USA DAYS — Jusqu’à -50 % sur les variétés USA Réduction ici

By Miguel Ordoñez


Il y a de nombreuses choses à maitriser en ce qui concerne la culture du cannabis. La plupart de ces compétences et techniques ont pour but d’obtenir des têtes de la meilleure qualité possible. Mais ce n’est pas tout. La culture parfaite ne doit pas seulement offrir une bonne récolte, elle doit aussi se montrer agréable, sans danger et discrète. C’est pour cela que réduire le bruit de la salle de culture est l’un de nombreux objectifs des cultivateurs chevronnés.

Culture du cannabis : le silence est d’or

Avoir sa propre culture de cannabis est une chose merveilleuse, mais l’entendre gronder toute la journée et toute la nuit peut vite devenir pour le moins pénible. Dans le pire des cas, cela pourrait mener à une visite de la police.

C’est pourquoi mettre un terme au bruit produit par l’environnement de culture (ou du moins l’étouffer) est un aspect majeur de toutes les cultures. Bien sûr, il y aura toujours des personnes qui auront la chance de pouvoir faire autant de bruits qu’elles le souhaitent, mais pour la plupart d’entre nous : une culture silencieuse est une culture heureuse !

4 astuces pour réduire le bruit de votre tente de culture

Alors, sans plus attendre, jetons un œil aux manières de rendre votre culture plus discrète et moins bruyante. Nous passerons en revue les manières spécifiques de réduire le bruit de tentes de culture, car c’est là que la plupart des cultivateurs à petite-échelle entretiennent leurs plantes. Ensuite, nous passerons aussi en revue la réduction du bruit pour les salles de culture.

1. Installez votre extracteur au sein de votre tente

Pour commencer, la meilleure chose à faire c’est de tout placer dans votre tente. La tente en elle-même isolera une grande partie des sons produits par vos différents équipements et si vous suivez les étapes suivantes, ce sera encore plus le cas.

Il y a des chances pour que votre extracteur d’air soit large et imposant, de ce fait, vous aurez probablement envie de l’installer en dehors de votre tente pour vous faciliter la tâche. Même si c’est tentant, c’est aussi l’un des équipements les plus bruyants et de ce fait, l’installer au sein de la tente est encore plus intéressant.

Pour ce faire, il vaut mieux utiliser la structure au plafond de votre tente. À l’aide de clips et de sandows, vous devriez pouvoir suspendre l’extracteur confortablement à l’intérieur de la tente. Les sandows sont des amis inestimables dans votre quête vers la quiétude. Leur flexibilité signifie qu’ils absorberont les vibrations émises par vos équipements et vous aideront encore plus à réduire le bruit. Non seulement cela empêchera de transformer votre tente en ampli, mais sa structure restera sécurisée, car elle ne passera pas son temps à frémir.

Installez votre extracteur au sein de votre tente

2. Modifier les ventilateurs de vos lampes de culture

Cette astuce peut se révéler un peu plus complexe et nous la recommandons uniquement à ceux et celles ayant confiance en leurs talents de bricolage. Les lampes de culture LED fonctionnent à froid et sont donc équipées du même type de ventilateurs que les ordinateurs. Même si ces derniers sont discrets, il peuvent devenir agaçants lorsque les lampes chauffent, toute personne disposant d’un vieil ordinateur pourra en attester.

Cependant, il est tout à a fait possible de se débarrasser de ces ventilateurs et d’en installer des ultra-discrets. Ce processus dépendra du type de lampe dont vous disposez, mais cela ne devrait pas aller plus loin qu’un retrait de coque extérieur en vue de remplacer les ventilateurs.

Pour certaines personnes, cette méthode sera superflue, car les lampes LED restent plutôt discrètes. Mais si vous disposez d’une salle de culture dans laquelle vous passez beaucoup de temps, cela vaudra surement la peine.

3. Envisagez de passer aux lampes LED

Si vous utilisez encore des lampes old-school, type HID, alors passez aux LED qui permettront de grandement diminuer le volume. Les lampes plus anciennes émettent un tas de chaleur et de ce fait, requièrent une importante extraction pour que l’espace de culture reste assez frais. Les LED, quant à elles, n’émettent presque pas de chaleur et de ce fait, le besoin d’extraction est grandement réduit.

Cela signifie qu’au lieu d’avoir un ventilateur géant en train d’extirper l’air de votre salle de culture, vous vous retrouverez plutôt avec une alternative bien plus petite et silencieuse. Ainsi, vous économiserez un tas d’espace et d’énergie. Double victoire !

Envisagez de passer aux lampes LED

4. Sceller toutes les ouvertures optionnelles

Il n’y a pas que la lumière qui s’échappe par toutes les ouvertures. Le moindre petit bruit pourra passer par les ouvertures de votre tente de culture et se retrouver en plein air. Alors, fermez toutes ces ouvertures !

Une tente de culture insonorisée est une manière simple et efficace de faire en sorte qu’une culture reste discrète. Par défaut, les tentes de culture sont dotées d’un grand nombre d’ouvertures différentes qui vous permettent d’y faire passer des fils, des tuyaux, des conduits et des équipements. Très pratiques lorsqu’on en a besoin, mais bruyant quand ce n’est pas le cas !

Elles seront plutôt simples à fermer. Selon l’ouverture, vous aurez plusieurs options disponibles. Premièrement, vous pouvez utiliser du gros scotch pour les fermer. Si vous faites ce choix, il sera probablement intéressant de le faire des deux côtés, juste pour être certain de sceller le tout comme il se doit. Pour les ouvertures plus larges, envisagez de les fermer à l’aide de tissus maintenus par des câbles. Le tissu absorbera la majorité du bruit et fera office de bon joint.

S’assurer de l’étanchéité des ouvertures est de toute façon essentiel pour la culture de variétés photopériodiques, mieux vaut donc le faire correctement quoi qu’il en soit. Les fuites de lumières provoquent un retour en croissance et mènent à tout un tas d’autres problèmes. Ne survolez pas ce problème.

4 astuces pour réduire le bruit d’une salle de culture

Le bruit est aussi un problème important pour les personnes qui disposent de toute une pièce pour cultiver. DE la même manière, la pièce absorbera la plupart des sons émis par la tente de culture, cela peut donc être gênant dans le bâtiment, mais n’attirera probablement pas l’attention des voisins. Les salles de culture, d’un autre côté, peuvent être bien plus sonores et en réduire le bruit n’est pas une question de préférence, mais bien souvent de survie.

1. Insonoriser la pièce

Une insonorisation efficace de votre salle de culture est votre meilleur pari pour la réduction du bruit de votre salle de culture. Selon les efforts que vous y mettrez et à quel point vous souhaiterez modifier la pièce, vous disposerez de plusieurs options.

L’option la plus simple et la plus réversible consiste peut-être à installer des tentures en vinyle, comme des rideaux, sur les murs. Celles-ci absorberont la majeure partie du son et lui éviteront de venir vibrer au travers des murs. Vous pourrez aussi déposer une sous-couche insonorisée sur le sol. Même s’il s’agit d’une sous-couche, rien ne vous empêche de la déposer sur un sol déjà posé.

L’option la plus extrême, qui ne sera valable que si vous comptez cultiver régulièrement, c’est de recouvrir les murs de plaques de plâtre phonique. Ces plaques sont spécialement conçues pour absorber le bruit. Vous pourrez même les doubler (technique utilisée dans le bâtiment) ce qui viendra sérieusement atténuer le son produit par votre salle de culture.

Comme nous l’avons mentionné avec la tente, tous les conduits et ventilateurs devraient être suspendus avec des sandows afin d’éviter que les vibrations ne trouvent leur chemin vers les structures imposantes.

Insonoriser la pièce

2. Essayer les conduits insonorisés

Les conduits métalliques sont les plus stylés, mais aussi les plus bruyants. Représentez-vous la résonnance produite par le métal contre celle produite par la fibre de verre. Utiliser des conduits réducteurs de bruit mettra un terme au vrombissement constant auquel vous feriez autrement face.

Sinon, les isoler par vous-même est aussi simple qu’efficace. Construisez une coque isolante en bois ou en plastique autour de vos conduits, ou enveloppez-les dans un matériau isolant, comme la laine de roche. En fait, tout ce qui peut absorber les chocs des vibrations métalliques fera une grande différence.

Enfin, tout ce qui repose sur le sol devra être posé sur quelque chose de mou, comme un tapis de yoga. C’est particulièrement utile avec des objets tels que les pompes, qui ne peuvent pas être isolées pour des raisons de sécurité. Comme elles émettent beaucoup de chaleur, les emballer ou les mettre dans une boîte pourrait les enflammer, ce qui est bien plus ennuyeux qu’un grondement silencieux !

3. Utiliser des pierres à air supplémentaires dans une installation hydroponique

Les pierres à air fixées à la pompe dans une installation hydroponique peuvent déterminer le niveau de bruit de la pompe. Des pierres à air obstruées ou vieilles feront que la pompe fonctionnera plus bruyamment. Par conséquent, la moindre des choses est de régulièrement remplacer vos pierres à air pour qu’elle continue à fonctionner efficacement.

Si vous voulez vraiment diminuer le niveau sonore, envisagez d’ajouter des pierres à air supplémentaires pour minimiser l’effort que votre pompe doit fournir, afin qu’elle reste silencieuse, économe en énergie et qu’elle ne chauffe pas.

4. Ajouter un silencieux de ventilation

Le conduit d’évacuation de votre système d’extraction sera probablement le responsable de la majorité des bruits de votre système, il est donc essentiel de l’assourdir. Certains systèmes s’accompagnent de silencieux ou en disposent prêts à l’achat. Si c’est le cas du vôtre, alors simplifiez-vous la vie.

Mais ils peuvent être couteux, si c’est le cas, vous pourrez envisager de faire votre propre silencieux maison.

Ajouter un silencieux de ventilation

Faire son propre silencieux de ventilation

Faire son propre silencieux de ventilation pour votre salle de culture est très simple, peu couteux, et si vous aimez le bricolage : amusant ! Même si sa taille peut varier, il reste un élément clé de l’insonorisation de votre tente ou salle de culture. Suivez les instructions ci-dessous pour construire votre propre silencieux de ventilation qui ne vous coutera que très peu d’argent.

Équipements

  • Poubelle de 200 litres avec couvercle
  • Grillage métallique (grillage à poule, filet à maille)
  • Pistolet à silicone
  • Gros scotch
  • Matériau isolant (type laine de verre ou ouate)

Comment faire un silencieux de ventilation DIY ?

  1. Fabriquez un tube du même diamètre que votre conduit à partir du grillage métallique. Faites-le légèrement plus long que la longueur de votre poubelle.
  2. Découpez des trous à chaque extrémité de la poubelle pour que le tube en grillage puisse s’y glisser. Faites-le passer en laissant sortir 5 à 10 cm à chaque extrémité.
  3. À l’aide du silicone et de ruban adhésif, fixez le grillage à l’intérieur de la poubelle.
  4. Utilisez maintenant votre isolant pour remplir les espaces entre l’extérieur du grillage et l’intérieur du bac. Il n’est pas nécessaire de le tasser trop fort. Portez des gants, un masque et des lunettes de protection, car l’isolant en fibre de verre est très irritant — sinon, vous passerez le reste de la journée à souffrir !
  5. Utilisez du gros scotch et du silicone pour fixer le couvercle en position fermée. Ensuite, utilisez le scotch et du silicone pour sceller l’extérieur des trous où le grillage entre et sort du bac.
  6. Enfiler votre nouveau silencieux sur votre conduit d’évacuation. Si tout s’est bien passé, il devrait lui aller comme un gant.

Préserver la discrétion sonore de votre culture de cannabis en intérieur

Que ce soit pour votre propre tranquillité ou pour augmenter la discrétion globale de votre culture, la réduction du bruit est une chose que vous finirez forcément par envisager. Rien ne vous oblige à utiliser toutes les méthodes énoncées ci-dessus et vous feriez bien mieux de les adapter à votre culture. Dans la plupart des cas, les cultures sont un mélange d’équipement préconçu et de bricolage, il s’agira donc d’être aussi malin et ingénieux que possible !

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.