Le passé entre l’humain et les substances psychoactives est riche. Dans de nombreuses différentes cultures dans le monde, au moins une substance psychoactive semble avoir de l’importance, des champignons aux vins en passant par les cactus. Jusqu’aujourd’hui, les humains maintiennent des relations étroites avec les états de conscience altérés, que ce soit pour des questions de développement personnel ou d’addiction. Il est intéressant de noter que les humains ne sont pas seuls dans cette quête vers l’état de conscience altéré. De nombreux autres animaux de la nature ont été observés lors de consommation de substances. L’éléphant par exemple, est connu pour se saouler aux fruits fermentés, certains jaguars ont été repérés en train de mâchouiller des vignes qui semblaient les plonger dans un état psychédélique.

Une des substances psychoactives les plus communément consommées par l’homme est le cannabis. Ses effets, catalysés par le cannabinoïde nommé THC, apporte un soulagement amusant et récréatif à des millions de personnes. Le fait que d’autres animaux puissent chercher ces effets n’est pas clair, mais en matière d’animaux de compagnie, ce qui est clair, c’est que laisser trainer ses produits comestibles n’est pas toujours une bonne idée. Par contraste, certains animaux de compagnie répondent très bien au cannabis médical lorsqu’il s’agit de traiter des problèmes de santé. Alors, est-ce sans danger pour les animaux de consommer du cannabis ? À quel moment faut-il s’inquiéter ?

LA TOXICITÉ DU CANNABIS ET LES CHIENS

Les chiens ont un tas de manières de pouvoir planer. Manger des têtes directement sur la plante ou en provenance de votre planque pourrait leur provoquer ces effets, de la même manière que le cannabisme passif pourrait le faire. Les chiens peuvent aussi vivre un high puissant en pénétrant dans votre réserve de produits comestibles comme des brownies ou des beurres infusés. Les brownies sont particulièrement, car le high sera plus puissant et plus long et que l’ingestion de chocolat peut provoquer des vomissements, des diarrhées, et même des hémorragies internes ou des crises cardiaques.

L’ingestion du cannabis chez le chien est très rarement fatale, la dose minimum létal par voie orale est de 3 grammes de THC par kilo. De petites quantités ont très peu de chance de provoquer des effets secondaires, et certains propriétaires de chats ou de chiens leur donnent des feuilles de cannabis à consommer sans effets secondaires néfastes. D’un autre côté, de grandes doses peuvent mener à des tas d’effets secondaires tels que les vomissements, les tremblements, de l’agitation et même des crises d’épilepsie. L’exposition à de fortes doses peut être classée comme intoxication au cannabis et bien que les morts soient rares, il y en a eu de rapportées après ingestion de beurre de cannabis médical concentré au THC.

Récepteurs cannabinoïdes de chien

CERVELET
CONTRÔLE ET COORDINATION
TRONC CÉRÉBRAL
FRÉQUENCE CARDIAQUE ET TENSION ARTÉRIELLE
HIPPOCAMPE
MÉMOIRE ET RAPPEL
GANGLION DE LA BASE
CAPACITÉS MOTRICES, APPRENTISSAGE
CORTEX CÉRÉBRAL
CONSCIENCE, MÉMOIRE
AMYGDALES
ÉMOTIONS
HYPOTHALAMUS
PROCESSUS MÉTABOLIQUES COMME L’APPÉTIT

Les effets du cannabis sur les chiens ont été étudiés. Les chiens partagent un système endocannabinoïde similaire à celui des humains. Ce système est compris de deux récepteurs de cannabinoïdes, de récepteurs CB1 qui se trouvent principalement au sein du système nerveux central, et de récepteurs CB2 qui se trouvent dans les tissus périphériques. On considère que le CB1 est responsable de la plupart des effets qu’a l’ingestion du cannabis sur les chiens. Après qu’un chien ait été exposé au cannabis par le biais du cannabisme passif, ses niveaux de THC dans le sang montent rapidement, et les effets se voient en peu de temps. Si un chien a croqué un produit comestible infusé de cannabis, les effets se voient généralement dans les 60 minutes qui suivent l’accident.

Les signes cliniques d’ingestion chez les chiens incluent la comprennent la dépression, l’hypersalivation, la dilatation des pupilles, les vomissements, l’incontinence urinaire, les tremblements, l’hypothermie et la bradycardie (fréquence cardiaque inférieure à la normale). Des doses plus élevées de THC peuvent entraîner différents effets secondaires, notamment un nystagmus (mouvements oculaires involontaires), une agitation, une tachypnée (respiration anormalement rapide), une ataxie (un groupe de troubles affectant la coordination, l’équilibre et la parole) et des convulsions.

QUE FAIRE SI VOTRE CHIEN CONSOMME DU CANNABIS ?

Si vous suspectez votre chien d’avoir fait une percée dans votre réserve de produits comestibles et d’y avoir fait un petit festin, la première chose à faire, c’est d’appeler le centre antipoison vétérinaire. Les conseillers vous poseront des questions quant au moindre symptôme visible qui pourrait révéler la quantité qu’il aurait consommée. Si une faible quantité est suspectée d’avoir été passivement inhalée ou bien ingérée, le conseil pourrait bien être de simplement attendre que votre chien se repose et que les effets disparaissent. D’une autre manière, si votre chien a consommé de grandes doses de produits comestibles contenant de fortes concentrations de THC, alors la prochaine étape sera probablement de l’emmener directement chez le véto.

Là-bas, le vétérinaire pourra prendre les premières mesures et obtenir et surveiller les constantes vitales telles que le rythme cardiaque et la température. Il n’existe pas d’antidotes spécifiques destiné à l’intoxication au THC. Des drogues telles que les benzodiazépines peuvent être administrées à votre chien pour le sédater et l’empêcher d’être hyperactif, de paniquer ou d’être agité. Une perfusion intraveineuse pourra aussi être posée pour aider avec les vomissements et la température corporelle. La thérapie intralipide est aussi connue pour réduire les symptômes cliniques, car le THC a une forte tendance à se lier aux graisses.

Chien consomme du cannabis

LA TOXICITÉ DU CANNABIS CHEZ LES CHATS

Bien que l’intoxication au cannabis concerne principalement les chiens, les canidés étant impliqués dans 96% des cas, les chats peuvent aussi parfois être concerné, jusqu’à 3 % du temps. Les cas d’intoxication au cannabis chez les chats résultent de l’ingestion de produits cannabis et de l’exposition à la fumée. On sait moins de choses sur la toxicité du cannabis à l’encontre des chats. Par exemple, la voie métabolique est presque inconnue, tout comme l’est la dose létal minimum.

Les signes d’intoxication chez les chats peuvent varier, et sont parfois très extrêmes. Les symptômes comprennent les troubles de la conscience, le coma, les convulsions, l’ataxie, la dépression, l’agitation, l’anxiété, la vocalisation, l’hypersalivation, la diarrhée, les vomissements, la bradycardie, la tachycardie, l’hypothermie et la mydriase.

La démarche à suivre sera la même que pour les chiens. Appelez le centre antipoison vétérinaire pour plus de conseils basés sur les symptômes.

EMPÊCHER VOS COMPAGNONS D’ACCÉDER AU CANNABIS

Une des manières les plus simple d’éviter que votre chat ou votre chien n’ingère du THC, c’est de minimiser voire éliminer le risque d’exposition. Fumez dans une pièce différente et sécurisez la conservation de vos produits comestibles afin d’en minimiser l’accès. Si vous cultivez en intérieur, sécurisez votre chambre de culture pour empêcher vos animaux d’entrer dans le lieu de culture et de potentiellement dévorer des feuilles ou des fleurs. Si vous cultivez en extérieur, vous pouvez utiliser certaines astuces de ce guide pour sécuriser votre jardin cannabique, comme par exemple en le grillageant.

LE CANNABIS MÉDICAL POUR LES ANIMAUX

Toutes les formes d’exposition au cannabis ne sont pas mauvaises pour les animaux. En effet, un énorme marché émerge et tourne autour du cannabis médical pour animaux de compagnie. La présence de système endocannabinoïde chez les chiens et les chats est la raison pour laquelle de fortes doses de THC risquent d’être dangereuses, et c’est aussi la raison pour laquelle le cannabis peut être utilisé pour soigner des troubles tels que les crises d’épilepsie.

Le cannabinoïde non-psychoactif qu’est le CBD gagne en popularité dans le monde de la médecine vétérinaire en tant que supplément. Des produits atteignent le marché pour la santé de la fourrure, l’anxiété, les inflammations, les nausées, et les vomissements. Certains propriétaires d’animaux de compagnie peuvent aussi utiliser le THC afin de traiter des problèmes de santé plus sérieux. Peu de choses sont connues à propos des effets exacts de ces molécules sur la santé de nos compagnons. Bien qu’elles semblent avoir des effets médicaux, il existe des dangers concernant les dosages inappropriés. La meilleure chose à faire si vous souhaitez administrer ces médicaments, c’est de faire vos propres recherches et d’en parler avec votre vétérinaire.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.