L’impact culturel du cannabis se répand. Rien ne peut l’arrêter à présent. La prohibition et la propagande qui ont entouré le cannabis au cours du dernier siècle ont eu de profonds effets sur l’attitude du grand public face à ce qui était autrefois généralement accepté comme une plante sans danger. Alors que nous avançons dans ce nouveau siècle, de nombreux vieux préjugés sur le cannabis tombent. La science moderne et la recherche médicale montrent que le cannabis est une des plantes les plus polyvalentes de la planète. Il n’y a pratiquement aucune limite à ses applications dans la santé et les textiles. Pour une consommation récréative, c’est une expérience sans danger et amusante qui est de plus en plus populaire à chaque jour qui passe.

Tous les pays n’ont pas eu le courage du Portugal qui a décriminalisé les drogues. Mais beaucoup de pays reconnaissent que la prohibition du cannabis a fait plus de mal que de bien. Il y a une réaction en chaîne qui se produit une fois que la légalisation ou décriminalisation du cannabis est adoptée. Le taux de criminalité a tendance à chuter, l’économie reçoit un coup de pouce et les consommateurs ne sont plus forcés d’aller vers le marché noir. Dans les endroits qui ont autorisé la vente commerciale de cannabis, l’afflux d’argent aide à payer les livres d’école pour les enfants et de la nourriture pour les sans-abri. Le cannabis est déjà adopté par une large partie de la population. Les gouvernements en Europe commencent aussi à réaliser que le cannabis a le potentiel d’impacter des changements positifs à grande échelle dans leurs communautés.

CANNABIS SOCIAL CLUBS

Une des dernières tendances dans la culture européenne du cannabis est l’émergence de social clubs privés. Des cannabis clubs privés existent depuis un bon moment, mais ils gagnent en popularité. Le recrutement de nouveaux membres de ces cannabis clubs se fait en général sur recommandation d’un membre. Il y a aussi des restrictions sur la domiciliation et sur le fait que le membre doit avoir 18 ans. Ces clubs privés sont considérés comme étant des groupes d’amis qui se rassemblent pour cultiver et distribuer du cannabis au sein du groupe. Ce ne sont pas des établissements de vente au détail, mais ils apportent un cadre sûr et amusant pour se procurer du cannabis et savourer une session fumette entre amis. Alors que les coffee shops à Amsterdam sont plutôt décrits comme une expérience de type vente au détail, les cannabis social clubs ont plutôt l’ambiance du salon d’un ami. Leurs tailles et leurs formes varient, mais l’essence est toujours la même. Des gens qui se rassemblent pour profiter de leur amitié et de bon cannabis.

LE MOUVEMENT DU CANNABIS EN ESPAGNE

L’Espagne est actuellement en première ligne de la législation du cannabis en UE. Même s’il n’est pas autorisé dans les lieux publics et qu’il peut vous valoir une lourde amende, le cannabis est permis à domicile et dans un nombre croissant de cannabis social clubs dans le pays. Barcelone s’est fait une réputation à ce sujet. La ville et la région autour sont devenus le siège de plus de 300 clubs. Certains clubs opèrent dans l’ombre, en gardant la discrétion, alors que d’autres sont plus audacieux et se situent dans des lieux plus touristiques. Même s’ils ne sont techniquement pas ouverts au tourisme du cannabis, de nombreux cannabis clubs accueillent des voyageurs malgré les lois actuelles. Les lois sur les cannabis clubs sont loin d’être nouvelles. On pourrait les considérer comme des vides juridiques dans des lois qui existent depuis des décennies. Ces lois exigent des clubs la discrétion et un fonctionnement sur la base de membres uniquement. Mais personne n’a dit qu’il était impossible d’être membre pendant une seule journée !

cannabis despenalization cannabisLe modèle des clubs est devenu partie intégrante du paysage en croissance du cannabis à Barcelone et on les retrouve dans tout le pays. La ville de Bilbao fait aussi des vagues dans le milieu du cannabis. Elle a joué un rôle significatif dans la solidification du statut des cannabis clubs dans toute l’Espagne. Le Kalamudia CSC a gagné ce qui est probablement la bataille juridique la plus significative pour les cannabis social clubs. Avant de faire leur apparition dans les quartiers de Barcelone, les cannabis clubs étaient la cible de lourdes attaques à la fin du vingtième siècle. Le Kalamudia CSC a été accusé de trafic de drogue, mais il a pu montrer que les quantités cultivées, qui représentaient environ 3 pieds par membre, ne violaient aucune loi établie. Grâce à la Cour Supère et au Kalamudia CSC, le droit de cultiver et distribuer du cannabis parmi les membres des social clubs a été fermement établi.

RÉGULATION ET CANNABIS SOCIAL CLUBS

Même si cela fait plus de quinze ans que les cannabis social clubs ont remporté leur victoire devant les tribunaux, le fait que le Conseil Municipal de Bilbao propose une réglementation formelle des cannabis clubs est un pas de géant pour la légitimation du mouvement du cannabis en Espagne et ailleurs. Le but final du Conseil Municipal est de chercher à protéger les droits des voisins des cannabis clubs tout en préservant le droit de se rassembler et de cultiver du cannabis collectivement. Ce genre de régulation ne fait pas que protéger le droit de cultiver du cannabis, elle envoie aussi un message clair aux politiciens au niveau national : le cannabis est là pour durer.

LE CANNABIS EN EUROPE

Le cannabis gagne lentement mais sûrement du soutien en Europe. Malgré l’attention que leur porte le système judiciaire, une poignée de cannabis clubs ont ouvert en Belgique. Les lois se sont relâchées et ont permis une tolérance de la consommation personnelle de cannabis, alors que le gouvernement a déclaré autoriser la recherche à des fins médicales. Et même s’ils restent techniquement illégaux, de petits cannabis clubs ont ouvert à Prague. Prague est un autre exemple de ville où les politiques législatives n’ont pas suivi la réalité des faits. Bien que le cannabis soit toujours illégal, il est possible de trouver quelques établissements ouverts au cannabis où se procurer des têtes et les goûter sur place n’est un problème pour personne.

La vague d’acceptation du cannabis qui se répand en Europe et dans le Monde est le résultat de décennies de frustration provoquée par la prohibition. Comme les attitudes face au cannabis changent, les lois futures changeront aussi. Avec une nouvelle législation, vient la légitimation. La décriminalisation du cannabis a prouvé que le ciel n’allait pas tomber et que la société n’allait pas s’effondrer. Et comme le succès des cannabis clubs nous a montré, les gens peuvent se rassembler et consommer du cannabis d’une manière responsable. Avec le succès de social clubs dans des villes comme Barcelone, nous allons probablement voir d’autres villes en Europe accepter cette culture du cannabis en expansion.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander