous transplantez les jeunes plants dans les plus grands pots du début de végétation—puis de nouveau quand vous les transplantez dans leur récipient final. Ces champignons bénéfiques forment un partenariat symbiotique avec les racines, en augmentant leur surface et en améliorant les performances globales. Une biosphère des racines en bonne santé aide aussi à éviter les maladies racinaires tout en améliorant la résistance immunitaire générale chez les plants.

Le début du printemps est le moment pour commencer à étêter vos plants afin de manipuler les futurs schémas de croissance. Des plants bien manucurés et entretenus répondront par une croissance vigoureuse et de multiples sites de floraison. Des canopées uniformément distribuées, avec des branches ouvertes et bien nettoyées en dessous, garantissent la meilleure santé pour le plant.

Le début du printemps est aussi le moment de commencer l'aspersion avec des applications foliaires biologiques bien choisies, comme des fongicides et pesticides naturels tels que l'huile de margousier et des boosters de croissance comme le varech ou l'aloe vera. Aspergez toujours en soirée.

La fin du printemps est le moment d'amender de nouveau les sols en préparation de l'explosion végétative de l'été. C'est le moment où les plants s'efforcent de développer autant de futurs sites de floraison que possible. Plus un plant grandit pendant la végétation, plus il aura de potentiels sites de fleurs à l'arrivée de l'automne.

ÈTÉ

ÉTÉ

TROPIQUE DU CANCER
Durée du jour MOY. : Juin : 12 h 59 m, Juillet : 12 h 54 m, Août : 12 h 36 m
Temp. MOY. : Juin : 25 °C, Juillet : 24 °C, Août : 25 °C

TROPIQUE DU CAPRICORNE
Durée du jour MOY. : Déc. : 12 h 50 m, Jan. : 12 h 45 m, Fév. : 12 h 28 m
Temp. MOY. : Déc. : 24 °C, Jan. : 26 °C, Fév. : 27 °C

RÉGIONS DU SUD
Durée du jour MOY. : Déc. : 14 h 21 m, Jan. : 14 h 07 m, Fév. : 13 h 10 m
Temp. MOY. : Déc. : 29 °C, Jan. : 30 °C, Fév. : 30 °C

L'été est une période de croissance rapide pour le plant de cannabis. Les heures d'ensoleillement en journée sont à leur maximum et les plants arrosés régulièrement sont au maximum de la photosynthèse. Les branches devront être contrôlées pour une pénétration du soleil et une circulation de l'air optimales. Des piquets, des cages en grillage, des treilles et des filets en plastique sont autant de moyens de palisser le plant de cannabis pour une performance optimale.

L'été est aussi le moment où l'activité des insectes et des pathogènes est à son maximum. Poursuivez l'aspersion foliaire de manière préventive et surveillez les plants souvent pour repérer tout signe d'une attaque. Ajouter régulièrement des bactéries bénéfiques pour les racines comme trichoderma immunise les plants contre les maladies des racines et repousse les insectes aimant les climats chauds comme les pucerons des racines. La nature symbiotique de ces bactéries augmente également au centuple l'efficacité des racines et stimule la croissance des plants. Alimenter les plants avec des sucres complexes comme de la mélasse et des enzymes comme de l'orge maltée ou des extraits de maïs aide à entretenir la santé de ces colonies de bactéries.

ÈTÉ

Le stress dû à la chaleur est évitable par l'aspersion foliaire d'un ensemble d'additifs biologiques. Des algues fermentées, des émulsions de varech et de poisson, tout comme de la silice, augmenteront la tolérance à la chaleur de 300 %. La silice possède l'avantage supplémentaire d'éliminer les nuisibles comme les araignées rouges et les thrips. Puis, quand elle se répand aux racines, elle contrôle la pourriture des racines tout en rendant les racines répugnantes pour les nématodes nocifs et les larves d'insectes.

La fin de l'été est le moment d'amender une fois de plus le sol avec des nutriments, minéraux, enzymes et acides aminés adaptés à la floraison. En préparation de la phase de floraison qui arrive, des céréales maltées, du lombricompost, de l'aloe vera fermentée et diverses poussières de roche apportent tous des composés essentiels pour booster les fleurs. De la farine d'os ou du phosphate naturel et de la potasse sont d'excellente sources de phosphore, de calcium et de potassium pour une robuste production de fleurs.

Les variétés à floraison précoce et un certain nombre d'hybrides féminisés commenceront également à se différencier à la fin de l'été. Les journées commencent à raccourcir depuis le solstice d'été. Ces journées plus courtes peuvent déclencher la floraison chez certaines espèces, alors que d'autres répondront à une horloge interne et fleuriront quand bon leur semble. Ces variétés seront prêtes à être récoltées à la mi-automne. Les variétés à photopériode « normale » devront toujours attendre les journées plus courtes de l'automne pour que leur floraison soit déclenchée et arriveront à maturité plus tard dans la saison.

AUTOMNE

AUTOMNE

TROPIQUE DU CANCER
Durée du jour MOY. : Sep. : 12 h 12 m, Oct. : 11 h 48 m, Nov. : 11 h 27 m
Temp. MOY. : Sep. : 24 °C, Oct. : 24 °C, Nov. : 23 °C

TROPIQUE DU CAPRICORNE
Durée du jour MOY. : Mars : 12 h 10 m, Avril : 11 h 49 m, Mai : 11 h 33 m
Temp. MOY. : Mars : 27 °C, Avril : 24 °C, Mai : 22 °C

RÉGIONS DU SUD
Durée du jour MOY. : Mars : 12 h 18 m, Avril : 11 h 15 m, Mai : 10 h 24 m
Temp. MOY. : Mars : 28 °C, Avril : 24 °C, Mai : 20 °C

Dans tous les climats, c'est le moment où les choses deviennent vraiment amusantes. Alors que les variétés à floraison précoce accumulent déjà des boules duveteuses de pistils et de calices, les variétés à photopériode régulière commencent à se différencier. Les plants changent de silhouette alors qu'ils commencent à révéler clairement leur sexe en affichant des calices ou des bourses à pollen.

Les branches changent d'aspect et d'angle de croissance et peuvent se tourner vers le haut à leur pointe. Les plants commencent à devenir plus asymétriques, le schéma en zig-zag classique des nœuds se développe rapidement. Rapidement, l'étirement des branches et la formation de nouveaux nœuds prend fin et la formation des fleurs débute. Les plants continuent de grandir alors que les structures des fleurs s'étendent, mais il n'y a plus de nouvelle croissance végétative.

AUTOMNE

Alors que l'automne progresse, en particulier après l'équinoxe d'automne quand la durée du jour tombe sous les 12 heures, la floraison continue à battre son plein. De véritables fleurs se sont formées et se nichent individuellement ou se regroupent ensemble pour former de grosses têtes. Avec pour thème le mot « gros », beaucoup de variétés forment des tiges de têtes aussi longues et aussi épaisses qu'un bras.

Le développement de la résine est désormais évident et les trichomes sont clairement visibles à l’œil nu. Les arômes se développent et les plants font bon usage de tout le soutien qu'ils ont reçu pour éviter que les branches ne ploient sous le poids des fleurs qui s'accumulent rapidement.

C'est le moment d'être vigilant face aux problèmes de moisissure, en particulier sous les tropiques, où un excès de pluie peut entraîner la pourriture des têtes ou l'oïdium. Des applications foliaires régulières pendant la végétation et en début de floraison devraient permettre d'éviter l'installation de pathogènes. Une bonne sélection des variétés implique une résistance innée à de nombreux pathogènes et un système immunitaire sain rend également les plants résistants.

Au milieu de l'automne, les plants à floraison précoce et les plants féminisés seront prêts à être récoltées. Ils auront eu au moins 10 semaines de bonne floraison depuis leur différenciation. Surveillez les trichomes qui indiquent la maturité. Les plants sont généralement récoltés quand les trichomes sont d'un blanc laiteux, certains affichant des colorations plus foncées. Mais ce n'est qu'une règle générale et l'expérience vous indiquera le meilleur moment de récoler selon votre goût en particulier.

Avec les plus grands plants, les fleurs supérieures peuvent être récoltées pour permettre plus de pénétration de la lumière dans les parties inférieures du plant. Une récolte en deux ou trois étapes assure que tout le plant arrive à maturité, les fleurs les plus hautes et les plus extérieures arrivant à maturité en premier et les fleurs les plus basses et les plus intérieures arrivant à maturité en dernier.

La fin de l'automne sonne l'heure de la récolte pour la plupart des cultivateurs de cannabis. Les journées plus courtes et plus fraîches avec une lumière tirant plus sur le rouge au cours du mois qui vient de s'écouler ont intensifié la production de résine et les arômes sont au sommet de leur complexité. Les calices et trichomes sont gonflés de résine et les fleurs sont fermes et super collantes au toucher.

L'inspection des trichomes est la compétence qui doit être développée pour réussir à identifier le cannabis arrivé à maturité. Une loupe de joaillier, une loupe toute simple ou un microscope sont autant d'outils inestimables pour déterminer la maturité du cannabis.

Les plants à dominante sativa de plus grande taille peuvent être laissés à maturer pendant les dernières semaines d'automne. En particulier pour ceux qui sont récoltés par étape, où les têtes les plus basses peuvent rester sur le plant jusqu'à l'arrivée de l'air hivernal. Le temps plus frais fait ressortir de magnifiques couleurs « fraîches » dans les fleurs de cannabis.

ET C'EST REPARTI POUR UN TOUR

L'hiver arrive bientôt et la joyeuse roue de la culture du cannabis continue de tourner. La saison de culture réussie a donné beaucoup de têtes affinées de haute qualité. Les cultivateurs satisfaits se préparent pour un autre hiver et planent tout en réfléchissant à la saison de culture de l'année suivante.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.