🌬 Peut-on vaporiser du BHO ?
Oui, on peut vaporiser du BHO dans n’importe quel vaporisateur pouvant accueillir des concentrés de cannabis. Lisez le manuel pour savoir si votre vaporisateur est compatible.
👩‍🔬 Le butane hasch oil est-il dangereux ?
Bien que l’on puisse rapidement s’inquiéter en imaginant l’idée de fumer ou vaporiser du gaz butane, soyez sans crainte : les concentrés de qualité de BHO qui sont vendus sur les marchés légaux ne devraient contenir aucune trace de butane et sont de ce fait, sans risque.
🍯 Le BHO peut-il être consommé sous forme brute ?
Non. Le butane est extrêmement toxique pour le corps humain, ce pour quoi vous ne devriez jamais acheter du BHO d’une source illégale ou non certifiée. Le BHO vendu légalement sur les marchés du cannabis est soumis à des protocoles de qualité très stricts et ne contient aucun résidu de butane.
🥧 Peut-on consommer des produits comestibles au BHO ?
Oui. N’importe quel BHO de qualité ayant été efficacement purgé peut facilement être ajouté à vos recettes préférées pour leur ajouter une dose de cannabinoïdes, terpènes et autres composés du cannabis.

Le BHO ou butane hash oil a révolutionné l’industrie du cannabis en promulguant un tout nouveau moyen d’explorer et profiter du cannabis. Malheureusement, à cause de son processus d’extraction dangereux et complexe, le BHO est principalement disponible chez les marchés chevronnés qui ont légalisé et réglementé sa fabrication et sa consommation. Après tout, les extraits de BHO peuvent avoir des puissances d’approximativement 90 % de THC : raison précise pour laquelle ils devraient être vendus et manipulés avec précaution.

Même si le BHO peut avoir l’air d’un petit nouveau sur la scène cannabique, ses racines remontent en réalité à des processus d’extraction assez anciens. L’idée d’extraire et concentrer des composés de cannabis est loin d’être nouvelle ; en fait, la fabrication de hasch remonte à il y a plusieurs siècles au Maroc, en Inde, au Népal et au Pakistan (où le hasch ou charas jouait un rôle majeur dans les cérémonies spirituelles). En fait, même aux États-Unis, les extractions et les teintures au cannabis étaient présentes dans les rayons[1] des pharmacies jusqu’aux années 1900.

Les extractions de cannabis à base de solvant ont même trouvé leur place dans l’armée américaine après la prohibition. Des documents de renseignement confirmés et déclassifiés de la Seconde Guerre mondiale racontent que le gouvernement et l’armée américaine utilisaient de l’acétate de cannabis et du LSD dans leurs interrogatoires[2].

Bien qu’elles puissent sembler relativement éloignées du BHO extrêmement puissant et aromatique vendu dans les dispensaires américains, ces notes de bas de page historiques ont contribué à instaurer les bases des processus utilisés pour fabriquer les concentrés modernes. Et s’il est difficile de déterminer la date exacte de la création du BHO, nous savons que les principes utilisés pour le fabriquer découlent des méthodes d’extraction traditionnelles utilisées pour fabriquer des teintures, du hasch et du charas.

BHO cannabis

Qu’est-Ce Que Le BHO ?

BHO est l’acronyme de Butane Hash Oil. C’est un extrait de cannabis à base de solvant qui utilise du butane pour extraire les composés actifs des fleurs de cannabis. Le butane est ensuite purgé de l’extrait avec de la chaleur et laisse derrière lui, un concentré collant et puissant qui peut prendre plusieurs consistances selon les variations effectuées dans le processus d’extraction ou post-extraction.

Comment Le BHO Diffère-T-Il Des Autres Concentrés ?

Le BHO diffère des autres concentrés de bien des façons. Tout d’abord, il utilise un solvant pour extraire les éléments chimiques actifs des fleurs de cannabis. Cela en soi est différent du hasch ou du charas traditionnel qui sont tous les deux fabriqués sans l’usage de solvant (le hasch est fait à l’aide de tamis fins pour séparer les trichomes des têtes séchées alors que le charas est conçu avec une combinaison de friction et de chaleur pour détacher les trichomes des fleurs fraîches).

Ensuite, le BHO est très différent des autres extractions à base de solvant comme les teintures (qui sont généralement faites avec de l’alcool), que ce soit dans sa fabrication, sa texture, son arôme/saveur et sa puissance.

Contrairement à certains concentrés, le BHO est très collant, a une apparence dorée distinctive, possède des arômes bien uniques qui ne peuvent être comparés à ceux du hasch habituel et est très puissant. Certains extraits de BHO vendus dans les dispensaires américains peuvent atteindre des concentrations hallucinantes de 90 % de THC.

Comment Le BHO Diffère-T-Il Des Autres Concentrés ?

Quels Sont Les Différents Produits Conçus À Partir Du BHO ?

L’huile, la terp sauce, la wax, le budder : le BHO est vendu sous toutes sortes d’appellations différentes. Ci-dessous, nous vous présenterons toutes les sortes et ce qui les rend uniques.

  • Live Resin

La live resin est une forme véritablement unique du BHO puisqu’elle est faite à partir de têtes fraîchement récoltées et congelées peu après contrairement aux têtes séchées et affinées généralement utilisées pour les autres types de BHO. Cela va donner une couleur jaune intense tendant vers un doré sombre et une texture malléable. Ses arômes et saveurs sont bien plus riches et délicats que ceux des autres formes de BHO.

Le fait d’utiliser des têtes fraîchement récoltées donne à la live resin un profil vraiment unique en son genre. Cela est dû au fait que ce processus aide à préserver les terpènes sachant qu’une majeure partie est très sensible aux températures plus élevées et se perd durant le séchage, l’affinage ainsi que les processus lambda d’extraction (qui utilisent la chaleur).

Les origines de la live résine remontent à approximativement 2011 lorsqu’un petit groupe de professionnels de l’extraction du Colorado ont développé un extracteur de BHO spécialisé qui pouvait maintenir des températures très froides durant la totalité du processus d’extraction.

  • Sauce ou Terp Sauce

La terp sauce a rapidement grimpé les échelons de la popularité et est sûrement l’une des formes les plus prisées de BHO du marché. Sa texture est vraiment unique et similaire à celle du miel cristallisé et offre un arôme très distinct avec un profil d’effets comparable à celui des autres formes de BHO.

D’une certaine façon, la terp sauce est similaire à la live resin dans le sens où elle possède des arômes et des saveurs riches. Mais pour ce qui est de la production, la terp sauce est faite avec des processus similaires à la création des diamants BHO (plus d’infos ci-dessous).

La terp sauce peut être faite avec des têtes sèches ou fraîches et nécessite d’abord une extraction au butane lambda. Le mélange est ensuite purgé à des températures basses et on le laisse reposer 2–3 semaines pour permettre au butane d’être purgé du mélange et aux terpènes et cannabinoïdes de se séparer. Après une dernière purge, la sauce est prête et formera une texture épaisse et cristalline avec une puissance et des arômes remarquables.

Sauce ou Terp Sauce

  • Diamants

Les diamants sont la dernière tendance du monde des concentrés. Même s’ils sont difficiles à dégoter et sont de ce fait très coûteux, les diamants de weed vont fracasser votre esprit. Mais genre vraiment : ce sont de minuscules cristaux de cannabinoïdes purs et isolés possédant une puissance difficilement égalable.

Le « minage des diamants » de weed débute comme n’importe quelle extraction de live resin habituelle en aspergeant des fleurs congelées et fraîchement récoltées avec du BHO sous-critique. La résine résultante est ensuite purgée à approximativement 32 °C avant d’être laissée durant 2–3 semaines pour séparer ses composés. Durant ce temps, les cannabinoïdes vont se séparer des terpènes et former des cristaux au fond du conteneur alors que les terpènes formeront une couche épaisse et à moitié visqueuse sur le dessus.

Une fois séparés, les diamants doivent être purgés une dernière fois pour éliminer le moindre butane résiduel. Les diamants qui en résultent ressemblent vraiment à de petites gemmes parfaites et possèdent une pureté hallucinante avoisinant les 100 % alors que la terp sauce peut contenir autour de 30–50 % de cannabinoïdes.

  • Shatter

Le shatter est l’une des formes les plus facilement reconnaissables de BHO. Ce concentré fragile et semblable à une plaque de verre est très populaire sur les marchés légaux et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Elle possède de hautes puissances, de superbes saveurs et arômes et est dotée d’un prix plus abordable que d’autres formes de BHO plus complexes qu’on a mentionnés ici.

Le shatter tire sa texture unique du processus de fabrication. Une fois que le butane liquide a été aspergé sur les fleurs sèches, on le récupère sur des plateaux plats où il se transformera en une fine couche. Le butane est ensuite délicatement purgé du mélange à de faibles températures pour éviter une combustion. Après cette purge, on va laisser l’extrait refroidir tranquillement et cette étape permettra à la moindre trace de butane d’éventuellement s’évaporer.

Le produit fini a une texture fragile et fine telle du verre et peut posséder des concentrations de cannabinoïdes allant de 50 % à parfois même 90 %.

  • Wax

Comme son nom l’indique, la wax BHO a une texture épaisse et cireuse. Pas assez solide pour être du shatter, mais pas assez liquide pour être considérée comme une sauce ou une huile, la wax est collante, savoureuse et ultra-puissante. Elle a généralement une concentration de THC de 50–90 % et est l’une des formes préférées de nombreux dispensaires américains.

La wax n’est pas complètement translucide. Elle a plutôt un aspect opaque et doré semblable à la cire d’abeille ou au miel. Elle tire sa texture unique de son processus de purge. Contrairement au shatter, qui est laissé au repos et purgé sans être dérangé, la wax BHO est légèrement agitée pendant le processus de purge. Non seulement cela permet d’accélérer la purge, mais cette légère agitation est également l’un des principaux facteurs contribuant à la texture unique de la wax.

Si vous avez la chance de mettre la main sur de la wax BHO, assurez-vous de la manipuler avec précaution, de préférence en utilisant un outil pour dabber. Ce produit est très collant et peut causer un sacré bazar s’il n’est pas manipulé rapidement lorsque vous l’ajouter à votre dab rig.

Wax cannabis

  • Budder

Miam, du bon budder ! Vous l’avez deviné, le budder BHO est riche, crémeux et délicieux à souhait. Comme la wax, le budder est agité pendant le processus de purge et c’est ce qui lui donne sa texture épaisse unique semblable à celle du vrai beurre.

Alors que les techniques exactes utilisées pour faire du budder BHO peuvent évidemment varier d’un laboratoire d’extraction à un autre, le principe de base derrière la création de cet extrait unique est simple. En agitant fortement le BHO pendant qu’il se purge, le mélange commence à prendre une texture épaisse et crémeuse et un aspect opaque. Sa couleur peut varier, mais le budder a tendance à être d’une couleur dorée modérément claire et présente des niveaux de THC allant jusqu’à 80 %.

  • Crumble

Le crumble de BHO peut varier considérablement en texture et en apparence. Si vous avez la chance de visiter un endroit où le cannabis est légal et où il y a toutes sortes de BHO en vente, vous pourriez être particulièrement surpris de voir la différence entre les différents lots de crumble.

L’une des caractéristiques clés qui distingue le crumble des autres types de BHO est sa sécheresse. Certains types de crumble peuvent être si secs qu’ils ressemblent presque à des grains de sucre ou à des alvéoles de rayon de miel. D’autres crumbles peuvent être légèrement plus humides, mais il s’agit, en général, d’un type de BHO très sec.

Le crumble doit sa texture unique à un processus de purge tout aussi unique ; au cours des étapes finales, le crumble est posé sur un plateau, placé dans un four à vide et est purgé à des températures relativement basses (beaucoup plus basses que celles utilisées pour purger d’autres types de BHO). Ce processus de purge lent et froid est ce qui donne au crumble sa sécheresse unique.

Crumble cannabis

  • Huile

L’huile BHO est la forme la plus liquide de BHO bien que la consistance exacte peut varier d’un producteur à un autre et d’un lot à un autre. Des huiles plus épaisses et moins visqueuses sont généralement vendues en tant que « sap » au vu de leur ressemblance avec la sève des arbres.

Sachant qu’elles sont difficiles à manipuler et à ajouter à un dab rig ou un vaporisateur, les huiles sont devenues bien moins populaires au fil des ans. Plutôt que d’être vaporisées ou fumées, elles vont généralement être intégrées au twaxing ou dans la fabrication de moon rocks.

Comment Est Extrait Le BHO ?

Fondamentalement, le BHO est fabriqué en utilisant du butane pour dissoudre et extraire les ingrédients actifs (cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes) du plant de cannabis. Le butane va ensuite s’évaporer, laissant derrière lui une résine concentrée qui peut être transformée en différents produits énumérés ci-dessus.

Prenez un microscope ou une loupe de bijoutier pour observer une fleur de cannabis et vous serez probablement fasciné par la complexité et la beauté de la fleur. La surface de la fleur entière est recouverte de minuscules structures cristallines ressemblant à des champignons, appelées trichomes. Ces trichomes sont constitués d’une membrane cireuse qui retient les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes qui donnent au cannabis ses arômes, ses saveurs et ses effets uniques. La plupart de ces composés ne sont pas solubles dans l’eau et ne se dissolvent que dans l’huile, le gaz liquide ou l’alcool.

Pour fabriquer du BHO, les extracteurs vont « asperger » des fleurs de fraîches ou séchées avec du butane liquide pour dissoudre les trichomes et les séparer de la matière végétale. Ensuite, ils éliminent la matière végétale et purgent le butane de leur extrait, ne laissant derrière eux que les composés concentrés du cannabis. Cette résine concentrée peut ensuite être traitée davantage pour faire ressortir des textures, des saveurs et des arômes uniques.

Comment Est Extrait Le BHO ?

Quelle Est La Différence Entre Une Extraction De BHO À Circuit Ouvert Ou Fermé ?

Le BHO peut être conçu à partir de deux méthodes d’extraction : circuit ouvert ou fermé. Nous allons examiner ces deux méthodes et voir pourquoi l’une des deux domine aisément le marché du BHO.

  • L’Extraction En Circuit Ouvert

Comme leur nom l’indique, les systèmes d’extraction en circuit ouvert sont « ouverts », ce qui signifie que les solvants, la matière végétale du cannabis et la résine extraite entrent en contact avec l’environnement extérieur. Cela présente de nombreux inconvénients majeurs.

Tout d’abord, l’extraction en circuit ouvert permet aux polluants de l’environnement extérieur d’entrer en contact avec le butane, la matière végétale et l’extrait obtenu. Non seulement cela met en péril la qualité et la pureté du produit final, mais cela pose également de nombreux risques pour la sécurité étant donné que le butane est une matière très volatile et explosive qui doit être manipulée avec une extrême prudence.

Les systèmes d’extraction en circuit ouvert sont également moins efficaces que les systèmes en circuit fermé, car ils ne peuvent pas générer la même quantité de pression pendant le processus d’aspersion. Plus la pression est élevée pendant l’aspersion, plus le butane entre en contact avec la matière végétale du cannabis et plus l’extraction finale est riche. Les systèmes en circuit ouvert rendent également plus difficile la gestion de la température pendant le processus d’extraction et gaspillent davantage de solvant.

En raison des nombreux inconvénients de l’extraction en circuit ouvert, l’industrie professionnelle des extraits a adopté à l’unanimité l’extraction en circuit fermé.

L’Extraction En Circuit Ouvert
  • L’Extraction En Circuit Fermé

L’extraction en circuit fermé, vous l’avez deviné, utilise un processus d’extraction complètement fermé qui remédie à bon nombre des inconvénients de l’extraction en circuit ouvert.

Comme l’ensemble du processus se déroule en circuit fermé, les extracteurs sont en mesure de garantir un produit plus propre et une sécurité maximale. Les systèmes en circuit fermé permettent également aux extracteurs de capturer, séparer et retraiter leur solvant sous forme liquide, ce qui signifie qu’ils peuvent le réutiliser plusieurs fois et cela réduit le coût de leur opération et augmente leur marge bénéficiaire.

L’Extraction En Circuit Fermé

Puis-Je Extraire Du BHO À La Maison ?

C’est vraiment à éviter. Sachant que le butane est extrêmement volatile et a besoin d’être manipulé dans des environnements contrôlés comme dans un laboratoire par des professionnels qui ont l’expertise et l’équipement adéquat pour faire ces extractions efficacement et sans tout faire exploser, on ne le recommanderait vraiment pas.

Le Cannabis Devrait-Il Être Décarboxylé Avant Une Extraction Au Butane ?

Oui, la décarboxylation du cannabis en amont d’une extraction peut être bénéfique puisque cela aidera à assécher la matière végétale et garantir une meilleure extraction. La matière végétale du cannabis devrait contenir moins de 1 % d’eau quand on l’extrait, ce qui est bien plus sec que la plupart des têtes du marché (habituellement, la weed vendue en magasin possède près de 6 % d’eau en poids sec). Cela étant dit, ne pas décarboxyler la matière végétale n’est pas synonyme de problème et le produit final ne devrait pas avoir perdu en puissance.

Qu’Est-Ce Que La Wintérisation ?

La wintérisation est une étape clé dans le produit du BHO qui aide les extracteurs à créer des concentrés purs et propres. Et même si cela peut sembler complexe, le principe derrière la wintérisation est assez simple : les extracteurs prennent leur extrait brut et apolaire et le dissolve dans un solvant polaire (comme l’éthanol par exemple) à des températures négatives. Ce processus permet aux composés comme les cires, les lipides et la chlorophylle de coaguler et être exfiltrée de l’extrait pour ainsi obtenir un produit encore plus raffiné.

Comment Est Consommé Le BHO ?

Le BHO peut être inhalé dans des vaporisateurs, dabbé dans des pipes spécialisées connues sous le nom de dab rigs, ou ajouté à des joints, blunts, spliffs, canna-cigares, bangs, pipes pour être fumé. Chaque méthode possède ses propres avantages et inconvénients.

  • Vaporisation

La vaporisation de n’importe quelle forme de cannabis, que ce soit des fleurs sèches ou du BHO, aura son lot d’avantages. Le fait de pouvoir contrôler la température est une protection supplémentaire contre la combustion (qui va brûler votre extrait, teinter négativement le goût/arôme et vous exposer à des substances chimiques nocives). De plus, avoir un contrôle accru des températures vous permet d’ajuster minutieusement votre expérience de vaporisation pour réellement maximiser le goût, l’arôme et la vaporisation de votre BHO.

BHO Vaporisation
  • Dabbing

Le dabbing du BHO avec un dab rig est très populaire. Un peu comme les bongs, les dab rigs utilisent de l’eau pour filtrer la vapeur avant d’inhaler, ce qui permettra d’avoir des inhalations plus onctueuses que de nombreux consommateurs préfèrent pour leurs poumons et leur gorge. Hélas, le dabbing avec un dab rig a aussi des inconvénients : l’utilisation de ces appareils peut parfois être un peu submergeant (surtout pour les débutants) et l’usage d’un chalumeau pour chauffer le clou peut assez logiquement rendre difficile la gestion des températures auxquelles vous dabber vos concentrés. Sachez que vous pouvez contourner ce souci en investissant dans un clou électronique qui pourra être chauffé à des températures précises.

BHO Dabbing
  • Fumer

Fumer sera incontestablement le moyen le plus simple de plonger dans l’univers fantastique du BHO. Bien qu’il soit difficile à manipuler, avec un peu de patience et un outil à dab fiable, vous devriez être en mesure de trouver des façons créatives de consommer différentes sortes de BHO dans vos joints, blunts, spliffs ou bangs. Hélas, un inconvénient majeur au fait de fumer du BHO est que cela implique une combustion, ce qui risque de grandement altérer le goût, l’arôme et l’expérience globale.

BHO fumer

Comment Conserver Le BHO

La conservation du BHO est assez simple. Si vous achetez du BHO dans un magasin légal comme un dispensaire, il sera probablement livré dans un petit récipient en verre ou un bocal dans lequel vous pourrez le stocker. Si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons d’envelopper votre BHO dans du papier sulfurisé et de le stocker dans un bocal en verre ou un récipient en plastique (le papier sulfurisé empêchera votre BHO de coller à l’intérieur du récipient).

Comme pour les fleurs, nous vous recommandons de conserver votre BHO dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière pour aider à préserver les terpènes, les flavonoïdes et les cannabinoïdes volatiles qu’il contient.

Qu’Est-Ce Que La Nucléation ?

La nucléation, ou polymorphisme, est ce qui se passe lorsque les lipides ou les contaminants présents dans votre BHO commencent à se séparer des cannabinoïdes. Lorsque cela se produit, votre BHO peut avoir l’air particulièrement sucré ou cristallin (certains consommateurs disent que le BHO nucléé a « sucré »). Beaucoup de facteurs différents peuvent causer la nucléation de votre BHO, y compris :

  • Changements soudains de température et d’humidité
  • Contamination (soit avant ou après l’extraction) : l’eau, le pollen, la poussière ou d’autres contaminants présents dans l’environnement peuvent provoquer la nucléation ou « cristallisation en sucre » du BHO.
  • Wintérisation : le BHO qui a été hiberné peut contenir moins de contaminants et est donc moins susceptible de se nucléer.

Laquelle Est Préférable : Extraction BHO Ou CO₂ ?

L’extraction au butane et au CO₂ sont les deux principales méthodes d’extraction qui dominent l’industrie du cannabis en ce moment, et ce pour de bonnes raisons : toutes deux ont des avantages et des inconvénients qui les rendent favorables dans différentes situations.

  • L’extraction au butane est rapide et relativement peu coûteuse. Les matériaux et les équipements nécessaires à la création d’extraits de butane sont faciles à obtenir et relativement bon marché (surtout si on les compare aux matériaux et aux équipements utilisés pour l’extraction au CO₂). L’extraction au butane peut également donner des concentrations de THC assez impressionnantes, ce qui est l’une des raisons principales expliquant la popularité du BHO
  • L’extraction au CO₂ est coûteuse, prend du temps, et nécessite des matériaux et des équipements plus difficiles d’accès que ceux utilisés pour l’extraction au butane. Cependant, comme c’est le cas pour beaucoup de choses, vous obtenez ce pour quoi vous payez. L’extraction au CO₂ fonctionne à des températures plus basses que le BHO, ce qui signifie qu’elle fait un meilleur travail de préservation des cannabinoïdes, des terpènes et des autres composés volatils du cannabis. Le CO₂ est également naturel et non toxique, ce qui signifie qu’il est souvent considéré comme plus sûr à la fois pour le consommateur et pour le fabricant. Il peut également être recyclé, ce qui sous-entend que la fabrication d’extraits de CO₂ peut être plus durable.

Mot De La Fin : BHO — L’un Des Rois Des Extraits De Cannabis

Comme nous l’avons vu dans cet article, le BHO a incontestablement changé la façon dont nous profitons du cannabis. Si vous avez la chance de vivre quelque part où le cannabis est légal et que vous pouvez avoir accès du BHO de haute qualité et extrait par des professionnels, n’hésitez pas : cela pourrait révolutionner votre façon de goûter au cannabis pour toujours !

Sources Externes
  1. CANNABIS TINCTURES AND FLUID-EXTRACTS http://antiquecannabisbook.com
  2. Files Show Tests For Truth Drug Began in O.S.S. https://www.nytimes.com
Avertissement:
Ce contenu est conçu dans un but purement éducatif. Les informations fournies proviennent de recherches rassemblées depuis des sources externes.

AVEZ-VOUS PLUS DE 18 ANS ?

Le contenu de RoyalQueenSeeds.com ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays.

En cliquant sur ENTRER, vous confirmez
que vous avez
18 ans ou plus.