Après des décennies de prohibition et de diffamations, le cannabis est à nouveau considéré comme un médicament. Avec les législations de nombreuses régions de la planète qui s'assouplissent, incluant certains états des États-Unis, la recherche liée au cannabis et aux molécules qui composent cette plante peut s'accroître.

Cela fait déjà quelques temps qu'il est communément accepté que le corps humain réagit de façon très spécifique à une famille de molécules présents dans la plante de cannabis, appelées les cannabinoïdes. Le système humain endocannabinoïde est fortement influencé par ces composants, et se compose de sites récepteurs qui sont répartis tout autour du corps. Quand des cannabinoïdes sont consommés, ils activent ces sites récepteurs, ce qui au final produit un très grand effet sur certaines maladies et troubles.

Une maladie que le cannabis semble potentiellement pouvoir traiter est l'épilepsie. Les recherches montrent plus particulièrement que le cannabis peut contribuer à soulager les crises et les symptomes relatifs d'une grave et rare forme infantile d'épilepsie appelée syndrome de Dravet.

Épilepsie des enfants Syndrome de Dravet

SYNDROME DE DRAVET

Le syndrome de Dravet peut affecter les enfants dès la première année de leur vie. Environ 80% de ceux souffrants de ce trouble ont une mutation génétique qui perturbe des processus biologiques du cerveau. Malheureusement, la plupart des enfants souffrant du syndrome de Dravet sont atteints d'une déficience développementale liée à cette maladie.

La première crise liée au syndrome de Dravet se caractérise souvent par de la fièvre ainsi que de forts tremblements d'un côté du corps. Les crises causées par ce syndrome durent souvent plus de 2 minutes, cependant, certaines peuvent perdurer jusqu'à 30 minutes, mettant en péril la vie du patient.

DÉCLENCHEURS DES CRISES

D'après l'Epilepsy Foundation, les crises causées par le syndrome de Dravet incluent des crises myocloniques, tonico-cliniques, crises d'absence, crises d'absence atypiques, crises atoniques, crises partielles et état de mal épileptique non-convulsif. Certaines de ces catégories de crises peuvent être déclenchées par des infections, changements dans la température corporelle, lumières flash et du stress émotionnel. Les problèmes pouvant être associés au syndrome de Dravet incluent, parmi d'autres troubles, un mauvais tonus musculaire, des infections chroniques, problèmes nutritionnels, autisme, démarche instable...

Il est estimé que le syndrome de Dravet atteint entre 1 personne sur 20.000 et 1 personne sur 40.000. Ce trouble est habituellement traité avec tout un attirail de médicaments pharmaceutiques pour calmer les crises. Cependant, le régime cétogène, un régime extrêmement riche en graisses et faible en protéines et en hydrocarbonates et reconnu comme ayant un effet positif.

LE RÔLE DU CANNABIS

Une récente étude, publiée dans The New England Journal Of Medicine, intitulée Essai du Cannabidiol pour les Crises Liées au Syndrome de Dravet Résistantes aux Médicaments montre à quel point le CBD peut positivement affecter ce trouble. Les auteurs de cette étude ont déclaré que "Le syndrome de Dravet est un trouble épileptique infantile complexe, associé à des crises résistantes aux médicaments et un haut taux de mortalité. Nous avons étudié le cannabidiol pour le traitement des crises résistantes aux médicaments liées au syndrome de Dravet."

Le cannabidiol, aussi connu sous l'acronyme CBD, est l'un des principaux cannabinoïdes trouvés dans la plante de cannabis. Le CBD montre des effets positifs sur une variété de maladies et troubles médicaux, incluant l'épilepsie, et a été montré comme combattant les tumeurs, inflammations ainsi que l'anxiété.

Médicament Dravet Syndrome épilepsie des enfants

La recherche mentionnée ci-dessus se base sur une étude en double-aveugle, avec un groupe test sous placebo, qui a porté sur 120 enfants et jeunes adultes atteints du syndrome Dravet et de crises résistantes aux médicaments, en leur faisant prendre du CBD ou un placebo. Chacune de ses substances étant administrée par voie orale. La solution au CBD contenait 20mg du cannabinoïde pour chaque kilos du poids du sujet. Les sujets étaient dans le même temps aussi traités par un traitement standard pour l'épilepsie.

Les résultats de cette étude ont été globalement positifs. En effets, les sujets du groupe recevant le CBD ont montré des signes d'amélioration des symptômes. Le pourcentage de patients de ce groupe dont le nombre de crises a chuté d'au moins 50% a été de 43%, alors qu'il était seulement de 27% pour le groupe placebo.

La fréquence totale de crises a été réduite significativement chez les sujets du groupe recevant le CBD, cependant, aucune réduction significative n'a été observé pour le groupe placebo. De plus, 5% des patients du groupe CBD ont été totalement libérés des crises, un résultat stupéfiant qui n'a pas eu d'égal dans le groupe placebo.

CONCLUSION

Bien que les résultats de cette étude ont été impressionnants, il n'a pas été prouvé que le CBD est une panacée. Les sujets du groupe CBD ont cependant ressentis plus d'effets secondaires indésirables que ceux du groupe placebo, incluant fatigue, vomissements et diarrhée.

Les auteurs de cette étude ont conclu, "Parmi les patients atteints du syndrome de Dravet, le cannabidiol a permit une plus grande réduction dans la fréquence des crises convulsives que le placebo, et a tout de même été associé avec de plus hauts taux d'effets indésirables." Bien que cette étude peut ne pas exactement révéler la façon avec laquelle le CBD agit dans le traitement du syndrome de Dravet, elle fournit un précédent encourageant, et ouvre les portes à des recherches ultérieures sur le sujet.

 

Panier

Articles GRATUITS inclus

Aucun produit

Expédition € 0.00
Total € 0.00

Commander