Il existe des myriades de manières de consommer du cannabis, cela va de fumer des fleurs à taper des dabs en passant par le dévorage de produits comestibles. Cependant, ce sont les extractions sous forme d’huile qui offrent les méthodes pour planer les plus puissantes. Parmi ces préparations, la Rick Simpson oil (RSO) se démarque en tant que l’une des plus connues et des plus controversées. Mais la plupart des gens ne consomment pas seulement la RSO juste pour planer. Cette forme d’huile au cannabis est devenue connue à la suite d’un documentaire qui vantait ses superbes pouvoirs guérisseurs, parmi lesquels son potentiel de traitement du cancer.

Malgré le manque de preuves cliniques pour soutenir ces déclarations, la RSO a fait d’énormes vagues sur les réseaux sociaux et ça ne s’est pas arrêté là. Depuis qu’elle s’est popularisée, des milliers de témoignages anecdotiques ont vu le jour et témoignent de son efficacité à l’encontre d’une pléthore de conditions de santé.

Mais la RSO et le mouvement qu’elle a catalysé ne manquent pas de sceptique ou de détracteurs. Même si des études en cours enquêtent sur les effets antitumoraux des cannabinoïdes, de nombreux experts pensent qu’il est bien trop tôt pour soutenir les déclarations grandiloquentes autour de la RSO.

Qui est Rick Simpson et qu'est-ce que la RSO ?

Qui est Rick Simpson ?

Rick Simpson est devenu une figure éminente de la communauté cannabis (et pas que) après la sortie en 2008 du documentaire Run From the Cure et qui détaille sa découverte personnelle des extraits de cannabis à haute puissance.

Simpson a connu un accident du travail alors qu’il travaillait en tant qu’ingénieur à Nova Scotia, au Canada. Durant un job de routine en 1997, il fit une chute, se percuta la tête et tomba inconscient. Malgré sa guérison à la suite d’une visite à l’hôpital, Simpson avait des étourdissements et un sifflement constant dans l’oreille (une condition connue sous le nom d’acouphène).

Les traitements pharmaceutiques conventionnels ne lui réussissaient pas. Simpson n’était pas satisfait du fait que le système médical n’arrivait pas à lui offrir le soulagement qu’il recherchait. Alors il prit sur lui de trouver les réponses et finalement, il fit la rencontre du cannabis. Après avoir visionné un programme télévisuel au sujet de la plante en 1997, il demanda un joint à un ami proche.

À sa grande surprise, cette plante l’a aidé à gérer ces symptômes. Dans une démarche bien trop optimiste, Simpson a parlé de ses découvertes avec son médecin et a demandé une prescription de cannabis médical. Son médecin la lui a refusé. Cette réponse a clairement chamboulé Simpson et l’a poussé à se poser des questions sur l’ensemble du paradigme médical.

Il eut à supporter plusieurs années supplémentaires de tourments tandis que sa condition empirait et il atteignit même un stade où il envisagea de s’ôter la vie. Cependant, il se rappela de la manière dont le cannabis l’avait soulagé dans le passé. Avec ce nouveau désir de guérir, Simpson fit le choix de cultiver des plantes, d’en extraire les composés et de faire une huile qui viendrait finalement lui donner une place de célèbre activiste du cannabis dans les livres d’histoires.

L’histoire de la RSO

Simpson a créé la RSO en suivant une logique plutôt simple. En utilisant l’alcool pour extraire les composants du cannabis, il espérait augmenter la concentration des composés actifs qui donnaient lieu à un soulagement. Son intuition s’est révélée bonne. Selon Simpson, sa pression sanguine a diminué, les symptômes de son accident se sont estompés et la qualité de son sommeil s’est améliorée.

Cette seule histoire aurait pu suffire à offrir à Simpson une bonne audience. Mais les choses prirent une tournure plus sévère, mais plus attirante. En 2003, le docteur de Simpson lui diagnostiqua une forme de cancer de la peau connue sous le nom de carcinome basocellulaire. Il subit une opération chirurgicale destinée à l’en débarrasser, mais le cancer refit rapidement surface.

À la suite de ses expériences personnelles avec les extraits de cannabis, Simpson avait foi en sa formule. Il avait aussi lu un article publié dans la revue Journal of the National Cancer Institute qui avait renforcé sa confiance en la plante. L’étude en question[1] a enquêté sur les effets antitumoraux des cannabinoïdes chez les souris, y compris le THC et le CBN.

Cette étude a conféré assez de confiance en lui à Simpson pour qu’il fasse passer le test ultime à son huile. Il l’appliqua directement sur son cancer de la peau. Selon lui, les croissances ont disparu en une semaine. Propulsée par « Run From the Cure », cette histoire a connu un énorme intérêt en ligne. L’histoire du succès de Simpson inspira des milliers d’autres à tester le RSO sur eux-mêmes. Il conçut aussi son propre site web appelé Phoenix Tears[2], qui proposait des instructions de dosage et des guides permettant aux gens de préparer leurs propres huiles.

L’histoire de la RSO

À quoi sert la RSO ?

Les gens emploient la RSO dans le but de traiter une grande gamme de troubles de la santé. En tant qu’extrait de cannabis au spectre complet, l’huile contient des cannabinoïdes, des terpènes, des flavonoïdes et autres composés du cannabis. Des recherches en cours continuent d’explorer le rôle de ces molécules contre un tas de maladies et de troubles de la santé.

Mais n’oubliez pas que cela ne justifie par son usage, surtout pas son usage comme seule thérapie. Des études cliniques complètes et contrôlées sont nécessaires pour découvrir ce dont l’huile au cannabis est vraiment capable. La RSO n’a simplement pas encore été examinée médicalement à ce niveau et de fait, n’est pour l’instant soutenue par aucune institution médicale.

Malgré ce manque de donnée, de nombreuses personnes emploient la RSO par désespoir. Les diagnostics terminaux et les médicaments inefficaces ont poussé les gens à se soigner eux-mêmes avec la RSO pour un certain nombre de conditions, y compris :

Arthrite Asthme
Sclérose en plaques Cancer
Inflammation Dépression
Insomnie

RSO vs Teinture au cannabis : quelle est la plus puissante ?

La RSO offre une dose bien plus concentrée de cannabinoïdes et autres composés comparée aux teintures de cannabis classiques. Le processus de production de la RSO implique l’ébullition des solvants résiduels, ce qui nous laisse avec une huile de cannabis crue et non diluée. D’un autre côté, les teintures contiennent encore le solvant d’origine. Même si elles sont puissantes, elles sont mélangées à de l’alcool ce qui offre une dose moins concentrée des composés phytochimiques du cannabis.

Comment préparer de la Rick Simpson oil ?

Il y a de nombreuses manières de préparer de l’huile au cannabis, elles vont de l’emploi d’huile de coco jusqu’à l’huile d’olive. Mais la RSO se distingue des autres formes d’huile, car elle débarrasse totalement l’équation de l’huile de support. Le produit fini ? Un extrait épais et visqueux ne contenant rien d’autre que des composés phytochimiques du cannabis. Pour en savoir plus, c’est ci-dessous que ça se passe.

Équipements et ingrédients

Avant de commencer, sachez que vous aurez besoin de beaucoup de weed pour préparer une bonne quantité de RSO. Il faut près de 450 g de têtes séchées pour préparer 60 g d’huile. Rassemblez ces équipements pour préparer votre RSO à la maison :

  • 450 g de têtes séchées
  • 9 l d’alcool isopropylique à 99 %
  • Seau en plastique de qualité alimentaire de 20 l
  • Saladier profond
  • Cuillère en bois
  • Étamine
  • Cuiseur de riz
  • Seringue en plastique
  • Trombone
  • Briquet
Comment préparer de la Rick Simpson oil ?

Instructions

  1. Ajoutez vos fleurs dans le seau et immergez-les dans de l’alcool isopropylique.
  2. Utilisez la cuillère en bois pour mélanger les fleurs et remuez le mélange.
  3. Mélangez pendant environ trois minutes afin que les constituants du cannabis se dissolvent dans le solvant.
  4. Filtrez le solvant à travers l’étamine et vers le grand saladier.
  5. Vous pouvez choisir de faire un deuxième lavage en utilisant les restes de matière végétale en répétant le même processus. Mais ceci est facultatif et nécessite beaucoup plus de solvant.
  6. Placez votre cuiseur à riz dans un endroit bien ventilé et remplissez-le à 75 % de sa capacité.
  7. Réglez le cuiseur à riz sur une température de 100 à 110 °C. Continuez à le remplir avec la solution restante pendant que le solvant s’évapore. Vous devez maintenir le cuiseur à riz éloigné des étincelles, des cigarettes allumées/spliffs et d’autres sources de flammes, car les vapeurs de solvant sont hautement combustibles.
  8. Au fur et à mesure que le solvant s’évapore, vous vous retrouverez avec un extrait brut épais ressemblant à du goudron. Dépliez un trombone et tapotez sa pointe dans l’extrait. Déplacez-vous dans une autre pièce et appliquez la flamme d’un briquet sur l’huile se trouvant au bout du trombone. Si elle prend feu, cela signifie que vous devez attendre un peu plus longtemps et ainsi faire bouillir et évaporer le reste du solvant.
  9. Une fois entièrement purgée de tout solvant, aspirez l’huile dans des seringues et conservez-la au réfrigérateur. Passez-les sous l’eau tiède avant de doser si vous trouvez que l’huile a trop durci.

Pourquoi la RSO est-elle noire ?

La méthode de production de la RSO extrait beaucoup des composés phytochimiques des fleurs de cannabis. On y retrouve la chlorophylle, qui ajoute une nuance sombre à l’huile ainsi que les lipides et les cires. Elle a donc l’air très différente de ces huiles au CBD dorées et translucides que l’on retrouve sur le marché. La plupart de ces dernières traversent une wintérisation (extraction des lipides et des cires) et comprennent des huiles de support translucides telles que l’huile de graines de chanvre.

RSO vs Huile au CBD

Les huiles RSO et CBD sont très différentes. Elles diffèrent en composition, méthodes de production et effets. Découvrez leurs différences clés ci-dessous ;

RSO

Produit à spectre complet contenant presque tous les constituants des fleurs de cannabis

Brute et non raffinée

Hautement psychotrope si elle est préparée avec une variété riche en THC

Fabriquée à l’aide d’une technique d’extraction à base d’éthanol

Concentrations beaucoup plus élevées de cannabinoïdes et de terpènes

Huile de CBD

Fabriquée à partir de chanvre réglementé à faible teneur en THC

Produit winterisé contenant du CBD et des terpènes en suspension dans une huile de support

Raffinée et translucide, avec une teinte dorée

Issue de l’extraction au CO₂ supercritique, une méthode de production beaucoup plus sûre et spécialisée

Plus faible concentration de cannabinoïdes et de terpènes

Testé par un laboratoire tiers à la recherche de contaminants tels que les pesticides, les solvants et les métaux lourds

La RSO est-elle dangereuse ?

Cela dépend. Si elle est faite correctement et proprement, la RSO est un extrait de cannabis relativement sans danger. Cependant, la puissance de cette préparation signifie qu’elle devrait être approchée avec prudence, même par les fumeurs chevronnés. Mais la plupart des gens qui préparent de la RSO ne sont pas des experts de l’extraction, ce sont des gens désespérés qui cherchent un moyen de traitement viable. Le manque d’expérience mène parfois à des huiles trop cuites et brulées ou pas assez cuites et contaminées par un alcool extrêmement fort.

Bien sûr, les explosions et les incendies sont le plus gros risque lorsque l’on prépare de la RSO. Les préparateurs d’huiles amateurs ont parfois fait exploser leur foyer en essayant d’en préparer. Si vous choisissez de préparer de la RSO, soyez absolument conscients de ses dangers inhérents.

Sources Externes
  1. Antineoplastic activity of cannabinoids - PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Phoenix Tears | Rick Simpson https://phoenixtears.ca
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.