CULTIVER EN AUSTRALIE

L'Australie abrite peut-être des animaux terrestres et marins qui peuvent vous tuer en un clin d’œil, mais elle possède aussi un éventail diversifié de climats et de microclimats idéaux pour la culture du cannabis. Le Tropique du Capricorne traverse le pays pratiquement au milieu d'est en ouest. La pointe la plus au nord du Cap York touche presque l'équateur à 10 °, alors que la pointe la plus au sud de la Tasmanie est proche des 43 ° de latitude et ses montagnes sont enneigées pendant l'hiver. Mis à part des bandes vertes qui entourent la côte et peuplent les forêts de l'état insulaire de Tasmanie, l'Australie continentale est principalement aride ou désertique.

Cultiver du bon cannabis demande les mêmes soins, peu importe la latitude, seuls les moments de l'année changent légèrement suivant la région. Avec une côte pleine de fans de cannabis qui s'étend sur plus de 4500 kilomètres du nord au sud, pratiquement tous les types d'environnements de culture sont représentés : des véritables tropiques jusqu'aux latitudes possédant les mêmes conditions de culture en extérieur que Barcelone.

L'herbe reste assez illégale en Australie, mis à part quelques programmes pilotes de cannabis médical, et pourtant la culture et la consommation de cannabis sont insolemment abondantes. En général, les tribunaux et la police considèrent la poursuite des délits liés au cannabis comme une embarrassante perte de temps. Et au vu des changements légaux en Europe et en Amérique, ils ont bien raison. Mais il suffit d'un seul juge grognon qui n'a pas encore pris son café du matin (ou son joint !) pour administrer une amende ou une peine de prison. Faites bien attention, chers camarades fumeurs de joints.

Les moyennes utilisées plus bas sont prises à Rockhampton sur le Tropique du Capricorne, au nord sur le Cap York et au sud à Melbourne. Les énormes distances entre chaque point pourraient facilement être divisées plus précisément, mais c'est là où les connaissances du terrain local joueront leur rôle. Les tableaux présentant le lever du soleil et de la lune seront vos meilleurs alliés pour planifier une culture de cannabis, car les plants ont besoin de 12 heures ou plus de lumière directe du soleil, peu importe où le cultivateur installe sa plantation.

HIVER

JUIN ET JUILLET

C'est l'hiver en Australie et les cultivateurs d'extérieur vivant au sud ayant eu une culture réussie l'année précédente se font chauffer les orteils au coin du feu tout en savourant les fruits résineux et bien affinés de leur labeur. Leurs voisins du nord tropical poussent un soupir de soulagement car la saison sèche arrive, avec sa chute d'humidité bienvenue. Eux aussi savourent les fruits bien collants de leur efforts.

AOÛT

C'est le dernier mois de l'hiver et les cultivateurs rêvent déjà de la saison à venir. Au sud, il reste encore quelques mois avant de pouvoir se lancer dans un cycle de culture naturel en suivant les saisons. Mais ceux qui veulent d'énormes arbres de cannabis à faire baver feront germer dès maintenant les graines sous des lumières artificielles jusqu'au printemps, ou mettront de côté des clones pour lancer un cycle de végétation avant de passer en extérieur.

Les cultivateurs d'extérieur bio déposent des amendements dans les pots et parterres avec des couches en superficie naturellement bénéfiques. Varech, poisson, sang et os, coquilles, luzerne, trèfles et farine de plumes, lombricompost, fumier, diverses poussières de roche et pain de margousier, autant d'éléments bénéfiques pour favoriser une vie saine dans la terre.

PRINTEMPS

SEPTEMBRE

La pleine lune de septembre est l'équinoxe de printemps – un moment important pour les cultivateurs de cannabis. Les jours commencent à s'allonger au-delà des 12 heures, ce qui est le minimum d'heures de lumière du soleil nécessaire pour une saine croissance végétative.

• Nord
Durée du jour MOY. : 11 : 45 – 12 : 13
Temp. MOY. : 29 °C

La période de la pleine lune est le moment idéal pour faire germer les graines. L'instinct printanier produit une rapide croissance végétative chez les bébés plants. Comme le temps se réchauffe et le soleil s'intensifie, les plants répondent par une croissance vigoureuse et on peut observer une augmentation quotidienne en volume. Une terre bien entretenue contiendra suffisamment de nutriments pour garantir une croissance sans obstacle jusqu'à la première application d'amendements bénéfiques.

• Sud
Durée du jour MOY. : 11 : 27 – 12 : 20
Temp. MOY. : 24° C

En général, il est trop tôt en septembre pour garantir une germination et un début de végétation appropriés. Il est toujours tentant de planter tôt dans le printemps, mais au sud du pays, planter aussi tôt peut affecter la production finale des fleurs. Il n'y aura pas plus de 12 heures de lumière avant la fin du mois. Les plants pourraient bien végéter et avoir un bel aspect, mais les têtes peuvent finir par être trop aériennes et mal développées. À moins que l'espace de culture ne soit totalement exposé au soleil de l'aube au crépuscule, il est préférable d'attendre jusqu'au mois suivant pour garantir de bons résultats finaux.

Les heures de soleil peuvent suffire pour une germination à la fin septembre, mais les températures ne sont pas très adaptées au cannabis, car le froid de l'hiver est encore dans l'air. Une serre ou un plateau à jeunes pousses avec un couvercle, en plein soleil, seront bénéfiques pour les jeunes plants alors que la température de l'air augmente. Des gelées tardives surprises peuvent endommager sérieusement les plants laissés à l'air libre à cette période de l'année.

Le premier cycle de cultures à autofloraison devrait être lancé au nord comme au sud. Comme ces plants ne dépendent pas de la photopériode pour déterminer leur croissance, les jours plus courts ne signifient que des plants plus petits pour ce premier cycle.

OCTOBRE

• Nord
Durée du jour MOY. : 12 : 14 – 12 : 42
Temp. MOY. : 31 °C

Les plants ayant germé en répondant à l'appel pressant du printemps sont déjà bien développé et ont démarré leur longue période de végétation. Le climat implique que les graines doivent surtout être des sativas et il faut prendre en compte l'aspect que ces grands plants auront. Un étêtage régulier ainsi qu'une taille de la croissance inférieure à une étape précoce (le premier étêtage intervenant environ au 10e nœud) garantiront aux plants une exposition au soleil et une circulation d'air maximales. Le but est d'avoir une canopée de fleurs, alors que l'intérieur est composé de tiges et branches nues.

• Sud
Durée du jour MOY. : 12 : 20 – 13 : 15
Temp. MOY. : 26 °C

Le printemps bat son plein et faire germer et planter les graines pour le début de la végétation permettra de garantir un bon retour sur investissement en termes d'efforts à l'heure de la récolte. Les jours rallongent rapidement à partir de ce moment, ce qui apporte au cannabis beaucoup de soleil intense, alors que les températures deviennent plus adaptées pour la santé et la vitalité du cannabis.

Spring List

NOVEMBRE

• Nord
Durée du jour MOY. : 12 : 43 – 13 : 34
Temp. MOY. : 33 °C

Placer une cage de palissage permet de faciliter l'entretien tout en apportant les conditions de culture idéales pour les plus gros plants – d'abord une petite cage tôt pendant la végétation, suivie d'une cage plus grosse alors que les plants poussent, pour bien espacer les branches. La taille des parties inférieures assure que la circulation d'air évite les conditions humides qui pourraient favoriser les pathogènes.

• Sud
Durée du jour MOY. : 13 : 15 – 13 : 59
Temp. MOY. : 29 °C

Des deux côtés de la ligne des tropiques, la vie s'agite à plein régime. La végétation est très active et les génétiques s'affichent dans la forme des feuilles, l'aspect, la silhouette et le schéma de croissance. Un étêtage et une taille régulière des gros plants stimuleront une croissance luxuriante, tout comme le fait d'attacher, de fixer ou d'encager les branches pour ouvrir tout le plan au soleil.

Une aspersion régulière toutes les deux semaines de fongicides et pesticides naturels, comme l'huile de margousier, protégera les jeunes plants face à bon nombre de facteurs négatifs. Ajouter des stimulants naturels de croissance, comme de l'aloe fermentée et des extraits de céréales maltées, ainsi que des champignons bénéfiques comme Trichoderma, récompensera les plants de bien des manières. L'aloe et les céréales maltées ajoutent des enzymes qui améliorent la biologie du sol et renforcent l'immunité des plants ; les colonies de Trichoderma améliorent tous les aspects de l'efficacité des racines tout en agissant comme inoculant contre les pathogènes du sol.

Il est temps de récolter la première culture à autofloraison et de faire germer la deuxième.

ÈTÉ

DÉCEMBRE

• Nord
Durée du jour MOY. : 13 : 34 – 13 : 39
Temp. MOY. : 34 °C

• Sud
Durée du jour MOY .: 13 : 59 – 14 : 08
Temp. MOY. : 31°C

L'été arrive, tout comme la chaleur australienne. Peu importe où vous êtes, en train de suer sous les tropiques humides, ou de bronzer dans l'été sec du sud, il fait chaud et il est temps de surveiller les maladies du plant de cannabis.

Le cannabis est une plante annuelle à la croissance rapide qui boit beaucoup d'eau pour pousser autant que possible, aussi vite que possible. L'été présente donc des défis intéressants. Un excès d'eau combiné avec la chaleur peut créer les conditions parfaites pour la pourriture des racines et des insectes comme les thrips et les pucerons des racines. Une fois de plus, Trichoderma et les autres colonies de champignons et bactéries inoculantes peuvent donner au cannabis une bonne résistance contre de nombreuses maladies et insectes des racines. Une aspersion de silice quand il fait chaud donne un coup de pouce minéral et rend le cannabis peu appétissant pour les bestioles. Attention à n'asperger qu'à la fraîcheur du soir.

C'est le bon moment pour ajouter des amendements aux sols biologiques afin de garantir une santé du sol et une disponibilité des nutriments maximums. Les farines et fumiers, lombricomposts, poussières de roche et composts sont autant d'éléments qui aident le cannabis à s'épanouir. Attention quand vous utilisez des terreaux du commerce, car ils sont souvent très « chargés » et peuvent brûler les plants. Préparez un super-sol bio et amendez-le régulièrement pour entretenir les conditions de culture optimales.

JANVIER

• Nord
Durée du jour MOY. : 13 : 22 – 13 : 39
Temp. MOY. : 34 °C

• Sud
Durée du jour MOY. : 13 : 36 – 14 : 08
Temp. MOY. : 31 °C

Et vous pensiez qu'il faisait chaud en décembre ! Les mêmes défis estivaux restent présents. Assurez-vous d'entretenir un cycle humide-sec sain pour les plants. Le cannabis aime vraiment avoir les pieds au sec et il n'aura aucun problème à rester dans un sol sec pendant un jour ou deux. Arroser en petites quantités, mais plus souvent, évite les potentiels problèmes de racine provoqués par les racines noyées et qui chauffent trop dans les pots. Les jardins devraient recevoir de nouveau un paillis si le paillis précédent s'est décomposé en compost. Utiliser de la farine de luzerne comme paillis est un bon moyen de donner un apport régulier en azote pour les plants désormais en végétation rapide.

Les sprays foliaires (administrés en soirée) peuvent aider les plants à vaincre le stress de la chaleur. Du varech fermenté, de l'aloe et des thés de compost dilués donnent aux plants une bonne tolérance à la chaleur tout en complétant la croissance des plants avec des enzymes et acides aminés bénéfiques.

Il est temps de récolter la deuxième culture à autofloraison et de faire germer la troisième.

Summer List

FÉVRIER

• Nord
Durée du jour MOY. : 13 : 22 – 13 : 27
Temp. MOY. : 34 °C

• Sud
Durée du jour MOY. : 12 : 47 – 13 : 36
Temp. MOY. : 31 °C

Les variétés qui fleurissent tôt et de nombreuses variétés de cannabis féminisées commenceront à se différencier aux alentours de la pleine lune de février. L'identification sexuelle sera évidente dans les variétés régulières, si elles n'avaient pas encore donné d'indices comme des calices ou de petites bananes en fin de végétation.

Si vous avez accès à des lampes et que vous voulez éviter d'attendre que les plants affichent leur sexe, faites des clones tôt pendant la végétation et mettez-les à fleurir dès qu'ils se sont enracinés. Quand les petits plants affichent leur sexe, vous pouvez vous débarrasser des mâles correspondants en extérieur pendant qu'ils sont toujours en végétation pour consacrer tous vos efforts aux femelles. Vous pouvez même faire plus de clones des plants que vous savez être femelles pour augmenter la production de fleurs à l'heure de la récolte.

AUTOMNE

MARS

• Nord
Durée du jour MOY. : 11 : 56 – 13 : 27
Temp. MOY. : 34 °C

• Sud
Durée du jour MOY. : 11 : 48 – 12 : 47
Temp. MOY. : 30 °C

Les variétés à floraison rapide commencent à accumuler les fleurs. Assurez-vous de donner un support aux branches, car les fleurs deviennent plus denses et plus lourdes. La production de résine devient évidente alors que les trichomes commencent à gonfler et les calices à grossir. Les odeurs se développent agréablement et les pistils commencent à flétrir. Arrêtez les sprays foliaires pour garantir l'intégrité des saveurs dans le produit fini. Il est temps de commencer à surveiller les changements de couleur dans les trichomes.

Les variétés à floraison plus longue se différencient et les plants se préparent à s'étirer pendant la floraison. Les pointes des branches peuvent se tourner vers le haut et l'espace entre les nœuds peut s'allonger afin de faire de la place pour les fleurs. À partir de ce moment, les plants peuvent doubler ou tripler de volume.

Il est temps de récolter la troisième culture à autofloraison et de faire germer la quatrième dans le nord. Il est peu probable qu'une quatrième récolte soit possible dans le sud. Les heures de soleil en journée diminuent désormais rapidement alors que l'automne progresse et les températures hivernales deviendront rapidement trop froides pour une culture du cannabis réussie.

AVRIL

• Nord
Durée du jour MOY. : 11 : 30 – 11 : 55
Temp. MOY. : 32 °C

• Sud
Durée du jour MOY. : 10 : 55 – 11 : 48
Temp. MOY. : 27 °C

La floraison tourne à plein régime alors que les calices se forment et s'empilent selon leur propre schéma régi par les génétiques. Les indicas forment des grappes denses de fleurets pratiquement indistinguables alors que les sativas possèdent plus de distance entre les nœuds et forment de longues pointes de fleurs.

Les variétés à floraison plus précoce et à maturation plus rapide seront récoltées à partir de la mi-avril. Les variétés à maturation plus longue connaissent leur pic de floraison avec un maximum de production de résine et entrent à présent dans leur phase finale. Les trichomes indicateurs annonceront l'heure de la récolte.

MAI

• Nord
Durée du jour MOY. : 11 : 10 – 11 : 30
Temp. MOY. : 29 °C

• Sud
Durée du jour MOY. : 10 : 16 – 10 : 55
Temp. MOY : 24 °C

Les variétés à floraison rapide seront sèches et en train de s'affiner dans les bocaux désormais et vous aurez très certainement roulé quelques joints ou tiré sur quelques bangs. Il y a probablement encore un peu trop de chlorophylle pour l'instant, mais c'est un savoureux aperçu en attendant la perfection parfaitement affinée. N'oubliez pas, l'affinage est très important : la structure moléculaire des ingrédients actifs de l'herbe change alors qu'elle perd son humidité pour devenir plus psychotrope. Miam, encore plus psychotrope ...

Les variétés à floraison plus longue s'approcheront de l'heure de la récolte pendant le mois de mai, il est donc d'autant plus important de surveiller les trichomes. Les sativas les plus grandes doivent d'abord être soulagées de leurs têtes supérieures les plus mûres plus tôt dans le mois pour donner aux fleurs plus basses plus de lumière. Elles seront alors récoltées plus tard dans le mois, après plusieurs semaines passées sans ombre.

Autumn List

QUELQUES NOTES SUR LA CULTURE DANS LES TROPIQUES

Pour avoir des plants sans souci, qui ne repassent pas en végétation ou qui ne refusent pas de fleurir, la sélection des variétés est très importante. Les variétés à autofloraison permettent évidemment d'éviter les problèmes de timing et de lumière et il existe même des spécimens sativa qui mûrissent selon leur horloge interne, plutôt que strictement d'après le cycle lumineux. Quand la durée du jour est toujours très proche des douze heures, comme c'est le cas dans les tropiques, les espèces à photopériode comme les indicas, qui s'appuient sur la durée du jour pour déclencher la floraison, ont besoin d'être privées de lumière pour bien mûrir.

Les variétés qui sont tolérantes face aux pathogènes comme la pourriture des têtes ou des racines, ou le mildiou, sont plus résistantes dans l'humidité de l'été tropical. Avec des pluies consistantes chaque après-midi, les plants cultivés sous les tropiques ont besoin d'un excellent drainage pour avoir des racines en bonne santé, tout en étant exposés à une lumière du soleil généreuse pour garantir l'évaporation de l'excès d'humidité. C'est particulièrement le cas à l'heure de la floraison, quand un excès d'eau trop prolongé peut provoquer une pourriture chronique des têtes, peu importe la résistance de la variété.

Les variétés à autofloraison sont une bénédiction pour les cultivateurs tropicaux. Avec la plupart des variétés qui sprintent, en moyenne, de la germination à la récolte en trois mois, il est possible de faire jusqu'à quatre récoltes par an. La récolte d'hiver ne sera peut-être pas aussi abondante que les récoltes d'été, mais il y aura toujours beaucoup de lumière intense. De quoi éviter de se mettre la pression avec une seule grosse récolte pour obtenir ses réserves en herbe pour toute l'année. De plus, une plus grande diversité d'espèces et de variétés peut être cultivée afin d'aider à avoir du choix alors que vous savourez vos réserves d'herbe pendant toute l'année.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.