Le « butane hasch oil » (BHO) a fait son entrée dans la culture populaire du cannabis en 1999 après un post sur un forum expliquant aux internautes comment réaliser la substance. Aujourd’hui, cet extrait de cannabis à base de solvant reste une option populaire en offrant des inhalations condensées et puissantes de terpènes et de cannabinoïdes.

Malgré ses effets puissants et sa reconnaissance étendue à travers le monde, le BHO comporte son lot d’inconvénients. En plus d’être dangereux à faire dans certains environnements, de nombreuses préparations sont mal faites et comportent en leur sein des contaminants nocifs issus de constituants de plants indésirables et de résidus de solvants.

Apprenez-en plus sur le BHO ci-dessous et découvrez comment les techniciens utilisent l’extraction CRC pour rendre leurs produits plus sûrs et plus attrayants à l’œil nu, ce qui va finalement changer cette partie de l’industrie pour le meilleur.

Qu’est-Ce Que Le BHO ?

Le BHO est d’abord apparu grâce à un post sur Erowid, un forum dédié aux substances psychotropes. L’extrait a depuis connu une croissance exponentielle de sa popularité parmi les consommateurs, et ce, surtout depuis que ces derniers peuvent en faire chez eux avec seulement un peu de matériel.

Le processus nécessite de remplir un tube d’extraction BHO avec du cannabis et de le remplir de gaz butane. La substance passe au travers du cannabis et agissant tel un solvant, extirpe les cannabinoïdes, les terpènes et les autres composés de la matière végétale.

L’extrait émerge à l’autre extrémité comme un liquide infusé de précieux constituants du cannabis. Ensuite, les consommateurs doivent « purger » l’extrait brut. Cette étape permet de retirer le solvant du mélange, mais remplit également l’air de gaz inflammable, ce qui en fait une étape relativement dangereuse lorsqu’elle est réalisée dans des conditions négligentes. Connue sous le nom de système « en circuit ouvert », cette méthode faite maison permet au butane de s’évaporer et de pénétrer dans l’atmosphère.

Plusieurs entreprises situées dans des États et pays favorables au cannabis sont passées à la vitesse supérieure avec des systèmes en circuit fermé. Cette méthode récupère le butane et le recycle dans le système, créant ainsi une procédure globalement plus efficace et plus sûre.

  • Types de BHO

Il existe plusieurs types de BHO que les consommateurs peuvent acheter dans les dispensaires ou les coffeeshops ou même fabriquer chez eux. Un tel choix a aidé le BHO à atteindre son statut élevé dans le monde du cannabis. Chaque forme nécessite un processus légèrement différent, mais elles sont toutes fabriquées en utilisant le butane comme solvant.

Les extraits BHO les plus populaires sont :

Shatter

Crumble

Wax

Sauce

Budder

Soucis du BHO

Alors que le BHO sert d’extrait accessible et facile à fabriquer, il est accompagné d’une liste de problèmes. Tout d’abord, la purge du BHO dans un système à circuit ouvert pose un sérieux risque d’incendie.

Pendant la purge, le BHO entre dans l’air sous forme de gaz. La présence de flammes nues ou d’étincelles électriques improbables suffit à enflammer le gaz et à le faire prendre feu. Bien que cela puisse sembler rare, des accidents majeurs peuvent se produire et se produisent. Par exemple, des fabricants d’extraits au Royaume-Uni ont déjà fait sauter des murs de leur maison.

Deuxièmement, la qualité du BHO varie considérablement en fonction de la technique utilisée et de l’expérience de la personne qui fabrique l’extrait. Alors que les fabricants d’extrait expérimentés sont capables de fabriquer du BHO exceptionnellement pur, les débutants sont enclins à produire, et donc à inhaler, des produits impurs.

Les impuretés du BHO se divisent en deux catégories principales. Les constituants végétaux représentent la première catégorie. L’excès de chlorophylle, de cires et d’autres composants décolorent le BHO et donnent une fumée rugueuse et désagréable.

La deuxième catégorie concerne les résidus chimiques. Alors que les composants végétaux ont un goût désagréable, l’inhalation de butane n’est pas du tout souhaitable aux poumons.

Qu’est-Ce Que Le CRC ?

Le CRC offre une solution efficace au BHO contaminé. Non seulement ce processus avancé minimise les risques de contamination par les produits chimiques et les composés végétaux, mais il améliore considérablement l’aspect visuel de l’extrait.

La technologie CRC a le potentiel de changer l’industrie du BHO dans les régions légales et les fabricants d’extraits dans les zones interdites utilisent également cette technique chez eux pour améliorer la qualité de leurs produits.

Que Fait Le CRC ?

Tout d’abord, le CRC améliore considérablement la couleur du BHO. Alors que la plupart des BHO faits maison sont opaques, brun foncé et ont un goût âpre, le CRC permet d’obtenir des extraits translucides et de couleur vive qui sont beaucoup plus agréables à l’œil.

Mais pourquoi les consommateurs devraient-ils se soucier de l’apparence d’un extrait ? Eh bien, une apparence pure reflète souvent un produit pur. La couleur dorée et brillante du BHO par CRC témoigne de l’absence de composants excessifs qui ne font rien d’autre que de teinter négativement le goût et les effets de l’extrait.

Que Fait Le CRC ?

Bien sûr, l’esthétique compte surtout aux yeux des clients qui cherchent leur prochain produit favori à consommer. Mais la méthode CRC permet également de réaliser quelque chose de bien plus important. En plus d’éliminer une grande quantité des matières végétales indésirables, elle permet d’éviter la contamination par les solvants.

Bien que les systèmes en circuit fermé actuels éliminent efficacement les résidus de butane, les systèmes CRC passent à la vitesse supérieure. Grâce à l’utilisation d’une couche supplémentaire de filtres, cette méthode capte toutes les traces de solvants et les empêche de se retrouver dans le produit final.

Le Processus CRC

Les extracteurs peuvent permettre d’obtenir une meilleure couleur et des produits plus purs en ajoutant simplement une étape supplémentaire au processus d’extraction. Tout comme une installation BHO normale, les installations CRC comprennent un réservoir de solvant, un réservoir de matière (où le solvant extrait tous les cannabinoïdes et les terpènes), et un réservoir de collecte. Cependant, l’ajout d’une colonne CRC entre le réservoir de matière et le réservoir de collecte fait toute la différence.

Le filtre CRC contient plusieurs couches de matériaux qui filtrent les contaminants de l’extrait. Ces matériaux varient selon les installations, mais comprennent généralement de l’argile bentonite, du magnésium synthétique et du gel de silice.

Une fois que l’extrait brut est entré dans le filtre CRC, il passe à travers plusieurs couches de ces matériaux filtrants. Après avoir franchi les premières barrières, l’huile filtrée passe ensuite par un filtre en papier et enfin par une plaque filtrante pour déterminer la pureté maximale.

Le Processus CRC

La Technologie CRC Peut-Elle Booster La Croissance De L’industrie Des Extraits ?

Le CRC aura sans aucun doute un impact positif sur l’industrie du BHO dans les pays et les États légaux. Au fur et à mesure que les entreprises adopteront cette méthode, la satisfaction et la confiance des clients augmenteront. Les fabricants peuvent offrir des niveaux plus élevés de pureté, des produits plus beaux et des extraits avec des saveurs et des effets améliorés.

Quels Sont Les Inconvénients ?

Le CRC a-t-il des inconvénients ? Dans un contexte commercial, pas vraiment. Le seul inconvénient de la méthode réside dans la fabrication d’extraits à domicile. Les artisans peuvent utiliser la technologie CRC pour améliorer la qualité de leurs produits, mais l’incorporer dans un système fait-maison en circuit ouvert implique plus d’efforts et d’investissements.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.